Skip to main content

Déracinée

Hello les Cocos,

Aujourd’hui, j’avais envie de vous partager mon petit bonheur. Cela fait plusieurs mois que j’ai dû mal à me plonger dans la lecture. Tout bon lecteur sait que ce n’est pas grave, que ce n’est qu’une passade, un petit passage à vide qui amènera au final à une nouvelle plongée dans le monde des livres. Oui, mais le temps me paraissait terriblement long. Là où Loulou était capable de lire 11 livres en deux mois, je peinais à en lire 3, ce qui honnêtement, ne m’était jamais arrivé. MAIS, il semblerait que j’ai rompu l’enchantement avec une petite merveille que je vais vous présenter dès maintenant. Et attention, parce que c’est mon premier coup de cœur de l’année, alors je vais vous demander une valse d’applaudissement pour :

Déracinée, de Naomi Novik

En savoir plus

La Passe-miroir – Tomes 3 et 4

La Passe-miroir, tomes 3 (2017) et 4 (2019), écrits par Christelle Dabos et publiés chez Gallimard

On continue sur notre lancée et on vous présente aujourd’hui deux critiques pour le prix d’une sur les deux derniers tomes de la saga La Passe-miroir. Autant vous l’annoncer de suite, notre désappointement sur cette fin de série est à la hauteur de l’enthousiasme que nous avions au départ… On reste sur le système de l’article précédent : Loulou vous présente une version avec spoils, Coco prend le relais pour ceux qui souhaitent garder le mystère.

L’avis de Loulou :

Le tome 3 commençait pas trop mal de mon point de vue. On découvre une nouvelle arche, avec de nouvelles particularités, de nouveaux pouvoirs, de nouvelles règles de vie. Cependant, je me suis déjà un peu décrochée de l’univers au tome 3 car je n’arrivais pas bien du tout à me visualiser Babel. Les descriptions pas toujours évidentes et l’aspect totalement biscornu de l’architecture ou des moyens de transports m’ont laissée perplexe et m’ont empêchée de me projeter autant qu’avant dans ce monde.

Bon, je retiens tout de même le fait qu’Ophélie a enfin réussi à s’en sortir avec son nez qui coule et l’écriture ne s’en porte que mieux. A un moment du tome 4, un autre personnage se met à renifler et on se dit qu’un rapprochement entre Ophélie et ce personnage va donc se faire grâce à ça, mais même pas. Donc, encore une fois, ce nez qui coule tombe comme un cheveu sur la soupe. Par contre, c’est Thorn qui se met à avoir un tic incompréhensible : il se nettoie les mains à l’alcool constamment. Et, à ce jour, je ne sais toujours pas pourquoi. J’ai dû rater un truc. En tous cas, ça n’apporte strictement rien au récit, c’est tout aussi gênant dans l’écriture que le fameux nez qui « guille » (merveilleuse expression de mon Nord natal) d’Ophélie. Bon, l’avoir lu en confinement, avec les problèmes de réapprovisionnement en gel hydroalcoolique, ça m’a fait rire quand même.

En savoir plus

La Passe-miroir – Tomes 1 et 2

La Passe-miroir, tome 1 (2013) et 2 (2015), écrits par Christelle Dabos et publiés chez Gallimard

Le confinement réussi plus ou moins bien à tout le monde. Sachant que Loulou et Coco sont toutes les deux en zone rouge, le déconfinement ne se ressent pas tellement pour le moment. Loulou continue le télé-travail et la fameuse continuité pédagogique, et Coco s’est recyclée en super-couturière-de-la-mort-qui-tue pour sauver tous les membres de son entourage ! On y voit tout de même des bons côtés : le temps infini pour lire !!! Bon en vrai, y en a parfois même un peu trop, parce que nos PAL qui vacillaient dangereusement tellement elles étaient conséquentes, commencent inversement à diminuer dangereusement, au point qu’on frise la syncope en commençant à se demander ce qu’on va bien pouvoir lire après.

Loulou a mis ce temps à profit pour ENFIN lire la saga de La Passe-miroir ! Et pour torturer Coco, qui l’ayant lu il y a belle lurette, n’en peut plus de ne pas pouvoir discuter de la fin. On sait qu’il y a déjà un millier d’articles sur cette saga, mais on ne peut tout de même pas résister à l’envie de vous faire part de nos avis. Surtout qu’on s’est toutes les deux retenues de lire toute critique sur les différents volumes durant ces derniers mois, pour ne pas risquer un spoil. On va tout de même vous éviter 4 articles avec 1 par tome, on se montre raisonnable : 2 articles, tomes 1+2 et tomes 3+4, histoire de suivre la coupure temporelle du récit (plus de deux ans séparent chronologiquement le récit entre le tome 2 et le 3).

