Petit tour de l’exposition sur l’univers cinématographique des films Harry Potter, à la cité du cinéma en Seine-Saint-Denis (Nord de Paris), le dimanche 26 juillet 2015

 

Tadam ! C’est l’heure du centième article ! Pour l’occasion, nous vous avons concocté un petit résumé de notre visite à l’expo Harry Potter qui a lieu en ce moment à Paris.

Une autre surprise vous attend également, mais pour cela rendez-vous sur Facebook et sur le site dès demain !

IMG_0986

/!\ Nous vous prévenons de suite, si vous êtes fan d’Harry Potter, que vous comptez aller à l’exposition (encore ouverte jusque tout début septembre), mais que vous voulez découvrir la magie par vous-même, mieux vaut ne pas lire notre article !

Nous préférons le signaler car depuis l’ouverture de l’expo, nous nous échinions à ne pas nous spoiler ce qui se passe entre les murs de la cité du cinéma et refusions donc toute lecture d’article qui en parle.

Mais pour les petits curieux, ceux qui y sont déjà allés ou ceux que cela ne dérange pas, voici notre petit tour d’horizon !

Loulou & Coco qui planifient leur journée.

Loulou & Coco qui planifient leur journée.

Notre jour de visite a été choisi en fonction des jours de repos de Coco et nous n’avions donc pas fait attention au fait que ce même jour la dernière étape du Tour de France se passait à Paris… Les places étant déjà achetées et notre joie étant déjà excessive, nous ne voulions pas décaler ce rendez-vous.

Qu’à cela ne tienne, au lieu d’y aller en voiture (car le trajet indiqué par nos GPS prévoyait de passer par un bout du chemin du Tour de France), nous nous y sommes rendues en transports en commun (Coco, habitante du Nord, avait rejoint Loulou chez elle la veille dans le Sud de Paris, à Palaiseau).

Bizarrement, l'option vélo n'a jamais été envisagée malgré le Tour de France ...

Bizarrement, l’option vélo n’a jamais été envisagée malgré le Tour de France …

Environ 10€ chacune aller-retour, on s’en sort pas mal. Avec tout de même 1h30 de trajet et le mauvais temps qui a pointé le bout de son nez, ce n’était pas des plus évidents.

Allégorie du temps parisien en plein mois de Juillet ...

Allégorie du temps parisien en plein mois de Juillet …

Arrivées sur place, on croise des gens qui sortent de l’expo mais qui n’ont pas l’air plus emballés que cela, voire même déçus… On se pose quelques questions sur leur état, mais arrivées devant le bâtiment l’euphorie commence à nous gagner et nous oublions vite.

Dès l’entrée, on est plongé dans l’univers d’Harry Potter. La salle d’accueil est sombre, de grandes affiches mettent dans l’ambiance, un grand panneau montrant Poudlard donne le ton, les hôte(sse)s d’accueil sont habillé(e)s en sorcier(e)s.

Heureusement qu’ils ont prévu des horaires d’accès déterminés (départ toutes les trente minutes par groupe) car même avec ce système il y a beaucoup de monde. Une fois la file d’attente terminée, on nous tend des baguettes magiques (Coco se retrouve avec celle d’Hermione, Loulou celle de Voldemort) et on passe devant un écran vert pour se faire prendre en photo. Un petit numéro nous est donné pour récupérer notre photo à la fin.

Ouh que ça commence bien !

Ouh que ça commence bien !

 

Puis, le voyage commence enfin. On entre par petits groupes dans une salle sombre. Le choixpeau trône majestueusement sur un tabouret. Un sorcier nous rejoint et nous explique que nous sommes dans la salle de répartition des maisons de Poudlard. A part l’air et le ton totalement blasé-j’en-ai-marre-d’être-là-sauvez-moi de notre interlocuteur, c’est plutôt rigolo. Trois-quatre personnes sont appelées pour tester le fameux choixpeau et sont réparties dans différentes maisons.

Autant de vie dans un si jeune homme, ça fait juste peur.

Un quart de poil plus vieux, mais voici notre premier guide super bien représenté.

Après cette cérémonie, passage obligé par le Poudlard Express. Malheureusement, on n’a pas vraiment le temps d’admirer le petit bout de locomotive que l’on est déjà poussé dans l’exposition en elle-même.

IMG_0988IMG_0994

Nous entrons donc dans le vif du sujet. S’offre à nous toute l’exposition Harry Potter. On commence par découvrir la grosse dame en version animée, qui ouvre l’accès au dortoir des Gryffondor. Dans la suite de l’expo, il n’y a pas vraiment d’ordre chronologique des films ou des évènements, pas de salle spécifique aux costumes puis aux accessoires par exemple. Le tout est très bien orchestré, on découvre au fur et à mesure des bouts de l’histoire d’Harry Potter.

Ensuite, on aborde les salles un peu par thème. La chambre de Harry et Ron, la salle de divination, celle du professeur Lockhart, les plantes de botanique… Pour chacun de ces thèmes ou de ces salles, on retrouve des costumes, quelques accessoires emblématiques, des affiches, des explications sur les moments des films où ont été portés tels costumes… C’est assez impressionnant de découvrir tout cet univers, de voir de nos propres yeux les décors et accessoires qui nous ont tant marquées.

