Hello tout le monde ! 

Aujourd’hui, j’ai voulu me la jouer voyage dans le temps. Mais au lieu de vous emmener à l’ère Préhistorique ou en plein Far West (quelle déception n’est-ce pas ?), j’ai décidé de vous emmener voir comment tout a commencé. Comment mon amour pour la lecture a véritablement pris forme. 


Il y a de cela presque 20 ans, mon père est revenu du bureau de tabac avec un petit magazine rouge sous le bras. Cela fait très mystérieux, n’est-ce pas ? Et pourtant, c’est par ce geste tout simple que j’ai commencé à prendre goût à la lecture. Car ce petit magazine rouge était un J’aime Lire, un véritable condensé d’imagination. 

J’ai donc commencé à lire avec BonneMine, la petite mascotte du magazine. Un joyeux crayon qui présentait chaque mois le sommaire des lectures. A chaque numéro, nous avions le droit à une petite histoire, une BD (généralement Tom-Tom & Nana), et une brochette de jeux. Et le summum du must, c’était les éditions de Noël qui étaient remplies de surprises ou de petits plus. Je me rappelle d’un numéro en particulier qui cumulait une histoire géniale et le CD audio de la dite histoire. Chaque matin, j’obligeais ma mère à mettre le CD pendant mon petit-déjeuner, et ce, pendant au moins trois mois ! 

Le fabuleux BonneMine

D’ailleurs, en parlant d’histoires géniales et marquantes, j’en ai connu un tas. Et comme je suis toujours d’humeur généreuse, je vais vous présenter le top du top.

La Confiture de leçons de Christine Palluy et Frédéric Joos :

Guillaume est le petit cancre de la classe, et il en a marre qu’on se moque de lui pour cela. Alors, il a une idée de génie : il va apprendre ses leçons … en les mangeant ! 
Cette histoire est à mourir de rire, et plait toujours autant aux enfants (je peux le vérifier encore au boulot). 

Un Martien dans le frigo de Stéphane Marchand et Pronto : 

Lucien a un soucis de taille : Marmouk, le martien qui vit dans son frigo. Car ce dernier a un appétit grandiose pour les gâteaux. Aussi, tous les soirs, Lucien doit convaincre sa maman de faire une nouvelle pâtisserie, et ce, sans éveiller sa curiosité !
Bon, soyons honnête, la plupart des histoires qui m’ont marquée sont des histoires drôles et fantastiques. 

Les Cent mensonges de Vincent, de Nicolas de Hirsching et Claude et Denise Millet :

Léa a mis une sorcière en colère et se retrouve couverte de champignons.  Et si elle et son frère ne font pas cent mensonges avant midi, ils seront les esclaves de la sorcière pendant vingt ans. Comment faire cent mensonges en moins de trois heures ? C’est simple, demandez à Vincent, les mensonges sont sa spécialité.
Cette histoire, c’est un peu ma première lecture à suspense. Jusqu’à la dernière ligne, on se demande si Vincent et sa sœur vont réussir (et je ne vous dirais rien 🙂 ).

Noël à tous les étages, de Marie-Aude Murail et Véronique Boiry Cau :

Décembre 1843, le froid a envahi Paris. Hugues, enfant de 9 ans très malade, pourrait bien y passer son dernier noël. Son souhait le plus cher serait qu’on lui apprenne à lire. Mais sa soeur aînée, Jeanne, ne sait pas lire. Chez les riches voisins où elle est couturière, elle vole un livre et l’offre à son frère. Mais son geste ne passe pas inaperçu. 
Voici le chef d’oeuvre qui a occupé 3 mois de ma vie en mode audio. Je me souviens avoir été très touchée par cette histoire, malgré son côté ultra réaliste. Rien que le fait de faire cet article me donne envie de relire cette merveille. 


Désormais, J’aime Lire, c’est 3 magazines différents pour 3 âges différents et un logo quelque peu modernisé. Cela me fait plaisir de voir leur offre aussi diversifiée car cela veut dire que beaucoup plus de jeunes peuvent prendre goût à la lecture … comme moi. 🙂

Mes premiers J’aime lire de 6 à 7 ans

J’aime lire classique de 7 à 10 ans

J’aime Lire Max de 9 à 13 ans

Bonne lecture les cocos !