Skip to main content

Notre sélection de Noël 2016 pour les 8 à 12 ans

Bien, bien, bien, maintenant il va falloir passer à l’étape supérieure, avec notre sélection de Noël pour les 8 à 12 ans. A cet âge, ils commencent à devenir un peu plus exigeants. Pas de panique, avec nos idées à portée de mains, vous n’avez plus qu’à filer dans votre librairie pour faire plaisir à tous les coups.

En attendant, on vous offre une vidéo de Cover Garden, qui reprend des chants de Noël. Oui, oui, on est un peu en retard de ne les découvrir que maintenant, mais on n’est peut-être pas les seules dans ce cas-là, alors on partage.

En savoir plus

Notre sélection de Noël 2016 pour les 3 à 7 ans

Ça y est, vous avez fait votre sélection de Noël pour les plus petits ? Alors maintenant il est temps de vous y mettre pour la tranche d’âge supérieure. On vous aide un petit peu, avec notre sélection pour les 3 à 7 ans, en vous proposant de belles lectures très diversifiées. On pense autant aux non lecteurs, qu’aux débutants, voire à ceux qui sont déjà avertis dans ce domaine. Il en faut pour tout le monde !

Cette semaine, comme vidéo, on vous propose une petite compilation de Simon’s cat en période hivernale.

En savoir plus

Notre sélection de Noël 2016 pour les tout-petits (jusque 3 ans)

Ça y est, les fêtes de Noël approchent !! Ne dites pas non, ne dites pas qu’il est trop tôt, on le sent dans les magasins, parfois depuis un mois déjà ! Fausse neige, sapins, guirlandes, lumières, marrons et vins chauds se trouvent à chaque coin de rue et surtout de centre commercial. Les librairies commencent déjà leur sélection de Noël livresque, alors nous aussi. On remet le couvert, comme les deux années précédentes.

Piqure de rappel : un article le lundi et un le vendredi durant tout le mois de décembre, jusqu’à Noël. En tout, 6 articles répartis par tranche d’âge, pour satisfaire petits et grands. On commence cette semaine par une sélection pour les tout-petits, de 0 à 3 ans, et on finira le lundi 19 avec notre sélection pour les plus de 20 ans. Petit changement : comme cette année nous avons fermé un rayon pour en ouvrir un autre, on remplace donc notre catégorie « classiques » par les « documentaires ».

On garde également notre tradition de vidéos de Noël pour agrémenter chacun de nos articles. On commence avec une vidéo des Sillies Symphonys bien connues de notre cher Walt Disney : Santa’s Workshop. Les Sillies Symphonys sont chères à notre cœur et nous vous en parlions déjà il y a quelques semaines !

En savoir plus

Harry Potter et l’enfant maudit // Harry Potter and the cursed child

Harry Potter et l’enfant maudit // Harry Potter and the cursed child, de Jack Thorne, John Tiffany et J.K Rowling

harry_potter_and_the_cursed_child_special_rehearsal_edition_book_cover

N.B : Attention, fans oblige, cet article sera particulièrement long. Mais c’est du haut niveau, promis 🙂

 

On ne va pas se mentir, c’est l’évènement de l’année en littérature de jeunesse (voire en littérature tout court). La sortie de la suite des aventures d’Harry Potter, couplée avec la sortie un mois plus tard des Créatures Fantastiques au cinéma, promet un avenir radieux à Gallimard qui assure la publication française. Rappelons-le, la saga littéraire du sorcier le plus célèbre au monde a engendré pas moins de 420 millions de ventes dans le monde et convertit toute une génération à la lecture. D’aucuns diront que cette suite n’est donc qu’un pur coup commercial et marketing, d’autres défendront au contraire l’auteur qui a toujours su faire plaisir à ses fans.
Ces fans justement (dont on fait bien entendu partie, Loulou & moi) mourraient d’envie de retourner à Poudlard et, à défaut de recevoir cette foutue lettre d’acceptation qui n’arrivait jamais, tous relisaient sagement en boucle les 7 tomes de la saga. Alors forcément, au bazar comme ailleurs dans le monde, l’info de la parution du 8ème tome a fait l’effet d’une bombe.

