Skip to main content

La dame des livres

La dame des livres, de Heather Henson (texte) et David Small (illustrations), paru chez Syros en 2009

IMG_0471

Cal est un jeune garçon qui vit dans les monts Appalaches dans le Kentucky au début du XXe siècle. A cette époque et à cet endroit, les enfants ne font qu’aider leurs parents à longueur de journée. Les filles aident leur mère dans les tâches ménagères, les fils travaillent dès le plus jeune âge avec leur père. Très peu vont à l’école ou pas bien longtemps. Ils n’ont rien à proximité de chez eux et surtout pas une bibliothèque. Pourtant Cal a une sœur, Lark, qui lit énormément. Elle dévore des livres entiers. Cal ne voit pas bien à quoi ça sert ni pourquoi ses parents sont autant en admiration devant elle pour quelque chose qui n’est pas utile. Lui ne sait pas lire et cela n’a pas l’air de le gêner. Un jour, une cavalière passe par leur maison. Elle apporte une denrée rare en ces lieux mais également incongrue : un livre. Lark est évidemment ravie. Cal trouve bizarre que l’étrangère ne demande rien en contrepartie du livre. D’autant plus que par la suite elle revient plusieurs fois apporter de nouveaux livres. Même l’hiver, alors que tout est blanc et que de nombreux chemins sont impraticables. Cal se dit que ça doit être important finalement de savoir lire et peut-être même sympathique, pour que l’étrangère se donne tant de mal à amener ces objets chez eux. La dame des livres va changer sa vision. Il va demander à sa sœur de lui apprendre à lire. Et Cal comprend enfin tout ce que la lecture peut lui apporter.

En savoir plus

Le garçon transparent

Garçon transparentLe garçon transparent, écrit par Emmanuelle Chedid-Advenier, illustré par Luciano Lepinay et interprété par Julie Depardieu, paru aux éditions De la Martinière Jeunesse en 2012

 

Cet album au format imposant (27 x 38 cm environ) est une « histoire racontée ». On y trouve un CD sur lequel le récit nous est conté par Julie Depardieu. Je ne suis pas une connaisseuse en histoire racontée, j’ai même souvent du mal avec ce type de livre car j’aime aller à mon rythme pour lire une histoire et non au rythme de quelqu’un d’autre. Pourtant j’ai eu un petit coup de cœur pour celui-ci.

 

Le garçon transparent, c’est l’histoire d’un jeune garçon qui a la peau si pâle qu’elle en est quasiment transparente. On peut presque voir à travers lui. Ce garçon passe tellement inaperçu que ses parents l’ont même oublié. Le jour de Noël, le Père Noël découvre ce malheureux petit garçon pour lequel il n’a pas de cadeau puisque ses parents n’ont pas posté sa lettre. Il est révolté et décide donc de remédier à cette vie tragique. Le petit garçon va passer de merveilleux moments avec le Père Noël, mais son cœur reste meurtri d’être ainsi délaissé par le monde qui l’entoure. Le Père Noël va tenter de réchauffer le cœur du garçon, mais ce n’est pas si évident. Y parviendra-t-il ? Le petit garçon restera-t-il transparent ? A vous de le lire pour connaître la suite !

En savoir plus

La grande histoire d’un petit trait

petit traitLa grande histoire d’un petit trait de Serge Bloch, paru en 2014 aux éditions Sarbacane

 

Un petit garçon ramasse dans la rue un bout de fil rouge, un petit trait de rien du tout. Rentré chez lui, il le range précieusement. Il y pense de temps en temps à son petit trait, mais sans vraiment jouer avec. Puis, un jour, le petit garçon le pose sur une page de son cahier. C’est alors que le petit trait rouge se met à bouger. Il se tortille et s’entortille pour dessiner sur les pages blanches différentes formes basiques : rond, escargot… Puis le petit trait prend de l’assurance et s’amuse avec le petit garçon. Le second apprend au premier à former des figures de plus en plus complexes. Ainsi le petit garçon peut jouer avec son petit trait. Il devient chapeau, pigeon, voiture… Le petit garçon grandit, le trait aussi et ils sont toujours ensemble. Le trait a pris plus de place dans la vie du nouveau jeune homme. Il est là en permanence, donne de nouvelles idées à son compagnon humain. Il est là dans les bons comme dans les mauvais moments. Il prend parfois beaucoup de place, mais est toujours utile. Puis, le jeune homme devient un homme, il construit une famille, devient plus âgé, devient grand-père… Il décide alors de se séparer d’un tout petit bout de son trait pour qu’un autre puisse en profiter. Il coupe un morceau et le laisse dans la rue, pour qu’un enfant le trouve et vive les mêmes aventures et instants que lui avec ce fabuleux petit trait.

