Petit tour de l’exposition sur l’univers de Game of Thrones, à Paris-porte de Versailles, le lundi 20 août 2018

Cela faisait des mois que l’on attendait cette expo au bazar littéraire ! Et depuis qu’elle est arrivée à Paris, on a dû attendre plusieurs semaines avant de s’y rendre ! Cependant, ce n’est pas une exposition que l’on avait prévu de faire à deux. Coco devait venir accompagnée de son papa le lundi 20 août, et personnellement je devais la faire avec des amis un peu plus tard. Malheureusement, Coco a dû décommander sa venue au dernier moment et n’a donc pas pu la voir. Tandis que mes amis ne souhaitaient finalement plus faire cette expo. Du coup, j’ai pu bénéficier d’un rachat très avantageux des billets de Coco et c’est donc moi qui m’y suis rendue ce lundi 20 août, accompagnée de mon preux chevalier.

Petite généalogie des familles

J’étais excitée comme une puce de faire cette sortie et je m’étais imaginé ça comme l’expo de l’année (qui me ferait patienter largement avant de pouvoir enfin regarder cette fameuse dernière saison).

Hum hum… Pourtant j’aurais dû contrebalancer et me souvenir de l’expo d’Harry Potter, parcourue avec Coco trois an plus tôt (par ici la visite) dont nous étions ressorties quelque peu déçues, surtout pour le rapport temps/qualité/prix. J’aurais dû me dire que puisque c’était également une expo sur un univers cinématographique, cela serait peut-être du même acabit. Mais vous savez comment ça marche. Souvent on oublie le négatif et on ne pense plus qu’au positif (enfin ça marche comme ça dans ma tête en tout cas). C’est ce qui s’est passé ici et je suis donc ressortie extrêmement déçue de la visite… Petit tour d’horizon.

Costumes de Cersei et Jamie Lannister

Attention, l’expo est encore disponible jusqu’au 2 septembre. Si vous comptez donc y aller, passez votre chemin, je ne me retiens pas sur les spoils.

Costumes de Tyrion Lannister et Sansa Stark

Bon, on va tout de même commencer par le positif, histoire de ne pas faire complètement mégère.

Tout d’abord, comme l’exposition est disponible depuis plus de deux mois déjà et que nous sommes en plein mois d’août, j’ai eu la chance de pouvoir la faire avec très peu de monde. Ce qui permet de se balader à sa guise, au rythme voulu. Alors que je me souviens que pour Harry Potter, on était quasiment à la queue-leu-leu. On peut donc prendre son temps pour les photos et en avoir en plan large sans une seule tête devant. J’avoue que ça c’est plutôt sympathique.

« Aiguille » d’Arya Stark et Epée du Limier

Fouet et poignards des Aspics des sables

C’est aussi extrêmement pratique, parce qu’il y a beaucoup de décors immersifs, où l’on peut se prendre en photo avec un fond spécifique, un objet culte à la main, pour se plonger encore plus dans l’univers. Le jour où j’y suis allée, pas besoin de faire la queue pour avoir sa photo souvenir, tout était libre et facile d’accès.

Un décor immersif classique

De ces décors immersifs il y en a d’ailleurs beaucoup et de types différents et variés, ce qui est vraiment sympathique. Au-delà du classique fond neigeux en tenant l’épée de John Snow par exemple, on peut trouver un décor très bien fait, pour que lors de la photo on ait l’impression de grimper le mur du Nord. Ce qui m’a le plus impressionné, c’est la salle des colonnes aux visages. Une application était disponible où il suffisait de prendre en photo son visage et il apparaissait ensuite sur l’une des colonnes !! Très créatif et vraiment appréciable pour les fans.

