Fablehaven, tome 2 : La malédiction de l’Etoile du Soir de Brandon Mull, paru chez Nathan en 2010

 Fablehaven 2-Brandon Mull-couv

Une année scolaire est passée depuis la dernière fois que nous avons fréquenté nos héros, Kendra et Seth (critique du tome 1 par ici). Ils n’ont pas revu leurs grands-parents depuis les vacances d’été où ils ont découvert que ces derniers étaient les gardiens d’une réserve de créatures magiques où ils ont vécu des aventures rocambolesques. Les deux ados sont en fin d’année scolaire et attendent avec impatience de retourner à Fablehaven.

Alors qu’il ne reste plus qu’une semaine de cours, Kendra voit débarquer dans sa classe un nouvel élève. Toutes les filles tombent instantanément sous son charme, mais Kendra ne comprend vraiment pas pourquoi. Il est très laid, repoussant même, et il pue. Elle finit par comprendre que c’est en réalité une créature maléfique, un gobelin. En effet, depuis que Kendra a été touchée par le baiser des fées à la fin de l’été dernier, elle n’a plus besoin de boire le lait magique pour voir les créatures fantastiques. Quand elle parle de ce nouveau monstre-élève à son frère, il ne le perçoit donc pas non plus comme hideux.

Seth et Kendra sont sur leurs gardes, car la jeune fille se rend bien compte que le nouvel arrivant la surveille de près. D’autant plus que l’année dernière, leurs grands-parents leur ont confié qu’un organisme nommé l’Etoile du Soir tentait depuis de nombreuses années de trouver les cinq artéfacts qui, rassemblés, permettent de former une clef et d’ouvrir la plus grande prison de démons au monde.

Au bout de quelque temps, un étranger aborde Kendra à la sortie du lycée. Il lui propose de faire partir le gobelin pour l’aider. Avec toutes les aventures dans lesquelles ils se sont laissés embringuer l’année précédente, Seth et Kendra restent prudent par rapport à cet étranger et sa proposition. Mais il réussit à les convaincre de sa bonne foi et les enfants s’embarquent donc dans de nouvelles péripéties. Malheureusement, cet homme s’avère être un membre de l’Etoile du Soir.

Par chance, leur grand-père a vent de cette histoire et envoie une amie les tirer des griffes de l’étranger. Le frère et la sœur se retrouvent donc à Fablehaven pour les trois mois d’été. Mais cela ne va pas être de tout repos. Les membres de l’Etoile du Soir se font de plus en plus incisifs. Les grands-parents ont donc invité trois amis pour les aider à protéger la réserve. Tanu, maître en potion ; Coulter, collectionneur d’objets magiques ; et Vanessa, spécialiste des animaux fantastiques. Tout au long de l’été, la famille Sorenson et ses trois invités vont contrer les forces du mal et tenter de découvrir l’emplacement d’un des artéfacts pour empêcher l’Etoile du Soir de s’en emparer. Les enfants vont aussi beaucoup apprendre sur le monde fantastique, en compagnie des trois spécialistes. C’est ainsi que commence leur formation, puisque les grands-parents Sorenson envisagent de faire de leurs petits-enfants les prochains gardiens de Fablehaven.

Tout au long de ce deuxième tome, on s’aperçoit que Kendra a développé plusieurs qualités suite au baiser des fées, notamment une vision accrue dans le noir et le fait qu’elle sache parler et comprendre les langages de nombreux êtres fantastiques. On découvre également un nouveau personnage très intéressant : le Sphinx, qui est le maître absolu de l’univers des êtres fantastiques et qui régit tous les éléments majeurs liés à la magie depuis des siècles. La famille Sorenson fera appel à lui lors de ce tome. Autre élément important, Warren, le frère de Dale (personnage découvert dans le tome 1), qui est dans un état catatonique depuis de nombreuses années, sera guéri et fera désormais partie de la bande.

Malheureusement, l’un des personnages de ce tome se révèlera être un traître et être en mission d’infiltration pour l’Etoile du Soir. Les évènements vont donc s’accélérer et les éléments se corser. Encore une fois, la réserve de  Fablehaven aura besoin d’être sauvée.

Fablehaven 2-Brandon Mull-4e couv

J’ai retrouvé avec beaucoup de bonheur les personnages et l’univers de Fablehaven dans ce second tome. L’écriture est toujours fluide et très agréable pour la lecture.

