Après des semaines, que dis-je, des mois ! de réflexion, je me suis enfin décidée à m’abonner à une box littéraire pour tester un petit peu ce nouveau concept qui fleurit depuis peu. Mais que choisir parmi tant de belles propositions ? Impossible de faire un seul choix, je me suis rabattue sur deux concepts assez éloignés l’un de l’autre. Pour le moment… Car oui, complètement subjuguée par ce principe, j’ai l’intention de tester plusieurs box littéraires ! Je ne vais évidemment pas rester abonnée à toutes (je ne suis pas milliardaire), mais faire un petit tour d’horizon de ce qu’il y a sur le marché en ce moment me tente bien. Mes expériences vont se profiler sur les mois à venir, surtout en 2017.

Avec cette envie qui m’a prise, j’ouvre donc un nouveau dossier dans notre petit Bazar Littéraire, que je compléterai au fur et à mesure de mes abonnements à des box littéraires.

J’ai donc commencé par deux box, celles qui me plaisaient le plus de prime abord. On commence par la première que j’ai reçue, La Kube, et je ne vous révèle pas de suite mon second choix, pour vous laisser mariner. A découvrir le 7 novembre, donc vous n’aurez pas à attendre bien longtemps.

Mon premier article ne fait pas les choses dans l’ordre. Je commence par la réception de ma box et finis par l’inscription sur le site… Mais c’est parce que je suis toute contente de commencer ces nouvelles expériences au point d’en avoir la tête à l’envers ! Promis, je remets tout en ordre pour le prochain !


kube-04

Il me semble que La Kube est la box la plus connue, la plus commerciale et la plus demandée pour le moment. En tout cas, tapez « box littéraire » dans le moteur de recherche de Google et vous tomberez sur le lien de leur site en tout premier.

J’ai reçu la mienne le jeudi 29 septembre. Toute émoustillée par ce paquet dans ma boite aux lettres, j’ai un peu déchanté en voyant l’état du colis. Ce n’est en rien la faute de l’entreprise qui gère les Kubes, mais celle du livreur. Dommage, car par la suite j’ai reçu un mail de l’entreprise de livraison qui me demandait comment j’avais trouvé la prestation…

Bref, j’ai remis le tout un peu en place avant la photo, mais on voit un peu les séquelles sur le côté de la box. J’ai eu peur en ouvrant que l’un des éléments ait pris un coup aussi. Heureusement, tout était intact ! Voici d’ailleurs le détail de ma box de septembre :

  • Le carnet d’émotions : petites fiches détachables sur lesquelles inscrire un message en rapport avec une émotion ressentie lors de la lecture d’un livre, pour ensuite laisser cette fiche dans le passage du livre en question et pouvoir se le remémorer plus tard. Perso, je vais aussi peut-être l’utiliser pour écrire des mots d’amour à mon chéri :p
  • Le petit sachet de thé littéraire, saveur amande/cannelle/écorces d’orange (testé et approuvé : saveur d’automne très en adéquation avec le temps du moment).
  • La préface Kube qui présente l’actualité littéraire et l’éditeur du mois : Gaia.
  • La petite carte postale aux couleurs accordées à la Kube du mois (gris, vert kaki et bleu sombre pour cette fois).
  • Un extrait de L’homme et le bois de Lars Mytting aux éditions Gaia.
  • Un petit agenda 2016-2017 Paperblanks.
  • Un crayon à papier Kube.
  • Ma sélection littéraire accompagnée de son marque-page et du mot du libraire.

kube-06

Et pour ne pas vous laisser patienter plus longtemps, mon livre du mois de septembre est : Le combat d’hiver de Jean-Claude Mourlevat. Déjà un bon point, je ne connaissais pas du tout (oui oui, malgré les nombreux prix qu’il a reçu). Je vais en faire un résumé et une critique très succincts car le but premier de ces nouveaux articles est plutôt de donner mon avis sur les concepts des box en elles-mêmes.

