Skip to main content

Un putain de salopard – Tome 1 : Isabel

Un putain de salopard, Tome 1 : Isabel, de Loisel (scénario) et Pont (illustrations), paru chez Rue de Sèvres en avril 2019

Je sais, je sais, j’ai un peu de retard pour chroniquer cette superbe BD qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais que voulez-vous, mon portefeuille n’a pu me l’offrir que maintenant ! Et l’attente insoutenable n’a fait que renforcer l’effet de « waouh-c’est-pas-possible-comme-c’est-trop-bien » à la lecture de la dite BD !

Evidemment, on ne présente plus Régis Loisel, un maître incontesté en matière de bande dessinée française, qui a démarré avec la sublime série La quête de l’oiseau du temps, a poursuivi avec brio sur une réinterprétation de Peter Pan, s’est lié à Tripp pour le fameux Magasin Général et a doucement lâché le dessin à la faveur des crayons de Vincent Mallié tandis qu’il scénarisait Le Grand Mort. Après tout ça, je me suis dit, « ouf, il ne devrait pas remettre le couvert de suite, mon portefeuille peut se reposer un peu, après l’achat en intégralité des séries Magasin général et Le Grand Mort ». Mais que nenni ! M. Loisel est toujours bien en forme et voilà qu’il commence une nouvelle saga ! Il ne pense pas au portefeuille de ses pauvres lecteurs ! Et en plus, une exposition/vente de ses œuvres va voir le jour au mois de septembre à la galerie du 9ème art à Paris ! Non mais vraiment, rien ne va plus !

Et s’il n’y avait que ça, mes pauvres amis ! Pour cette nouvelle série, Loisel s’allie à Olivier Pont pour les illustrations ! Je le connais moins bien, mais j’apprécie tout autant son travail. J’ai débuté par Où le regard ne porte pas, scénarisé par Georges Abolin, et j’ai suivi par ses deux bandes dessinées qu’il a scénarisées et illustrées lui-même : Des Seins et Bouts d’ficelles. C’est donc un plaisir de retrouver son coup de crayon dans cette nouvelle saga.

Cette dernière m’annonce des heures de plaisir à la lecture, des mois de suspens en attendant le tome suivant, mais aussi des petits accrocs à mon portefeuille, car il est hors de question de les emprunter à la médiathèque, il me les faut !!!

En savoir plus

Le Grand Méchant Renard

Le Grand Méchant Renard, de Benjamin Renner (éd. Delcourt)

Hello les Cocos,

Je suis désolée, je vous ai un peu délaissés pendant les vacances de Loulou à la campagne. Faut dire qu’il se passe tellement de choses dans les coulisses de nos vies, qu’on a nous-même du mal à suivre. Mais aujourd’hui, je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour pour vous présenter mon coup de cœur de l’été !
Après deux articles d’idées de sorties, je retourne à mes premiers amours et vais vous parler d’une petite pépite dessinée. Les plus aguerris d’entre vous me diront que j’ai un train (ou plutôt un paquebot) de retard, puisque le livre date de 2015. Mais cela vaut le coup d’en parler juste au cas où d’autres personnes, comme moi, seraient passées à côté de cette merveille !

Emportez donc votre plus belle paire de bottes, je vous emmène à la basse cour pour suivre les aventures du …. GRAND MECHANT RENARD !

Une attaque d’une violence insoutenable

En savoir plus

Le maître des livres

Le maître des livres de Umiharu Shinohara, série en cours depuis 2014 aux éditions Komikku

Comme je vous le disais dans mon article Ikigami, j’aime beaucoup le style très terre à terre dans les mangas. Avec celui que je vous présente aujourd’hui, c’est difficile de faire plus ancré dans le monde réel, surtout le mien.

Dur dur de faire un résumé d’ailleurs, car on ne peut pas dire qu’il y ait une trame spécifique à cette histoire, avec un vrai but. C’est juste une jolie balade tranquille dans le monde du livre, avec quelques à-côtés.

