Skip to main content

La dame des livres

La dame des livres, de Heather Henson (texte) et David Small (illustrations), paru chez Syros en 2009

IMG_0471

Cal est un jeune garçon qui vit dans les monts Appalaches dans le Kentucky au début du XXe siècle. A cette époque et à cet endroit, les enfants ne font qu’aider leurs parents à longueur de journée. Les filles aident leur mère dans les tâches ménagères, les fils travaillent dès le plus jeune âge avec leur père. Très peu vont à l’école ou pas bien longtemps. Ils n’ont rien à proximité de chez eux et surtout pas une bibliothèque. Pourtant Cal a une sœur, Lark, qui lit énormément. Elle dévore des livres entiers. Cal ne voit pas bien à quoi ça sert ni pourquoi ses parents sont autant en admiration devant elle pour quelque chose qui n’est pas utile. Lui ne sait pas lire et cela n’a pas l’air de le gêner. Un jour, une cavalière passe par leur maison. Elle apporte une denrée rare en ces lieux mais également incongrue : un livre. Lark est évidemment ravie. Cal trouve bizarre que l’étrangère ne demande rien en contrepartie du livre. D’autant plus que par la suite elle revient plusieurs fois apporter de nouveaux livres. Même l’hiver, alors que tout est blanc et que de nombreux chemins sont impraticables. Cal se dit que ça doit être important finalement de savoir lire et peut-être même sympathique, pour que l’étrangère se donne tant de mal à amener ces objets chez eux. La dame des livres va changer sa vision. Il va demander à sa sœur de lui apprendre à lire. Et Cal comprend enfin tout ce que la lecture peut lui apporter.

En savoir plus

Furie

Furie de Joris Chamblain, paru chez Auzou (collection Virage) en 2014

IMG_0789

Lou Sullivan est une jeune fille de treize ans, collégienne timide, assez sérieuse et pas des plus populaires. La vie dans son établissement scolaire, à Orono aux Etats-Unis, est parfois compliquée, avec sa mère qui en est l’infirmière et qui tente donc d’éloigner tous les jeunes de la drogue et de l’alcool. Cela rend Lou un peu ringarde par rapport aux autres élèves. Elle n’est tout de même pas recluse, n’est pas un bouc-émissaire et a une amie précieuse, Sophia. Elle avait une autre amie étant plus jeune, Jennifer, mais qui est désormais pom-pom girl et rejette totalement Lou, pour paraître « cool ».

Un jour, alors que Lou distribue des tracs à l’entrée du campus pour une conférence sur les méfaits de la drogue (que sa mère va tenir le samedi suivant), Jennifer s’en prend à elle sans aucune raison et finit par jeter à terre le paquet de tracs de Lou. L’un des sportifs se trouvant avec le groupe de Jennifer, Chris, n’accepte pas ce qu’a fait la pom-pom girl et aide Lou à ramasser les papiers. Ils parlent quelques minutes puis se quittent. Cette nuit là, Lou entend des cailloux rebondir sur la fenêtre de sa chambre. Le beau Chris est là. Lou fait le mur et se rend avec lui sur le stade du campus. Chris lui offre une canette de soda qui lui a été offerte par son sponsor et qui lui était normalement réservée car « spéciale » selon l’entraîneur. Lou la boit et quelque chose en elle se « réveille ». Elle entend une voix qui lui dit de laisser aller ses instincts et elle ne contrôle plus son corps. Elle a mal et s’agrippe à Chris.

En savoir plus

Le garçon transparent

Garçon transparentLe garçon transparent, écrit par Emmanuelle Chedid-Advenier, illustré par Luciano Lepinay et interprété par Julie Depardieu, paru aux éditions De la Martinière Jeunesse en 2012

 

Cet album au format imposant (27 x 38 cm environ) est une « histoire racontée ». On y trouve un CD sur lequel le récit nous est conté par Julie Depardieu. Je ne suis pas une connaisseuse en histoire racontée, j’ai même souvent du mal avec ce type de livre car j’aime aller à mon rythme pour lire une histoire et non au rythme de quelqu’un d’autre. Pourtant j’ai eu un petit coup de cœur pour celui-ci.

 

Le garçon transparent, c’est l’histoire d’un jeune garçon qui a la peau si pâle qu’elle en est quasiment transparente. On peut presque voir à travers lui. Ce garçon passe tellement inaperçu que ses parents l’ont même oublié. Le jour de Noël, le Père Noël découvre ce malheureux petit garçon pour lequel il n’a pas de cadeau puisque ses parents n’ont pas posté sa lettre. Il est révolté et décide donc de remédier à cette vie tragique. Le petit garçon va passer de merveilleux moments avec le Père Noël, mais son cœur reste meurtri d’être ainsi délaissé par le monde qui l’entoure. Le Père Noël va tenter de réchauffer le cœur du garçon, mais ce n’est pas si évident. Y parviendra-t-il ? Le petit garçon restera-t-il transparent ? A vous de le lire pour connaître la suite !

