IMG_0177L’abécédaire de la colère d’Emmanuelle Houdart, aux éditions Thierry Magnier, paru en 2008

 

Qui n’a jamais été en colère ? Personne ! Et pour cause, c’est parfois salvateur.

Cet album, tourné sous la forme d’un abécédaire, nous apprend comment gérer notre colère et celle des autres. Il nous apprend dans quelles circonstances il est bon de se laisser aller et dans quelles autres il vaut mieux se contenir car ce n’est qu’un caprice. Il donne aussi des tuyaux sur quels objets casser si on en ressent vraiment le besoin, des astuces pour réussir à se calmer et des indices pour reconnaître quand une personne a besoin qu’on l’aide à faire passer sa colère ou s’il vaut mieux la laisser seule. On y découvre également un petit florilège de textes qui révèlent aux enfants que les parents n’ont pas toujours raison.

Je suis extrêmement tentée par vous livrer une ou deux lettres de cet abécédaire en extrait, mais lesquelles choisir ? Elles sont toutes exquises. Allez, au hasard, en image et en texte :

IMG_0178

A – Abdomen :

Certaines mamans, trop bien intentionnées, ne se mettent jamais en colère. La colère reste donc là où elle est née, au fond de l’abdomen, en compagnie parfois d’un bébé qui, lui, finira par sortir. Que plus tard cet enfant se roule par terre en hurlant devant la caisse du supermarché n’étonnera personne.

R – Réconciliation :

De « Va au diable, punaise ! » à « Viens que je t’embrasse, ma coccinelle ! » il n’y a qu’un pas de fourmi qu’on hésite à franchir. C’est pour ça qu’on a inventé le mot « pardon », qui simplifie les choses et raccourcit les distances.

IMG_0179

De vraies petites pépites, tout au long de l’album !

Chaque page est accompagnée d’une illustration très représentative, parfois drôle, mais toujours inquiétante et même parfois carrément dérangeante. Souvent agrémentées de petites bestioles (ne serait ce qu’une araignée comme boucle de ceinture ou des mouches en tant que motifs sur une robe), toutes ces pages sont totalement rouges. Emmanuelle Houdart a décliné le rouge dans toutes ses teintes sombres pour colorer les pages de son album. Les personnages, les habits, les objets, les animaux, tous sont rouges de colère pour rendre plus intenses les textes de cet ouvrage.

A mettre entre toutes les mains ! Celles des enfants pour leur apprendre à gérer leurs caprices ou à faire comprendre à leurs parents qu’ils ne sont pas les rois. Celles des parents pour apprendre à gérer un enfant capricieux, mais aussi à leur laisser un peu de mou quand il le faut.

IMG_0180

Le récap’ :

Points positifs :

  • Un album sous le signe de la dérision qui pourtant nous donne de vrais conseils.
  • Des instants qui montrent que les parents ont parfois tort et qui régaleront les enfants.
  • Une façon très posée et diplomate de montrer aux enfants qu’ils ont l’air ridicules lors de caprices :p

Points négatifs :

  • Il n’est pas exhaustif du tout et il manque plein de détails à mon avis. