Skip to main content

Louna et la chambre bleue

Louna et la chambre bleue de Magdalena Guirao Jullien (texte) et Christine Davenier (illustrations), chez Kaléidoscope, 2014

Louna et la chambre bleue-Davenier-Guirao Jullien-Kaléidoscope-couv

L’album que je vous présente aujourd’hui est un petit coup de cœur. Il vient de la médiathèque et quand je suis tombée dessus, quelque chose m’a tout de suite troublée. Le trait de crayon de l’illustratrice retenait mon attention et je ne pouvais m’empêcher de penser que je l’avais déjà vu quelque part. Je l’emprunte et tout le long du trajet de retour, ce questionnement me travaille. Je suis sûre d’avoir déjà eu entre les mains un livre illustré par elle et que j’ai aimé… Mais alors pourquoi je ne m’en souviens pas !

Questionnement vite résolu quand je me retrouve devant ma bibliothèque : elle est l’illustratrice d’un album que j’ai commenté il y a quelques mois (suivez le guide), car j’étais au début tombé sous le charme du texte : Grand Roi, Grande Reine et Petit Prince, par Emilie Soleil. Et effectivement on reconnaît bien son trait de crayon.

Je le lis donc très rapidement, avec un regard avide sur les illustrations.

Louna et la chambre bleue-Davenier-Guirao Jullien-Kaléidoscope-int 3

Louna est une petite fille très calme. Trop calme pour certains, notamment ses professeurs et ses parents qui se demandent si elle n’a pas un problème. Ce qu’ils ignorent c’est que Louna est calme parce que c’est une rêveuse. Elle déborde d’imagination. Une imagination qui n’a besoin que de sa pensée pour éclore. D’ailleurs, les moments préférés de Louna c’est quand elle rend visite à sa grand-mère. Elle la comprend et ne la tourmente pas sur le fait qu’elle soit trop calme. Si Louna aime aller chez sa grand-mère c’est pour la chambre bleue. Une chambre entièrement tapissée de toile de Jouy, avec de fabuleux dessins, qui n’appellent qu’à la contemplation et au laisser-aller de l’imagination. Un petit paradis pour Louna.

Lire plus

Au bonheur des lapins

Au bonheur des lapins de Marie Mimier (texte) et Béatrice Rodriguez (illustrations), paru chez Albin Michel Jeunesse en 2015

Au bonheur des lapins-Mimier-Rodriguez-couv 1

L’album que je vous présente aujourd’hui fait partie de ma bibliothèque depuis quelques mois, mais je voulais attendre le printemps pour vous le faire découvrir. Je profite du temps maussade qui nous assaille depuis quelques temps, alors que nous sommes pourtant au printemps, pour vous donnez un peu de baume au cœur avec cette histoire vraiment printanière. C’est un ouvrage vraiment drôle, décalé et doux à la fois.

Au bonheur des lapins-Mimier-Rodriguez-couv 2

Sa particularité réside dans le fait qu’il possède deux premières de couverture. Donc pas de quatrième de couverture. Eh oui, car on a droit à deux histoires en une ! Si on tient le livre dans un sens, on a le point de vue d’un lapin sur le récit. Si on le tient dans l’autre sens, on a le point de vue d’un garçon ! Et quelle histoire ! Si on en croit le garçon, un infâme lapin s’est introduit dans son magnifique jardin et a décidé de tout détruire. Il prévoit donc un plan d’attaque, et truffe son jardin de pièges à lapin afin d’éradiquer cette vermine ! Mais le lapin, lui, n’a pas le même point de vue. Il est ravi de toutes les douceurs laissées à son intention dans cet endroit paradisiaque et est heureux de se faire un nouvel ami. Mais comment se finit cette histoire alors ? En une magnifique double page qui peut se lire dans les deux sens et qui clôture aussi bien le point de vue du garçon que celui du lapin.

Lire plus

Je t’écrirai, promis !

Je t’écrirai, promis ! de Tom Percival, éditions Milan.

couverture album je t'écrirai promis

Ahhh, le déménagement…. Une corvée pour des milliers de parents, et un drame sentimental pour autant d’enfants…. Souvent synonyme de séparation, entres autres, amicale (parfois définitive), les petits bouts voient dans le déménagement un abandon en bonne et due forme.
Qui pourrait d’ailleurs les en blâmer ? Car malgré l’arrivée inévitable de nouveaux amis dans leur vie, ils n’oublient jamais complètement les anciens.

Alors comment les aider à surmonter cette terrible épreuve ?
Avec la lecture, pardi ! Ce n’est pas LA solution miracle bien entendu, mais c’est une solution des plus agréables 🙂
Il existe beaucoup de livres sur le sujet – il suffit de demander à votre libraire préféré – mais aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de mon coup de coeur en la matière : Je t’écrirai, promis !

