Skip to main content

Butter

Butter de Erin Lange, paru en 2018 à L’Ecole des loisirs

Aujourd’hui, présentation d’un ouvrage qui m’a vraiment chamboulée, à la psychologie poussée et dérangeante, sur des thèmes de société tabous et pourtant à mettre en lumière : le harcèlement scolaire et la grossophobie.

 

Butter est un adolescent avec les mêmes aspirations que ses camarades du lycée : avoir une petite copine, réussir ses examens, avoir des amis, faire la fête, intégrer un groupe de musique grâce à son don pour le saxophone… Sauf que Butter fait 192 kilos. Et à cet âge ingrat, l’apparence physique compte, pour une bonne intégration dans la société. Butter n’a aucune confiance en lui, il a tendance à rejeter la raison de ses problèmes sur ses parents, il pense être une cause perdue, et n’a pas d’ami au lycée, à part l’un de ses professeurs. Il a pourtant eu des regains de bonne volonté et a tenté à plusieurs reprises de perdre du poids. Mais les moqueries incessantes de ses camarades et l’histoire du beurre qui lui a valu son surnom de Butter, ont eu raison de sa détermination. Butter passe maintenant son temps à jouer au saxophone seul dans sa chambre ou en ligne avec sa petite amie virtuelle, qui n’est pas au courant du surpoids de son interlocuteur.

Il arrive à tenir ainsi, jusqu’à un incident à la cantine de son lycée. Butter craque et annonce via internet que le jour du 31 décembre sera son dernier sur cette terre : puisque la nourriture est un problème pour lui, il va se gaver à s’en faire exploser. Tout ça en live devant sa web cam.

Lire plus

Femmes royales, femmes fatales

Après un opus sur les rois, allons faire un tour du côté de leurs femmes, les reines, dont on sous-estime bien trop souvent la puissance. Je vous le dis tout de suite, hors de question de parler de la Reine des neiges ou même d’une adaptation ! En revanche, vous trouverez ci-dessous des reines douces ou machiavéliques, sachant user subtilement de leur pouvoir ou en abusant un peu trop.

 

La petite reine d’Emile Jadoul (texte) et Catherine Pineur (illustrations), paru chez Pastel en 2003

Il était une fois une petite reine qui faisait tout ce qu’elle voulait, disait tout ce qu’elle voulait, qui décidait tout ce qu’elle voulait. C’était la reine, après tout ! Mais un beau jour, un petit roi débarque. Qu’est-ce que c’est que ça ? La petite reine n’a plus toutes les attentions, on ne respecte plus ses volontés et il n’y en a plus que pour le petit roi. La petite reine se met à élaborer des stratagèmes pour évincer son concurrent. N’y arrivant pas, elle se met à réfléchir. Finalement, une reine n’aurait-elle pas besoin d’un roi ?

On commence avec une jolie histoire métaphorique, où une petite fille voit arriver dans sa vie un petit frère qu’elle n’a pas demandé. C’est dur de passer d’enfant unique auquel on passe tous ses caprices à une fratrie. Après les instants où l’on boude son petit frère, viennent enfin les moments de complicité. J’ai trouvé cet album charmant et la comparaison avec une petite reine pour la grande sœur, parfaite. En plus, ne dit-on pas qu’avoir une fille et un garçon, c’est le choix du roi ?

 

Lire plus

Sélection littéraire halloweenesque 2018

Pour Halloween 2018, nous avons décidé de vous offrir une petite sélection livresque sur ce thème. Après tout, on vous le fait régulièrement pour Noël et jusque-là nous ne vous en avons pas fait sur cette fête que nous adorons pourtant. En suivant nos catégories habituelles voici donc une petite sélection très hétéroclite, pour ravir petits et grands, ceux qui aiment la terreur et ceux qui préfèrent savoir comment vaincre leur peur.

 

1ERE AGE

 

Bonne nuit petit monstre vert d’Ed Emberley, à L’école des loisirs

Vous connaissez Va-t’en Grand Monstre Vert ? Si ce n’est pas le cas, filez voir la sélection des albums, car c’est un très grand classique de littérature jeunesse, depuis de nombreuses années. Pour le plus grand bonheur des tout petits, on peut désormais retrouver la version pour les encore plus jeunes. Une découverte d’un petit monstre, pour qui il est l’heure d’aller se coucher. Pour éloigner la peur et comprendre qu’après tout, les monstres font les mêmes choses que les humains.

