Skip to main content

André Bouchard

Le premier livre que j’ai découvert d’André Bouchard est Le roi qui valait 4 euros 50. Cela fait quelques années déjà, mais je me souviens que rien que le titre et la couverture m’avaient fait craquer. Je ne trouvais pas le style des illustrations particulièrement attrayant, mais sur la première de couverture on voit un moustachu en costume avec une couronne, entouré de pigeons pas très ragoûtants. Et en quatrième, le même homme à l’air impérial et suffisant, sur un cheval de manège comme s’il partait à la bataille. Un petit coup de foudre pour ces scènes débiles et prometteuses. À ce moment-là, je ne me suis pas plus intéressée que ça à cet auteur-illustrateur. Puis, il y a quelques semaines, au détour d’un des bacs de ma médiathèque, quelques albums d’André Bouchard dépassaient et je me les suis accaparés. Les titres loufoques, que j’avais déjà aperçu en librairie, m’ont fait sourire et je me suis décidée à en savoir un peu plus sur ce monsieur. Depuis, je les ai presque tous achetés !

Il a de nombreux albums à son actif, la plupart du temps écrit et illustré par lui-même, mais parfois en collaboration avec d’autres écrivains. Et voici un petit aperçu, pour vous faire une idée plus précise du personnage (ils sont classés par date de parution, ce qui permet également de voir une évolution à travers son style d’illustrations)

 

Un beau matin le coq aboya, édité chez Circonflexe en 2002

Le coq aboya - 1Le coq aboya - 2Le coq aboya - 3 Le coq aboya - 4

Une nuit, à la ferme, une tempête se déchaîne. Le lendemain matin, quand tout est fini, le petit garçon de la ferme descend prendre son petit-déjeuner. Mais la tempête a fait des dégâts… et pas seulement matériel… Tous les animaux ont été mélangés ! Le coq a la tête du chien, le mouton la tête du coq, la pintade la queue de la vache et ainsi de suite. Miséricorde, les parents du petit garçon aussi se sont mélangés ! La maman a une moustache et le papa des nénés ! Comment faire pour que tout redevienne normal ?

Un album complètement loufoque, qui signe les débuts prometteurs et totalement rocambolesques des différentes œuvres d’André Bouchard. Personnellement, je n’apprécie pas plus que cela le trait de crayon très brouillon, mais en même temps, dans ce cas-ci, cela correspond très bien à l’histoire et au fait que tout soit mélangé. L’histoire est idiote (dans le sens positif), les dessins aussi, le tout pour un moment de lecture plein d’imagination.

Lire plus

La petite fille aux singes

IMG_0477La petite fille aux singes, l’enfance incroyable de Jane Goodall, de Patrick McDonnell, paru aux éditions De La Martinière Jeunesse en 2013

 

Jane Goodall est une célèbre primatologue et anthropologue britannique. Dès son plus jeune âge elle s’est intéressée aux primates, notamment aux chimpanzés. C’est grâce à elle que l’on a découvert que les singes avaient tant de similitudes avec l’homme. La première, elle a observé que les singes pouvaient utiliser des outils pour s’aider dans les tâches quotidiennes. C’est donc une figure emblématique du milieu dans lequel elle est connue.

L’album La petite fille aux singes nous conte l’enfance de cette grande amoureuse des primates. Comment elle a appris à aimer les singes, ce qu’elle faisait étant petite qui l’a dirigée vers le métier qu’elle a choisi plus tard ; on y voit une petite fille curieuse de tout et aux interrogations déjà très scientifiques. Dans cet album, on découvre qu’elle s’est intéressée très tôt à la nature et aux animaux en général. Et c’est peut-être son animal en peluche, Jubilé, un chimpanzé, qui l’a conduite à être primatologue. Ou encore sa lecture de Tarzan. Quoi qu’il en soit, son rêve est un jour devenu réalité.

Lire plus

L’abécédaire de la colère

IMG_0177L’abécédaire de la colère d’Emmanuelle Houdart, aux éditions Thierry Magnier, paru en 2008

 

Qui n’a jamais été en colère ? Personne ! Et pour cause, c’est parfois salvateur.

