Imagine de Aaron Becker, paru chez Gautier Languereau en 2014

Imagine-Aaron Becker-couv

Mini focus par Loulou sur un album que Coco vous présentait dans la sélection de Noël 2015 pour les 16-20 ans !

Comme son titre l’indique si bien, cet album nous donne rendez-vous avec notre imagination. Un album à la base pour les enfants, que Coco a tout à fait eu raison de placer pour les grands ados, car il leur correspond également.

Imagine-Aaron Becker-int 1

Un album sans parole qui retrace l’évasion imaginative d’une petite fille. Cette dernière s’ennuie, dans son monde si terne, au milieu de son quotidien si classique. Elle trépigne dans sa chambre, jusqu’à ce qu’elle y déniche un crayon rouge, seule touche de gaieté dans cette pièce. Elle décide alors de tracer sur son mur, une porte, avec ce crayon. Ce dernier s’avère magique, puisque la porte s’ouvre sur une magnifique forêt. La jeune fille s’y aventure et va vivre, à partir de là, un périple fantastique. Elle découvrira de nouveaux paysages, qu’elle traversera sur l’eau ou dans les airs, grâce à ses dessins qui prennent vie. Elle rencontrera un oiseau, emprisonné, qu’elle libérera par la force de son imagination, ainsi que de son coup de crayon. A deux, ils s’enfuiront, pour revenir dans le monde de la petite fille. Où elle fera la rencontre d’un petit garçon, muni lui aussi d’un crayon magique… Grâce à leurs deux imaginations fertiles couplées, les enfants vont enfin pouvoir mettre un peu de couleur dans leur monde si terne.

Imagine-Aaron Becker-int 2

Quand j’ai eu cet album entre les mains, j’ai immédiatement pensé à Louna et la chambre bleue, que j’ai découvert il y a peu de temps (à zieuter par ici). Ce dernier est un album avec un peu de texte, mais dans lequel une petite fille s’évade également dans un monde imaginaire, grâce à un crayon et à la toile de Jouy qui tapisse le mur de la chambre de sa grand-mère. Une forte ressemblance qui m’a un peu troublée, d’autant plus que les deux crayons sont de couleur rouge. Lequel est donc paru en premier ? Les deux versions françaises datent de 2014… Sauf qu’Imagine nous vient des US et y fut publié en 2013… Bon, et bien il y a peut-être eu inspiration de la part de Magdalena Guirao Julien et Christine Davenier sur leur confrère américain.

Imagine-Aaron Becker-int 3

Mais les récits sont tout de même différents. Louna ne fait que s’amuser dans la toile de Jouy de sa grand-mère et on finit même par comprendre que ce n’était probablement qu’un rêve. Au début du récit, on indique que c’est une enfant réservée pour laquelle les adultes s’inquiètent parce qu’elle est renfermée et se laisse trop débordée par son imagination.

Imagine-Aaron Becker-int 4

Dans Imagine, pas de paroles. Le lecteur est libre de saisir le sens qu’il veut, d’y mettre sa patte et cela pousse donc l’imagination encore plus loin que les simples illustrations de l’album. On va plus loin également dans le message véhiculé. Même s’il n’y a pas de texte, on comprend bien, quand la jeune fille rencontre l’oiseau, que l’imagination peut tout nous permettre, qu’elle nous fait nous sentir libre et qu’elle n’a pas de frontière. Plume et pinceau sont des armes puissantes contre l’enfermement de l’esprit.

Un beau message donc, accompagné d’illustrations splendides, qui auraient même méritées un format encore plus grand.

Imagine-Aaron Becker-int 5

Je souligne que, pour une fois, je préfère le titre français à l’original. Journey, qui signifie voyage en anglais, est beaucoup moins représentatif du message véhiculé par cet album que le titre choisi en France.

Il existe d’ailleurs des suites à cet album. Quest et Return, mais parus uniquement en version anglaise pour le moment. Quoi que, ce ne doit pas être gênant, puisque c’est sans texte ! Et puis, selon un message récent sur la page facebook des éditions Languereau, on va probablement avoir une de ces suites à la rentrée ! Je suis impatiente !

Imagine-Aaron Becker-frise

Bonne lecture de l’imaginaire les loulous !