 

Fais-moi peur, c’est Halloween ! de Pablo Pintachan, chez Casterman

Un petit livre pour de petites mains. A chaque page, l’enfant découvre un monstre rigolo, avec qui il peut jouer pour dédramatiser cette fête de l’horreur. Un système de fenêtres vénitiennes anime chaque personnage en tournant les pages.

 

 

Peppa fête Halloween, chez Hachette jeunesse

Peppa Pig et toute sa famille sont invités pour Halloween. Tout le gratin du monde de la petite Peppa se retrouve déguisé, pour le plus grand bonheur des connaisseurs de cet univers. Un grand classique revisité pour les petits.

 

Lire plus

La vie selon Pippa

La vie (et autres trucs de moindre importance tels que les gommages exfoliants, les rênes en tissu et les relations à distance) selon Pippa de Barbara Tammes, paru en 2018 chez Syros

Le livre dont je vais vous parler aujourd’hui fait partie de ceux que j’ai empruntés à la médiathèque en me disant que ça me ferait une bonne lecture détente dont je ne ferai pas d’article ensuite. Un livre que je pensais peut-être un peu niais. Et puis finalement, c’est un petit coup de cœur pour moi, je m’en vais donc vous le présenter gaiement !

 

Comment savoir qui on est quand on habite la semaine chez sa mère dans une vieille ferme isolée, et les week-ends chez son père, dans un appartement hyper chic de la grande ville ? Pour ne pas perdre le nord, Pippa tient son journal, dans lequel elle décortique (et dessine) tout ce qui lui arrive, et se pose de grandes questions. Sur ses humeurs (qui peuvent changer du tout au tout en une journée), sur la nourriture (peut-on être à la fois baies de goji et œufs au lard ?), sur l’amour (est-il préférable que la personne soit mieux en vrai que dans votre imagination, ou l’inverse ?)… Sans compter que Pippa se trouve face à un choix pour lequel même son journal ne peut l’aider.

Lire plus

Amandine Malabul (2017)

Le mois d’octobre vient enfin de débarquer dans nos vies et vous savez quoi : c’est le moment de sortir Halloween des cartons ! Oui, je sais que nous ne sommes que le 09 octobre, mais croyez-moi il n’est jamais trop tôt pour se préparer à célébrer l’étrange, le mystérieux, et la magie. Bon, il faut dire aussi que je ne suis pas vraiment objective puisque je viens de passer trois mois à préparer la déco d’Halloween de ma librairie, et si vous êtes sages, je pourrais même peut-être vous montrer ça 😉 

Mais revenons à nos moutons s’il vous plait. Qui dit octobre, dit donc Halloween et je me suis dis que cet article vous mettrez déjà dans l’ambiance. Pourquoi ? Parce qu’aujourd’hui, on va parler école de magie et sorcières pardi ! 
Je ne vous emmène cependant pas sur les terres de Poudlard mais sur celles de sa « grande-soeur », la dénommée Amandine Malabul et son Académie supérieure de sorcellerie ! Enfourchez vos balais et c’est parti pour un tour de magie sensationnel ! 

Lire plus

L’atelier des sorciers

L’atelier des sorciers, tomes 1 et 2, de Kamome Shirahama, paru chez Pika en 2018

A côté de chez moi, il y a un tout petit magasin de mangas. Tout petit mais sacrément bien rempli. Et il vaut mieux que je n’y entre pas trop souvent… Cependant, même si mon portefeuille ne peut pas suivre la cadence des sorties mangas (c’est que ça pousse à une vitesse ces bestioles…), je peux toujours chiper les pubs des prochaines sorties, histoire de bien baver. L’hiver dernier, une de ces pubs obtenues dans le petit magasin de manga, m’avait tapée dans l’œil. Une histoire de sorcière classique apparemment, en revanche un graphisme très étonnant pour un manga. Finalement je l’ai un peu oublié, mais au détour d’un rayonnage de ma médiathèque, que vois-je ? Le manga de la publicité, matérialisé (c’est magique). Vite vite, j’en profite et j’emprunte les deux premiers tomes de la série.

Lire plus

La roue des vents

La roue des vents de Vincent Joubert, paru chez Ankama en 2010

Aujourd’hui, cap sur un livre qui fait partie de ma PAL depuis trois ans ! Acheté d’occaz parce que plus édité, il trônait fièrement sur une pile de livres à lire « rapidement ». Je le conçois, il faut que je revoie ma définition du « rapidement ». En tout cas, je suis très contente de l’avoir enfin lu, car je ne suis pas déçue du voyage !

