Au bonheur des lapins de Marie Mimier (texte) et Béatrice Rodriguez (illustrations), paru chez Albin Michel Jeunesse en 2015

Au bonheur des lapins-Mimier-Rodriguez-couv 1

L’album que je vous présente aujourd’hui fait partie de ma bibliothèque depuis quelques mois, mais je voulais attendre le printemps pour vous le faire découvrir. Je profite du temps maussade qui nous assaille depuis quelques temps, alors que nous sommes pourtant au printemps, pour vous donnez un peu de baume au cœur avec cette histoire vraiment printanière. C’est un ouvrage vraiment drôle, décalé et doux à la fois.

Au bonheur des lapins-Mimier-Rodriguez-couv 2

Sa particularité réside dans le fait qu’il possède deux premières de couverture. Donc pas de quatrième de couverture. Eh oui, car on a droit à deux histoires en une ! Si on tient le livre dans un sens, on a le point de vue d’un lapin sur le récit. Si on le tient dans l’autre sens, on a le point de vue d’un garçon ! Et quelle histoire ! Si on en croit le garçon, un infâme lapin s’est introduit dans son magnifique jardin et a décidé de tout détruire. Il prévoit donc un plan d’attaque, et truffe son jardin de pièges à lapin afin d’éradiquer cette vermine ! Mais le lapin, lui, n’a pas le même point de vue. Il est ravi de toutes les douceurs laissées à son intention dans cet endroit paradisiaque et est heureux de se faire un nouvel ami. Mais comment se finit cette histoire alors ? En une magnifique double page qui peut se lire dans les deux sens et qui clôture aussi bien le point de vue du garçon que celui du lapin.

Au bonheur des lapins-Mimier-Rodriguez-int 4

Je ne savais pas s’il y avait un sens préférentiel pour commencer à lire cet album, mais j’ai débuté au hasard par le récit du lapin. Et finalement, même si on peut commencer dans le sens que l’on veut, je préconise effectivement de commencer par l’histoire du lapin. Si on commence par le récit du petit garçon, on comprend tout de suite l’amalgame du côté du lapin ensuite. Alors que si on commence par le point de vue du lapin, on est pris un moment dans sa vision et on croit à la gentillesse du garçon. C’est donc un tantinet plus comique.

Au bonheur des lapins-Mimier-Rodriguez-int 1

Au final, comparer les deux points de vue est exquis. Les quiproquos qui se forment sont vraiment drôles et on se prend au jeu. Le lapin est tout simplement adorable et on finit également par s’attacher au garçon. La réunion des deux histoires au milieu est toute mignonne.

Au bonheur des lapins-Mimier-Rodriguez-int 2

J’ai beaucoup aimé les illustrations. Pourtant ce n’est pas le style que j’aime habituellement, mais ici cela se marie très bien avec le récit. J’ai même eu l’impression de retrouver le même trait de crayon que pour certains de mes héros d’enfance comme Mimi Cracra.

En bref, un vrai petit plaisir à lire seul ou en famille.

Au bonheur des lapins-Mimier-Rodriguez-int 5

Le récap

Points positifs :

  • Un format original.
  • Deux histoires drôles et pleine de douceur.
  • Des quiproquos qui mettent du rythme au récit.
  • De belles illustrations.

Point négatif :

  • Un poil sadique, le garçon, tout de même…

Au bonheur des lapins-Mimier-Rodriguez-int 7

Bonne lecture printanière les loulous !