Skip to main content

Couronnes, sceptres et trônes

Puisqu’on est dans le thème du fantastique et surtout des personnages liés au Moyen Age (avec mes deux derniers thèmes sur les dragons et les chevaliers), autant continuer sur la même lignée. Je vous prépare quatre beaux articles sur des personnages royaux et on commence tout de suite avec les rois ! Par ordre antéchronologique de parution.

 

Le petit Guili de Mario Ramos, paru en 2013 chez Pastel

Un petit lion avait fait de grandes promesses pour le jour où il serait couronné. Mais une fois devenu roi, les belles promesses se sont transformées en lois plus cruelles les unes que les autres. Comme celle qui interdit aux oiseaux de voler et oblige les parents à briser les ailes de leurs petits dès la naissance. Mais Tiffany, jeune oiselle, n’a pas le cœur de faire souffrir son oisillon, le petit Guili. Elle ne lui apprendra pas à voler et c’est tout. Seulement, le jour où Guili tombe sur le roi et sa troupe, il trouve tellement ridicule d’avoir un roi qui décide tout pour tout le monde qu’il s’envole et lui pique sa couronne ! Evidemment personne ne peut rattraper le petit Guili, surtout qu’aucun autre oiseau ne peut voler. L’oisillon s’enfuit donc en quête d’un nouveau roi et pose la couronne sur diverses têtes successives. Mais aucun roi ne propose de bonnes choses. Au final, la couronne est bien mieux au fond de l’eau.

Je suis heureuse de pouvoir commencer cet opus par le dernier ouvrage de Mario Ramos avant qu’il ne nous quitte. Un joli conte philosophique contemporain pour faire réfléchir sans en avoir l’air. Avec, comme toujours chez Mario Ramos, des images douces, pastel et rondes, pour distiller de l’amour aux quatre coins de son récit.

Lire plus

Mille et une pages

Je viens de me rendre compte que malgré tous mes beaux articles sur tel ou tel personnage dans la littérature de jeunesse, je n’ai jamais traité de l’essentiel : un beau thème sur les livres pardi ! J’ai souvent parlé d’albums dont un livre est le thème central du récit, mais séparément. Vous pouvez d’ailleurs retrouver les liens de ces articles en bas de cette page. Mais aujourd’hui, j’ai décidé de rassembler en un seul endroit plusieurs albums parlant de ce magnifique thème. Cette fois je corse un peu le jeu, je me suis interdit d’aller à la médiathèque, pour voir un peu ce que je possédais sur le sujet, tout ceux que je vous présente sortent donc directement de ma bibliothèque personnelle.

 

Le livre disparu de colin Thompson, paru chez Circonflexe en 1996

Chaque nuit, alors que la bibliothèque s’endort, les milliers de livres qui la composent, s’éveillent et les personnages abrités dans chacun des ouvrages vaquent à leurs occupations. Peter, petit curieux, trouve un jour une fiche d’un livre qui ne se trouve pourtant pas dans les rayonnages de la bibliothèque : Comment ne jamais vieillir. Intrigué, plus par la disparition du livre que par son contenu, le jeune garçon va se mettre en quête pour le retrouver. Un soir, il y parvient enfin. Mais il comprend vite pourquoi ce livre était caché et pourquoi il vaut mieux qu’il le reste.

L’histoire de cet album est plutôt simple, avec une fin classique et le mystère du livre disparu n’est pas bien grandiose. En revanche, ce qui m’a subjuguée ce sont les illustrations. A chaque page on se trouve face à des rangées de livres plus merveilleux les uns que les autres. Titres farfelus ou vrais références littéraires, personnages qui en sortent en tout genre, couleurs éclatantes ou vieux bouquins gris… Un émerveillement pour tout féru de livres et de bibliothéques. Les détails sont impressionnants, l’illustrateur a dû passer beaucoup de temps à concevoir son ouvrage ! Bref, un livre à mettre entre toutes mains, rien que pour la beauté des décors, qui en deviennent des paysages.

Lire plus

Histoires de reines

Histoires de reines de Hélène Druvert, de La Martinière éditions

C’est sous une chaleur écrasante que je vous écris aujourd’hui. J’ai la désagréable sensation d’être en train de me liquéfier et j’évite honteusement les miroirs pour ne pas voir l’entendu des dégâts. Cela ne me donne qu’une seule envie : rentrer à la maison, plonger dans un bon bain frais, un verre de rosé à la main et un bon livre dans l’autre main. Mais comme je n’ai ni baignoire, ni rosé, je n’ai guère d’autre choix que de me concentrer et de me plonger dans mon article. 🙂
Et aujourd’hui, j’ai décidé de vous faire réviser votre Histoire avec un livre animé somptueux ! 

