Comme pour les autres années, Coco et moi nous vous concoctons un article spécial Halloween chacune. Vous passerez la matinée en compagnie du mien, rendez-vous cet après-midi pour celui de Coco !

decos-halloween-disneyland-8

Quelle(s) passion(s) Loulou et Coco ont-elles en commun à part les livres ? Réfléchissement intense… Disneyland !!! Oui, mais ça tout le monde le sait maintenant, on fait notre sortie-folie tous les ans. Alors comment rendre ça plus original et allier un autre intérêt commun ? En y allant à Halloween pardi ! Bon, on a triché un peu, parce que nous y sommes allées en réalité le dimanche 25 septembre. Mais les décos d’halloween étaient déjà présentes et tout ça m'a donné envie de vous faire partager notre aventure. Et puisque nous sommes à la période d’Halloween, je vous ajoute quelques anecdotes croustillantes sur le parc, notamment sur le côté frisson, pour être en rapport avec la fête du 31 octobre.

Petite précision, nous avons choisi cette année, de se faire une sortie plus soft et de découvrir plus en profondeur le parc. Pas d’attractions à gogo et de piétinement intense dans les files d’attentes, nous avons privilégié l’émerveillement magique que procure le parc.

decos-halloween-disneyland-4

 

decos-halloween-disneyland-1

decos-halloween-disneyland-5

Au début de la journée on s’est dit que nous étions maudites. A chaque fois que Coco vient me rendre visite et que nous prévoyons une sortie sur Paris ou alentour, on apprend au dernier moment qu’un évènement aura lieu là où nous voulons aller, ou sur le chemin, et réduit donc nos chances d’arriver à bon port ou de pouvoir faire ce que nous voulions. Cette année, nous avons choisi le week-end du marathon de Disneyland pour notre sortie… Mais finalement nous n’avons eu aucun souci et avons pu admirer les courageux sportifs qui ont couru, à la sortie de Disney Village, à notre arrivée.

decos-halloween-disneyland-3

decos-halloween-disneyland-2

 

decos-halloween-disneyland-9

Dès l’entrée dans le parc, nous avons régressé de nos 27-25 ans à l’âge d’une douzaine d’années environ pour la durée de la journée. En traversant Main Street, nos yeux brillent des décos d’Halloween. Tout n’est pas encore installé et l’ambiance n’est évidemment pas tout à fait là, mais n’ayant pas fait la période d’Halloween à Disneyland depuis 9 ans (aaahhh, ça passe trop vite !), je suis ravie.

decos-halloween-disneyland-10

 

Au-dessus de l’attraction de Blanche-Neige et les sept nains, la méchante reine guette…

mechante-reine-disneyland

decos-halloween-disneyland-13

De là, on file directement à Frontierland pour grimper au manoir hanté. Le River Boat et le Big Thunder Mountain sont fermés en ce moment pour réfection, mais les décos d’Halloween et la rencontre de Tiana et son prince nous emballent au plus haut point ! Petite photo souvenir pour l’occasion (malheureusement nous ne sommes toujours pas décidées à montrer nos frimousses ici, vous ne nous verrez dons pas).

decos-halloween-disneyland-14

 

L’histoire peu connue qui lie l’attraction Big Thunder Mountain et The Phantom Manor (je triche et vous copie/colle la version de Wikipédia, qui de toute façon est très bien faite) :

manoir-hante-disneyland

Thunder Mesa, 1860 : petite ville prospère de l'Ouest américain.
Un de ses fondateurs, M. Henry Ravenswood, possédait une mine dans les montagnes de Big Thunder Mountain, véritable poumon économique de la ville qui était exploité par la Thunder Mesa Mining Company. Une mine « maudite », car d'après des rumeurs, un « Oiseau Tonnerre », esprit indien se terrant dans les profondeurs de la mine, veillait sur un trésor inestimable et sur le filon d'or de cette même mine. Quiconque tenterait de le lui dérober s'attirerait les foudres de sa colère sous forme d'un tremblement de terre.
Ravenswood, qui possédait une des plus grosses fortunes de tout l'Ouest, s'était fait construire un manoir victorien sur la colline de Boot Hill. Il avait une fille, fiancée à un homme qu'elle aimait passionnément, mais qui, disait-on, n'aurait pas voulu habiter plus tard dans ce manoir, ce qui rendit M. Ravenswood fou de rage.

decos-halloween-disneyland-15

La veille du mariage, un terrible tremblement de terre semblant provenir de la mine frappa Thunder Mesa. Henry Ravenswood ainsi que sa femme Martha y perdirent la vie : l'« Oiseau Tonnerre » avait été réveillé. La mine fut fermée le lendemain, le jour du mariage de la fille Ravenswood, jour où le futur marié manqua à l'appel.
Désespérée, la mariée s'enferma dans le manoir, et plus personne ne sortit, ni n'entra dans la bâtisse à compter de ce jour. La mariée, disait-on à Thunder Mesa, attendait toujours son amour, le recherchant dans le manoir. Et on la voyait parfois regarder d'un air las par une des fenêtres du premier étage. Les arbres du jardin commencèrent à mourir, comme torturés par des esprits malfaisants et bientôt on commença à appeler le manoir « Phantom Manor ».
Trente années plus tard, en 1890, deux domestiques réussirent à s'enfuir du manoir, où ils disaient avoir été tyrannisés par des esprits maléfiques dont un semblait être M. Ravenswood. Le manoir fut rouvert aux plus courageux.

