Skip to main content

L’autisme

L’autisme, d’Agnès Cathala (texte) et Aviel Basil (illustrations), paru chez Milan en mars 2019

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Max, le petit frère de Flore. Mais Max a l’air effrayé, il n’aime pas le bruit autour de lui, il ne fait pas de câlin lorsqu’on lui offre des cadeaux et il adopte des comportements bizarres, comme mâchouiller son assiette. En plus, il accapare toute l’attention de maman, car il ne sait rien faire tout seul ! Pour Flore, le quotidien avec Max est compliqué. Comment arriver à communiquer avec ce petit frère si différent ? Elle se pose plein de questions. Que pensent les gens de l’attitude de Max ? Et pourra-t-il aller un jour dans une école et se faire des amis ?

En savoir plus

Le langage inclusif : pourquoi, comment

Le langage inclusif : pourquoi, comment, d’Eliane Viennot, paru en 2018 aux éditions iXe

Coco se débattant toujours avec son ordinateur, je prends le relais pour l’article de la semaine !

Le langage inclusif, on en entend parler de plus en plus. Malheureusement, ce qui en ressort des médias c’est que c’est une lubie des féministes endurcies et on a l’impression que c’est rejeté en masse par la population masculine. Personnellement, je ne suis absolument pas contre, mais j’avoue ne pas savoir tout ce que cela implique. Je me disais même que c’était peut-être un peu compliqué et que ça ne valait pas la peine de changer encore une fois la langue française pour si peu de choses. C’est pour cela que j’ai été vraiment ravie de recevoir ce petit livre des éditions iXe, petit précis court mais efficace sur ce qu’est le langage inclusif et qui m’a fait changer d’avis.

Au début, je ne pensais pas en faire un article sur notre petit Bazar, car ce n’est pas directement lié à la littérature de jeunesse. Puis, je me suis dit, qu’après tout cela concerne tout le monde et que si on pouvait débuter ce langage dès le plus jeune âge et l’intégrer dans la littérature de jeunesse, ce ne serait pas plus mal. Ce petit précis a donc tout à fait sa place sur notre site.

En savoir plus

Éléphants

Éléphants, d’Olivier May et Joël Corcia


Salut les cocos !

Comment se passent les préparatifs de Noël ? Les lutins du Père Noël ne vous donnent pas trop de fil à retordre ?
Non parce que moi, j’ai un peu eu Noël en avance cette année. C’est pas que j’ai avancé la date de Noël (bah, non je serais obligée de manger mes chocolats de l’avent en avance, quel dommage ce serait 😉 ), mais plutôt que Babelio, et les éditions Père Castor – Flammarion ont décidé de me faire un cadeau de fin d’année.

C’est donc entièrement grâce à eux que j’ai pu découvrir Eléphants d’Olivier May qui attendait patiemment dans ma boîte à lettres. Alors, moi qui aime les surprises, j’ai sauté sur l’occasion !

En savoir plus

Histoires de reines

Histoires de reines de Hélène Druvert, de La Martinière éditions

C’est sous une chaleur écrasante que je vous écris aujourd’hui. J’ai la désagréable sensation d’être en train de me liquéfier et j’évite honteusement les miroirs pour ne pas voir l’entendu des dégâts. Cela ne me donne qu’une seule envie : rentrer à la maison, plonger dans un bon bain frais, un verre de rosé à la main et un bon livre dans l’autre main. Mais comme je n’ai ni baignoire, ni rosé, je n’ai guère d’autre choix que de me concentrer et de me plonger dans mon article. 🙂
Et aujourd’hui, j’ai décidé de vous faire réviser votre Histoire avec un livre animé somptueux ! 

Allégorie de Coco devant les clients du jour

En savoir plus

Les Dieux de l’Olympe

Les Dieux de l’Olympe, de Raphaël Martin et Olivier Balez

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui, je vous propose une petite énigme mathématique : Si je vous dis que j’ai trouvé encore plus terrible que Game Of Thrones mais pour enfants, combien de temps va-t-il s’écouler avant que vous me traitiez de folle ?
Moi, je parie sur 5 secondes. Et pourtant … Aujourd’hui, je vous emmène faire un petit voyage dans le temps pour partir à la découverte des Dieux de l’Olympe et … de leurs histoires complètement surréalistes !

En savoir plus

Georges

Georges, drôle de magazine pour les 7-12 ans

Ça y est, je suis revenue d’Irlande, toute reposée, toute fraîche, prête à vous faire partager plein de nouvelles découvertes littéraires ! A défaut de vous ramener des bouquins irlandais, je vous présente tout de même un petit bijou pour l’été qui va vous dépayser.

Je suis d’ailleurs toute excitée de vous présenter ma trouvaille aujourd’hui parce que je suis littéralement tombée sous le charme ! Malgré sa classification dans notre section documentaire, ça n’en est pas un à part entière, puisque c’est un magazine. Faute de ne pas encore avoir de section Magazine, et parce qu’après tout, Georges se rapproche pas mal du concept de documentaire ludique, je l’y place pour le moment.