Bon, si on ne vous a pas déjà perdu, voici donc nos avis sur les deux premiers tomes de cette fameuse saga. Et nous avons décidé de vous offrir deux avis : un avec risque de spoil chez Loulou et pour ceux qui n’ont pas encore lu la saga, un sans spoil chez Coco. A vous de choisir !

Attention : cette série étant déjà bien connue, nous estimons que vous êtes assez grands pour aller zieuter un résumé ailleurs.

En savoir plus

Renversante

Renversante de Florence Hinckel, illustré par Clothilde Delacroix, paru à L’école des loisirs en 2019

Tout va bien pour Léa ! À l’école, elle aime jouer au foot dans la cour avec ses amies. Elle est naturellement douée en maths, comme le sont souvent les filles. Elle sait déjà qu’elle est promise à une brillante carrière, de chirurgienne, huissière ou, pourquoi pas, ministresse ! Quel que soit son choix, elle n’aura pas à s’occuper de ses enfants, puisque c’est leur père qui s’en chargera. Les hommes sont naturellement faits pour ça, non ? « C’est comme ça ! On n’y peut rien ! » a tendance à penser Léa. Mais son père et son frère, Tom, vont la pousser à remettre en question l’ordre établi…

En savoir plus

Ne change jamais !

Ne change jamais ! de Marie Desplechin, paru en octobre 2019 à L’école des loisirs

Aujourd’hui, présentation d’un coup de cœur ! Coup de cœur qui a commencé par le résumé de quatrième de couverture donc je vous le présente tel quel : « Vous entendez les informations qui arrivent de partout pour dire que la planète va mal. Vous ne pouvez pas faire comme vos aînés : regarder ailleurs, vous boucher les oreilles et hausser les épaules. Vous n’avez pas le choix. Cette Terre, c’est votre avenir. Mais vous êtes des enfants, vous possédez une grande quantité de neurones, nécessaires pour apprendre, comprendre et retenir. Vous êtes créatifs et courageux. Et votre manière de penser ne ressemble pas à celle des adultes. Vous êtes presque tout neufs, vous débutez dans les habitudes. Vous êtes adaptés à ce monde qui change. Il faut que vous conserviez quelques-unes de ces qualités en grandissant, au lieu de les laisser s’éteindre. Vous serez de meilleurs adultes, pour vous, pour les autres et pour la planète. »

En savoir plus

La faucheuse, Tome 3, Le Glas

Hello les Cocos, 

Le début d’année a été assez intense pour Loulou et moi (vous pouvez découvrir pourquoi juste ici). On a toutes les deux été submergées par le travail et de mon côté, je l’avoue volontiers, je n’ai pas eu le temps de lire à foison. 
Ce n’est pas bien grave, me direz-vous, la vie de lecteur est ainsi faite : on passe de lectures à la chaîne aux lectures laborieuses sur la durée. Je ne vous apprends rien sur ce fait. Mais cela ne serait guère amusant si en plus d’être le désert total, ma situation littéraire n’était pas saupoudrée d’une dose de déboire. 

En effet, sur les trois livres que j’ai lu dernièrement, deux se sont avérés être décevants, et un passable …. Le pire du pire ? J’attendais avec impatience les deux lectures qui m’ont déçue ! 

Quand les livres que tu attendais le plus te trahissent

J’ai donc longtemps hésité avant de vous en parler ici, parce que soyons honnête je préfère largement vous parler de coup de cœur que de déception. Mais étant donné qu’il s’agit, pour l’une de ces lectures, d’une saga dont je vous avais déjà parlé ici et ici, il était important pour moi de boucler la boucle, et de conclure la trilogie en toute honnêteté. 
Alors, empoignez donc votre longue cape noire et votre fauche, nous sommes attendus dans un univers futuriste en ébullition !

La Faucheuse, Tome 3, Le Glas de Neal Shusterman 

En savoir plus

Cendres, de Johanna Marines

Hello les Cocos !

