Je n’ai pas pu résister à un troisième opus des animaux dans la littérature de jeunesse. Les éléphants m’ont fait craquer, je l’avoue. Des classiques, des récents, des colorés, des gris, des félins… Tout tout tout, vous saurez tout sur l’éléphant !

Pas de peluche d’éléphant sous la main, en revanche mon dessinateur personnel à domicile (eh oui, j’ai de tout dans mes tiroirs !) m’a concocté de petits éléphants adorables pour agrémenter chacun des albums que je vous présente.

Elephant 02

Siam de Daniel Conrod (biographe de pachydermes) et François Place (croqueur de pachydermes), chez Rue du monde.

Siam est un éléphant qui a vraiment existé. Né en 1946, mort en 1997, Siam a traversé de nombreux pays, de multiples épreuves, il a exercé divers métiers et rencontré beaucoup d’hommes. Ces derniers ont été parfois mauvais avec lui, mais parfois bons. Notamment André Boitard, son soigneur au Zoo de Vincennes, où Siam a terminé sa vie. Siam a été vedette de cinéma, mais avant cela il a porté de lourdes charges de bois sur son dos ou a fait partie d’un cirque. Bref, cet éléphant a vécu plus de choses que beaucoup d’humains n’en vivront jamais. Il repose aujourd’hui dans la grande galerie de l’évolution au Muséum d’histoire naturelle de Paris et cet album retrace son histoire.

C’est un album émouvant, raconté avec finesse et délicatesse, et illustré avec douceur et réalisme. Un petit brin de vie sur des animaux trop peu connus des enfants dans leur habitat naturel. Un album plaisir pour petits et grands.

Elephant 05

Roméo & Juliette de Mario Ramos, à L’école des loisirs.

Roméo, éléphant de son état, vit dans la savane. Mais il n’est pas très bien intégré à son troupeau car il a un petit défaut. Étant très timide, il rougit facilement, devient rouge du bout de la trompe au bout de sa queue, et tous ses congénères se moquent de lui (ce qui le fait rougir encore plus). Tout le monde sait qu’un éléphant doit être gris et non rouge. Alors Roméo a pris l’habitude de sortir la nuit, pour que personne ne le voie quand il change de couleur. Un soir, il rencontre Juliette, petite souris blanche. Elle va lui apprendre à s’accepter et devenir sa meilleure amie.

Un petit album pour apprendre à s’accepter tel que l’on est et à accepter les autres tels qu’ils sont. Après tout, on peut tous un jour révéler l’un de nos défauts, mais ce n’est pas pour autant que nos amis devraient nous aimer moins. Touchante et simple, une petite histoire pour tous.

Elephant 03

Le petit éléphant têtu de Albena Ivanovitch (adaptateur) et Vanessa Gautier (illustratrice), chez Flammarion (Père Castor).

Il existe dans la savane un petit éléphant bien têtu. Quand ses parents lui proposent une activité, il veut toujours faire le contraire. Un jour, alors que ses parents veulent l’emmener en balade, le petit éléphant refuse et reste donc seul sous un arbre. Au bout d’un moment il s’ennuie et son entêtement le porte même à ne plus vouloir être un éléphant. Toute la journée, il va s’essayer à imiter les animaux qui l’entourent, pour leur ressembler et être différent. Mais c’est bien compliqué de grimper aux arbres, voler ou sauter quand on est un éléphant.

Une reprise d’un conte africain qui délectera les plus petits. Un petit coup de cœur pour les illustrations, gouache (ou acrylique) sur toile. Un petit éléphant trognon qu’on voudrait avoir chez soi !

Elephant 06

L’histoire de Babar le petit éléphant de Jean de Brunhoff, chez Didier Jeunesse.

Je ne pouvais pas faire un article sur des albums dont les héros sont des éléphants, sans évoquer Babar. De très bons souvenirs d’enfance, que ce soit par l’album ou par les dessins animés. Je ne vais pas ici vous présenter longuement cette histoire (un petit éléphanteau orphelin, qui se retrouve à la ville et est éduqué par une vieille dame pour devenir un bon citoyen, avant de revenir dans sa savane et d’éduquer à son tour son peuple d’éléphants), car elle est connue de nombreuses personnes.

Ce que je veux vous présenter ici c’est l’édition particulière que j’ai acquise. Chez Didier Jeunesse, ils font de magnifiques albums reprenant des histoires classiques, qu’ils agrémentent d’un CD dans lequel on retrouve le récit lu par une grande voix ainsi qu’une musique qui accompagne parfaitement l’histoire. Pour Babar, c’est bien évidemment la musique que Francis Poulenc avait écrite pour aller avec ce récit, que l’on retrouve sur le CD. L’histoire est lue par Nathalie Dessay, grande chanteuse lyrique.

