Insensé ! d’Olivier Dupin et Skye Crystal

Une petite chronique aujourd’hui pour vous parler d’un petit livre que je viens de recevoir au boulot. Un album attachant et tendre qui mériterait d’être distribué dans toutes les écoles, tant il est d’utilité publique !

Quand je vous disais « petit album », je ne blaguais pas du tout. Insensé est un petit carré d’une dizaine de pages, et je dois bien avouer que si je ne l’avais pas reçu à mon travail, je serais sûrement passée à côté de lui sans le voir sur les étagères d’une librairie classique. Avec un format pareil, pas facile de se faire voir.
Pourtant, Insensé m’a tout de suite interpellée avec ses dessins tout en rondeurs et ses couleurs douces. Tout ce que j’aime dans les illustrations pour albums en somme ! Et puis, les éditions Limonade et moi, c’est généralement une histoire d’amour, faites surtout de belles découvertes. Comme ici.

Insensé est un album très bien construit qui commence par les infos les plus farfelues qu’un petit garçon a entendues ces derniers temps. Du hamster milliardaire, à la faim dans le monde, en passant par le bébé miss univers, les infos s’enchaînent et  avec elles, à chaque fois, une interrogation du petit garçon : pourquoi personne n’a rouspété ? Enfin, jusqu’à ce que sa cousine ne sorte dans la rue en tenant la main de son amoureuse, là les gens se sont mis à rouspéter. Quelle nouvelle insensée !

Parler d’homosexualité dans les livres pour enfants c’est nouveau, et c’est forcément une bonne chose. L’acceptation de soi et des autres passent par une éducation bienveillante, et les livres permettent de transmettre cela. Ici, le récit est, à mes yeux, très bien construit. On commence par des choses complètement insensées, qui devraient faire râler tout le monde, et qui paradoxalement ne le font pas, à quelque chose qui devrait être banal, et qui, cette fois-ci, fait râler les gens. Il n’y aucun jugement sur l’homosexualité ou sur ceux qui critiquent cela, Insensé cherche juste à normaliser l’amour entre deux personnes. Car l’amour est un beau sentiment 🙂

Cet album est adapté aux plus petits, même si je trouve le texte un tantinet trop petit par rapport aux dessins, car même si son thème peut paraître complexe, il est bien amené avec des infos farfelues que les plus petits peuvent comprendre. Personnellement, je le conseillerais à partir de 3/4 ans sans soucis.

C’est une bonne chose que les livres pour enfants se mettent enfin à offrir une visibilité à ceux qui sont trop longtemps restés dans l’ombre de notre société. Il n’est jamais trop tôt pour apprendre aux nouvelles générations à respecter leurs voisins, quelque soit leurs genres, leurs orientations sexuelles ou leurs religions. Bon, on ne va cependant pas crier victoire trop tôt, car dans le même arrivage où je suis tombée sur Insensé, j’ai également reçu un autre livre où on apprenait aux enfants que les filles sont toutes des cocottes qui parlent trop … Faut croire que le respect c’est loin d’être automatique.

Bonne lecture les cocos !