En savoir plus

La maison en petits cubes

IMG_0468La maison en petits cubes, écrit par Kenya Hirata, illustré par Kunio Katô, sorti chez Nobi-Nobi en 2012

Au beau milieu de la mer vit un vieux monsieur. Mais que fait-il là tout seul et comment sa maison flotte-t-elle sur l’eau ? En réalité, à cet endroit, se tenait autrefois une jolie petite ville dont toutes les maisons étaient carrées. Une petite ville en bord de mer qui, malheureusement, a subi les affres de la nature : le niveau de l’eau est monté chaque année, jusqu’à recouvrir toutes les maisons. Les habitants ont bien essayé de rester dans leur ville en construisant de nouvelles pièces au-dessus de leur habitation principale, mais c’est un travail ardu. La ville est peu à peu devenue un alignement de colonnes englouties. Cela demandait trop de travail de rehausser sa maison chaque année. Peu à peu les habitants sont partis. Seul le vieux monsieur est resté. Pour rien au monde il ne quitterait sa petite demeure dans laquelle il a vécu tant de choses.

Un jour vient le moment pour ce vieil homme de construire une nouvelle fois au-dessus de sa grande colonne, car le niveau de la mer monte encore et encore. Il se met alors au travail. Mais son marteau lui échappe des mains et traverse toutes les pièces de sa maison, pour finir sa course dans le premier cube. Embêté à l’idée de ne pouvoir continuer sa construction, le vieux monsieur enfile sa combinaison de plongée et part à la recherche de son marteau. Pour cela il doit traverser toute sa maison de haut en bas. Ce petit voyage va faire remonter des souvenirs à la surface. A chaque bout de maison traversé, une époque de sa vie lui revient en mémoire et émeut le vieux monsieur.

En savoir plus

C’est tout à fait normal

 C’est tout à fait normal, de Thaïs Vanderheyden

 1507-1

Il y a des livres comme ça qui n’accrochent pas forcément votre regard mais qui, lorsque vous plongez le nez dedans, révèlent un grand trésor. C’est tout à fait normal fait partie de ces livres là. Sous cette simple couverture verte se cache un récit tendre et juste sur les différences familiales qui saura combler parents et enfants !

En savoir plus

Olivier Tallec

Olivier Tallec est un illustrateur polyvalent, qui travaille seul et écrit ses propres textes le plus souvent désormais, mais qui a aussi illustré beaucoup de textes qui ne sont pas les siens. Dans un exercice ou un autre, il excelle et rend sa juste valeur aux histoires qu’il illustre. Qu’elles soient graves ou plus légères.

C’est donc le travail d’Olivier Tallec que j’ai voulu vous montrer ici, principalement son travail d’illustrateur, mais à travers ma recherche d’albums de son cru, j’ai découvert de très beaux textes. Je vous en présente ici une sélection de coups de cœur personnels par ordre chronologique de parution.

 

Loup tambour et Lulu Majorette, de Sylvie Rouch (texte) et Olivier Tallec (dessins), chez Autrement Jeunesse en 2003

Loup tambour - 1Loup tambour - 2Loup tambour - 3

Dans ce pays, les loups en liberté sont interdits et sont enfermés dans des cages. Sauf Loup Tambour, rebelle qui a réussi à s’échapper. Dans ce pays-là, on n’aime pas non plus les gitans, que l’on a enfermés derrière des barrières sur des terrains choisis. Sauf Lulu Majorette, qui veut sa liberté et s’est échappée. Un jour de fête, le loup et la demoiselle rebelles réussissent à s’intégrer à la fanfare. Ce sont les plus endurants dans leur discipline et, alors que tous les autres s’endorment de fatigue, ils continuent à jouer et danser. Ils en profitent également pour libérer tous les leurs et s’évader. Ils ont bien gagné leur liberté.

En savoir plus

L’univers de Suzy Lee

IMG_0151

En ce moment, je tombe sur beaucoup d’albums sans texte qui me font chavirer. Après celui de David Wiesner (Le monde englouti) – à zieuter par ici – et après la collection Histoires sans paroles – à consulter par là –, je vous présente un petit coup de coeur pour les albums sans texte de Suzy Lee. En réalité, elle ne fait pas que des albums sans texte et je vais d’ailleurs vous en montrer deux qui ont du texte. Mais c’est par le biais de ses albums sans texte que j’ai fait la connaissance de cette artiste, c’est donc par là que je vais commencer pour vous la présenter.

En savoir plus

Attention ! Fais marcher ton imagination. Mais ne souhaite pas n’importe quoi !

IMG_0475Attention ! Fais marcher ton imagination. Mais ne souhaite pas n’importe quoi !, de Nicola O’Byrne, paru chez Flammarion (Père Castor) en février 2015

Aujourd’hui, un article court pour une jolie ode à l’imagination qu’il faut libérer en chacun de nous !