Au cas où vous n’auriez pas compris, Georges est donc le nom du magazine que je vous présente. Je possède le numéro d’avril, je suis donc un peu en retard, mais des obligations de publication d’articles pour cause d’engagement auprès de partenaires, de parution très récente de roman ou encore pour cause de vacances, m’ont obligée à reculer ma présentation de ce magazine. Depuis, le numéro de juin est sorti et celui d’août ne devrait pas tarder (oui oui c’est un bimestriel). Mais celui d’avril est tout à fait exquis et apte à vous donner envie d’en avoir un entre vos mains, je vais donc m’en donner à cœur joie avec celui-ci.

D’abord, un petit topo sur la maison d’édition. Leur présentation sur le site est très bien faite (c’est qu’ils connaissent leur métier ces gens-là dites donc) je vous la restitue donc telle quelle :

Maison Georges est une maison d’édition indépendante animée par une passion pour l’illustration contemporaine et le graphisme ainsi que par l’envie d’innover et d’offrir aux enfants des créations réjouissantes et singulières qui nourrissent leur curiosité naturelle.

Au cœur de notre aventure, il y a aussi le désir de transmettre le goût des livres et des magazines, de faire découvrir des univers illustratifs et graphiques élégants, sensibles et intemporels. Des univers qui réunissent enfants et adultes et les invitent à partager et à aimer les mêmes livres.

Georges est un magazine pour enfants original et sans publicité.

Notre ambition ? Offrir aux 7 à 12 ans un rendez-vous innovant, exigeant et créatif. Chaque numéro propose, autour d’un nouveau thème, 60 pages d’histoires, de jeux et d’ateliers pour apprendre en s’amusant.

100% illustré, Georges met à l’honneur le travail d’illustrateurs talentueux et valorise des textes et des images libérés des formatages et des stéréotypes. Georges s’adresse aux enfants sans mièvrerie en cultivant l’humour, le décalage et la liberté de ton.

En savoir plus

La bande dessinée du scénario à la publication

La bande dessinée du scénario à la publication de Jean-Benoît Durand, paru chez Flammarion (collection Castor Doc) en 2014

du scénario à la publication-Durand-Flammarion-couv

Au détour d’un rayon de la médiathèque, je déniche ce tout petit bouquin qui me tente bien. Comme son titre l’indique, il est plutôt réservé à des jeunes qui voudraient se lancer dans la conception d’une bande dessinée. Mais il est finalement tout à fait approprié aux simples curieux qui voudraient juste connaître d’un peu plus près les rouages de la production d’une BD, comme moi. L’ouvrage est pensé pour les débutants, pour les jeunes qui ont dans l’idée de se lancer dans un tel projet. C’est un bon point pour démarrer, mais évidemment ce n’est pas suffisant pour quelqu’un qui voudrait vraiment en faire sa profession. Il lance tout de même sur de bonnes pistes, concrètes et solides et aborde tous les sujets importants. Au lecteur ensuite d’aller chercher plus d’informations ailleurs.

Il est donc conçu pour montrer les étapes de fabrication d’une BD et les chapitres vont dans ce sens. Aucune étape n’est oubliée. On pense même au côté historique :

  1. Les origines de la bande dessinée
  2. Construire son histoire : de l’idée au scénario
  3. Comment enrichir son scénario ?
  4. Le découpage
  5. La construction graphique
  6. La narration
  7. La psychologie et le mouvement
  8. Les préparatifs
  9. Du crayonné à l’encrage
  10. La mise en couleur
  11. Comment se faire publier ?

Ce petit livre peut convenir autant à celui qui souhaite ne faire que les dessins d’une bande dessinée, qu’à celui qui ne veut que s’occuper du scénario. Ainsi chacun pourra comprendre les étapes qui jalonnent le travail de l’autre, car c’est aussi très important pour échelonner son propre travail. Pour celui qui souhaite faire tout le travail de A à Z, c’est également une petite mine d’informations.

du scénario à la publication-Durand-Flammarion-int 1

Le premier chapitre est le bienvenu et n’est pas du tout barbant. Le côté historique est bien expliqué et agrémenté de divers éléments pour attirer l’œil et comprendre plus en profondeur. J’ai eu l’impression de retourner à la fac et j’étais finalement heureuse de voir que je me souvenais de quasiment tout. Pour un novice, les quelques paragraphes de ce chapitre suffisent amplement pour lui faire comprendre d’où vient ce genre.

En savoir plus

La véritable histoire des contes de fées

La véritable histoire des contes de fées (ce que Walt ne nous a jamais dit), par Julie Grêde, paru aux éditions Jourdan en 2016

veritable-histoire-des-contes-de-fees-julie-grede-jourdan-3

Comme promis la semaine dernière, voici un article sur le second livre que nous avons remporté lors de masses critiques Babelio. On reste finalement dans le thème du classique, mais dans un tout autre genre, avec une sorte de documentaire-fiction sur certaines œuvres des Studios Disney. Un livre très particulier, car il est présenté comme une série de conférences tenues par LE Walt Disney en personne, en direct… du paradis. Un retour sur ses propres œuvres, face à un auditoire, lui aussi des plus étranges… J’ai pas mal de choses à dire sur ce livre, mais je n’ai pas eu envie de l’abimer en forçant le dos pour pouvoir prendre des photos des rares images qui sont à l’intérieur (qui ne sont de toute façon pas forcément d’un grand intérêt) ; j’agrémente donc mon article de vieilles affiches des Sillys Symphonies qui ont fait la gloire des débuts du maître des premiers dessins animés sonores, pour égayer un peu le tout.