Lire plus

Dans ma poche

Dans ma poche de Laurette Berger (plume) et Fanny Rouyer (crayons), paru aux éditions Thot en 2013

Dans ma poche-Berger-Rouyer-Thot-1

Aujourd’hui, petite lecture plaisir. Premièrement, parce que c’est un livre que le Bazar a reçu grâce à Babelio et à sa masse critique de livres jeunesse et que ça fait toujours plaisir d’être sélectionné. Deuxièmement, parce que je ne suis absolument pas déçue par ce petit album extrêmement poétique !

Dans ma poche-Berger-Rouyer-Thot-2

Dans ma poche raconte l’histoire d’un petit garçon, de sa naissance à l’âge où lui-même verra naître ses petits-enfants. Chaque page relate un fait marquant pour cet enfant, à travers ce que l’on pouvait trouver dans sa poche à un moment précis de sa vie. Une poche qui matérialise ce que l’on a un jour considéré comme important à tel instant précieux de notre vie. Des objets parfois insignifiants s’y trouvent ; insignifiants pour beaucoup, mais tellement importants pour la personne concernée. Parfois, ce sont des émotions que l’on retrouve dans cette poche, qui se transforme alors en un cœur si fragile. On passe par des étapes joyeuses, mais aussi malheureuses pour ce garçon. Toutes sont des étapes décisives pour le reste de sa vie. On le voit enfant, en train d’apprendre à faire du vélo. On le découvre amoureux, diplômé, marié, en colère, musicien… Autant de choses qui le définissent et dans lesquelles chaque lecteur peut se retrouver.

Une bonne cuillère de poésie, un soupçon de philosophie, un nuage de conte contemporain, une pincée de nostalgie, quelques sourires en coin, et on obtient un récit dans lequel on se laisse porter tout doucement comme une brise qui fait lentement danser les feuillages des arbres. C’est une ode à la vie elle-même et à tout ce qu’elle a de précieux pour chacun d’entre nous.

Je me suis totalement laissé envoûter par ce petit récit, si simple et pourtant si plein de souvenirs et d’émotions qui nous sont communs à tous.

Lire plus

Quelques albums de chez Chouetteditions

12711218_1671149333143444_754891448568889824_o

Aujourd’hui, on vous fait voyager loin loin loin, sans pour autant vous demander d’apprendre une langue étrangère. On part au Québec ! Chouetteditions est plutôt jeune sur le marché de l’édition et leur concept est bien sympa. Ils publient autant en numérique qu’en format papier. De plus, toutes (ou presque) les histoires sont éditées en français et en anglais (et certaines en italien, allemand et portugais, il me semble, mais leur site est inaccessible pour le moment, je ne peux pas aller vérifier).

Elle nous a contactées pour nous proposer quelques ouvrages à chroniquer. C’est avec joie que nous avons accepté et c’est également dans la joie que nous vous les présentons désormais !

 

On commence avec les livres écrits par Dominique Curtiss. Par ordre de parution :

 

Dis ou suis je ne 1-Curtiss-Fiala-ChouetteditionsDis où suis-je né ? illustré par Emilie Fiala (paru début 2014)

 

Denis est un petit garçon curieux et plein d’imagination. Un matin, ildemande à sa grande sœur où il est né. Cette dernière lui répond qu’il est trop petit pour comprendre. Insatisfait de cette non-réponse, Denis enchaîne en posant sa question à différents membres de sa famille. Cette fois, tout le monde lui répond, mais chacun y va de sa théorie. Un coup on lui répond qu’il est né dans un chou, l’autre fois que c’est une cigogne qui s’en charge. Mais Denis ne sait plus qui croire. D’autant plus que chacune des révélations faite par les adultes, le ramène à ce qu’il entend autour de lui, comme des expressions françaises. Serait-ce donc parce qu’il est né dans un chou que sa maman l’appelle toujours « mon chou » ? Ou est-ce parce qu’il est issu d’un œuf que l’on dit de sa maman que c’est une mère poule ? De quoi faire tourner en bourrique ce pauvre Denis.

 

L’avis de Loulou :

Le thème du livre m’a tout de suite plu. J’ai vite voulu savoir comment ce thème délicat était traité dans cet album. Et on n’est pas déçu car c’est tout à fait drôle. À travers les diverses excuses que cherchent les adultes pour ne pas répondre clairement à Denis, on découvre donc toutes les phrases que les parents trouvent généralement pour leurs enfants quand la question fatidique est un jour posée. Beaucoup reconnaîtront probablement l’un des prétextes qu’on leur a servi étant petit. Ce qui est le plus sympa c’est que finalement on en découvre d’autres, qui sont issus de diverses cultures !