 

Milena et Helen vivent dans un pensionnat aux règles ultra-strictes. La plus sévère est que si l’une des filles ne rentrent pas à temps d’une sortie, c’est une autre pensionnaire qui sera punie, mise au cachot. Il en est de même au pensionnat de garçons, de l’autre côté de la colline, où vivent Milos et Bartolomeo. Un soir de septembre, Helen demande à aller voir sa consoleuse. Milena l’y accompagne et l’attend à la bibliothèque de la ville pendant son rendez-vous. Mais lorsque Helen revient, son amie n’est plus là. Son mot d’adieu ne dit rien de la raison de sa fuite. Après quelques événements divers, Helen, Milos et Bartolomeo s’enfuient à leur tour. Les quatre adolescents de 17 ans apprennent que leurs parents faisaient partie de la résistance contre la Phalange et décident de suivre leurs traces. Mais ce n’est pas facile quand on est poursuivi par le peuple des hommes-chiens. Heureusement, celui des hommes-chevaux va leur venir en aide. La résistance, depuis plusieurs années sur le déclin, reprend de la vigueur.

 

Pour faire court, voici pourquoi je suis contente d’avoir reçu ce livre dans ma box mystère :

  • Je ne le connaissais absolument pas, ce qui montre que le choix du libraire a été bien réalisé.
  • En lisant le résumé et les commentaires sur la quatrième de couverture, j’ai tout de suite accroché.
  • Le thème, le genre et le style de ce roman sont tout à fait ce que j’avais demandé, la sélection a été très bien faite.
  • Je ne regrette pas de pouvoir le mettre dans ma bibliothèque désormais, car c’est un classique en jeunesse aujourd’hui.

Cependant, voici les raisons pour lesquelles je n’ai finalement pas aimé l’histoire :

  • Beaucoup d’éléments sont trop proches de Hunger Games (mais qu’on soit bien d’accord, Le combat d’hiver a été écrit et publié avant) ; des éléments que je n’avais justement pas aimé dans la saga et que je retrouve dans le roman de J.C. Mourlevat.
  • Tous les événements se déroulent trop vite. L’histoire se passe en quelques mois, mais avec de grandes périodes de creux, du coup quand il se passe quelque chose ça ne fait pas crédible que cela aille si vite.
  • L’histoire d’amour entre Helen et Milos n’est pas bien construite. Ce n’est clairement pas un coup de foudre, ils passeront très peu de temps ensemble et pourtant ils sont attachés l’un à l’autre d’une façon incroyable. Trop peu de crédibilité pour moi.
  • Les adolescents n’étaient pas du tout au courant de leurs origines et de l’existence de la Résistance, mais ils y entrent sans sourciller et s’y impliquent à des hauts rangs d’une façon trop limpide.
  • Nous n’avons aucun détail sur le monde, l’époque, le lieu, ce qui m’a énormément gênée. Cependant, je souligne que l’histoire est très bien écrite et que cela permet de s’imprégner sans ces détails. Mais, personnellement, j’en ai besoin pour m’immerger totalement.
  • On ne sait absolument pas ce qu’est la Phalange, pourquoi elle est née et comment elle a pris de l’ampleur. Le tout paraît brouillon, comme si l’auteur ne le savait pas lui-même et ne s’était donc pas embarrassé de l’expliquer au lecteur. Qu’on se débrouille et puis c’est tout. Pareil pour ce que sont les hommes-chiens et les hommes-chevaux, cela reste très flous, pourtant ils sont très intrigants et j’aurai aimé en savoir plus.

 

En bref, je suis tout de même très satisfaite du choix du libraire car je suis heureuse d’avoir découvert cette histoire. J’aime découvrir des incontournables de la littérature jeunesse, même si finalement ils ne me plaisent pas. Ça me permet de rester ouverte et de découvrir d’autres horizons. De plus, malgré un dernier chapitre qui m’a déplu, l’épilogue, lui, a réussi à me faire verser une larme.

kube-19

 

Passons aux autres points importants de la Kube.