En savoir plus

The Umbrella Academy – tome 1

Umbrella academy – tome 1, de Gerard Way et Gabriel Ba

Après nos articles de super-héros pour la sortie de Avengers Endgame , on reste dans ce thème qui m’est cher mais on quitte l’écurie Marvel pour une fois. Si vous êtes abonnés à Netflix ou passionnés de comics, le nom d’Umbrella Academy ne doit pas vous être étranger. Considéré comme un véritable ovni dans le monde du comics, cette saga de Gerard Way et Gabriel Ba vient tout juste d’être adaptée en série télé par le géant américain Netflix. 

Conquise par la bande annonce très rock de la série, j’ai dévoré tous les épisodes en deux soirées à peine. Et c’est après une petite visite dans une grande librairie de ma région que j’ai décidé de continuer l’aventure en me plongeant dans la version comics de The Umbrella Academy ! Car pour surfer sur la vague du succès, les éditions Delcourt ont décidé de réédité les deux premiers tomes de la saga. Au grand plaisir des fans. 

Alors, est-ce que le comics vaut autant le détour que la série ? 

En savoir plus

Hawkeye

Hello les cocos !

Ça y est, l’attente est finie. Il n’aura fallu que 364 petits jours pour qu’on puisse découvrir la suite du combat titanesque de nos super-héros favoris contre Thanos. Et oui, Avengers Endgame sort aujourd’hui dans toutes les salles de ciné françaises. J’ai tenu bon, en évitant comme la peste tous ces extraits, ces articles de presse et autres spoilers de tout type. Ce fut chaud patate (surtout ces dernières semaines), mais je suis sortie vainqueure de ce combat ! 

Il faut dire que j’avais envie de bien déguster le film quand il sortirait, de pouvoir m’émerveiller sans me dire « ah oui, ça je l’ai vu dans la bande annonce ». C’est comme cela qu’on savoure nos films tant attendus avec Loulou. Et là, faut dire aussi que nous sommes toutes les deux de grandes fans des Super-héros. Si vous nous suivez depuis le début, vous le saviez déjà puisqu’on vous avait fait découvrir notre passion à travers un gros dossier, sorti en 2015, à l’occasion de la sortie de Avengers Age of Ultron. 2015, oui, ça ne nous rajeunit pas je sais.  

Cette année, on a quand même vu moins grand pour fêter le retour des Super-héros sur grand écran. Point de dossier, mais plutôt une présentation d’un comics à la fois drôle et aventureux, avec en star, l’un des Super-héros les moins côtés de ces dernières années, j’ai nommé : Hawkeye. 

Hawkeye, de Matt Fraction et David Aja

En savoir plus

Zombillénium, tome 4, La fille de l’air

Zombillénium, La Fille de l’air, d’Arthur de Pins (éditions Dupuis)

Hello les cocos ! 

Après plusieurs semaines à vous faire découvrir des coups de cœur, il est temps pour moi de vous parler de déception. Car c’est aussi ça la vie de lecteur, un jeu de roulette russe où il n’y a finalement pas toujours de coup de cœur à la clé.
Pourtant, c’était si bien parti. Je vous avais déjà parlé de cette extraordinaire saga, née de l’imaginaire d’Arthur de Pins, un sacré artiste, il y a déjà cinq ans (à relire par ici). Loulou et moi avions dévoré les trois premiers tomes avec un appétit féroce – j’en avais même fait un dossier pour la fac, c’est pour dire. Mais voilà, après une longue attente de cinq ans également, dû au développement du film éponyme, le quatrième tome de la saga s’avère être une déception à nos yeux.

En savoir plus

Horrifikland

Horrifikland, de Lewis Trondheim et Alexis Nesme

Hello les cocos !

Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous faire partager un nouveau coup de cœur ! Et quelle joie pour moi, puisque cette petite BD est l’occasion de concilier mes deux passions : Disney et la lecture.
Et oui, aujourd’hui je vais vous parler de Mickey, qui, à l’occasion de ses 90 ans (wah la vieille souris !), s’est offert de nouvelles aventures très… horrifiques.

En savoir plus

Le bonheur c’est simple comme un bento de Yuzu

Le bonheur c’est simple comme un bento de Yuzu, 2 tomes, de Umetaro Aoi, paru chez Nobi Nobi en 2018

Mini-série, mini-article !

