Fablehaven, tome 4 : Le temple des dragons de Brandon Mull, paru chez Nathan en 2011

Fablehaven 4-Brandon Mull-couv 

Encore une fois un petit retour en arrière sur le tome 3 (critique à retrouver ici) s’impose avant de commencer le résumé du tome 4, pour bien comprendre les évènements. Je vais devoir dévoiler quelques éléments du tome 3 dont je n’avais pas parlé précédemment, alors attention aux spoils !

Tout d’abord, dans le précédent tome, aucun artéfact n’était en réalité caché dans la Mesa perdue. Il avait été subtilisé par un ancien gardien de Fablehaven, Patton Burgess, qui l’avait caché dans la réserve des Sorenson. Cet artéfact va d’ailleurs être trouvé par Seth. Cet objet permet de maîtriser certaines failles du temps et Patton Burgess va donc ressurgir du passé pour trois jours. Il va aider nos héros à vaincre le fléau qui sévit sur la réserve.

Dans ce tome, on se rend compte que Seth a lui aussi développé des pouvoirs. Kendra a été touchée par le baiser des fées et des dons lui ont été accordés. Seth ayant vaincu un puissant démon à lui tout seul dans le tome 2, dans le tome 3 il développe des spécificités, notamment le fait d’être immunisé contre toute peur magique.

Pour sauver Fablehaven, les Sorenson devront se résigner à faire tomber le sanctuaire des fées, au coeur de la forêt. Jusque-là espace protégé contre les forces du mal, ils doivent le rendre neutre pour s’approprier ses pouvoirs et vaincre le démon responsable du fléau.

À la toute fin, le suspens sur le Sphinx est également révélé : c’est bien un traître, il est le maître de la société de l’Etoile du Soir.

Bon, avec ces quelques éléments, on devrait pouvoir s’en sortir pour commencer du bon pied avec ce fameux tome 4.

On retrouve Seth et Kendra chez leurs parents, quelques mois après les derniers rebondissements. Nous sommes au mois de décembre, quelques jours avant les vacances de Noël. Depuis plusieurs semaines, Kendra étudie attentivement le journal de Patton Burgess, qui date de plusieurs années, mais dans lequel il laisse des messages à son intention (puisqu’il l’a rencontrée lors de son bond dans le futur). Elle tente de déchiffrer le code pour accéder à deux autres artéfacts et ainsi pouvoir les protéger. Malheureusement, les choses vont vite se corser. La société de l’Etoile du Soir va la piéger. Elle touche un bulbe piquant, petit fruit qui a la capacité de prendre l’apparence parfaite de celui qu’il a piqué, ainsi que ses souvenirs. L’Etoile du Soir capture Kendra et rend la fausse à ses parents.

La fausse Kendra est vite démasquée par sa famille et se suicide pour ne pas divulguer d’informations. Mais les Sorenson ne savent pas que c’était une fausse Kendra, ils l’entèrent donc et toute la famille est accablée par ce malheur.

Pendant ce temps, la vraie Kendra se retrouve à devoir affronter le Sphinx, qui l’assénera de questions pour lui soutirer le plus d’informations possible sur les artéfacts. Heureusement, avant qu’il ne lui fasse trop de mal, un ami secret permet à Kendra de s’enfuir de sa prison. Elle retrouvera donc saine et sauve sa famille et ses amis à Fablehaven. Elle leur apprendra que le Sphinx possède un second artéfact, la pierre de voyance. Les Sorenson possèdent donc un artéfact (celui qui permet de maîtriser le temps) et le Sphinx deux (les sables guérisseurs et la pierre qui permet de voir toute chose).

Il devient primordial pour la famille Sorenson de se procurer un autre artéfact afin de le cacher aux yeux de l’Etoile du Soir. D’autant plus que le Sphinx a lu dans les souvenirs de la Kendra-bulbe et sait donc où se cache le prochain artéfact.

Kendra, Seth, Coulter, Tanu, Mara, Gavin et d’autres membres fidèles aux Sorenson se préparent à se rendre dans l’un des temples réservés aux dragons, pour y dénicher la clef qui permettra de trouver le quatrième artéfact. Un voyage très périlleux, plein d’embûches, et qu’ils savent mortel, les attend.

Le quatrième tome relate ce voyage au cœur du temple des dragons.