29690-super-happy-dude-gif-veii

super-exicted

 

Même si, au fil des mois, beaucoup d’informations ont filtré sur la pièce de théâtre et donc aussi sur le livre, nous avons pris le pari de ne pas nous spoiler pour garder intacte la magie du texte.
Ce fut dur et laborieux, et j’ai (Coco) même fini par échouer. Loulou, elle, a tenu bon malgré les mille et unes tentations qui ont jalonné son parcours. J’avoue que j’étais l’une de ces tentations (mea culpa). En même temps, je n’ai pas pu résister bien longtemps et j’ai lu le livre plus d’un mois avant Loulou, profitant d’une relative maîtrise de la langue anglaise pour le lire en VO. Alors vous en conviendrez, ce n’était pas de la tarte de tout garder pour moi.

Mais l’heure de la délivrance a enfin sonné ! 2 lectures, 2 critiques, 2 avis différents et une tonne de thé plus tard, on est donc prêtes à vous emmener avec nous à Poudlard. Préparez vos baguettes, n’oubliez pas votre balai et foncez tête baissée sur la voie 9 3/4 !

En savoir plus

Miss Peregrine et les enfants particuliers – Tome 1 (roman)

Miss Peregrine et les enfants particuliers – Tome 1, de Ramson Riggs, paru chez Bayard en 2011

Miss Peregrine roman-Ramson Riggs-Bayard-couv

Vous allez nous dire que nous sommes un peu (beaucoup) en retard, et que nous sortons un peu de notre bulle si nous ne commençons à lire Miss Peregrine et les enfants particuliers que maintenant alors qu’on en est déjà au troisième tome. Ben oui, mais que voulez-vous, il y a tellement de nouveautés trop bien qui sortent en permanence, qu’il faut bien faire un choix. Celui-ci nous ne l’avons pas lu en temps et en heure, mais nous nous sommes décidées il y a peu. On en fait quand même tout un pataquès, je (Loulou) viens de dénicher une adaptation en BD-Roman graphique dans ma médiathèque et le film sort sous peu. Tout autant de raison pour nous plonger dans cet univers aux critiques élogieuses sur internet.

Voici donc un petit article sur le tome 1 avec nos deux avis, suivra un article sur l’adaptation en bande dessinée, et bien sûr vous aurez droit au comparatif avec le film quand nous l’aurons zieuté.

 

Jacob Portman adore son grand-père. Ce dernier lui raconte toutes sortes d’histoires plus fantastiques les unes que les autres. Des histoires d’enfants particuliers, forts comme des bœufs, qui savent voler, sont invisibles ou encore maitrisent le feu. Mais ces enfants sont poursuivis par des monstres sanguinaires plein de tentacules. Autant d’histoires pour stimuler l’imagination du petit garçon émerveillé qu’est Jacob dans son enfance. Ce qu’il y a de plus extraordinaire dans ces histoires c’est que le grand-père de Jacob dit les avoir réellement vécues étant jeune. Jacob voit donc son grand-père comme un héros ayant combattu les monstres pour sauver ces enfants si particuliers.

Mais les récits fantasques du vieil homme exaspèrent les parents de Jacob et le jeune garçon y croit de moins en moins, même si son grand-père lui montre régulièrement des photos pour prouver ses dires.

Ce que ne sait pas Jacob au début, c’est qu’Abraham Portman a vécu la Seconde Guerre mondiale dans son adolescence. Juif polonais, il est envoyé par ses parents dans un orphelinat d’une petite île du Pays de Galles pour être protégé de la guerre. C’est cet orphelinat qui, selon lui, regorge d’enfants aux pouvoirs étranges, mais est aussi menacé par les monstres. Quand Jacob grandit, et après qu’on se soit moqué plusieurs fois de lui à l’école à cause de son imagination fertile, il perd foi en son grand-père et renie toutes les histoires qui l’ont bercé étant petit.