Allégorie de Coco devant les clients du jour

Lire plus

Petits chevaliers en tout genre

Après plusieurs articles sur des animaux dans la littérature de jeunesse ces derniers mois, il serait temps de penser à en refaire un sur des personnages un peu plus humains. Et quoi de mieux, après le dernier sur les dragons, que de parler de ceux qui doivent les occire : les chevaliers. Mais soyons généreux et voyons plus grand. Voici donc un petit panel de combattants aguerris (ou pas…) : samouraï, chevalier, guerrier, tous ont des méthodes bien à eux, mais tous parviennent à leur fin (ou pas, encore une fois…) !

 

Le mystérieux chevalier sans nom de Cornelia Funke (texte) et Kerstin Meyer (illustrations), paru en 2005 chez Bayard jeunesse

Il était un roi, qui avait trois fils, qu’il élevait à la dure, pour devenir de preux chevaliers. Le jour où son quatrième enfant vint au monde, ce fut une fille. Mais la reine mourut en accouchant. Ne sachant comment élever une fille, il lui donna le même traitement qu’à ses fils. C’est pourquoi, lorsqu’elle eut seize ans et que son père voulu la marier au chevalier qui gagnerait le tournoi, la jeune fille ne l’entendit pas de cette oreille. Cachée sous une armure noire, elle participa au concours pour gagner sa propre main et avoir le droit de choisir son destin.

On commence notre sélection par un album particulier où le chevalier est une damoiselle ! Parce qu’après tout, les rôles de héros servant sont un peu trop souvent donnés aux hommes ; un récit où c’est la dame qui porte la culotte ne fait donc pas de mal. De plus, je suis sure que cette histoire n’est pas sans vous rappeler celle de Disney et de sa Mérida. Mais cet album a été écrit bien avant. Comme quoi, les idées viennent de partout.

Lire plus

Un Singe dans la neige

Un Singe dans la neige de Elmodie

Salut à tous !

Aujourd’hui, j’ai décidé d’apporter une touche de beauté et de poésie dans vos vies. Ne me remerciez pas, je vous en prie, c’est gratuit 🙂

Le petit album que je vais vous faire découvrir est en plus parfait pour ce mix de saisons qui s’abat en ce moment sur la France. Enfin je ne sais pas par chez vous, mais moi, dans mon petit coin tranquille des Hauts de France, on a les 4 saisons de Vivaldi qui se jouent chaque jour (à savoir : pluie, soleil, neige, et tempête). Mais vous n’êtes pas venus ici pour parler météo, n’est-ce pas ?

Lire plus

Des flammes, des ailes, des griffes : attention, dragons en vue !

Les dragons, ces créatures fantastiques, sont de bons personnages pour les récits fantastiques. Mais ils sont rarement les protagonistes des récits. Quelle injustice, pour eux qui sont si forts et imposants ! Rendons-leur donc leur place, à travers ce petit article, où je vous présente quelques albums où ils tiennent la place centrale. Gentils, méchants, anthropomorphisés ou non, dans leur élément ou mélangés à des humains, voici un panel hétéroclite pour satisfaire tous les lecteurs ! Le nouvel an chinois a eu lieu il y a quelques jours, ça tombe donc également très bien de faire un article sur les dragons ! Pour changer, on prend le train à l’envers et on va du plus récent au plus ancien.

 

Les dragons de Château-Croulant de Terry Pratchett, paru chez l’Atalante en 2016

Alors que le roi Arthur savoure son déjeuner du dimanche au lit, les crieurs publics annoncent sous ses fenêtres que des dragons ont envahi le domaine de Château-Croulant et terrifient les habitants. Ni une ni deux, le roi décide d’envoyer ses plus fiers chevaliers à la rescousse. Malheureusement, ses guerriers les plus aguerris sont déjà tous partis au combat. Il doit donc envoyer un débutant. Ce dernier, une fois arrivé sur place, après quelques péripéties, s’aperçoit que les dragons terrifiants ne le sont peut-être pas tant que ça. Et si c’était plutôt eux les victimes ?

On commence par un cas un peu particulier, puisque pour une fois il ne s’agit pas d’un album, mais d’une nouvelle de quelques pages, piochée dans un recueil pour la jeunesse du célèbre Pratchett. Après tout il n’est jamais trop tard pour s’initier au grand maître de la parodie fantastique. En plus, ce recueil est truffé d’illustrations de Mark Beech, ce qui rapproche cette nouvelle d’un album. C’est donc un court récit drôle et complètement loufoque qui vous fera voir les dragons sous un autre jour.