Fablehaven 4-Brandon Mull-4e couv

Une fois n’est pas coutume, j’ai adoré me plonger à nouveau dans l’univers de Fablehaven. D’autant plus que cette fois, on ne voit quasiment pas l’intérieur de la réserve des Sorenson et on est totalement lâché dans le monde extérieur. On découvre de plus en plus de nouveaux aspects de la magie et c’est toujours aussi palpitant.

Les aventures de la petite troupe dans le temple des dragons sont vraiment bien menées. Il y a différentes étapes et on sent la difficulté de leur parcours. Le tout n’est pas bouclé en trois chapitres. Quand on réfléchit à l’épaisseur du livre et à tout ce que vivent les personnages dans le roman, finalement c’est impressionnant tout ce que Brandon Mull a écrit et a réussi à nous faire vivre en si peu de pages. Il y a plusieurs combats avec de nombreux monstres et ils sont tous différents et tous exaltants. On vit la terreur avec les personnages.

Seth est toujours une tête brûlée, mais ses accès de courage mènent cette fois toujours les projets du groupe à bien. Il réfléchit beaucoup sur sa condition de charmeur d’ombre et il continue à gagner en maturité. Finalement, on se rend compte que même si c’est Kendra le personnage principal, c’est Seth le plus développé au niveau de la psychologie. C’est très intéressant à suivre.

Kendra prend également de l’assurance dans ce tome. À la base craintive et très réfléchie, elle se rend compte qu’elle doit se pousser dans ses retranchements par moment. Même si elle n’atteint pas le degré de son frère, elle réussit à se booster pour faire des choses qu’elle ne ferait pas en temps normal. C’est rigolo de voir le contraste entre les pensées de cette jeune fille qui doit se pousser pour réussir à faire des choses courageuses, et celles de son frère qui doit se freiner pour ne pas transformer son courage en stupidité. À deux, ils forment un très beau duo.

Bien évidemment, dans un temple de dragons, on rencontre… des dragons, gagné ! On va en apercevoir plusieurs lors de ce tome et ils sont tous très bien développés. Chacun a ses capacités et tous sont effrayants. Nos aventuriers vivront des péripéties plus ou moins dangereuses avec eux, et les capacités de Gavin vont beaucoup leur servir. Le jeune homme va se rapprocher de Kendra et le cœur de la jeune fille va se laisser prendre doucement. Kendra rencontrera également un dragon, seule, et ne mourra pas de cette expérience. Sans vous révéler ici le pourquoi du comment, ce sont des passages très intéressant que Kendra va vivre avec ce dragon particulier et on sent que ce dernier va prendre de l’importance. Peut-être va-t-il même réapparaître dans le dernier tome ?

Je n’ai parlé jusque-là que de la seconde partie du tome en réalité, quand ils sont dans le temple, parce que c’est la partie la plus palpitante et prenante, mais en réalité, il y a aussi toute la première partie avec la fausse Kendra en bulbe qui est très intéressante. La jeune fille se retrouve pour la première fois complètement livrée à elle-même. C’est vrai que dans les tomes précédents elle a dû plus d’une fois se débrouiller seule, mais toujours à Fablehaven, dans un univers qu’elle connaissait. Là elle se retrouve dans un domaine inconnu, face à l’homme le plus craint du moment, le Sphinx.

Pendant ce temps où elle est prisonnière et où on suit ses réflexions dans sa geôle, on suit également quelque peu ce qui se passe chez les Sorenson. Et c’est vraiment horrible de voir leur abattement, puisqu’ils pensent que Kendra est morte, alors qu’elle ne l’est pas. C’est très triste et on espère de tout cœur que les choses s’arrangeront. C’est très vite le cas, mais on continue à penser aux parents de Kendra qui eux ne seront pas mis au courant qu’elle est en réalité en vie, pour que la jeune fille reste sous protection dans la réserve de Fablehaven.

A la fin du tome, un retournement de situation en surprendra plus d’un et remet tout en question. Un choc, mais aussi une évidence, quand on y réfléchit bien.

Ne vous en faites, même avec ce résumé et cette critique, ils vous restent beaucoup de choses à découvrir dans cet avant-dernier tome, donc n’hésitez pas à le lire !

Le récap’ :

Points positifs :

  • La psychologie des personnages, notamment pour Seth et Kendra, est toujours poussée plus loin et ça prend aux tripes.
  • Les combats sont plus présents dans ce tome et c’est exaltant.
  • La découverte des dragons est palpitante.
  • Brandon Mull a toujours su faire de ses fins un véritable théâtre, mais cette fois il s’est surpassé.

Point négatif :

  • Pas cette fois.

Bonne lecture les loulous !