 

rail-road-disneyland-1

En repartant, on croise Woody ! Vite vite vite, petite photo en sa compagnie. Je lui demande si je peux voir sous sa botte l’inscription « Andy », mais il me fait comprendre que celle-ci s’est effacée… Snif, snif. On continue notre promenade tranquille dans le parc en faisant un tour complet de celui-ci à bord du train d’époque. Bon, les transports m’ont toujours hypnotisée, je pique donc du nez à la fin.

Pas grave, se remettre en marche ensuite me redonne de la vigueur.

rail-road-disneyland-2

 Derrière la fenêtre la plus à gauche du premier étage, quand on se tient dans le cimetière du manoir hanté, on peut apercevoir le maître des lieux.

fantome-disneyland

Tandis que Mélanie Ravenswood, la mariée maudite, observe les visiteurs, collée à la fenêtre située au-dessus du porche…

pirates-disneyland-2

decos-halloween-disneyland-6

On file ensuite à Adventurland pour admirer la maison de Robinson Crusoé, récemment rénovée. On poursuit par un petit tour du côté des pirates. Le bateau est fermé, mais nous nous perdons allégrement dans la grotte du crâne (le labyrinthe d’Alice, c’est de la gnognote à côté). Coco prend un malin plaisir à me faire peur à plusieurs reprises et je me demande encore pourquoi je n’ai pas fait de même… Mais la vengeance est un plat qui se mange froid. Coco, gare à toi !

On ne peut évidemment pas éviter un petit tour à l’attraction Pirates des Caraïbes, surtout avec 10 minutes d’attente seulement. Malheureusement, un grand monsieur cache nos têtes sur la photo souvenir de la descente en bateau. Pourtant nous nous étions appliquées à faire notre plus belle grimace !

pirates-disneyland-1

 

decos-halloween-disneyland-16

Tout au long de la file d’attente de Pirates des Caraïbes, des objets sont disséminés dans des alcôves. Dans l’une d’entre-elles, se trouve cet sorte de sarcophage vertical étrange : c’est une vierge de Nuremberg, un ancien instrument de torture dont les pointes incrustées dans le couvercle s’enfonçaient lentement dans le corps du prisonnier quand on refermait.

pirates-des-caraibes-disneyland

plaza-garden-1-disneyland

A la sortie de Pirates des Caraïbes, on tombe sur le King Louis. Séance photo rigolote au sein de ses grands bras poilus. Ensuite, go Maison des poupées. Puis il se met à pleuvoir, alors sortie de la cape de pluie de compétition obligée ! On fait un peu de repérage dans les magasins et on file se remplir la panse au Plaza Garden, le restaurant buffet à volonté du parc. On s’y REGALE ! Tout y est bon et le cadre, superbe.

On digère en faisant le tour des magasins de Main Street et en mettant de côté quelques achats à récupérer plus tard.

plaza-garden-2-disneyland

La plus grande tombe du cimetière du manoir hanté renferme un secret. Approchez-vous silencieusement, vous entendrez battre un cœur…

cimetiere-disneyland

ballon-panoramique-disneyland-1On passe ensuite au Disney Studio. Aucune attraction de ce côté, mais découverte de deux spectacles superbes. Mickey et le magicien et Cinémagic. Je ne les connaissais pas du tout et j’ai été envoûtée.ballon-panoramique-disneyland-2

En sortant du second parc, on s’offre quelque chose que nous ne pensions pas faire un jour : le ballon panoramique qui trône au bout de l’allée de Disney Village ! Une superbe montgolfière qui monte à 100 mètres pour nous offrir une magnifique vue sur tout le parc.
De là-haut, les hôtels paraissent beaucoup plus grands ! Un peu la trouille au début, car d’en bas on a l’impression que le ballon tangue énormément, mais le ressenti n’est absolument pas le même une fois à l’intérieur. Ça y est je suis prête pour un vrai tour en montgolfière !

Deux bateaux se relaient sur la rivière qui fait le tour de la mine dans Frontierland. L’un d’eux se nomme le Molly Brown. Il s’agit d’une rescapée du Titanic dont le mari était propriétaire d’une mine.

molly-brown-disneyland

cafe-fantasia-disneyland-1On finit la journée par un petit goûter tardif au café Fantasia de l’hôtel Disney. Un cadre magnifique. J’embête la serveuse et lui demande si la superbe tapisserie en motif de partition représente la musique du film Fantasia. Figurez-vous que oui ! Ben dites donc, ils ont vu les choses en grand chez Disney !cafe-fantasia-disneyland-2

 

Et voilà pour notre super journée annuelle à Disneyland Paris, aux couleurs de l’automne et d’Halloween et agrémentée de quelques anecdotes sur les côtés sombres des histoires qui enchantent le parc. On espère vous avoir donné envie, on espère également qui vous passerez une fête d’halloween effrayante et nous souhaitons une bonne soirée à tous ceux qui ont la chance de la passer dans le parc !

au-revoir-disneyland

Joyeux Halloween les loulous !