Fablehaven, tome 5 : La prison des démons de Brandon Mull, paru chez Nathan en 2011

Fablehaven 5-Brandon Mull-1ere couv

Ça y est, j’ai enfin fini le cycle Fablehaven ! Snif snif et en même temps super contente d’avoir redécouvert cet univers. Voici donc la dernière chronique sur les aventures de Kendra et Seth.

Beaucoup de péripéties qui se déroulent dans le tome 4, peuvent être tues pour laisser la joie de la découverte aux lecteurs, mais je dois en raconter quelques-unes pour rendre compréhensible mon résumé du tome 5. Voici donc quelques anecdotes à retenir sur le tome 4, mais attention aux spoils (en plus de l’article par ici !) :

Dans le temple, Kendra avait rencontré un tout petit dragon, nommé Raxtus, rejeté par les siens. En cause, le fait qu’il ait été touché par les fées, sa petite taille et ses pouvoirs qui paraissent ridicules aux yeux des autres dragons : il embellit les éléments. Mais il n’est pas tué par les siens car il est le fils du plus respecté de tous les dragons. Malgré le fait qu’il soit la honte de sa famille, il reste donc en vie. Il aidera beaucoup Kendra, notamment parce qu’il peut se rendre invisible.

Kendra va également rencontrer d’autres créatures : les Astrides. De grosses chouettes à visage humain. Elle va leur permettre de renouer contact avec la reine des fées, alors qu’ils avaient été punis de nombreuses années auparavant, et pour la remercier ils vont l’aider dans sa quête.

Plusieurs personnages vont mourir lors de ce tome 4. Dougan et surtout Gavin. Mais pour le dernier ce n’est pas une perte, puisqu’il se révélera être en réalité Navarog, un roi démon. C’était le monstre délivré par le Sphinx dans le tome 2. Gavin faisait donc partie de la société de l’Etoile du Soir depuis le début. A la fin du tome 4, il se transforme en dragon et trahit tout le monde. Mais le petit Raxtus prendra son courage à deux mains et le tuera.

Il y a également Warren, qui fut blessé rapidement lors de l’expédition au temple des dragons. Il a donc été installé dans le sac à dos avec la pièce extra-dimensionnelle et ne participera pas à grand chose dans l’aventure. Mais surtout, juste avant d’être dévoré par Raxtus, Gavin met le feu au sac à dos, coinçant Warren dans la pièce. Il ne peut s’en extraire seul, mais les Sorenson ne savent pas non plus comment le sortir de là.

A la toute fin du tome, quand les enfants reviennent chez leurs grands-parents, on apprend que Stan, leur grand-père, est devenu le chef des Chevaliers de l’Aube, après que la véritable identité du Sphinx ait été révélée aux autres membres. Il intronise donc Seth Chevalier, mais a aussi une très mauvaise nouvelle à annoncer à ses petits-enfants : leurs parents ont été enlevés par la société de l’Etoile du Soir.

Fablehaven 5-Brandon Mull-4e couv

C’est bon, pas besoin d’en dire plus, on peut partir du bon pied pour cette critique du dernier tome de Fablehaven.

Les Sorenson sont donc désormais en possession de la clef qui permettra d’ouvrir la chambre forte d’une autre réserve (dans le désert d’Obsidienne) et de trouver le quatrième artéfact : celui qui agit sur les déplacements dans l’espace. Il ne restera plus ensuite qu’à trouver le dernier, qui donne l’immortalité. Ils partent tous à la conquête du quatrième artéfact.

Mais dès l’arrivée de la troupe dans cette nouvelle réserve, une mauvaise surprise les attend. Le Sphinx leur a tendu un piège et la maison des gardiens de cette réserve est truffée de piège. Ils espéraient se reposer avant de partir en exploration dans la pierre d’Obsidienne (l’endroit où se trouve l’objet magique), mais ils doivent y renoncer. Ils foncent directement au coffre et y entrent grâce à la clef obtenue dans le temple des Dragons.

Ils vont y subir bons nombres d’épreuves avant de parvenir au but et d’avoir accès à l’artéfact recherché. Je peux vous révéler sans souci qu’ils auront au final cet artéfact en leur possession, puisque le livre est loin de se finir là.

En effet, il reste un artéfact à trouver et pour celui-ci les Sorenson n’ont absolument aucun indice sur le lieu où le chercher. Va donc s’ensuivre une longue quête pour le trouver et surtout deviner où se trouve la réserve secrète dans laquelle il est caché. Car personne n’a entendu parler de cette réserve depuis des siècles. De plus, nos amis apprennent que pour ouvrir Zzyxx, en plus de la réunion des 5 artéfacts, il faut tuer ceux que l’on appelle les 5 Eternels. 5 êtres choisis pour être immortels et assurer une sécurité en plus avant de pouvoir accéder à la porte de Zzyxx. Le Sphinx les traque pour les tuer, les Sorenson vont devoir se mettre également à leur recherche pour les préserver. Car si les artéfacts tombent entre les mains du Sphinx, la survie de ces Eternels sera leur dernière chance.

On va s’arrêter là pour le résumer. Je crois qu’avec ces indications on n’en est qu’à 1/4 ou 1/3 du livre, donc pas de panique pour ceux qui veulent encore des surprises. Mais je ne souhaite pas vous en dire plus ici, car ce dernier tome est si riche en rebondissements et les évènements changent tellement vite, que si je vous en révélais plus ce ne serait pas sympa pour les lecteurs.