musicland

Dans un premier temps, je dois avouer que j’étais mitigée en recevant ce livre. D’une part ravie-ravie-ravie de pouvoir mettre un nouvel ouvrage sur Disney dans ma bibliothèque et de pouvoir potentiellement découvrir de nouvelles choses sur cet univers ; d’un autre côté, une appréhension face au thème annoncé sur la quatrième de couverture : un retour sur les vrais contes dont sont tirés les dessins animés que nous connaissons tous. Cela me faisait un peu peur, car pour le besoin de différents articles (que vous pouvez retrouver ici, , dans ce coin et en cliquant ici) j’ai déjà travaillé personnellement en profondeur sur l’origine des contes qu’a utilisé le grand Walt. Je me demandais donc si j’allais découvrir quelque chose de neuf de ce côté. De plus, je venais de finir de lire le hors-série du Figaro récemment paru avec pour thème Walt Disney, passeur d’histoires. Enfin, j’ai vu passer à la télé cet été deux magnifiques reportages sur la vie de Walt lui-même, reportages très bien réalisés et fournis. La crainte de m’ennuyer un peu à la lecture de ce nouvel ouvrage était donc fondée.

En savoir plus

Pourquoi l’art est-il plein de gens tout nus ?

Pourquoi l’art est-il plein de gens tout nus ? et autres questions essentielles sur l’art de Susie Hodge, paru chez Milan le 14 septembre 2016

Pourquoi l'art plein de gens tout nus-Susie Hodge-Milan-1

Voici venir le troisième article de notre livraison de services de presse de chez Milan ! On poursuit en beauté avec un super documentaire loin d’être rébarbatif et qui séduira petits et grands.

Evidemment, le titre est racoleur et je dois bien avouer que c’est une des raisons pour lesquelles je l’avais choisi. Mais ce n’est pas un livre uniquement sur les gens tout nus dans l’art. Ce n’est qu’une des questions diverses et variées que nous retrouverons dans cet ouvrage. Des questions absolument TOUTES intéressantes. Il n’y a pas une page où je n’ai pas appris quelque chose. Bon, il faut bien dire que je ne suis pas une pro de l’art, mais c’est normalement un livre pour les enfants à partir de 8 ans. Comme quoi, la culture se fait à tout âge et chacun son domaine. C’est donc un livre qui pourra être partagé entre petits et grands.

Pourquoi l'art plein de gens tout nus-Susie Hodge-Milan-2

On retrouve, dans cet ouvrage, 21 questions sur le thème de l’art, chacune ayant 4 pages pour être développée. Mais attention, pas des questions basiques sur les techniques de tel ou tel artiste par exemple. Non, des questions que les spectateurs et contemplateurs d’œuvres d’art se posent fréquemment. Je me suis d’ailleurs tout à fait retrouvée dans plusieurs questions de ce livre, ce qui m’a complètement séduite. Je ne suis donc pas la seule à me poser cette question, me suis-je dis ! Je pensais que certaines interrogations que j’avais été stupides et je me rends compte qu’on doit être plusieurs à les partager puisqu’on en a même fait un livre !

En savoir plus

Cabinet de curiosités

Cabinet de curiosités de Camille Gautier (auteure) et Jeanne Detallante (illustratrice), paru chez Actes Sud Junior en 2014

Cabinet curiosités-Gautier-Detallante-Actes sud-couv

Pour ce nouvel article, je me suis posée un moment la question du choix de la catégorie. Il était rangé dans les albums à la médiathèque et sur le site d’Actes Sud Junior il est décrit comme ceci : « un documentaire rare, mais aussi un bel album ». Bon, ça ne m’aide pas, je le mets dans documentaire ou album ? Bon, comme vous le voyez, je me suis décidée pour documentaire, parce que finalement la maison d’édition a raison : c’est un documentaire avant tout, même s’il a la forme d’un bel album.

Cabinet curiosités-Gautier-Detallante-Actes sud-int 1

Comme son nom l’indique, cet ouvrage nous fait découvrir l’univers des cabinets de curiosité, qui sont les ancêtres des musées et qui exposaient, pour les gens aisés, des collections assez hétéroclites de choses et d’autres. Pas forcément très bien classifiés, les cabinets de curiosités étaient l’œuvre de collectionneurs, souvent des nobles ou des bourgeois, qui souhaitaient impressionner leur entourage avec la richesse de leurs collections. Ce sont eux qui, avant que les musées n’existent, ont rassemblés des objets divers et variés en essayant de les classifier avec les données de l’époque, pour montrer ce que l’on pouvait trouver de par le monde.

Cet album présente donc succinctement ce qu’était un cabinet de curiosités.

Cabinet curiosités-Gautier-Detallante-Actes sud-int 3

En savoir plus