En plus de tous ces décors immersifs, disponibles à volonté et gratuitement au fil de l’expo, il y a également deux points photos plus professionnels où l’on vous prend en photo sur fond vert (un sur le trône de fer et un sur le dos d’un dragon) et vous devez ensuite acheter votre photo. Même si je place ces photos plutôt dans le négatif ne serait-ce qu’à cause du prix d’achat (environ une quinzaine d’euros), je ne peux pas non plus dire que c’est excessif, puisqu’il y a de très nombreux points de prise de photos libres et gratuits. De plus, à la sortie de l’expo, il est également possible de se prendre en photo sur le trône de fer, sans avoir à payer pour la déco sur fond vert en plus. Non, franchement, tout cela mérite d’être dans le positif.

L’autre point positif que je peux souligner c’est tout de même la beauté des costumes. Je ne peux pas nier que certains font un peu chiffon et je m’attendais parfois à des détails plus travaillés, mais du coup on se dit qu’à l’écran ça rend quand même vachement bien et que les technologies de l’image sont très bien développées et permettent des retouches miracles. Au-delà de ça, c’est tout de même impressionnant de voir tous ces costumes. C’est aussi rigolo d’imaginer la taille de chaque acteur par rapport à celle des vêtements. Voire de constater l’évolution de la morphologie des personnages au fil des saisons (notamment Aria).

Costume de Robb Stark

Malheureusement, vient le temps des points négatifs.

Je vous disais que l’on pouvait prendre son temps pour les photos grâce au peu de monde. Oui, certes, mais quelles photos… L’univers de Game of Thrones étant sombre, ils ont évidemment mis en évidence cette ambiance tout au long de l’exposition. Lumière (très) tamisée, voire endroits extrêmement sombres. Et bien évidemment, flash interdit, pour que l’on consomme à la boutique et achète le bouquin de l’expo. Je ressors donc avec des photos assez pourries (la plupart de celles que je vous montre sont retravaillées, notamment éclaircies, avec les moyens du bord, et il m’est impossible de vous en montrer des marcheurs blancs ou de la salle des colonnes aux visages, par exemple). Même à l’expo Harry Potter, ce n’était pas aussi sombre. Et la lumière n’a pas été un problème que pour les photos. Certains endroits sont tellement plongés dans la pénombre qu’il est impossible de lire les explications mises en panneaux sans avoir le nez collé dessus. Alors avec le peu de monde qu’il y avait, ça allait, mais les jours d’affluence ça devait être gênant d’attendre que chaque visiteur colle son nez dessus.

Ces fameux panneaux d’ailleurs, parlons-en. Les explications sont plus que succincts. En réalité, on nous dit juste du costume de qui il s’agit et dans quelle(s) saison(s) de la série il a été porté. Pour les objets, juste leurs noms et à quels personnages ils appartiennent. Pas de petites anecdotes (à part une ou deux qui expliquent que tel costume est plus sombre dans telle saison parce que tel personnage a perdu de sa prestance, par exemple). Alors oui, il y avait un audio guide à disposition, dans lequel on pouvait apparemment trouver des anecdotes de la part du réalisateur ou de la costumière. Mais à 6€ l’audio guide, non merci. Surtout que, normalement, dans n’importe quelle expo qui propose un audio guide, un minimum est quand même affiché devant les œuvres. Ça a donc aussi été décevant de ce côté.

La garde de nuit

En ce qui concerne les éléments exposés, j’ai déjà dit que les costumes étaient quand même impressionnants à voir. En revanche, les objets m’ont beaucoup déçue. Les épées, j’avoue que je n’ai rien à redire, elles sont très bien faites. Mais pour le reste, beaucoup d’éléments font très « plastoc » voire parfois mal travaillés. La main en or de Jaime Lannister par exemple, je l’imaginais beaucoup plus prestigieuse. Les trois œufs de dragon sont « fades ». Alors deux solutions : soit en réalité ce ne sont pas les originaux. Soit ils le sont bel et bien, sauf que je me faisais des illusions et les effets visuels à la télé sont rudement bien travaillés. Parce que pour certains objets c’est impossible que ce que l’on avait sous les yeux ressorte tel quel sur l’écran. Et dans ce cas, chapeau aux techniciens, mais déception assurée pour les fans.