En savoir plus

Escapade dans le monde magique d’Harry Potter

Petit tour de l’exposition sur l’univers cinématographique des films Harry Potter, à la cité du cinéma en Seine-Saint-Denis (Nord de Paris), le dimanche 26 juillet 2015

 

Tadam ! C’est l’heure du centième article ! Pour l’occasion, nous vous avons concocté un petit résumé de notre visite à l’expo Harry Potter qui a lieu en ce moment à Paris.

Une autre surprise vous attend également, mais pour cela rendez-vous sur Facebook et sur le site dès demain !

IMG_0986

/!\ Nous vous prévenons de suite, si vous êtes fan d’Harry Potter, que vous comptez aller à l’exposition (encore ouverte jusque tout début septembre), mais que vous voulez découvrir la magie par vous-même, mieux vaut ne pas lire notre article !

Nous préférons le signaler car depuis l’ouverture de l’expo, nous nous échinions à ne pas nous spoiler ce qui se passe entre les murs de la cité du cinéma et refusions donc toute lecture d’article qui en parle.

Mais pour les petits curieux, ceux qui y sont déjà allés ou ceux que cela ne dérange pas, voici notre petit tour d’horizon !

En savoir plus

La grande histoire d’un petit trait

petit traitLa grande histoire d’un petit trait de Serge Bloch, paru en 2014 aux éditions Sarbacane

 

Un petit garçon ramasse dans la rue un bout de fil rouge, un petit trait de rien du tout. Rentré chez lui, il le range précieusement. Il y pense de temps en temps à son petit trait, mais sans vraiment jouer avec. Puis, un jour, le petit garçon le pose sur une page de son cahier. C’est alors que le petit trait rouge se met à bouger. Il se tortille et s’entortille pour dessiner sur les pages blanches différentes formes basiques : rond, escargot… Puis le petit trait prend de l’assurance et s’amuse avec le petit garçon. Le second apprend au premier à former des figures de plus en plus complexes. Ainsi le petit garçon peut jouer avec son petit trait. Il devient chapeau, pigeon, voiture… Le petit garçon grandit, le trait aussi et ils sont toujours ensemble. Le trait a pris plus de place dans la vie du nouveau jeune homme. Il est là en permanence, donne de nouvelles idées à son compagnon humain. Il est là dans les bons comme dans les mauvais moments. Il prend parfois beaucoup de place, mais est toujours utile. Puis, le jeune homme devient un homme, il construit une famille, devient plus âgé, devient grand-père… Il décide alors de se séparer d’un tout petit bout de son trait pour qu’un autre puisse en profiter. Il coupe un morceau et le laisse dans la rue, pour qu’un enfant le trouve et vive les mêmes aventures et instants que lui avec ce fabuleux petit trait.

En savoir plus

La maison en petits cubes

IMG_0468La maison en petits cubes, écrit par Kenya Hirata, illustré par Kunio Katô, sorti chez Nobi-Nobi en 2012

Au beau milieu de la mer vit un vieux monsieur. Mais que fait-il là tout seul et comment sa maison flotte-t-elle sur l’eau ? En réalité, à cet endroit, se tenait autrefois une jolie petite ville dont toutes les maisons étaient carrées. Une petite ville en bord de mer qui, malheureusement, a subi les affres de la nature : le niveau de l’eau est monté chaque année, jusqu’à recouvrir toutes les maisons. Les habitants ont bien essayé de rester dans leur ville en construisant de nouvelles pièces au-dessus de leur habitation principale, mais c’est un travail ardu. La ville est peu à peu devenue un alignement de colonnes englouties. Cela demandait trop de travail de rehausser sa maison chaque année. Peu à peu les habitants sont partis. Seul le vieux monsieur est resté. Pour rien au monde il ne quitterait sa petite demeure dans laquelle il a vécu tant de choses.

Un jour vient le moment pour ce vieil homme de construire une nouvelle fois au-dessus de sa grande colonne, car le niveau de la mer monte encore et encore. Il se met alors au travail. Mais son marteau lui échappe des mains et traverse toutes les pièces de sa maison, pour finir sa course dans le premier cube. Embêté à l’idée de ne pouvoir continuer sa construction, le vieux monsieur enfile sa combinaison de plongée et part à la recherche de son marteau. Pour cela il doit traverser toute sa maison de haut en bas. Ce petit voyage va faire remonter des souvenirs à la surface. A chaque bout de maison traversé, une époque de sa vie lui revient en mémoire et émeut le vieux monsieur.

En savoir plus

Pico Bogue et Ana Ana

Pico Bogue et Ana Ana, de Dominique Roques (scénario) et Alexis Dormal (dessins), chez Dargaud

Ana Ana et Pico Bogue sont deux personnages de bande dessinée, Pico Bogue étant le grand frère, Ana Ana la petite sœur.

IMG_0489 IMG_0488 IMG_0487

J’ai d’abord fait la connaissance d’Ana Ana, petite fille maligne, drôle, qui joue constamment avec ses peluches jusqu’à imaginer de vraies petites aventures. Ce sont des histoires courtes pour les jeunes lecteurs. Un format d’ailleurs adapté à ce lectorat autant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Le livre est petit, en longueur, et le format bande dessinée de l’intérieur n’est pas lourd et permet même de se familiariser avec ce genre tout doucement. On a maximum quatre cases par page, mais parfois c’est même une seule case en pleine page.