Vous savez quoi ? Durant ces deux dernières semaines, je me suis rendue compte d’une évidence : rien de tel qu’une panne d’internet pour retrouver son envie de lire 🙂
Et oui, pendant deux petites semaines, j’ai dû retourner à la dure vie des années 90, où les pages internet mettaient approximativement 5 min à charger, où les gifs ne prenaient pas vie, et surtout où il fallait trouver d’autres occupations. Bien sûr, il a fallu que cela tombe pendant mon exil à 300km de chez moi, alors que je vivais dans un 13m² et sans amis autour de moi. J’aime les défis voyez-vous !
Mais bien heureusement, j’avais pensé à mettre trois livres dans ma valise. Un vrai coup de génie qui m’a permis de faire renaître mon envie de lecture et de faire également de belles découvertes. 

Ma tête lorsque j’essayais de charger une page internet

Et aujourd’hui, j’avais envie de vous partager l’une de ces découvertes. Il s’agit d’un livre que j’avais repéré un peu plus tôt dans l’année. J’avais été attirée par sa couverture (comme toujours me direz-vous), et je suis partie à l’aventure dans un Londres ravagé par la pollution, et la perversion. Prêt à y plonger également ? 

En savoir plus

Dix

Dix, de Marine Carteron, paru en mars 2019 aux éditions du Rouergue

Cela faisait un moment que le livre que je vais vous présenter aujourd’hui me faisait de l’œil. Je ne connaissais absolument pas Marine Carteron, qui est pourtant renommée en littérature de jeunesse grâce à Génération K et Les autodafeurs, ce qui m’a donc attiré c’est la couverture et surtout le résumé. A la fin de celui-ci est précisé que le roman est un « clin d’œil sanglant à la reine du roman policier : Agatha Christie ». Une petite recherche internet plus tard, je découvre que c’est carrément une adaptation libre des Dix petits nègres. Ouh, ça me met en joie !!! Ça fait des années que je n’ai pas lu un Agatha Christie, alors que j’en étais fan dans mon adolescence, c’est donc l’occasion de m’y remettre. Ni une ni deux, je décide de relire les Dix petits nègres, avant d’entamer Dix.

J’avais au début un peu peur de lire les deux à la suite, que ce ne soit qu’un copié-collé, que je devine rapidement qui est le tueur dans l’adaptation de Marine Carteron, et de regretter ma lecture. Mais pas du tout ! Cette adaptation libre pour la jeunesse, greffée dans notre monde actuel est superbe ! Pour bien commencer, en voici le résumé :

Ils sont dix. Sept adolescents et trois adultes, sélectionnés pour participer à un escape game littéraire et passer à la télévision en prime time. Direction : un manoir sur une île coupée du reste du monde. Un endroit si isolé que personne ne vous entendra crier, gémir ou appeler à l’aide. Et quand la mort décide de frapper les candidats un par un, une seule question : qui est le coupable ? un seul but : survivre !

En savoir plus

Nos vies en mille morceaux

Nos vies en mille morceaux, de Hayley Long, paru chez Gallimard jeunesse en 2018

Le monde de Griff et Dylan, 13 et 15 ans, s’écroule à la fin de l’été, quand un accident de voiture les laisse orphelins. Installés à New York depuis peu, les deux frères sont d’abord recueillis par Blessing, collègue haute en couleur de leurs parents. Puis à l’autre bout du monde, chez un oncle et une tante qu’ils ne connaissent pas, dans une petite ville du Pays de Galles, où ils trouvent bienveillance et nouvelles amitiés. Dylan n’a qu’une idée en tête : aider Griff à revivre, protéger son petit frère. Mais il a lui-même son propre chemin à faire, et une dernière vérité à affronter.

En savoir plus

Le Grand Méchant Renard

Le Grand Méchant Renard, de Benjamin Renner (éd. Delcourt)

Hello les Cocos,

Je suis désolée, je vous ai un peu délaissés pendant les vacances de Loulou à la campagne. Faut dire qu’il se passe tellement de choses dans les coulisses de nos vies, qu’on a nous-même du mal à suivre. Mais aujourd’hui, je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour pour vous présenter mon coup de cœur de l’été !
Après deux articles d’idées de sorties, je retourne à mes premiers amours et vais vous parler d’une petite pépite dessinée. Les plus aguerris d’entre vous me diront que j’ai un train (ou plutôt un paquebot) de retard, puisque le livre date de 2015. Mais cela vaut le coup d’en parler juste au cas où d’autres personnes, comme moi, seraient passées à côté de cette merveille !

Emportez donc votre plus belle paire de bottes, je vous emmène à la basse cour pour suivre les aventures du …. GRAND MECHANT RENARD !

Une attaque d’une violence insoutenable

En savoir plus