 

Le prix

La Kube coûte 18.90€, dont 3.90€ de frais de port.

Dans un premier temps j’ai été un peu désarçonnée par ce prix parce que sur le site internet, est marqué partout en gros que la Kube coûte 15€. Probablement que dans les petites lignes cachées quelque part au fin fond du site, on trouve la référence aux frais de port, mais pas de prime abord (même pas stipulé par un astérisque avec une mini précision quelque part, par exemple). On peut donc penser que les frais de port sont inclus dans ce 15€ annoncé. Malheureusement non et on l’apprend au dernier moment, au paiement. Pas tout à fait d’accord avec ce principe. Je suppose que c’est aussi une question de pays de livraison et que les frais de port sont changeants, mais tout de même, une petite précision ne fait pas de mal.

Faisons les comptes : l’agenda Paperblanks fourni avec cette box coûte 10.50€ sur le marché. Le roman en format poche de Mourlevat est à 6.70€. Nous en sommes déjà à 17.20€, avec un prix de box annoncé à 15€. Avec tous les gadgets en plus, on peut considérer que ce prix est raisonnable (même si on sait qu’ils doivent avoir au moins 5% sur les livres, voire plus s’ils passent par les bons réseaux, et que Paperblanks a dû également leur faire un prix pour leur grosse commande de septembre).

Mais pour la box d’octobre, que dire ? L’agenda n’y est évidemment plus, et ils annoncent sur le site une nouvelle de Métailler à la place. Sympa comme découverte, mais du coup niveau prix on n’y est plus du tout, car il reste le même avec des produits pourtant moins chers sur le marché.

On sait pertinemment que dans le prix sont aussi inclus le temps de travail du libraire qui choisit pour nous le livre, ainsi que tous les salaires annexes. Mais pour les mois où il n’y a pas l’agenda Paperblank j’ai peur que le prix soit quand même très élevé pour ce que contient la box.

kube-10

Le contenu, justement

Ce que j’ai moins apprécié, ce sont les couleurs de cette box de fin d’été, début d’automne. Il faut dire qu’ils ont fait l’effort de tout accorder (à moins que ce ne soit un hasard). On reste dans des tons vert et bleu sombres, ou gris. Mais pas dans des teintes que j’apprécie spécialement. Ok, ce sont des couleurs d’automne. Mais on a passé un bon bout du mois de septembre en été. Et il y a de bien plus jolies couleurs à choisir pour représenter l’automne. La carte postale, l’extrait de livre, le carnet d’émotions, le crayon… Tous dans les mêmes teintes. Bon, par contre, l’agenda il faut bien avouer qu’il pète ! J’adore les couleurs et les motifs.

En allant voir sur le site les prévisions pour octobre, je suis un peu perplexe. Le contenu reste le même apparemment. Le carnet d’émotion y est toujours, le crayon et la carte postale aussi par exemple. Bon, pour le thé je ne me plains pas, j’adore ça et j’aime faire de nouvelles découvertes de ce côté. Mais je n’ai pas l’intention de faire une collection de crayons à papier ou autre. A moins que le contenu soit changé tous les 2-3 mois ? En tout cas, je reste abonnée pour le moment et je verrai par la suite.

 

La personnalisation

Le principe du mot du libraire est vraiment appréciable. Se dire que l’on a un petit mot perso qui montre pourquoi ce livre a été choisi pour nous est exaltant. Cependant, il ne faut pas être naïf, je savais pertinemment que la Kube ayant du succès cela ne serait pas complètement personnalisé. De plus, la Kube fait appel à de nombreux libraires de différentes librairies dispatchées un peu partout. Mais le petit mot que j’ai eu ne m’a pas fait bonne impression. J’ai eu droit à un commentaire qui disait que le métier de libraire était le plus beau, que c’était chouette de choisir un livre pour autrui et qu’elle adorait conseiller les gens. Mouaif… En quoi est-ce personnel ? Pas un mot sur pourquoi celui-ci a été choisi par rapport à mes goûts ou au moins, sans penser à mes goûts, pourquoi celui-là. Je ne voulais pas vivre une relation intime avec celle qui avait choisi le livre pour moi, mais au moins croire au fait que c’est bien elle qui l’a choisi et qu’elle est au courant de ce choix. Là, on a l’impression d’un paragraphe tout emballé, servi à des dizaines d’autres lecteurs. Même si c’est le cas, cela pourrait être fait avec plus de délicatesse.