En savoir plus

Vis ma vie… d’éditrice

Salut les Loulous,
Salut les Cocos ! 

 

Sonnez les matines (dig ding dong), c’est déjà l’heure du nouveau Vis ma vie. Et cette fois-ci, Loulou a mis la main à la pâte puisqu’elle s’est inspirée de son expérience en tant qu’assistante d’édition. Alors autant vous dire qu’elle en a vu des situations rocambolesques et aujourd’hui, elle se propose de vous les partager (y a pas de raison qu’il n’y ait qu’elle qui en rit ^^).
Et moi dans tout ça me direz-vous ? Et bien, je pensais que vous le saviez déjà : je suis la gardienne des gifs de ce site, et cet article ne fait pas exception. Alors préparez-vous à faire bouger vos zygomatiques car voici notre premier :

Vie d’éditrice en gifs ! 

En savoir plus

Trollhunters

Trollhunters de Guillermo Del Toro et Daniel Kraus chez Bayard en mai 2016

 

Ah, ça faisait longtemps que nous ne vous avions plus proposé un article deux en un : un livre pour deux critiques ! Attirées toutes les deux par le même livre, nous en parlions depuis un moment et attendions sa sortie avec impatience. Malheureusement, nous avons vite déchanté devant Trollhunters. Il récolte pourtant de bonnes critiques à travers le net, mais nous n’avons pas été convaincues. Qu’à cela ne tienne, on vous donne notre avis quand même, il en faut bien pour tous les goûts.

COUVERTURE_TrollHunters.indd

 

Résumé :

En 1965, des enfants disparaissent mystérieusement dans une petite ville de Californie. Au point qu’une « épidémie de briques de lait » arrive : sur tous les cartons on voit défiler de semaine en semaine de nouveaux visages d’enfants disparus. Jack Sturges, 13 ans, est enlevé à son tour, sous un pont, devant les yeux de son petit frère, Jim, alors qu’ils jouaient tranquillement sur leurs vélos. Jim en restera traumatisé, car il est persuadé d’avoir aperçu une masse immense, un monstre, capturer son frère.

Quarante-cinq ans plus tard, le fils de Jim, Jim Junior, 15 ans, doit supporter la paranoïa de son père, qui a transformé la maison en forteresse pour protéger sa famille (bien que sa femme l’ait quitté il y a de nombreuses années). Pourtant, une créature étrange réussit à se faufiler dans la chambre du garçon et le kidnappe…

Jim Junior va alors découvrir le monde souterrain des Trolls. Un monde partagé entre les bonnes et les mauvaises créatures. Jim a en réalité été choisi pour défendre le côté du bien contre les forces du mal trolles qui prennent de plus en plus d’ampleur. Il sera aidé dans sa tâche par son meilleur ami de toujours : Tobby.

Mais il doit aussi continuer à vivre son existence de lycéen normal. Pas facile quand on est un bouc-émissaire au lycée, secrètement amoureux de Claire, de passer pour un héros dans un autre monde.

 

L’avis de Loulou

 

Dès le début de ma lecture, j’ai tiqué sur plusieurs éléments, que je trouvais incohérents, mal construits ou ne me permettant pas du tout de rentrer dans l’histoire. Du coup, frustrée de ce début (enfin j’ai quand même attendu jusqu’à la moitié pour voir si ça remonterait dans mon estime), j’ai pris une sorte de malin plaisir à relever tout ce qui me chiffonnait, et je n’ai pas réussi par la suite à m’imprégner de l’histoire. Je crois que même si le chapitre du siècle était dans ce livre, je ne le verrai pas tellement il y a d’autres détails ahurissants à côté, de mon point de vue.