Yuzu est une petite fille de 5 ans, dynamique, toujours souriante, qui aime faire le bonheur des autres. Depuis la mort de ses parents, elle vit avec sa grand-mère, dans une maison cachée au milieu d’une forêt qui surplombe le village de Mugi. Elle a décidé de reprendre le rêve de sa maman : ouvrir une boutique de bento. Ainsi, elle comble les gens du village, mais surtout les visiteurs occasionnels, qui seront toujours surpris par le talent culinaire de cette toute petite fille. D’un seul coup de tête, elle saura leur faire retrouver le sourire.

Cette mini-série en 2 tomes ne paye pas de mine, mais est vraiment à croquer ! Cette petite fille pleine de vie redonnerait le sourire à n’importe qui, on ne peut pas lui résister. Elle a le chic pour tomber sur des gens renfermés, boudeurs ou tristes, mais en quelques secondes la petite devine ce qui pourrait leur remonter le moral et confectionne un bento en ce sens. Ainsi, grâce aux dessins tracés par Yuzu dans le riz ou aux saveurs qu’elle a choisie, des souvenirs heureux remonteront à l’esprit de ses clients et cela réussira à leur faire retrouver le bonheur. Un vieux monsieur qui arrive enfin à dire à sa femme ce qu’il ressent, une jeune fille qui prend son envol et se détache du cocon familial, un jeune garçon qui retrouve l’amour de son chien… autant de scénarios résolus par la petite Yuzu grâce à ses bentos !

Dans le deuxième tome, la trame est un peu plus étoffée et on n’assiste pas seulement à des scènes séparées les unes des autres pour chaque bento confectionné. Yuzu va devoir s’occuper de sa cousine de 4 ans, Anzu, petite fille farouche et boudeuse. En plus de quelques bentos cuisinés, on assiste à l’épanouissement de la petite Anzu, au contact de la nature et de Yuzu.

En bref, c’est une série vraiment mignonne et sympathique, à dévorer dès l’âge de 8 ans (voir plus jeune pour les meilleurs lecteurs). Pourquoi pas une initiation aux mangas grâce à cette jolie histoire simple mais efficace.

Bonne lecture découverte les loulous !

Les carnets de Cerise et Valentin

Les carnets de Cerise et Valentin, de Joris Chamblain (texte) et Aurélie Neyret (illustrations), paru en novembre 2018, aux éditions Soleil, collection Métamorphose

Depuis plusieurs semaines, nous sommes fébriles au Bazar Littéraire. Joris et Aurélie avaient annoncé fin 2017 vouloir faire une pause dans la confection des aventures de Cerise, après l’apothéose du tome 5 qui concluait le cycle 1. Nous nous attendions donc à devoir attendre plusieurs années avant de retrouver notre petite enquêtrice. Mais crayon et pinceaux les ont apparemment démangés car depuis quelques semaines/mois des indices sur leurs sites internet/facebook laissaient voir qu’ils travaillaient à nouveau sur cette merveilleuse saga !

Pour le plaisir des fans inconditionnels, à peine un an après la sortie du tome 5, Cerise revient donc sur le devant de la scène ! C’est toutes tremblantes que nous avons saisi ce nouveau tome dans nos mains et que nous avons délicatement tourné les pages pour découvrir une histoire encore une fois merveilleuse. Et une fois n’est pas coutume, en ce qui concerne Les carnets de Cerise, nous vous offrons une double critique.

En savoir plus

L’atelier des sorciers

L’atelier des sorciers, tomes 1 et 2, de Kamome Shirahama, paru chez Pika en 2018

A côté de chez moi, il y a un tout petit magasin de mangas. Tout petit mais sacrément bien rempli. Et il vaut mieux que je n’y entre pas trop souvent… Cependant, même si mon portefeuille ne peut pas suivre la cadence des sorties mangas (c’est que ça pousse à une vitesse ces bestioles…), je peux toujours chiper les pubs des prochaines sorties, histoire de bien baver. L’hiver dernier, une de ces pubs obtenues dans le petit magasin de manga, m’avait tapée dans l’œil. Une histoire de sorcière classique apparemment, en revanche un graphisme très étonnant pour un manga. Finalement je l’ai un peu oublié, mais au détour d’un rayonnage de ma médiathèque, que vois-je ? Le manga de la publicité, matérialisé (c’est magique). Vite vite, j’en profite et j’emprunte les deux premiers tomes de la série.

En savoir plus