Après vérification, ce « mot perso » reprend d’ailleurs une phrase de la description de la libraire dans son profil sur le site de Kube…

kube-13

Les services

La Kube propose plusieurs services qui sont intéressants, même si personnellement je ne les ai pas tous utilisés pour l’instant :

  • Renvoyer un livre quand on le possède déjà et en recevoir un autre.
  • Connaître le titre du livre mystère avant l’expédition (pas obligatoire).
  • Remplir en direct sur le site sa BiblioKube : une bibliothèque virtuelle où l’on peut signaler tous les livres que l’on a déjà lu pour être sûr de ne pas recevoir un doublon. Malheureusement, avec 200-300 livres au bas mot par an à mon actif, impossible de la remplir. Pourtant j’ai essayé, mais cela ne fonctionne pas bien du tout et des titres très connus sont introuvables dans la base de données.
  • Avoir des gadgets en rapport avec le livre choisi pour nous ou bien au hasard. Pour ma première box j’ai choisi le hasard, pour ma seconde j’ai voulu que le tout reste en adéquation. A voir si j’observe une différence.
  • Choisir le/la libraire qui sélectionnera le livre mystère du mois. Je n’avais pas choisi pour ma première box, j’ai sélectionné Agathe de Millepages pour ma seconde !
  • Livraison dans 122 pays dont toute l’Europe et les DOM-TOM.
  • Service de carte cadeau.

 

L’inscription

S’inscrire à la Kube se fait en quelques clics, même si, comme précisé ci-dessus, je suis un peu tombée des nues de ces frais de port indiqués nulle part ailleurs avant le paiement.

On remplit les cases habituelles de l’identification et de l’adresse, mais d’autres détails sont demandés. On passe par une étape « goûts » où l’on peut dire ce que l’on aime ou pas. Mais il y a très peu de place laissée à la description personnelle. Ce sont des cases à cocher ou des menus déroulants à sélectionner. On ne peut pas vraiment exprimer ce que l’on veut. Mais après tout, je ne vais pas me plaindre de ça pour l’instant, j’ai été satisfaite du choix du libraire.

Autre point positif : on peut se désabonner à n’importe quel moment. Pas de gros abonnement obligatoire dès le début.

A savoir : à partir du 8 de chaque mois, on reçoit un mail pour savoir quel est le livre que l’on aimerait recevoir en fin de mois. On peut donc changer ses goûts sur le site ou dire que l’on reste sur le même aspect. C’est sympa comme concept de faire un rappel au lecteur, pour les têtes en l’air.

Prévisualisation de la box d'octobre

Prévisualisation de la box d’octobre

Voilà pour ma première expérience box littéraire ! J’avoue que je reste mitigée pour le moment. Je trouve le contenu varié et le livre sélectionné très bien choisi. Mais le prix est un peu rebutant, surtout au regard des contenus qui n’ont pas les mêmes prix de mois en mois. Ce contenu qui justement n’a pas l’air non plus de changer beaucoup et qui nous oblige à commencer des collections de différents éléments. Quant au côté très commercial, il ne me déplaît pas. Je le trouve logique ; ce qui me déplaît c’est d’annoncer sur le site une personnalisation qui n’y est absolument pas. Je préfère connaître la vraie couleur de suite plutôt que d’être déçue à l’arrivée.

Cependant, je reste curieuse de la suite et reste abonnée à cette box pour le mois suivant au moins. Je sais aussi que je suis une lectrice et acheteuse très exigeante !

 

Bonne lecture surprise les loulous !