Skip to main content

La Passe-miroir / Tomes 1 et 2

La Passe-miroir, tome 1 (2013) et 2 (2015), écrits par Christelle Dabos et publiés chez Gallimard

Le confinement réussi plus ou moins bien à tout le monde. Sachant que Loulou et Coco sont toutes les deux en zone rouge, le déconfinement ne se ressent pas tellement pour le moment. Loulou continue le télé-travail et la fameuse continuité pédagogique, et Coco s’est recyclée en super-couturière-de-la-mort-qui-tue pour sauver tous les membres de son entourage ! On y voit tout de même des bons côtés : le temps infini pour lire !!! Bon en vrai, y en a parfois même un peu trop, parce que nos PAL qui vacillaient dangereusement tellement elles étaient conséquentes, commencent inversement à diminuer dangereusement, au point qu’on frise la syncope en commençant à se demander ce qu’on va bien pouvoir lire après.

Loulou a mis ce temps à profit pour ENFIN lire la saga de La Passe-miroir ! Et pour torturer Coco, qui l’ayant lu il y a belle lurette, n’en peut plus de ne pas pouvoir discuter de la fin. On sait qu’il y a déjà un millier d’articles sur cette saga, mais on ne peut tout de même pas résister à l’envie de vous faire part de nos avis. Surtout qu’on s’est toutes les deux retenues de lire toute critique sur les différents volumes durant ces derniers mois, pour ne pas risquer un spoil. On va tout de même vous éviter 4 articles avec 1 par tome, on se montre raisonnable : 2 articles, tomes 1+2 et tomes 3+4, histoire de suivre la coupure temporelle du récit (plus de deux ans séparent chronologiquement le récit entre le tome 2 et le 3).

Bon, si on ne vous a pas déjà perdu, voici donc nos avis sur les deux premiers tomes de cette fameuse saga. Et nous avons décidé de vous offrir deux avis : un avec risque de spoil chez Loulou et pour ceux qui n’ont pas encore lu la saga, un sans spoil chez Coco. A vous de choisir !

Attention : cette série étant déjà bien connue, nous estimons que vous êtes assez grands pour aller zieuter un résumé ailleurs.

En savoir plus

Vis ma vie de …. blogueuse confinée #2

Et voilà, nous avons dépassé les 50 jours de confinement. Est-ce une excuse suffisante pour s’enivrer sur un groove de Steve Wonder ? Ma foi, au point où on en est, toutes les raisons de s’enivrer sont bonnes ! 
Je rigole les Cocos, on rappelle bien ici que l’abus d’alcool est très mauvais pour la santé (physique et psychique). En revanche, l’abus de lecture, lui, reste recommandé par tous les médecins. Je dis ça, je dis rien 😉 

Bref, vous l’aurez compris, le confinement commence à bien peser sur notre moral. Alors, au lieu de vous proposer une idée lecture, cette semaine, on a encore décidé de mettre des paillettes dans votre vie et de vous apporter de la bonne humeur avec un nouveau :

Vis ma vie en gif ! ~ Edition spéciale Confinement 2

En savoir plus

Vis ma vie … de blogueuse confinée #1

Cela n’a sûrement pas dû échapper à votre œil de lynx, mais nous sommes désormais en confinement. Depuis si longtemps, que je n’arrive même plus à calculer le nombre de jours que l’on a passé enfermé et le nombre de jours avant notre libération. Le lundi ressemble de plus en plus au mercredi et le jeudi est le nouveau dimanche. Bref, nos vies sont sans dessus dessous. 

C’est pourquoi on a décidé au Bazar Littéraire de mettre un peu de paillettes dans votre quotidien avec un nouveau tour de 

Vis ma vie en gif ! ~ Edition spéciale Confinement 

En savoir plus

Renversante

Renversante de Florence Hinckel, illustré par Clothilde Delacroix, paru à L’école des loisirs en 2019

Tout va bien pour Léa ! À l’école, elle aime jouer au foot dans la cour avec ses amies. Elle est naturellement douée en maths, comme le sont souvent les filles. Elle sait déjà qu’elle est promise à une brillante carrière, de chirurgienne, huissière ou, pourquoi pas, ministresse ! Quel que soit son choix, elle n’aura pas à s’occuper de ses enfants, puisque c’est leur père qui s’en chargera. Les hommes sont naturellement faits pour ça, non ? « C’est comme ça ! On n’y peut rien ! » a tendance à penser Léa. Mais son père et son frère, Tom, vont la pousser à remettre en question l’ordre établi…

En savoir plus

Contes remaniés

Bon, le confinement va durer un bon moment si on a bien compris. Tous les 15 jours on va nous annoncer que c’est renouvelé pour 15 jours. A un moment ça va bien se finir, mais on ne sait pas quand. Du coup, on va quand même reprendre notre petite routine tranquille, histoire de ne pas se laisser dépayser. Si on a des idées entre-deux pour vous faire des articles spéciaux confinement, on ne se gênera pas, mais sinon, on reprend sur nos lectures classiques. Histoire de vous donner de quoi lire pendant ces heures interminables, mais aussi de quoi monter une PAL colossale et aller dévaliser votre médiathèque/librairie dès la reprise du cours de vie normal.

Pour se remettre dans le bain, on commence avec un grand classique de mes articles : une sélection d’albums de tel protagoniste dans littérature de jeunesse. Mais avec une petite différence cette fois-ci.

A travers la conception de tous mes opus sur tel ou tel personnage dans les albums pour la jeunesse, j’ai mis certaines de mes trouvailles de côté au fur et à mesure pour vous concocter une édition spéciale : les contes classiques pour la jeunesse revisités par nos auteurs-illustrateurs d’aujourd’hui. Ça y est, j’ai réussi à rassembler divers ouvrages qui me plaisaient bien et je vous les présente.

 

Lilas d’Yvan Pommaux, paru en 1995 à L’école des loisirs

Une femme hautaine et à l’air acariâtre accueille le célèbre détective John Chatterton dans son salon. Elle lui explique que sa belle-fille, aux cheveux noirs comme l’ébène, aux lèvres rouges comme le sang et à la peau blanche comme le lilas, a disparu. Ni une ni deux, le détective accepte l’enquête et part à la recherche de la jeune fille. Mais il sent vite qu’il y a anguille sous roche et que la belle-mère veut retrouver Lilas pour pouvoir mieux la tuer et ainsi ne pas avoir de rivale en terme de beauté.

Un chat comme détective, un gorille en tant que chasseur, un chien pour le prince, un guépard pour la belle-mère et un puissant tigre pour le père ? Nous sommes bien évidemment dans l’univers d’Yvan Pommaux et de celui de son célèbre détective chat noir (3 enquêtes tirées de contes classiques à son actif). Cette vision de Blanche-Neige nous offre un concept totalement décalé, entre la BD et l’album, et un genre adapté en enquête policière. Un très bon remaniement pour attirer un bon nombre de lecteur.

En savoir plus