Costumes de mariés de Joffrey Baratheon et Margaery Tyrell

La reconstitution des décors laisse également complètement à désirer. Certes, on traverse huit lieux emblématiques de la série, mais de façon extrêmement rapide. Un panneau à chaque début de lieu nous remet en mémoire ce qu’il s’y est déroulé et en quoi il est important dans la série. Mais ensuite, ne nous sont présentés que très peu d’éléments pour chaque décor. De plus, il s’agit juste d’un fond photo avec des costumes et mise sous verre d’objets. Pas d’essai de reconstitution des lieux en eux-mêmes. A l’exposition Harry Potter, pour le coup c’était mieux réalisé et en tout cas avec plus d’effort de fait. Pour Game of Thrones, même pas une pseudo salle de reconstituée. L’expo se finit par exemple sur le trône de fer, mais juste entouré de cinq costumes, avec un fond photo. Même pas un tout petit essai de reconstitution de la salle emblématique où il se trouve dans la série. Et le trône en lui-même, quelle catastrophe… On dirait un jouet pour enfant, les épées sont extrêmement mal faites, il y a comme des coulures de plastique parce que mal fini. Il est juste horrible. Heureusement que les reconstitutions sur lesquelles on peut se prendre en photo à la sortie sont mieux que ça. Mais là ça ne peut que décevoir les fans.

Pour couronner le tout, nous avons mis 35-40 minutes à parcourir toute l’exposition. D’accord, il y avait très peu de monde et je n’ai pas pris l’audio guide. Mais j’ai pris absolument TOUT en photo. Chaque costume en solo, mais également en photo groupée avec le reste du décor. Même si je n’ai pas fait tous les décors immersifs, je les ai tous pris en photos. J’ai pris le temps de lire TOUS les panneaux explicatifs. Et il faut aussi compter le temps de discussion avec mon chéri devant tel ou tel objet. Nous avons donc fait cette expo à pas d’escargot. 35 minutes d’exposition, sans pouvoir prendre de photos correctes, sans réelle reconstitution de décor, sans anecdotes croustillantes, tout ça pour quasiment 22 euros par personne… Pour moi c’est tout simplement inadmissible et c’est vraiment une façon pour eux de faire un paquet de frique sur le dos des fans. Comme s’ils se disaient « de toute façon, les fans viendront quel que soit le prix, donc allons-y les gars ». J’étais un peu déçue pour les mêmes raisons à l’exposition d’Harry Potter, mais je me rends compte aujourd’hui que ce n’était rien comparé à celle de Game of Thrones. Je dois avouer que j’aurais été déçue de ne pas la faire du tout, j’aurais regretté et me serais sûrement dit « ah zut j’ai raté cette expo je suis dég ». Donc mieux vaut l’avoir faite. Mais j’y réfléchirai à deux fois avant de refaire une expo sur un univers cinématographique, surtout pour ce prix-là.

Costume de Catelyn Stark

Un peu dégoutée en sortant de l’expo, je n’ai donc rien acheté à la boutique, alors que je m’étais prévu un petit budget. Mais bon, soit dit en passant, les objets qui m’intéressaient vraiment (par exemple, le set de tampons et lettres, ou la carte gigantesque avec les pions de chaque famille à poser dessus) étaient trop chers. Perso je voulais juste une belle carte de Westeros, mais ce simple petit objet qui me semblait être la base de tout n’existe pas dans la boutique de l’expo. La seule carte qui existe est trop petite et trop colorisée pour moi.

Bref, je suis obligée de reconnaître que je suis contente d’avoir fait l’expo, sinon je m’en serais voulu, mais je ne la conseille franchement pas et en ressors bien déçue.

 

Bonne fin de vacances les loulous !