Un jour, Lapin s’ennuyait très fort. Alors qu’il se demandait quoi faire, Loup apparaît et lui propose d’inventer une histoire pour parer à l’ennui. Lapin trouve la proposition de Loup étrange, mais accepte. Les deux compères se lancent alors dans l’aventure de l’imagination et posent les bases de leur histoire. Ils réfléchissent aux décors, aux personnages, aux costumes, à la trame de l’histoire… Mais à ce moment, cela dérape un peu. Lapin avait bien senti que Loup était un peu roublard et en effet, celui-ci se met à poursuivre Lapin dans le but de le manger. Mais Lapin est plus futé. Il décide de jouer avec son imagination et souhaite que Loup soit expédié sur la Lune via une fusée. Puisque l’imagination est reine dans ce livre, le souhait de Lapin se réalise et Pfft ! le loup s’en va vers d’autres cieux !

C’est un album bien sympathique que j’ai découvert ici. Les dessins sont simples, avec très peu de décors en arrière-plan, on va à l’essentiel. Mais le texte est drôle et parfois poétique. C’est une vraie ode à l’imagination que l’on retrouve ici. Imagination qu’il ne faut pas brider et laisser s’envoler pour s’épanouir pleinement.

IMG_0476

Vers la fin du livre, une double page se déplie en hauteur, avec le loup qui décolle vers la lune, pour évoquer l’imagination puissante du lapin, qui dépasse celle du loup.

A découvrir et partager sans attendre !

Du même illustrateur et dans un genre tout aussi loufoque : Attention ! Ouvrir doucement, ce livre a des dents !

Bonne libération de l’imagination les loulous !

Cherche Nounou

Cherche Nounou de Meritxell Marti (texte) et Xavier Salomo (illustrations), sorti début 2015 chez Sarbacane

IMG_0483

IMG_0484
Tout commence par une affiche placardée sur un arbre. Une dame recherche une nounou, sans plus de précisions que cela. Vont alors défiler dans la maison de Mme Cheshire, tout un tas de prétendants au titre de nounou. Mais très peu conviennent. Le hérisson est trop piquant (et son penchant pour les câlins n’est pas vraiment rassurant), l’éléphant est un peu trop encombrant, le vautour et l’alligator sont trop dangereux… Bref, c’est compliqué de trouver la nounou idéale. Mais finalement, le dernier candidat est le bon. Un tout petit poisson qui n’a pourtant pas l’air vraiment adapté pour garder un enfant. Mais qui a parlé d’enfant ? Car, ce qu’a omis de dire Mme Cheshire c’est qu’elle recherche une nounou pour… son chat.

IMG_0485 IMG_0486

C’est un album vraiment drôle que nous proposent les éditions Sarbacane ici. Un indice peut mettre la puce à l’oreille dès le début quant au personnage qui sera à la charge de la nounou. La propriétaire s’appelle Mme Cheshire, comme le chat dans Alice aux pays des merveilles. On a également, sur l’arbre du début avec l’affichette de la petite annonce, des traces d’anciennes affiches collées au même endroit. On peut donc se demander pourquoi la maman doit encore chercher une nounou si une annonce a été passée précédemment. C’est donc finalement un album tout en finesse, au-delà de l’humour que l’on découvre.

Un album qui fera rire de 7 à 77 ans !

Bonne lecture les loulous !

Des éléphants hauts en couleur

Je n’ai pas pu résister à un troisième opus des animaux dans la littérature de jeunesse. Les éléphants m’ont fait craquer, je l’avoue. Des classiques, des récents, des colorés, des gris, des félins… Tout tout tout, vous saurez tout sur l’éléphant !

Pas de peluche d’éléphant sous la main, en revanche mon dessinateur personnel à domicile (eh oui, j’ai de tout dans mes tiroirs !) m’a concocté de petits éléphants adorables pour agrémenter chacun des albums que je vous présente.

Elephant 02

Siam de Daniel Conrod (biographe de pachydermes) et François Place (croqueur de pachydermes), chez Rue du monde.

Siam est un éléphant qui a vraiment existé. Né en 1946, mort en 1997, Siam a traversé de nombreux pays, de multiples épreuves, il a exercé divers métiers et rencontré beaucoup d’hommes. Ces derniers ont été parfois mauvais avec lui, mais parfois bons. Notamment André Boitard, son soigneur au Zoo de Vincennes, où Siam a terminé sa vie. Siam a été vedette de cinéma, mais avant cela il a porté de lourdes charges de bois sur son dos ou a fait partie d’un cirque. Bref, cet éléphant a vécu plus de choses que beaucoup d’humains n’en vivront jamais. Il repose aujourd’hui dans la grande galerie de l’évolution au Muséum d’histoire naturelle de Paris et cet album retrace son histoire.

C’est un album émouvant, raconté avec finesse et délicatesse, et illustré avec douceur et réalisme. Un petit brin de vie sur des animaux trop peu connus des enfants dans leur habitat naturel. Un album plaisir pour petits et grands.

En savoir plus