Loulou veille au grain

Loulou veille au grain

Je vais commencer par les quelques points positifs que j’ai trouvé à ce roman, pour égayer un peu le tout :

1 – Le découpage en grandes parties en plus des chapitres est assez agréable (même si inutile en réalité ici). D’ailleurs, les chapitres sont courts ce qui est un bon point et permet au jeune lecteur de stopper sa lecture rapidement, sans devoir prolonger au risque de s’en dégoûter.

2 – J’aime le fait que l’on ait le point de vue des humains, mais aussi des Trolls et que ceux-ci ne soient pas que des méchants. A été pris le parti de nous les présenter un peu comme des êtres « normaux », qui ne cherchent qu’à vivre comme nous, avec des passe-temps, des familles, mais du coup aussi des mauvais côtés.

En savoir plus

Concours « Vive l’été » !

Youpi ! C’est enfin l’été !
Enfin, il parait. Parce que notre calendrier a beau l’écrire en gras avec un beau petit soleil à côté de la date, il a oublié de prévenir le ciel d’afficher le sien … 

Été 2016 : allégorie

Été 2016 : allégorie

Qu’à cela ne tienne, au Bazar Littéraire, on a décidé d’agir ! On enfile nos maillots de bains, nos tongs et nos bobs – ou casquettes si nos jeunes lecteurs préfèrent – et on va ramener manu militari les fesses du Soleil dans nos vies ! 

 

Bon on avoue, côté technique, on est un peu dépassées. On n’a pas le moindre début de connaissance en astrophysique ou en météorologie, on ne possède pas non plus de fusée capable de nous propulser jusque l’Astre fan de « cache-cache », et on ne maîtrise pas encore très bien la danse du Soleil. D-é-p-a-s-s-é-e-s on vous dit … En revanche, on a de la suite dans les idées. 

Alors, à défaut de vous ramener physiquement le Soleil, on va vous offrir de quoi illuminer vos journées (hihihi, « soleil », « illuminer », vous l’avez ? #Blaguepourrie n°1 bonjour) !
Faites donc place à notre nouveau Concours : « Vive l’été ! » 

Pretty Please ?

Pretty Please ?

Du 21 juin 2016 au 01 juillet 2016, on vous offre donc la possibilité de gagner, non pas un, mais deux lots !

QUOI ?

Parce que vous êtes toujours plus nombreux à nous suivre chaque jour et que nous voulions vous remercier du fond du cœur, nous avons décidé de mettre en jeu cette fois-ci deux lots, correspondant à des lectorats assez différents : 

  • Lot 1, dit « Adolescents » : 
    • Dieu me déteste, de Hollis Seamon, éditions 10/18
    • Typos, tome 1 de Pierdomenico Baccalario, éditions Flammarion
    • La face cachée de Margo, de John Green, éditions Gallimard

concours1

  • Lot 2, dit « Enfants » : 
    • Le Cachot de la sorcière, de Joseph Delaney, éditions Bayard
    • Archie Greene et le secret du magicien, de D.D Everest, éditions Bayard
    • Mortelle Adèle, j’aime pas l’amour, éditions Tourbillon

concours2

Attention aux gourmands : il vous faudra obligatoirement choisir entre l’un des deux lots. Bah oui, il faut quand même laisser un petit peu de soleil à tout le monde. 😉

QUAND ?

Du 21 juin 2016 à 10h jusqu’au 01 juillet à 23h59. Un tirage au sort sera alors effectué ce jour-là. Les résultats seront publiés dans les trois jours maximum après le tirage au sort. 

COMMENT ?

Le principe est toujours aussi simple : 

  1. Aimer notre page facebook : ICI 
  2. Aimer ET commenter avec votre choix de lot le post concernant le concours « Vive l’été »
  3. Vous pouvez obtenir une chance supplémentaire de gagner votre lot en partageant le post du concours. Valable une seule fois. 

