Skip to main content

Qui est là ? / Who’s there ?

Qui est là ? Who’s there ? de Dominique Curtiss et Muriel Gestin

Cette semaine, je vous emmène au Canada, où notre partenaire Chouette éditions vient de sortir tout un tas de nouveautés, très, très cool. Et comme nous sommes des filles très chouettes aussi, nous avons eu le droit d’y jeter un coup d’œil en exclusivité. On a sélectionné deux albums pour vous, mais pour faire durer le plaisir jusqu’au bout, ils vous seront présentés dans deux articles différents 🙂

Aujourd’hui donc, je vais me concentrer sur mon coup de cœur : un album bilingue pour familiariser les enfants avec l’anglais.

En savoir plus

Armstrong, L’extraordinaire voyage d’une souris sur la Lune

Armstrong, L’extraordinaire voyage d’une souris sur la Lune,
De Torben Kuhlmann


Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas présenté de coup de cœur en album. Mais aujourd’hui, j’ai enfin trouvé la perle rare qui a fait chavirer mon cœur. Des illustrations au scénario, en passant par la mise en page générale du livre, cet album est une pépite qui mérite toute votre attention.

J’ai découvert le travail de Torben Kuhlmann au détour d’un rayon, comme cela arrive bien souvent, et j’avais été très impressionnée par le travail graphique du livre. Dès la couverture, on a la sensation de découvrir un livre ancien, un carnet de voyage qui va nous raconter une histoire extraordinaire.

Et c’est exactement, ce qui ressortira de ma lecture.

En savoir plus

Ovis aries

Histoire de se coucher moins bête ce soir, des Ovis aries, ce sont des moutons. Voilà, ça c’est dit. Mais pourquoi choisir les moutons comme thème ? Je ne sais pas… C’est tout doux, c’est tout mignon et puis une envie de me diversifier. Au début j’avais pensé aux chèvres. J’ai préféré rendre d’abord hommage aux moutons, moins plébiscités. Peut-être que les chèvres y auront droit plus tard. Petit classement par ordre de parution française pour cet opus.

 

Millie de Ragnhild Scamell (texte) et Sally Hobson (illustrations), à L’école des loisirs en 1993

 

Millie est une jolie brebis à la toison foisonnante. Quand un oiseau lui demande s’il peut lui prendre un peu de laine pour confectionner son nid, Millie accepte avec plaisir. D’autres animaux arrivent alors pour avoir leur part de laine. Si bien qu’au bout d’un moment Millie se retrouve toute nue. Cela ne la gêne pas, et elle continue à gambader joyeusement dans les près. Mais quand vient l’hiver, elle se retrouve grelottante sous les flocons de neige. Les animaux lui ayant pris un peu de laine lui proposent bien de l’héberger, mais Millie est trop grande pour entrer dans un nid ou un terrier. Elle se réfugie à la ferme où la propriétaire lui tricote un joli pull. Le lendemain, Millie rencontre de nouveau l’oiseau, qui lui demande un bout de sa nouvelle et très belle laine verte. Dans sa gentillesse, Millie accepte…

Une petite histoire toute simple, pleine d’amour, d’amitié et de partage. Un texte qui a plus de vingt ans, mais qui mérite encore sa place dans les rayonnages. Tourné comme un petit conte traditionnel, il ravira les petits. Petit point négatif tout de même : au premier abord, Millie ne ressemble pas du tout à un mouton, mais à une chèvre…

En savoir plus

Un petit cochon pendu au plafond !

Juste avant notre période de Noël, je vous offre un nouvel opus des personnages dans la littérature de jeunesse. Profitez-bien de celui-ci et je reviens avec un tout frais en 2017.

Si je vous donne comme mots clefs « littérature de jeunesse » et « cochons », vous allez de suite penser au conte des 3 petits cochons. Mais ce serait réduire ces petits personnages roses et dodus que de penser qu’ils ne sont bons qu’à se faire dévorer par le loup. Voici donc quelques histoires un peu différentes, pour mettre en valeur leur queue en tire-bouchon.

 

Igor et les trois petits cochons de Geoffroy de Pennart, paru chez Kaléidoscope en 2007

igor-et-les-trois-petits-cochons-geoffroy-de-pennart

Ce que ne nous dit pas le conte original, c’est que les trois petits cochons sont en fait musiciens. Après une tournée chargée, chacun a amassé un petit pactole. Le premier achète une maison de brique et le second un camping-car. Mais une nuit, le loup Igor vient toquer à la porte du premier cochon. Vite, ce dernier s’enfuit par derrière, tombe sur son frère dans son camping-car qui passait par là, grimpe dans l’engin et les deux frères filent. Ils vont se réfugier dans une salle des fêtes… où attend le troisième frère qui a organisé une fête d’anniversaire pour son aîné ! Le loup quant à lui, poursuivait en réalité le cochon pour avoir un autographe… La célébrité, ça rend dingue !