Cet album, tourné sous la forme d’un abécédaire, nous apprend comment gérer notre colère et celle des autres. Il nous apprend dans quelles circonstances il est bon de se laisser aller et dans quelles autres il vaut mieux se contenir car ce n’est qu’un caprice. Il donne aussi des tuyaux sur quels objets casser si on en ressent vraiment le besoin, des astuces pour réussir à se calmer et des indices pour reconnaître quand une personne a besoin qu’on l’aide à faire passer sa colère ou s’il vaut mieux la laisser seule. On y découvre également un petit florilège de textes qui révèlent aux enfants que les parents n’ont pas toujours raison.

Lire plus

Editions Courtes et Longues

header_full

Il y a quelques semaines, les éditions Courtes et Longues, spécialistes des livres de culture et d’art, nous ont proposé de chroniquer leur collection jeunesse. Imaginez notre joie, nous qui adorons la nouveauté. Nous avons ainsi pu choisir dans leur catalogue ce qui nous attirait le plus. Pour moi, ce fut quatre albums aux traits et thèmes différents, que je vous présente aujourd’hui.

J’aurais très bien pu, me direz-vous, faire un article pour chaque album, histoire de faire durer le suspense, mais cela aurait été vraiment dommage. Car ces quatre albums ont en commun bien plus qu’une édition : ils sont tous diablement poétiques !

Lire plus

La dame des livres

La dame des livres, de Heather Henson (texte) et David Small (illustrations), paru chez Syros en 2009

IMG_0471

Cal est un jeune garçon qui vit dans les monts Appalaches dans le Kentucky au début du XXe siècle. A cette époque et à cet endroit, les enfants ne font qu’aider leurs parents à longueur de journée. Les filles aident leur mère dans les tâches ménagères, les fils travaillent dès le plus jeune âge avec leur père. Très peu vont à l’école ou pas bien longtemps. Ils n’ont rien à proximité de chez eux et surtout pas une bibliothèque. Pourtant Cal a une sœur, Lark, qui lit énormément. Elle dévore des livres entiers. Cal ne voit pas bien à quoi ça sert ni pourquoi ses parents sont autant en admiration devant elle pour quelque chose qui n’est pas utile. Lui ne sait pas lire et cela n’a pas l’air de le gêner. Un jour, une cavalière passe par leur maison. Elle apporte une denrée rare en ces lieux mais également incongrue : un livre. Lark est évidemment ravie. Cal trouve bizarre que l’étrangère ne demande rien en contrepartie du livre. D’autant plus que par la suite elle revient plusieurs fois apporter de nouveaux livres. Même l’hiver, alors que tout est blanc et que de nombreux chemins sont impraticables. Cal se dit que ça doit être important finalement de savoir lire et peut-être même sympathique, pour que l’étrangère se donne tant de mal à amener ces objets chez eux. La dame des livres va changer sa vision. Il va demander à sa sœur de lui apprendre à lire. Et Cal comprend enfin tout ce que la lecture peut lui apporter.

Lire plus

Le garçon transparent

Garçon transparentLe garçon transparent, écrit par Emmanuelle Chedid-Advenier, illustré par Luciano Lepinay et interprété par Julie Depardieu, paru aux éditions De la Martinière Jeunesse en 2012

 

Cet album au format imposant (27 x 38 cm environ) est une « histoire racontée ». On y trouve un CD sur lequel le récit nous est conté par Julie Depardieu. Je ne suis pas une connaisseuse en histoire racontée, j’ai même souvent du mal avec ce type de livre car j’aime aller à mon rythme pour lire une histoire et non au rythme de quelqu’un d’autre. Pourtant j’ai eu un petit coup de cœur pour celui-ci.

 

Le garçon transparent, c’est l’histoire d’un jeune garçon qui a la peau si pâle qu’elle en est quasiment transparente. On peut presque voir à travers lui. Ce garçon passe tellement inaperçu que ses parents l’ont même oublié. Le jour de Noël, le Père Noël découvre ce malheureux petit garçon pour lequel il n’a pas de cadeau puisque ses parents n’ont pas posté sa lettre. Il est révolté et décide donc de remédier à cette vie tragique. Le petit garçon va passer de merveilleux moments avec le Père Noël, mais son cœur reste meurtri d’être ainsi délaissé par le monde qui l’entoure. Le Père Noël va tenter de réchauffer le cœur du garçon, mais ce n’est pas si évident. Y parviendra-t-il ? Le petit garçon restera-t-il transparent ? A vous de le lire pour connaître la suite !