Attention, tout « like » (mention j’aime) sans commentaire nous indiquant quel lot vous voulez gagner sera considéré comme nul. 

Voilà, c’est à vous de jouer ! Espérons que ce concours ait le même effet qu’une danse du Soleil sur ce dernier 😉

Pour toutes questions, n’hésitez pas à nous contacter ici (en commentaires ou via notre champ de contact), ou sur facebook 😉

Vous pouvez retrouver le règlement entier du concours en suivant ce lien 

Bonne chance les Loulous et Cocos !

Quelques albums de chez Chouetteditions

12711218_1671149333143444_754891448568889824_o

Aujourd’hui, on vous fait voyager loin loin loin, sans pour autant vous demander d’apprendre une langue étrangère. On part au Québec ! Chouetteditions est plutôt jeune sur le marché de l’édition et leur concept est bien sympa. Ils publient autant en numérique qu’en format papier. De plus, toutes (ou presque) les histoires sont éditées en français et en anglais (et certaines en italien, allemand et portugais, il me semble, mais leur site est inaccessible pour le moment, je ne peux pas aller vérifier).

Elle nous a contactées pour nous proposer quelques ouvrages à chroniquer. C’est avec joie que nous avons accepté et c’est également dans la joie que nous vous les présentons désormais !

 

On commence avec les livres écrits par Dominique Curtiss. Par ordre de parution :

 

Dis ou suis je ne 1-Curtiss-Fiala-ChouetteditionsDis où suis-je né ? illustré par Emilie Fiala (paru début 2014)

 

Denis est un petit garçon curieux et plein d’imagination. Un matin, ildemande à sa grande sœur où il est né. Cette dernière lui répond qu’il est trop petit pour comprendre. Insatisfait de cette non-réponse, Denis enchaîne en posant sa question à différents membres de sa famille. Cette fois, tout le monde lui répond, mais chacun y va de sa théorie. Un coup on lui répond qu’il est né dans un chou, l’autre fois que c’est une cigogne qui s’en charge. Mais Denis ne sait plus qui croire. D’autant plus que chacune des révélations faite par les adultes, le ramène à ce qu’il entend autour de lui, comme des expressions françaises. Serait-ce donc parce qu’il est né dans un chou que sa maman l’appelle toujours « mon chou » ? Ou est-ce parce qu’il est issu d’un œuf que l’on dit de sa maman que c’est une mère poule ? De quoi faire tourner en bourrique ce pauvre Denis.

 

L’avis de Loulou :

Le thème du livre m’a tout de suite plu. J’ai vite voulu savoir comment ce thème délicat était traité dans cet album. Et on n’est pas déçu car c’est tout à fait drôle. À travers les diverses excuses que cherchent les adultes pour ne pas répondre clairement à Denis, on découvre donc toutes les phrases que les parents trouvent généralement pour leurs enfants quand la question fatidique est un jour posée. Beaucoup reconnaîtront probablement l’un des prétextes qu’on leur a servi étant petit. Ce qui est le plus sympa c’est que finalement on en découvre d’autres, qui sont issus de diverses cultures !

À la fin du livre, la façon dont Denis découvre où il est né est tout à fait bien trouvée. Et cela « dédramatise » l’évènement, que les parents ne savent (ou n’osent) pas expliquer la plupart du temps. La comparaison avec les mammifères en général est bien trouvée, assez scolaire, mais bien abordée ici. Et l’on finit sur une question encore plus délicate pour les adultes : comment on fait les bébés ?

Avec la reliure un peu serrée, Denis louche...

Avec la reliure un peu serrée, Denis louche…

Cet album est bien tenu. Il est à la fois ludique car on n’aborde pas le sujet de façon clairement documentaire, et drôle car le tout est enrobé dans un déluge d’explications sur des expressions emblématiques françaises. Il est vrai qu’au début je m’attendais à trouver la réponse à la question « comment on fait les bébés ». Mais il faut être juste et c’est vrai que ce n’est pas exactement la question de départ. Finalement ce livre permet aux parents d’aborder en douceur la question avec l’enfant. La question de fin pourra donc être abordée avec plus de simplicité et de décontraction par le parent après la lecture de cet album.