Redécouvrir l’histoire de Babar à travers cette merveilleuse édition est un délice. Le tout est très bien orchestré, les illustrations originales sont toujours magnifiques, même l’écriture manuscrite de Jean de Brunhoff est gardée. En fin d’album, des indications biographiques sur l’auteur-illustrateur, le compositeur, la chanteuse et la pianiste sont données, ce qui ravira les parents.

Pour les petits, cette édition est tout à fait adaptée. Cela leur permet de lire sans les parents, même pour les non lecteurs, grâce au CD. Ils tournent les pages eux-mêmes et découvrent l’histoire à leur rythme.

Elephant 01

Mon chat le plus bête du monde de Gilles Bachelet, chez Seuil Jeunesse.

Celui-là j’aurais pu l’intégrer dans un article sur les albums contenant des chats. Parce qu’on parle bien d’un chat dans cet album. Et pourtant on y aperçoit un éléphant. Ou serait-ce un trouble de la vision provoqué dès l’ouverture du livre ? Ou nous aurait-on menti depuis le début et nous tromperions-nous sur la distinction entre ces deux animaux ?

Quoi qu’il en soit, découvrez dans ce petit chef-d’œuvre, les péripéties d’un chat pachydermique (ou d’un éléphant félidé, comme vous voulez), pas vraiment intelligent et doué pour enchaîner gaffe sur gaffe. Un animal que peu de monde souhaiterait avoir à la maison, et pourtant si attachant.

Le décalage, entre le texte qui nous parle d’un chat et les illustrations qui nous montrent un éléphant, est délicieux et hilarant tout du long. La bonne tête de notre félin éléphantesque attendrira les plus petits et les clins d’œil culturels sur certaines pages attireront les plus grands. À savourer de 7 à 77 ans !

Elephant 07

Le grand livre de P’tite Nelly de Pippa Goodhart (auteure) et Andy Rowland (dessinateur), chez Gründ.

Un jour P’tite Nelly découvre dans un livre qu’elle est une souris. Elle va donc se conformer au mode de vie des souris et tenter de se faire amie avec celles qui habitent dans le trou du mur. Mais en réalité Nelly est un éléphant. C’est donc compliqué de s’adapter. Et ses amies les souris n’osent pas la froisser et lui dire que ce n’est pas une souris. Elles vont pourtant finir par trouver une solution pour remonter le moral de Nelly, après toutes les catastrophes qu’elle aura causées à force de vouloir ressembler à une souris.

Une histoire drôle, touchante, pour apprendre à s’aimer tel que l’on est et à respecter la différence. Un peu d’amitié, d’amour et de bêtises, pour un album à mettre entre toutes les mains.

Elephant 04

Pomelo et la Grande aventure de Ramona Badescu (texte) et Benjamin Chaud (illustrateur), chez Albin Michel Jeunesse.

Pomelo est un petit éléphant tout rose. Tout rose et avec une trompe gigantesque (qui flotte au vent telle une tignasse de cheveux sur une petite fille blonde). Pomelo a soif de découverte. Alors il emballe toutes ses affaires, fait un dernier petit pipi et part pour la grande aventure. Il n’est pas bien sûr de ce qu’est la grande aventure, mais sur son chemin il rencontre du monde, qui l’aidera (ou non) à poursuivre sa route. Ce n’est qu’à la dernière étape de son voyage et avec sa dernière rencontre qu’il se rend compte que la grande aventure vient à peine de commencer.

Un petit éléphant attachant, des illustrations douces, un récit poétique qui fait parfois penser au mode d’écriture de Claude Ponti, le tout pour une histoire à suivre avec délice.

 

Vous aimez les histoires d’éléphants et vous n’en avez pas eu assez ? Voici de quoi vous combler :

  • Des nouvelles de mon chat et Quand mon chat était petit de Gilles Bachelet, chez Seuil Jeunesse. Une autre parcelle de vie du chat de Gilles Bachelet. Enfin, de son éléphant… Heu de son chat… Bref, de son compagnon domestique.
  • Elmer de David McKee, à L’école des loisirs. Parce que revoir ses classiques, ça ne fait pas de mal !
  • Toute la série des Pomelo, si vous avez aimé.

 

Je vous souhaite plein de moments-lectures-plaisirs les loulous !