Lire plus

La grande histoire d’un petit trait

petit traitLa grande histoire d’un petit trait de Serge Bloch, paru en 2014 aux éditions Sarbacane

 

Un petit garçon ramasse dans la rue un bout de fil rouge, un petit trait de rien du tout. Rentré chez lui, il le range précieusement. Il y pense de temps en temps à son petit trait, mais sans vraiment jouer avec. Puis, un jour, le petit garçon le pose sur une page de son cahier. C’est alors que le petit trait rouge se met à bouger. Il se tortille et s’entortille pour dessiner sur les pages blanches différentes formes basiques : rond, escargot… Puis le petit trait prend de l’assurance et s’amuse avec le petit garçon. Le second apprend au premier à former des figures de plus en plus complexes. Ainsi le petit garçon peut jouer avec son petit trait. Il devient chapeau, pigeon, voiture… Le petit garçon grandit, le trait aussi et ils sont toujours ensemble. Le trait a pris plus de place dans la vie du nouveau jeune homme. Il est là en permanence, donne de nouvelles idées à son compagnon humain. Il est là dans les bons comme dans les mauvais moments. Il prend parfois beaucoup de place, mais est toujours utile. Puis, le jeune homme devient un homme, il construit une famille, devient plus âgé, devient grand-père… Il décide alors de se séparer d’un tout petit bout de son trait pour qu’un autre puisse en profiter. Il coupe un morceau et le laisse dans la rue, pour qu’un enfant le trouve et vive les mêmes aventures et instants que lui avec ce fabuleux petit trait.

Lire plus

La maison en petits cubes

IMG_0468La maison en petits cubes, écrit par Kenya Hirata, illustré par Kunio Katô, sorti chez Nobi-Nobi en 2012

Au beau milieu de la mer vit un vieux monsieur. Mais que fait-il là tout seul et comment sa maison flotte-t-elle sur l’eau ? En réalité, à cet endroit, se tenait autrefois une jolie petite ville dont toutes les maisons étaient carrées. Une petite ville en bord de mer qui, malheureusement, a subi les affres de la nature : le niveau de l’eau est monté chaque année, jusqu’à recouvrir toutes les maisons. Les habitants ont bien essayé de rester dans leur ville en construisant de nouvelles pièces au-dessus de leur habitation principale, mais c’est un travail ardu. La ville est peu à peu devenue un alignement de colonnes englouties. Cela demandait trop de travail de rehausser sa maison chaque année. Peu à peu les habitants sont partis. Seul le vieux monsieur est resté. Pour rien au monde il ne quitterait sa petite demeure dans laquelle il a vécu tant de choses.

Un jour vient le moment pour ce vieil homme de construire une nouvelle fois au-dessus de sa grande colonne, car le niveau de la mer monte encore et encore. Il se met alors au travail. Mais son marteau lui échappe des mains et traverse toutes les pièces de sa maison, pour finir sa course dans le premier cube. Embêté à l’idée de ne pouvoir continuer sa construction, le vieux monsieur enfile sa combinaison de plongée et part à la recherche de son marteau. Pour cela il doit traverser toute sa maison de haut en bas. Ce petit voyage va faire remonter des souvenirs à la surface. A chaque bout de maison traversé, une époque de sa vie lui revient en mémoire et émeut le vieux monsieur.

Lire plus

C’est tout à fait normal

 C’est tout à fait normal, de Thaïs Vanderheyden

 1507-1

Il y a des livres comme ça qui n’accrochent pas forcément votre regard mais qui, lorsque vous plongez le nez dedans, révèlent un grand trésor. C’est tout à fait normal fait partie de ces livres là. Sous cette simple couverture verte se cache un récit tendre et juste sur les différences familiales qui saura combler parents et enfants !

Lire plus