 

Joachim Fendl’or est un jeune ouvrier travaillant à la construction de la célèbre Notre-Dame de Paris, sous les ordres de son oncle peu recommandable. Jusqu’au jour où il rencontre Maître Gontran, accompagné d’un dragon, Clovis. Une rencontre pas des plus agréables puisqu’elle commence par une jambe cassée. En même temps, ce malheur permet à Maître Gontran de subtiliser le jeune Joachim à son oncle bourru, sous prétexte de lui réparer la jambe. Le temps passant et le jeune apprenti se remettant de ses blessures, il s’est également pris d’amitié pour Gontran et le fabuleux dragon Clovis. Le trio s’entendant à merveille, Maître Gontran finit par proposer au jeune homme de les accompagner, lui et Clovis, dans l’ultime quête du dragon. Ce dernier n’est en réalité plus tout jeune et voit sa fin approcher. S’il ne veut pas rester coincé dans le monde humain et pouvoir profiter du monde réservé aux dragons à leur mort, il doit se dépêcher de trouver sept graines qui lui ouvriront la roue des vents, portail magique qui lui permettra d’entrer dans ce monde. Joachim accepte avec joie et empressement. S’ensuit alors un long périple semé d’embûches. Joachim va découvrir un monde parallèle à celui qu’il connaît et s’y émerveiller, où les trois compères en verront de toutes les couleurs.  Personnages incongrus, méchants machiavéliques, alliés précieux, paysages à couper le souffle… Tout autant d’éléments qui jalonnent le récit. La petite troupe se verra tantôt en possession des graines, tantôt dépouillés et devant refaire tout le chemin déjà parcouru pour les obtenir. Clovis pourra-t-il trouver la paix dans le monde des dragons ?

Lire plus

Quoi de neuf dans nos PAL ? #1

Comme vous le savez sûrement déjà, la vie de lecteur/lectrice n’est pas un long fleuve tranquille. Comme si trouver le livre idéal, l’emplacement de lecture parfait ou encore trouver un moment où on a zéro risque d’être dérangé, n’étaient déjà pas assez difficile comme ça, on doit aussi composer avec ces moments où l’on peut dévorer quatre livres en un weekend (n’est-ce pas Loulou ?), et ces moments de passage à vide où l’on met quatre mois pour lire un chapitre. 
Pour ma part, cela fait un petit moment que je suis bloquée dans ma période « à vide », et j’ai beau me forcer, cela devient quelque peu compliqué de maintenir un rythme de lecture capable de vous fournir toutes les deux semaines une nouvelle chronique. Deux semaines, c’est déjà à peu près le temps que je me mets pour décider quel sera ma prochaine lecture, alors faut pas pousser mémé dans les orties 🙂

Il est loin le temps où l’on vous proposait ici même deux articles par semaine avec de nouvelles découvertes à chaque fois. En même temps, nous sommes beaucoup moins fraîches et pimpantes qu’à nos débuts … Non, en vrai, c’est surtout que nos vies ont évolué drastiquement depuis nos débuts et le blog reflète aussi cela. Et c’est pourquoi, de mon côté, j’ai décidé de profiter de ces « passages à vide livresques » pour vous proposer d’autres types d’articles, toujours liés aux livres – of course – qu’on n’avait pas forcément envie de faire avant. 

Et aujourd’hui, nous commençons par inaugurer notre nouvelle section : 

Quoi de Neuf dans nos PAL ? 

Lire plus

Escapade à Westeros

Petit tour de l’exposition sur l’univers de Game of Thrones, à Paris-porte de Versailles, le lundi 20 août 2018

Cela faisait des mois que l’on attendait cette expo au bazar littéraire ! Et depuis qu’elle est arrivée à Paris, on a dû attendre plusieurs semaines avant de s’y rendre ! Cependant, ce n’est pas une exposition que l’on avait prévu de faire à deux. Coco devait venir accompagnée de son papa le lundi 20 août, et personnellement je devais la faire avec des amis un peu plus tard. Malheureusement, Coco a dû décommander sa venue au dernier moment et n’a donc pas pu la voir. Tandis que mes amis ne souhaitaient finalement plus faire cette expo. Du coup, j’ai pu bénéficier d’un rachat très avantageux des billets de Coco et c’est donc moi qui m’y suis rendue ce lundi 20 août, accompagnée de mon preux chevalier.

Petite généalogie des familles

J’étais excitée comme une puce de faire cette sortie et je m’étais imaginé ça comme l’expo de l’année (qui me ferait patienter largement avant de pouvoir enfin regarder cette fameuse dernière saison).

Lire plus