Hello les Cocos,

Aujourd’hui, j’avais envie de vous partager mon petit bonheur. Cela fait plusieurs mois que j’ai dû mal à me plonger dans la lecture. Tout bon lecteur sait que ce n’est pas grave, que ce n’est qu’une passade, un petit passage à vide qui amènera au final à une nouvelle plongée dans le monde des livres. Oui, mais le temps me paraissait terriblement long. Là où Loulou était capable de lire 11 livres en deux mois, je peinais à en lire 3, ce qui honnêtement, ne m’était jamais arrivé. MAIS, il semblerait que j’ai rompu l’enchantement avec une petite merveille que je vais vous présenter dès maintenant. Et attention, parce que c’est mon premier coup de cœur de l’année, alors je vais vous demander une valse d’applaudissements pour :

Déracinée, de Naomi Novik

Vous le savez maintenant assez bien, je marche beaucoup à l’esthétique. Que ce soit lorsque je parcours les rayonnages de ma librairie préférée, les pages interminables des librairies en ligne ou encore les allées de ma bibliothèque, je suis toujours et inlassablement attirée par les couvertures. Plus elles sont belles, travaillées, esthétiques ou originales, plus le livre a des chances d’atterrir dans ma bibliothèque. Et ce livre là n’a pas fait exception.
Je l’ai croisé par trois fois dans des librairies différentes avant de le ramener à la maison. Pour moi, désormais j’en suis sûre, c’était le destin ! Et quel destin fantastique !

Depuis toujours, le village de Dvernik est protégé par le seigneur magicien le « Dragon » dont les pouvoirs magiques sont le seul rempart contre les assauts de la Forêt Maléfique qui l’entoure. En échange de cette protection, le Dragon ne réclame qu’une seule chose : un tribut humain choisi toutes les décennies parmi les jeunes filles du village. Le choix du seigneur se porte alors invariablement sur la plus jolie de ces jeunes filles.
Lorsque vient donc l’année de sélection, Agnieszka ne se fait pas de soucis, elle sait depuis toujours que c’est sa meilleure amie Kasia qui sera choisie. C’est la plus jolie du village et c’est pour cette raison qu’elle a été élevé avec la plus grande attention. Mais le jour de la sélection, le destin s’en mêle et c’est, contre toute attente, Agnieszka qui est choisie pour être enlevée à sa famille. Elle découvre alors un monde extraordinaire où la magie est le moindre des dangers.

Je vous l’accorde, le postulat de départ est assez classique : une jeune héroïne qui ignore tout du monde qui l’entoure et qui n’a pas conscience de sa condition d’héro, ce n’est pas nouveau en littérature fantastique. Et pourtant, il m’a été impossible de lâcher ce livre.

Je ne saurais pas vous dire ce qui m’a tant captivée entre l’écriture incisive et directe, les personnages complexes ou l’histoire pleine de suspens. Peut-être le mélange de ces atouts. En tout cas, Naomi Novik a su prendre tous les éléments chers aux fans de la littérature fantastique et les a condensés en un roman talentueux.
L’histoire est magique, pleine de rebondissements et elle vous plongera dans un univers que vous aurez du mal à quitter. Vous aurez également beaucoup de mal à laisser partir les personnages, qui sont si bien écrits qu’ils paraissent vivants et réels. La lecture passe si vite à leurs côtés que vous serez à la fin bien trop vite à votre goût.

Bref, je ne vais pas vous en raconter plus, pour ne pas vous priver du plaisir de cette lecture. Ce serait contre-productif et cela vous priverait d’un beau coup de cœur potentiel. Surtout qu’avec ce livre, vous n’avez aucune excuse. Il ne s’agit pas d’une saga fantasy sans fin. Tout est dit en un seul livre, et honnêtement je le regrette un peu, juste pour le plaisir de retrouver ses protagonistes dans d’autres aventures. Mais avec une écriture pareille, pas la peine de se forcer. L’histoire est résolue, et toutes les énigmes trouvent leurs réponses, en 508 pages, avec en prime une conclusion très satisfaisante à l’histoire.

Je vais désormais suivre de près le travail de Naomi Novik, tout simplement parce que son écriture m’a charmée et que j’aimerais beaucoup retrouver ailleurs les sensations que sa lecture m’a procurées. J’espère en tout cas que ma petite chronique vous a permis de découvrir cette merveille, et plus encore vous a donné envie de plonger dans son univers fantastique. Si c’est le cas, n’hésitez pas à venir me le dire en commentaires. Je serais plus que fière d’avoir contribué à rendre ce livre aussi célèbre qu’il le mérite 🙂

Bonne lecture les Cocos !