À la fin du livre, la façon dont Denis découvre où il est né est tout à fait bien trouvée. Et cela « dédramatise » l’évènement, que les parents ne savent (ou n’osent) pas expliquer la plupart du temps. La comparaison avec les mammifères en général est bien trouvée, assez scolaire, mais bien abordée ici. Et l’on finit sur une question encore plus délicate pour les adultes : comment on fait les bébés ?

Avec la reliure un peu serrée, Denis louche...

Avec la reliure un peu serrée, Denis louche…

Cet album est bien tenu. Il est à la fois ludique car on n’aborde pas le sujet de façon clairement documentaire, et drôle car le tout est enrobé dans un déluge d’explications sur des expressions emblématiques françaises. Il est vrai qu’au début je m’attendais à trouver la réponse à la question « comment on fait les bébés ». Mais il faut être juste et c’est vrai que ce n’est pas exactement la question de départ. Finalement ce livre permet aux parents d’aborder en douceur la question avec l’enfant. La question de fin pourra donc être abordée avec plus de simplicité et de décontraction par le parent après la lecture de cet album.

Au niveau des illustrations, les visages sont un peu trop anguleux à mon goût, mais ça c’est personnel. Sinon le tout est agréable. J’ai bien aimé les animaux et les fleurs. Petit coup de cœur pour les perroquets.

Dis ou suis je ne 5-Curtiss-Fiala-Chouetteditions

 

L’avis de Coco :

Pour ma part j’ai adoré les albums que l’on a reçus. Je ne suis pas experte en la matière (c’est Loulou la pro des albums) et je suis d’habitude très tatillonne concernant mes lectures d’albums : je marche beaucoup au coup de cœur visuel. Aussi j’avais un peu peur en recevant de la main de Loulou les albums de Chouettedition. Car, hormis le design de Armand le Pélican Gourmand, aucun dessin n’attirait mon œil. Et pourtant, j’ai été réellement « surprise » d’apprécier toute la sélection et plus particulièrement les albums de Dominique Curtiss.

Éducation, poésie, tendresse, et humour sont les mots clés des albums que nous avons reçus. Mais voyons ça en détail, avec le premier album.

Dis ou suis je ne 6-Curtiss-Fiala-Chouetteditions

La question tant redoutée de tous les parents est ici traitée avec beaucoup d’humour et de délicatesse. Chaque adulte y va de sa petite histoire, reprenant quelques « légendes » populaires d’ici et d’ailleurs sur la conception des enfants. Je dois quand même avouer que même si je ne suis pas fan des dessins, ils s’accordent à merveille avec le côté décalé et loufoque de l’histoire. La typologie aussi joue un rôle important dans la lecture. Certains mots sont ainsi mis en évidence avec une typologie différente pour attirer l’œil des jeunes lecteurs. J’ai trouvé ça très bien car généralement les mots mis en avant participent à des jeux de mots.

En bref, un album qui permettra aux jeunes de 6 ans et plus d’en apprendre davantage sur les choses de la vie sans pour autant dramatiser.

 

Lire plus

Les ogres dans la littérature de jeunesse

Des ours, des loups et des éléphants. Il n’y a en a eu que pour les animaux dites-moi ? Et principalement des gentils en plus ! Il faut vite remédier à ça ! Je vous ai donc cette fois concocté un article spécial sur les Ogres dans la littérature de jeunesse. Du méchant bien vicieux, mais aussi bien drôle !

Par contre, pas de mascotte pour l’occasion, ça aurait été un peu trop compliqué. De une, je n’ai pas de peluche d’Ogre, de deux mon dessinateur perso est occupé en ce moment :p

 

L’ogre, le loup, la petite fille et le gâteau, de Philippe Corentin, à l’Ecole des loisirs en 1995

Ogre, loup...-Corentin-couv

Connaissez-vous la petite histoire-devinette-remue-méninge du chasseur qui veut faire traverser une rivière à un loup, une chèvre et un chou, mais ne peut prendre qu’une personne dans sa barque à chaque trajet ? En faisant évidemment attention de ne pas laisser sur la même berge deux personnes qui risqueraient de se dévorer entre elles (la chèvre avec le chou ou le loup avec la chèvre par exemple).

Eh bien, Philippe Corentin nous fait ici un remake de cette histoire avec un ogre, un loup, une petite fille et un gâteau. Sauf que Monsieur l’ogre n’est pas bien doué et n’a pas compris le principe de ne pas laisser un certain personnage avec un autre.

Ogre, loup...-Corentin-int 2

Cette histoire retravaillée est exquise ! D’autant plus que certaines pages de l’album sont découpées à la moitié pour nous surprendre encore plus et ne faire changer le décor que de quelques éléments. Un album drôle, à découvrir en famille et à feuilleter avec plaisir seul. Et pourquoi pas une histoire à réécrire pour aider l’ogre à se dépatouiller de sa situation embarrassante !