Le lit de Ron et l'un de ses costumes

Le lit de Ron et l’un de ses costumes

Costume de Luna Lovegood

Costume de Luna Lovegood

Univers du bureau de Gilderoy Lockhart

Univers du bureau de Gilderoy Lockhart

Univers du bureau de Dolores Ombrage

Univers du bureau de Dolores Ombrage

IMG_1043IMG_1039

La serre du professeur Chourave

IMG_1053 IMG_1064 IMG_1062 IMG_1060 IMG_1057 IMG_1055

Les costumes de Quidditch

Après ces premiers instants d’émerveillement, on passe à plus sérieux, mais aussi à plus glauque. On se retrouve face à Buck, l’hippogriffe, mais également à son bourreau. Puis, on parcours rapidement la cabane d’Hagrid. Pour ensuite passer dans la forêt interdite…

IMG_1082 IMG_1084

Au sortir de la forêt interdite, on reste dans le thème des créatures maléfiques et on découvre des personnages et accessoires des parties sombres des aventures d’Harry Potter.

Costume de Voldemort et prototype de la tête de Naguini

Costume de Voldemort et prototype de la tête de Naguini

IMG_1125IMG_1130

Pion de l'échiquier géant dans le premier tome de la série Harry Potter

Pion de l’échiquier géant dans le premier tome de la série Harry Potter

Les Horcruxes

Les Horcruxes

L'épée de Godric Gryffondor

L’épée de Godric Gryffondor

Mais on finit le tout sur une note plus joyeuse et on se retrouve dans un décor s’inspirant de la grande salle de Poudlard. On y trouve principalement de la nourriture et les costumes ayant servis pour le bal de Noël du quatrième tome.

Accessoires de Rita Skeeter, notamment la plume à papote

Accessoires de Rita Skeeter, notamment la plume à papote

Costume de Ron pour le bal de Noël

Costume de Ron pour le bal de Noël

Costumes d'Hermione et Krum pour le bal de Noël

Costumes d’Hermione et Krum pour le bal de Noël

Friandise

Friandises

Dobby

Dobby

Enfin, passage dans la boutique de souvenirs qui reste dans la thématique avec ses grandes bibliothèques en bois et ses étalages de baguettes magiques.

Photo (très) floue du stand de baguettes magiques

Photo (très) floue du stand de baguettes magiques

Le tout vous a paru rapide en description ? Eh bien, ce n’est pas parce que je vous passe de nombreux détails et pièces de l’exposition, mais bien parce que le tout est très court. Il y avait du monde le jour où nous y sommes allées et pourtant nous en avons fait le tour en 1h seulement. Si nous y étions allées à un moment avec moins d’affluence, on aurait pu tout faire en 25-30 minutes à mon avis, tout en prenant notre temps.

Nous sommes donc contentes d’avoir vu cette exposition, nous aurions été trop déçues de ne pas la faire. Mais nous nous sommes aussi rendu compte que 22€ euros pour ce que c’est, c’est assez largement abusé…

D’autant plus que nous nous attendions à des reproductions parfois plus fidèles de lieux emblématiques des films. Évidemment, il était impossible de reconstituer chaque salle de cours, chaque pièce du château. Mais une ou deux reproductions auraient suffi pour le plaisir des plus grands fans. Même la cabane d’Hagrid, qui est le lieu le mieux travaillé au niveau reconstitution, n’est pas à la hauteur des attentes du plus grand fan. Quant aux autres pièces, ce sont en fait quelques costumes avec des accessoires mis sous verre, sur un fond de poster géant pour représenter le lieu.

De plus, l’interdiction des flashs sur les appareils photos et l’ambiance très sombre ne permettent pas de prendre de bonnes photos (je ne peux pas du tout vous en montrer de la forêt interdite par exemple) et c’est dommage. Pour le prix que l’on paye, on aimerait repartir avec des images correctes à revisionner pour le plaisir plus tard. Toutes les photos que l’on vous montre ici ne donnent pas l’impression mauvaise que l’on dépeint, mais ça c’est parce que la photographe était bonne ! :p

Il y a également la musique de fond qui nous a surprises. A part au tout début, ce ne sont pas les musiques des films qui nous accompagnent tout au long de notre visite. Ce n’était pourtant pas compliqué de mettre cela en place et c’est bien dommage.

Enfin, la boutique de souvenirs est très jolie, mais les prix exorbitants des objets nous ont empêchées d’acheter autre chose que des tatouages, des chocogrenouilles et des bonbons de Bertie Crochue. Et encore, la chocogrenouille est déjà à 5€. Nous n’avons pas récupéré notre photo souvenir car elle est tout de même à 18€…

Nous comprenons un peu mieux la tête des gens qui sortaient de l’expo quand nous sommes arrivées.

Nos achats à la boutique de souvenirs

Nos achats à la boutique de souvenirs

Bon, nous ne pouvions pas ne pas soulever ces points négatifs que nous avons trouvés à l’exposition, mais il n’en reste pas moins que nous sommes tout de même ravies de notre escapade et que nous aurions regretté si nous ne l’avions pas faite.

C’est tout de même impressionnant et exaltant de se retrouver au milieu de tout cet univers.

Pour plus de photos, rendez-vous sur facebook !

N’hésitez pas à partager votre expérience avec nous les loulous et les cocos !


Ceci est le 100ème article de notre site ! Alors chose promise, chose due. Revenez demain sur Facebook ou sur le site pour découvrir la superbe surprise qu’on vous a concoctée !