Fablehaven 5-Brandon Mull-face coffret

Dans ce tome final, on démarre sur les chapeaux de roues, avec une quête qui commence de suite. Même pas le temps de se poser dans la nouvelle réserve que l’équipe fonce déjà à la recherche de l’artéfact. Cela pourrait en rebuter certains de ne pas poser le contexte plus tranquillement, comme dans les tomes précédents, mais personnellement j’ai trouvé cela grisant et excitant. Quand on lit tous les tomes à la suite comme moi, c’est même plus intéressant, car cela nous laisse dans l’action et ne fait pas une trop longue coupure. De plus, le tout est bien ficelé, l’écriture reste fluide et la logique tient debout, donc pas d’incohérence sur cette situation.

De plus, nos amis ne traînent pas en longueur dans cette nouvelle réserve d’Obsidienne. Ils y vivent des épreuves, comme à chaque fois qu’ils ont cherché un artéfact, mais ici les évènements passent plus vite. Il est possible que certains lecteurs trouvent que c’est trop rapide, mais justement moi cela m’a plu. Depuis le début de la saga, on passe beaucoup de temps à voir Kendra, Seth et les autres subir des épreuves et rester longtemps au même endroit. Ça permet donc de casser ce rythme parfois lent, d’aller plus vite dans ce tome. D’ailleurs, c’est le tome le plus actif. Nos héros vont changer d’endroits en permanence, être tantôt séparés en groupe, seuls ou tous réunis. Cela rend le roman très haletant. Peut-être un peu trop vif pour certain, pourtant c’est ce qui fait son charme et le différencie des autres tomes.

 

On a connu Seth se posant beaucoup de questions sur son état de charmeur d’ombre et sa peur de faire partie des créatures obscures, ainsi que se remettant en question sur ses actes qui ont mis plus d’une fois sa famille en danger. Dans les autres tomes, c’est lui qui s’interroge sur ses choix. Cette fois, c’est Kendra qui sera inquiète. Elle ne sait plus à qui faire confiance. Même les amis de ses grands-parents, qu’elle connaît désormais depuis un moment, elle ne sait plus si elle peut s’y fier. Avec la trahison de Vanessa, puis du Sphinx et enfin de Gavin, elle est totalement perdue. La psychologie de ce personnage est donc très intéressante dans ce tome. Elle fera la rencontre d’un nouveau personnage qu’elle mettra un moment à apprivoiser.

Ses doutes resteront jusqu’à la fin, mais le tout est bien travaillé. Seth de son côté prend de l’assurance. Il commet encore une fois une grosse bêtise, mais cette fois il avait pourtant réfléchi à tout avant et pensait vraiment faire le bon choix. Ses amis lui diront d’ailleurs qu’ils auraient fait pareil, que c’est juste la malchance qui le suit. La psychologie du personnage de Seth est donc bien ficelée de bout en bout à travers toute la saga. C’est un personnage très complet.

Ce qui est également intéressant c’est qu’habituellement, Kendra mène une quête seule vers la fin du livre, tandis que Seth reste avec un groupe. Ici c’est différent. Seth se retrouvera beaucoup plus seul face à ses choix et les actions qu’il doit accomplir, tandis que Kendra sera toujours accompagnée. Ça permet de changer un peu la trame du récit.

Fablehaven 5-Brandon Mull-porte

Dans ce tome, de nombreux et nouveaux personnages font leur apparition. D’autres, que l’on croyait disparu à jamais, refont surface. D’autres encore, font volte face et changent de camp. Les forces du Mal se déploient plus que jamais. Mais celles de la Lumière également.

Je dois avouer que même si cette quantité d’informations changeantes m’a beaucoup plu et donne du relief au récit, elle est aussi parfois dure à suivre. Une certaine logique que je tenais bien depuis le début de ma lecture, a un peu vacillée dans ce tome. Il y a trop de nouveaux éléments que l’auteur ne prend pas le temps d’expliquer comme il le faisait dans les tomes précédents. Du coup le fil tient un peu moins bien. Mais ma vitesse de lecture et la force d’écriture de l’auteur m’ont quand même permis de rester accrochée.

 

C’est donc un tome très dense. Quand on regarde la taille du livre par rapport aux évènements qui se déroulent dans le récit, on a du mal à croire que Brandon Mull ait réussi à caser autant d’infos et d’action dans presque 600 pages (c’est écrit assez grand). Et à faire en sorte que ça tienne tout de même debout. Vraiment, je reste totalement conquise par ce cycle.

Fablehaven 5-Brandon Mull-dos coffret

Le récap’ :

Points positifs :

  • La psychologie des personnages évolue et reste dans une ligne prédéfinie qui donne toute sa crédibilité au roman.
  • Un récit haletant, qui tient le lecteur en haleine et qui permet de donner du rythme à ce dernier roman.
  • Tome le plus épais, pourtant il se lit très vite.

Point négatif :

  • Peut-être un peu trop d’action dans tous les sens, ce qui fait qu’il risque d’y avoir cassure avec certains lecteurs.

 

Bonne lecture les loulous !