En savoir plus

Olivier Tallec

Olivier Tallec est un illustrateur polyvalent, qui travaille seul et écrit ses propres textes le plus souvent désormais, mais qui a aussi illustré beaucoup de textes qui ne sont pas les siens. Dans un exercice ou un autre, il excelle et rend sa juste valeur aux histoires qu’il illustre. Qu’elles soient graves ou plus légères.

C’est donc le travail d’Olivier Tallec que j’ai voulu vous montrer ici, principalement son travail d’illustrateur, mais à travers ma recherche d’albums de son cru, j’ai découvert de très beaux textes. Je vous en présente ici une sélection de coups de cœur personnels par ordre chronologique de parution.

 

Loup tambour et Lulu Majorette, de Sylvie Rouch (texte) et Olivier Tallec (dessins), chez Autrement Jeunesse en 2003

Loup tambour - 1Loup tambour - 2Loup tambour - 3

Dans ce pays, les loups en liberté sont interdits et sont enfermés dans des cages. Sauf Loup Tambour, rebelle qui a réussi à s’échapper. Dans ce pays-là, on n’aime pas non plus les gitans, que l’on a enfermés derrière des barrières sur des terrains choisis. Sauf Lulu Majorette, qui veut sa liberté et s’est échappée. Un jour de fête, le loup et la demoiselle rebelles réussissent à s’intégrer à la fanfare. Ce sont les plus endurants dans leur discipline et, alors que tous les autres s’endorment de fatigue, ils continuent à jouer et danser. Ils en profitent également pour libérer tous les leurs et s’évader. Ils ont bien gagné leur liberté.

En savoir plus

Conversion

ConversionConversion, de Katherine Howe, paru chez Albin Michel en 2015

 

« Aujourd’hui, tu vas dans une librairie, mais tu n’achèteras pas de livres ! ». A répéter 15 fois devant son miroir avant de se rendre dans la fameuse librairie. Mouaif, bon ben on repassera pour l’essai d’auto-persuasion… J’ai finalement craqué pour deux livres, dont celui que je vous présente aujourd’hui : Conversion de Katherine Howe. Mis bien en avant, dans les nouveautés de début d’année 2015 (même si on en est déjà presque à la moitié). Une couverture simple, avec cet oiseau jaune vif sur fond terne et un titre pas forcément plus attirant que cela. Mais le résumé m’intrigue, d’autant plus qu’il est précisé au dos du livre que l’auteure est la descendante d’une célèbre sorcière de Salem. Petit plus : j’ai tendance en ce moment à lire beaucoup de romans ou de bandes dessinées qui sont des cycles ou séries, ce qui oblige à dépenser beaucoup d’argent (ou à attendre que la personne ayant emprunté le tome suivant le lise – en médiathèque – ou à attendre que l’auteur l’écrive) ; or Conversion est un livre sans suite, ce qui fera du bien à mon portefeuille et mon cerveau, me suis-je dis. Petit compte rendu :

 

Colleen est une lycéenne tout ce qu’il y a de plus normale. Elle est en dernière année à St Joan, établissement prestigieux de Danvers. Elle a un super groupe de copines composé de Deena, Emma et Anjali. Toutes quatre en sont au dernier semestre et attendent les réponses pour les universités dans lesquelles elles souhaitent étudier l’année suivante. La dernière ligne droite commence après les vacances de Noël. Les filles font comme si de rien n’était, mais elles sont toutes sous pression avec les examens de fin d’année et l’attente des réponses sur leurs dossiers scolaires. Le jour de la rentrée, les quatre amies se retrouvent en cours de catéchisme. Tout se passe comme d’habitude, jusqu’à ce qu’une élève populaire, Clara, fasse une crise. Mais une crise de quoi ? Elle se tord dans tous les sens et convulse. Une crise d’épilepsie ? Sur le moment, on ne le sait pas. Elle est rapidement emmenée par l’infirmière. Plus tard dans la journée, dans un autre cours que seule suit Emma, une autre fille tombe malade. Une amie proche de la première victime. Ce ne sont pas les mêmes symptômes et la jeune malade est emportée par une ambulance. Ce serait donc plus grave… Colleen et ses amies se font du souci pour les filles de leur classe qui sont tombées malade, mais sans plus au début. Puis, au cours des semaines suivantes, d’autres filles se retrouvent avec des symptômes étranges. La panique s’empare de l’école et des institutions qui la dirigent, des parents, et bientôt cela fait les choux gras des médias. La petite ville de Danvers devient le centre d’attention de tout le pays. Certains parents retirent leurs enfants de l’école. Plusieurs théories sont élaborées sur la cause de ce phénomène étrange. Colleen et ses amies sont épargnées pendant un bon moment. Jusqu’à ce qu’Anjali tombe elle aussi malade…

En savoir plus