Lire plus

Les Editions du Buveur d’encre

Logo-Buveur d'encre

En décembre dernier, Loulou et Coco ont fait une expédition au salon du livre et ont récupéré deux magnifiques albums offerts par Les éditions du Buveur d’encre pour être chroniqués. Comme promis dans notre article du salon (à zieuter par ici), voici donc l’avis de Loulou sur ces deux ouvrages.

 

L’ABC de Marion Arbona, paru en 2015

Buveur d'encre-L'ABC-Marion Arbona-Couv

Juste un mot : Waouh !

Bon, d’accord, je ne vous laisse pas comme ça et je vous dis un peu ce que cache ce « Waouh ». Déjà rien que les dimensions de l’album sont impressionnantes (38,5 x 30,5) et, il faut bien le dire, un peu embêtantes pour le caser dans une bibliothèque (même à étagères réglables de la célèbre marque suédoise). Mais, quand on l’ouvre, on oublie vite qu’on va devoir batailler pour lui trouver une place.

Comme son nom l’indique, on se retrouve avec un abécédaire entre les mains. Mais un abécédaire esthétique, rigolo, éducatif, coloré, mouvementé et drôlement bien fichu. On est loin du petit abécédaire avec à peine un mot par lettre, dont les choix sont hyper classiques, pour les tout-petits et dont on se lasse vite.

Lire plus

Tilo et les passeurs d’étoiles

Il y a quelques mois mes parents sont revenus de vacances avec dans leurs bagages une petite surprise pour moi. Cette surprise, ils l’ont trouvée dans une superbe ville nommée Sarlat-la-Canéda en Dordogne qui, l’été, se transforme en véritable marché d’art. Et comme vous vous en doutez, puisque je vous en parle ici, la surprise était un livre : un album d’une soixantaine de pages nommé Tilo et les passeurs d’étoiles.

Source : Olivier Trotoux artiste illustrateur.

Source : Olivier Trotoux artiste illustrateur.

Lire plus

Problematops a un petit frère

 Problematops a un petit frère de Katherine Halligan et Sean Julian.

71S4hrb64QL

Profitant d’une énième vente privée des éditions Piccolia, j’ai fait l’acquisition de ce charmant album, qui malheureusement, dû à sa largeur, ne rentre pas dans ma bibliothèque. C’est d’ailleurs l’un des seuls défauts que je lui trouve. Non, soyons honnête, c’est le seul défaut de cet album. Le reste n’est que pure tendresse et émotions.

Lire plus

Roberto Innocenti

Roberto Innocenti est un illustrateur italien de talent. Il reçoit d’ailleurs, pour l’ensemble de son œuvre, le prix Andersen en 2008. Ce prix récompense, tous les deux ans, un artiste pour la jeunesse qui a marqué durablement la littérature pour enfants. Voici un aperçu de son travail.

 

L’auberge de Nulle Part, écrit par J. Patrick Lewis, chez Gallimard en 2002

L'auberge de Nulle Part- Roberto Innoncenti-couv

Un homme, artiste de son état, se retrouve un jour dans une impasse : son imagination a décidé de ne plus fonctionner et il ne peut donc plus exercer son métier. Décidant de ne pas se laisser aller ainsi, l’homme part en voyage pour tenter de retrouver son imagination. Il se laisse porter par sa petite 4L, qui finit sa course devant une étrange auberge. L’homme y descend et va y séjourner quelque temps. Dans cette auberge, tout est étrange et surtout, tout à l’air sorti tout droit de l’imagination de diverses personnes… Tous les personnages présents dans cette auberge sont en quête de quelque chose. D’un avenir, d’une personne, de leur propre personnalité… Tous vont réussir à retrouver ce qu’ils ont perdu. Et notre homme, va-t-il retrouver son imagination grâce à cette Auberge de Nulle Part ?

L'auberge de Nulle Part- Roberto Innoncenti-int 1L'auberge de Nulle Part- Roberto Innoncenti-int 2L'auberge de Nulle Part- Roberto Innoncenti-int 4

C’est avec cet album, étudié à la fac, que j’ai découvert le travail de Roberto Innocenti. Entre la bande dessinée moderne, le roman illustré à tendance graphique, les petits encadrés de dessin, les doubles pages pleines… cet ouvrage foisonne de techniques diverses et variées, mélangées ici pour le plus grand plaisir des lecteurs avertis, mais aussi pour la découverte de ceux moins avertis. Les illustrations sont drôles, truffées de détails à relever, comme un jeu. Le texte est incisif et laisse penseur. Le tout se marie harmonieusement, malgré un fouillis apparent dans l’entièreté du livre.

Lire plus