Dragon de glace de George R.R. Martin, illustré par Luis Royo, paru en 2015 chez Flammarion (sortie originale en 1980 pour l’histoire).

Dragon de glace-George R.R. Martin-Couv

Oui oui oui, vous avez bien lu « George R.R. Martin », le papa de Game of Thrones. Flammarion a décidé de tabler sur un auteur incontournable en ce moment et a dégoté une nouvelle écrite par le grand maître, pour le présenter aux plus jeunes. C’est vrai que Game of Thrones n’est pas vraiment pour le jeune public, même les ados peuvent être choqués par certaines scènes. Mais ne vous en faites pas, avec Dragon de glace, vous pourrez faire découvrir votre auteur favori aux enfants dès 8-10 ans.

Dragon de glace-George R.R. Martin-Chapitre

Adara est née en hiver. Le plus froid des hivers que sa contrée ait jamais vécue. Tellement rude qu’alors qu’elle naissait, le froid a emporté sa mère. Pour cela, son père lui en voudra toujours un peu au fond de lui. D’autant plus qu’Adara ne sera jamais une enfant vraiment gaie et sociable. Ce qu’Adara aime par dessus tout, c’est l’hiver. Toute l’année, elle n’attend qu’une chose : que son anniversaire arrive. Pas pour les cadeaux, non. Parce qu’avec son anniversaire vient l’hiver. Et avec lui, le dragon de glace. Un dragon presque légendaire pour tous les autres, qui ne l’ont pas vu depuis des générations, mais bien réel pour la jeune fille, qui s’approche de plus en plus de lui à chaque saison gelée. Mais un hiver, alors qu’elle n’a jamais été aussi proche du dragon, les évènements se bousculent. Les gens du Nord attaquent sa contrée et arrivent avec des dragons de feu. Sa famille fuit, le dragon de glace reste. Adara suivra-t-elle son sang ou son cœur ?

Dragon de glace-George R.R. Martin-Int 2

Cette nouvelle fantastique est à lire comme un conte. Au coin du feu, comme lecture du soir pour s’endormir, ou seul au fin fond de sa couette en pleine nuit. Le livre est très court et se lit facilement seul pour les plus jeunes. Mais une lecture à deux est aussi la bienvenue, d’autant plus que certains passages peuvent demander le secours d’un câlin pour mieux passer…

C’est également une très bonne façon de découvrir l’univers de Martin. On se situe à la même époque et dans les mêmes lieux que pour Game of Thrones. On n’a pas de date précise, ni de lieu, mais on devine facilement où cela se situe. Le froid de cette contrée laisse envisager que cela se passe au Nord, proche du mur. La présence de dragons, quant à elle, indique que l’action se passe probablement quelques années avant l’histoire que l’on connaît dans la grande saga, puisque les dragons existent encore.

Le roman est très court (c’est le principe d’une nouvelle en même temps), mais on ne reste pas du tout sur sa fin. Cela ne fait pas bâclé, c’est très bien mené, on a même l’impression qu’il y a plus d’infos qu’il n’y a de pages, une fois le livre fermé.

Le plus avec cette édition, ce sont les illustrations qui sont tout simplement magistrales. Elles complètent à merveille le texte, l’enrichissent même. Luis Royo est un artiste espagnol spécialisé dans le dessin fantastique. Et grand bien lui fasse, car il excelle dans ce domaine ! Les illustrations sont toutes en noir et blanc (ou bichrome, je ne sais pas vraiment si c’est du noir…) et avec des détails incroyables. Paysages, humains, dragons, aucun thème ne lui résiste, il est doué en tout.

Je suis allée jeter un œil à son site et j’ai été très surprise. En même temps on reconnaît tout à fait son style, en même temps, si j’avais vu son site en premier je n’aurais jamais parié qu’il aurait pu illustrer un livre jeunesse. En effet, ce n’est pas vraiment pour les enfants ce qu’il fait habituellement : http://www.luisroyo.com/. Mais dans Dragon de glace, il adapte quelque peu son style et le tout rend incroyablement bien !

Dernier petit coup de cœur pour la couverture qui s’enlève et peu devenir un joli petit poster !

Dragon de glace-George R.R. Martin-Couv int 2

Le récap’ :

Points positifs :

  • Une belle façon, plus douce, de découvrir l’univers de George R.R. Martin.
  • Des illustrations à couper le souffle.
  • Un roman illustré très court, pour plaire au plus grand nombre.

Point négatif :

  • Niet !

Bonne lecture fantastique les loulous !