Pour commencer, on ne va pas se priver de parler du plus grand classique de littérature de jeunesse avec pour thème les cochons : Les trois petits cochons. Mais revisité, évidemment, pour ne pas s’endormir dès le début. Ce que j’ai adoré dans cet album c’est que les 3 petits cochons ont des prénoms : Henri, Raphaël et Christophe. Histoire de les rendre normaux et de les sortir du conte traditionnel dont ils font partie. J’ai beaucoup aimé aussi qu’au fil de l’histoire on aperçoive de nombreux autres personnages de Geoffroy de Pennart, comme la famille Broutchou, Chapeau rond rouge ou Jean Toutou… Un régal pour les fans !

En savoir plus

Les Aventures du Père Noël !

Les Aventures du Père Noël ! de Dominique Curtiss et Martin Sombsthay (Chouette Editions)

61snb9gh4el-_sy400_

Aujourd’hui, c’est mon anniversaire, ça ne veut donc dire qu’une seule chose : Noël approche à grand pas ! Bon j’avoue, ça veut aussi dire que je deviens vieille, mais ce n’est pas le sujet du jour. Non, le sujet du jour, c’est Noël !

Le froid, les chocolats, la neige, les retrouvailles en famille, le sapin, sa décoration, les cadeaux : tout autant de raisons d’adorer cette période ! 🙂
Mais que serait tout ça sans ce grand bonhomme rouge qui distribue de la joie (ou des oranges pour les anciens) aux petits et aux grands ? Alors aujourd’hui, rendons hommage au seul, à l’unique, au sensationnel Père Noël !

En savoir plus

Tek, l’Accro-Magnon des tablettes

Tek, l’Accro-Magnon des tablettes, de Patrick McDonnell

couverture

Nous sommes cernés ! Par quoi ? me répondez-vous, très pragmatiques. Par les écrans ! vous hurlais-je dessus avec 0 self-contrôle. 
Hum, c’est sur cette belle discussion imaginaire que j’ouvre le dernier article sur les Services de Presse (SP) des éditions Milan. Rappelez-vous : il y a quelques semaines, nous avions eu l’honneur de recevoir quatre livres de ce charmant éditeur, choisis par nos soins dans leurs nouveautés de la rentrée. Loulou vous a déjà chroniqué les autres livres (ici, ici et ici), c’est donc à moi que revient l’honneur de conclure avec Tek. Et ça tombe super bien, parce que c’est moi qui l’avait repéré dans le catalogue de l’éditeur, et il se trouve que j’ai eu très, mais alors, très très bon goût (j’ai toujours adoré le lancé de fleurs 🙂 ).  

En savoir plus

Trouve ton chemin aux pays des contes

Trouve ton chemin aux pays des contes de B.G. Hennessy (texte) et M. Caudry (illustrations), paru chez Milan le 14 septembre 2016

Trouve-ton-chemin-Caudry-Milan-1

C’est avec surprise et ravissement que j’ai reçu ce service de presse de chez Milan. Avec surprise car cela faisait déjà trois mois que nous avions fait une petite sélection auprès de leur service pour avoir un ou deux livres à la rentrée mais que nous n’avions pas de nouvelles. Ravie parce que c’était mon préféré dans la sélection faite, donc très contente de recevoir celui-là. Et je ne suis toujours pas déçue, car cet album est des plus sympathiques.

Trouve-ton-chemin-Bennessy-Caudry-Milan-2

Comme son nom l’indique, nous allons plonger dans l’univers des contes et devoir y trouver notre chemin. Les 6 contes choisis pour cet album sont très hétéroclites et bien sélectionnés. Du conte européen au conte oriental, en passant par un imaginaire américain, du grand classique au moins connu par les enfants d’aujourd’hui. Une façon sympathique de découvrir de nouveaux récits et de voir sous une autre facette ceux déjà connus. Les 6 pays fantastiques proposés sont :

  • Le pays imaginaire de Peter Pan
  • Le pays des merveilles d’Alice
  • Le pays d’Oz de Dorothée
  • Le royaume de l’ogre avec Jack
  • La forêt enchantée de Blanche-Neige
  • Le royaume d’Aladin, avec le génie en accompagnateur

Trouve-ton-chemin-Bennessy-Caudry-Milan-4

Le principe de ce livre est de travailler l’espace et l’orientation avec les enfants de façon ludique. Nous allons donc découvrir les 6 univers imaginaires à travers des cartes truffées de détails se rapportant au conte. Ces cartes sont extrêmement bien pensées. Elles sont quadrillées avec des indices lettres et des indices chiffres pour pouvoir se repérer. On y trouve également à chaque fois une petite rose des vents pour apprendre les points cardinaux aux enfants. Le petit plus est une échelle des distances propre à chaque carte, chaque univers. Pour le pays imaginaire de Peter Pan, on retrouve une échelle sous forme de « lieus de pirate », par exemple ; pour Alice aux pays des merveilles, ce sont des « sauts de lapin » ; tandis que dans la forêt enchantée de Blanche-neige, on se réfère à des « pas de nain ».

En savoir plus

En retard, en retard, j’ai rendez-vous quelque part. Je n’ai pas le temps de dire au revoir, je suis en retard, en retard !

