Marmite-à-histoires-Flammarion-couvLa marmite à histoires : contes chamboulés, écrit par Gwendoline Raisson et illustré par Amélie Dufour, Didier Balicevic et Gwen Keraval, paru chez Flammarion en 2009

 

C’est l’histoire d’une princesse, qui vit recluse dans un château, et qui doit embrasser un prince pour en sortir et ne plus subir le joug de sa belle-mère et de ses affreuses belles-sœurs. Pour se faire elle demande l’aide d’un poisson rouge, d’un ogre et de sept nains…

Bon, j’arrête là mes bêtises, vous allez finir par croire que c’est vrai. Quoi que, avec La marmite à histoires, on n’est pas loin du compte/conte. Cet album, un peu tordu il faut bien le dire, regorge d’histoires loufoques, inspirées de nos contes classiques, mais revisitées dans tous les sens. L’auteure les a elle-même retravaillés ou inventés, mais surtout, on offre ici la possibilité au lecteur de faire prendre le tournant qu’il veut à l’intrigue.

On découvre au fil des pages quatorze débuts d’histoires dont le lecteur pourra changer le milieu, la fin ou un infime détail, pour chambouler tous les rebondissements. Pour se faire, il y a des tirettes à actionner, des roues à faire tourner, des volets à soulever, des choix à faire.

Pour chacune des histoires, différentes techniques ont été élaborées pour en modifier le contenu. Voici un exemple de chaque :

 

Les histoires à rallonge :

On lit tout d’abord une petite histoire classique. Puis, un volet est à déplier vers le bas pour découvrir une autre fin qui est attribuée à l’histoire. Fin bien différente de la première ! Dans ces histoires, les illustrations changent également (grâce à l’ouverture du volet) et font comprendre que l’issue ne sera pas la même.

Le petit poisson rouge...

Le petit poisson rouge…

... devient le gros poisson rouge !

… devient le gros poisson rouge !

 

Les histoires à tiroirs :

Au fil du récit, on découvre plusieurs objets qui comprennent un rabat qui peut être soulevé. Pour trouver en dessous une autre petite histoire et donner un autre sens à l’histoire générale.

Marmite-à-histoires-Flammarion-Int-3Marmite-à-histoires-Flammarion-Int-4

 

L’histoire dont tu es l’auteur :

Cette technique est bien connue aujourd’hui et a eu sa grande période de succès. Ici elle est reprise. A chaque fin de page, trois solutions sont proposées au lecteur. Selon celle qu’il choisit, il est renvoyé à une certaine page. L’histoire change selon le choix que l’on fait.

Cendrillon à ta façon

Cendrillon à ta façon

 

L’histoire momie :

La page est séparée en trois parties et chacune de ces trois parties est composée de plusieurs bandelettes. Sur chaque bandelette, un morceau d’histoire. Selon les associations que fera le lecteur entre la bandelette du haut, celle du milieu et celle du bas, l’histoire sera modifiée !

Marmite-à-histoires-Flammarion-Int-6Marmite-à-histoires-Flammarion-Int-7

 

Les histoires sans fin :

La fin de l’histoire a disparu ! Au lecteur de l’inventer telle qu’il le souhaite. Tout devient possible ! Pour ceux qui ne débordent pas d’imagination, pas de panique. A la fin de l’ouvrage, on retrouve Le livre des fins, qui offre plusieurs possibilités de fins parmi lesquelles le lecteur pourra choisir.

Marmite-à-histoires-Flammarion-Int-8Marmite-à-histoires-Flammarion-Int-9

 

Les contes chamboulés :

Pour le coup, pas vraiment de choix dans un changement d’histoire. On nous délivre un conte classique, mais quelque peu chamboulé. Le caractère du personnage principal est modifié du tout au tout, ou bien on se retrouve dans notre époque actuelle, ce qui bouleverse la trame classique de l’histoire. A chaque fin d’histoire, on invite le lecteur à reprendre lui aussi ce conte (ou un autre) et à le chambouler pour le changer complètement.

Blanche-Teigne

Blanche-Teigne

 

Les trois roues de l’inspiration :

Un petit texte est proposé au lecteur. Mais il y manque beaucoup d’éléments : les personnages, les actions et certains objets ! Pas facile de tenir une histoire dans ce cas ! Le lecteur est donc invité à tourner des roues pour découvrir quels éléments on lui propose de rajouter dans l’histoire à trous. Il choisit les protagonistes qu’il veut ou peut même en inventer seul. L’histoire promet d’être chaotique !

L'histoire à trous

L’histoire à trous

Marmite-à-histoires-Flammarion-Int-12Marmite-à-histoires-Flammarion-Int-13

 

On a ici affaire à un livre très bien mené qui offre non pas une histoire retravaillée, mais des dizaines, des centaines ! La participation du lecteur est très active, voire indispensable et rend cet ouvrage unique et très original.

C’est donc un livre jeu drôle, très bien construit et qui développera sans aucun doute l’imagination du lecteur ! A faire seul, à deux, en groupe ; à la maison, en voiture ou en classe. Un livre animé qui donnera des idées à plus d’un et qui vous promet de bons moments de rigolade. Et pourquoi pas qui fera naître quelques vocations d’écrivain ?!

 

Joyeuse lecture de l’imaginaire les loulous !