Lire plus

Docteur Hoof

Doctor Hoof, de Diana Kimpton et Garry Parsons

Avec toutes ces températures qui baissent, il est désormais temps de prendre une carte de fidélité chez votre médecin. Hé oui, il est à nouveau l’heure des nez qui coulent, des courbatures fiévreuses et toutes les autres réjouissances qui nous pourrissent un peu la vie chaque hiver.
Mais heureusement, nous pouvons tous et toutes compter sur une armée de docteurs bienveillants pour nous soigner. Et cela tombe fortement bien, puisque c’est le thème de notre album du jour ! 

L’hiver : une allégorie par M.Bean

Lire plus

Caprins en folie !

Il y a quelques temps, je vous concoctais un article sur les moutons. En pensant naïvement qu’ils avaient moins de place en littérature de jeunesse et que donc le tour des chèvres ne viendrait que plus tard, étant elles, plus plébiscitées… Quelle erreur ! Quand je me suis décidée à faire un article sur les chèvres, vous n’imaginez pas le mal que j’ai eu à trouver des histoires dont elles sont les héroïnes ! J’avais de suite pensé à La chèvre de Monsieur Seguin et au Loup et les 7 chevreaux, et pensais qu’il devait y avoir pléthore (j’adore ce mot) d’autres récits sur des biquettes. Que nenni ! J’ai eu un mal fou à trouver des œuvres diversifiées. C’est pourtant aujourd’hui chose faite, tant bien que mal, et je suis contente de pouvoir rendre hommage à cet animal si oublié dans la littérature jeunesse.

 

La chèvre de Monsieur Seguin d’Alphonse Daudet, illustré par André Pec, version parue chez Flammarion (collection Père Castor) en 1946 ; 2008 pour la présente édition.

Monsieur Seguin n’a jamais eu de chance avec ses chèvres. Alors qu’il leur offre un environnement que beaucoup envieraient, elles finissent toutes par se sauver dans la montagne et être mangées par le loup. A la septième chèvre, Blanquette, Monsieur Seguin redouble d’effort. Mais la chevrette finit tout de même par s’enfuir. Toute guillerette, elle gambade dans la montagne toute la journée. Seulement, quand le soir vient, le loup sort de sa cachette et s’attaque à la pauvre Blanquette. Elle se bat vaillamment tout la nuit. Mais rien ne peut égaler la force du loup…

C’était un petit peu inévitable de commencer un article sur les chèvres dans la littérature de jeunesse par ce grand classique. J’ai choisi de vous en présenter la version traditionnelle car ça ne fait pas de mal de se remettre en tête notre bon vieux patrimoine. En version un petit peu améliorée tout de même puisqu’agrémentée d’un CD racontant l’histoire. Un atout pour aider à la lecture seul des bambins. On se délecte également des illustrations qui font toujours autant d’effet.

Lire plus

Canidés roux

Rusés, futés, malins, autant de qualificatifs pour un animal bien connu : le renard. Mais est-ce toujours le cas ? Ne se laisse-t-il pas prendre à son propre piège parfois, dans les albums de littérature de jeunesse ? Bien sûr que si ! Et toujours pour le plus grand bonheur des petits lecteurs. Voici une sélection hétéroclite, pour satisfaire tout le monde.

 

Le renard et la cigogne de Jean de La Fontaine et Isabelle Carrier, chez Bilboquet en 2005

« Compère le renard se mit un jour en frais, et retint à dîner commère la cigogne. Le régal fut petit et sans beaucoup d’apprêts : le galant, pour toute besogne, avait un brouet clair ; il vivait chichement. Ce brouet fut par lui servi sur une assiette : la cigogne au long bec n’en put attraper miette ; et le drôle eu lapé le tout en un moment. »

Comme vous l’aurez remarqué, on commence avec un grand classique. Le renard est régulièrement employé dans les fables de La Fontaine, avec toujours un rôle de rusé chenapan. Très tôt, les bambins vont étudier ces fables à l’école. En littérature de jeunesse, les reprises fleurissent donc. J’ai choisi Le renard et la cigogne parce que je ne voulais pas partir dans l’incontournable Le corbeau et le renard. Et cette adaptation, car elle convient dès le plus jeune âge. Le texte est revu pour aller à l’essentiel et simplifier le langage ; les illustrations sont aussi très adaptées aux petits : des collages de divers matériaux pour représenter les scènes. La fable originale est tout de même reprise en fin d’ouvrage pour découvrir le grand classique.

 

Lire plus