Pour les fans de Disney et les fans d’Alice au pays des merveilles, vous aurez reconnu dans le titre la fameuse phrase du lapin blanc. Juste un petit clin d’œil, pour aborder notre sujet du jour : voici un opus sur les lapins dans les albums jeunesse ! Tout doux, fripons, mignons, gambadant dans les champs ou prêts de finir à la casserole, tout le monde aime les lapins. Alors voici une sélection de lapins littéraires plus ou moins connus, pour ravir les amoureux des Léporidés (lapins + lièvres, vous vous coucherez moins bêtes ce soir…).

 

Le grand livre de Beatrix PotterPierre Lapin de Beatrix Potter, publié en 1902

 

Pierre Lapin est un bien intrépide petit lapereau. Sa maman n’a de cesse de le mettre en garde pour qu’il ne sorte pas du périmètre réglementaire. Mais Pierre n‘en fait qu’à sa tête. Les carottes du jardin d’à côté ont l’air bien trop appétissantes pour qu’il ne se laisse pas tenter… Pierre franchit la barrière croque dans une carotte. Hum, que c’est bon ! Mais le propriétaire du jardin, un humain, ne l’entend pas de cette oreille ! S’ensuit alors une chasse au lapin mémorable où Pierre Lapin en perd son beau gilet !

On ne pouvait pas ne pas commencer par le premier lapin anthropomorphisé le plus célèbre de la littérature de jeunesse ! Beatrix Potter a créé un grand nombre d’histoires avec de petits animaux dans leur quotidien humanisé, dont plusieurs avec des lapins. Pierre Lapin est le premier d’une longue lignée. En plus d’un texte simple, court et rythmé, les illustrations sont magnifiques. Pierre Lapin et les autres récits de Beatrix Potter ont un goût d’antan, mais sont toujours d’actualité.

Les histoires de Miss Potter existent en version séparée, mais la couverture que je vous présente est celle du Grand Livre de Beatrix Potter (paru chez Gallimard jeunesse en 2007), rassemblant l’intégrale des 23 contes classiques et 4 histoires inédites, pour le plus grand plaisir des collectionneurs !

 

Je veux des pâtes-Stephanie BlakeJe veux des pâtes ! de Stephanie Blake, paru en 2008 à L’Ecole des loisirs

 

Simon est un petit lapin un peu capricieux. Dans cet opus, il ne veut manger que des pâtes. Son papa et sa maman ont beau lui proposer plein d’autres bons repas, Simon refuse tout et crie partout qu’il ne veut que des pâtes. Jusqu’au soir où, réfugié dans sa chambre, il entend son papa dire à sa maman que son gâteau au chocolat est vraiment très bon. Simon a un petit peu envie d’y goûter lui aussi… Mais pour y avoir accès, il y a l’étape de la soupe avant tout.

En savoir plus

Le temps des Marguerite

Le temps des Marguerite de Vincent Cuvellier (auteur) et Robin (illustrateur), sorti chez Gallimard jeunesse (collection Giboulées) en 2009

Temps des Marguerite-couv

Non, non, il n’y a pas d’erreur dans le titre, il y a bien une majuscule et il ne manque pas de « s » à « Marguerite ». Car il s’agit bien du prénom et non de la fleur. Notre histoire parle de deux jeunes filles se prénommant Marguerite. Très joli jeu de mots dans ce titre, que l’on peut déjà souligner, puisque l’histoire se déroule en mai, au tout début de la floraison des marguerites (les fleurs pour le coup).

Revenons à nos deux jeunes filles. Les deux s’appellent Marguerite, mais l’une vit en 1910, tandis que l’autre vit en 2010. Elles habitent dans la même maison, mais à un siècle d’écart. Au-delà des années qui les séparent, on va s’apercevoir au fil de l’histoire qu’absolument tout les différencie.

Temps des Marguerite-int 1

Par un bel après-midi du mois de mai, chacune dans leur époque, nos deux jeunes filles s’ennuient. Pour s’occuper l’esprit, chacune va chercher une distraction. Elles vont se retrouver dans le grenier à fouiller dans une vieille malle. Une malle si grande que quand elles s’y penchent, elles tombent toutes deux à l’intérieur et le couvercle se referme. Quand elles arrivent enfin à en sortir, elles s’aperçoivent progressivement que quelque chose ne va pas. Elles ne semblent plus être dans le bon endroit, dans la bonne époque. En effet, la Marguerite de 1910 se retrouve en 2010, et celle de 2010 a pris la place de celle de 1910. Chacune part tout d’abord en exploration dans la maison et s’émerveille ou s’épouvante des éléments qu’elle y trouve. Puis, elles se retrouvent dehors à devoir affronter les mouvements d’une ville et d’une époque qui ne leur correspondent pas. Elles y rencontrent des gens, avec lesquels elles ont parfois du mal à communiquer. Enfin, elles doivent également se confronter à leur famille et leurs amis. Les choses se corsent pour les deux jeunes filles. Bien entendu tout rentrera dans l’ordre et chacune retrouvera son époque.

En savoir plus