Le plus intéressant à suivre ici est l’évolution des personnages. Seth, qui m’horripilait quelque peu dans le tome précédent car trop tête brûlée, devient plus sage. Attention, cela reste un petit garçon aventureux, casse-cou et il fait encore un bon nombre de bêtises qui ne lui apportent pas que des bonnes choses. Sans lui, Fablehaven serait bien triste. Mais il a aussi pris conscience de ses erreurs passées et essaie d’y réfléchir à deux fois avant de prendre une décision stupide. Son caractère évolue, comme celui d’un enfant du même âge que lui (une douzaine d’année) et ça le rend très attachant. En littérature de jeunesse, c’est assez rare d’avoir un personnage comme Seth, que l’on voit évoluer au fil des tomes dans un cycle. En tout cas de cette façon, en observant son mode de pensées, ses réflexions sur ses erreurs passées. C’est très intéressant.

Au niveau de l’évolution des personnages, c’est aussi très intriguant de découvrir les capacités magiques de Kendra. Elle ne se rend pas vraiment compte de ce qui lui arrive et on découvre en même temps qu’elle ce qui se trame. On peut même deviner parfois à l’avance et c’est rigolo. On se demande ce qu’elle nous réservera au fil des autres tomes, parce qu’on se doute bien que ce n’est pas fini !

 

En plus de l’évolution des deux héros, arrivent donc de nouveaux personnages, qui sont aussi très intéressants.

Warren, frère de Dale, peut paraître assez bizarre quand on le découvre dans ce tome. À partir du moment où il est subitement délivré du mal qui l’habitait, il se comporte comme si de rien n’était, ne pose pas trop de questions sur son état catatonique durant les années précédentes et s’en va fissa avec Kendra pour l’aider contre les forces du mal. Bon c’est vrai qu’à ce moment, ils n’ont pas vraiment le temps de faire un brin de causette et que le temps presse. Mais ça m’a un peu coupée dans mon élan tout de même. En effet, je trouve depuis le début, que ce cycle garde une superbe logique de bout en bout et l’arrivée de ce personnage vient  s’infiltrer comme un petit dos d’âne sur une route bien plate. M’enfin bon, ce n’est qu’un détail. On ne voit d’ailleurs que très peu la personnalité de ce jeune homme dans la fin du tome 2, mais j’attends de voir comment il va se développer. Personnellement, au premier abord, je trouve son humour un peu lourd et ringard, et son comportement un peu trop désinvolte et sûr de lui. Mais cela reste à voir dans la suite de la saga.

Nous rencontrons également le Sphinx pour la première fois. Personnage qui devient très vite fort et emblématique, même si on ne le voit que peu. On se doute de son rôle très important dans les tomes suivants. Il est mystérieux, ne dévoile rien sur lui, mais demande beaucoup aux autres. Affaire à suivre donc.

Il y a également l’intrigue autour du traître qui a infiltré Fablehaven qui est bien menée. Le lecteur se prend au jeu et essaye de deviner qui cela peut bien être. Pour les chercheurs hors pairs, je suppose que l’intrus peut être démasqué relativement vite, mais quand on se laisse juste porter par l’histoire on suspecte tout le monde avant de tomber sur le bon.

 

Mais il n’y a pas que les personnages qui sont bien ficelés dans ce tome 2. On découvre beaucoup d’objets magiques, de potions, de formules, de lieux étranges, et le tout reste, comme pour le premier, très crédible, bien agencé, bien expliqué, et rend le récit logique et prenant. On s’attache encore plus à l’histoire grâce à toute cette cohérence. Le renouvellement du genre est constant et très bien travaillé.

Enfin, le rebondissement des dernières pages (sans le citer ici, mais vous le retrouverez dans l’article sur le tome 3) est vraiment inattendu et prend aux tripes. On ne peut s’empêcher de vouloir lire le tome 3 immédiatement après pour tenter de résoudre ce mystère.

 

Le récap’ :

Points positifs :

  • L’évolution de nos deux héros, devenus plus matures, est très intéressante à suivre.
  • Seth devient un personnage auquel beaucoup plus de petits garçons pourront s’identifier.
  • L’univers de la magie et du fantastique est toujours bien renouvelé en gardant des bases communes comme il faut.
  • L’intrigue est bien menée jusqu’au bout et les mystères sont très bien ficelés.

Point négatif :

  • Petit hic pour ma part avec le personnage de Warren. Un retour un peu brutal et irréaliste dans le monde réel, mais ce n’est qu’un détail.

 

Bonne évasion dans la lecture les loulous !