Au niveau des illustrations, les visages sont un peu trop anguleux à mon goût, mais ça c’est personnel. Sinon le tout est agréable. J’ai bien aimé les animaux et les fleurs. Petit coup de cœur pour les perroquets.

Dis ou suis je ne 5-Curtiss-Fiala-Chouetteditions

 

L’avis de Coco :

Pour ma part j’ai adoré les albums que l’on a reçus. Je ne suis pas experte en la matière (c’est Loulou la pro des albums) et je suis d’habitude très tatillonne concernant mes lectures d’albums : je marche beaucoup au coup de cœur visuel. Aussi j’avais un peu peur en recevant de la main de Loulou les albums de Chouettedition. Car, hormis le design de Armand le Pélican Gourmand, aucun dessin n’attirait mon œil. Et pourtant, j’ai été réellement « surprise » d’apprécier toute la sélection et plus particulièrement les albums de Dominique Curtiss.

Éducation, poésie, tendresse, et humour sont les mots clés des albums que nous avons reçus. Mais voyons ça en détail, avec le premier album.

Dis ou suis je ne 6-Curtiss-Fiala-Chouetteditions

La question tant redoutée de tous les parents est ici traitée avec beaucoup d’humour et de délicatesse. Chaque adulte y va de sa petite histoire, reprenant quelques « légendes » populaires d’ici et d’ailleurs sur la conception des enfants. Je dois quand même avouer que même si je ne suis pas fan des dessins, ils s’accordent à merveille avec le côté décalé et loufoque de l’histoire. La typologie aussi joue un rôle important dans la lecture. Certains mots sont ainsi mis en évidence avec une typologie différente pour attirer l’œil des jeunes lecteurs. J’ai trouvé ça très bien car généralement les mots mis en avant participent à des jeux de mots.

En bref, un album qui permettra aux jeunes de 6 ans et plus d’en apprendre davantage sur les choses de la vie sans pour autant dramatiser.

 

En savoir plus

Les Carnets de Cerise – Tome 4 : La déesse sans visage

Les carnets de Cerise – Tome 4 : La déesse sans visage, de Joris Chamblain (scénariste) et Aurélie Neyret (illustratrice), paru chez Soleil en janvier 2016, collection Métamorphose

Carnets Cerise 4-Chamblain-Neyret-couv

Nous vous l’avions promis, voici notre chronique du dernier tome paru des Carnets de Cerise ! Mais, enfer et damnation, nous nous rendons compte que nous n’avions pas chroniqué le troisième tome ! Pourtant cette série est tellement chère à notre cœur que c’est un article sur les deux premiers tomes qui a inauguré notre section BD lors de l’ouverture de notre site, il y a maintenant 1 an et demi (à zieuter par ici).

Qu’à cela ne tienne, nous nous sommes bien rattrapées depuis puisque nous parlons régulièrement des Carnets de Cerise ou d’autres œuvres de son scénariste, sur facebook. Cependant, par rapport au premier article que nous avions publié, nous nous devons aujourd’hui de donner un peu plus de détails sur les trois premiers tomes, avant d’entamer un résumé du quatrième, car au fil de nos lectures nous nous rendons compte que des évènements que nous pensions anodins, sont finalement marquants et doivent être connus pour comprendre ce tome 4. En effet, il s’agit bien ici d’une saga et les évènements sont beaucoup plus liés les uns aux autres que l’on pourrait le penser ; on entre de plus en plus intimement dans la vie de Cerise. De plus, nous n’avions finalement pas fait de vrais résumés des premiers tomes, dans notre article précédent. Nous nous rattrapons donc quelque peu aujourd’hui.

En savoir plus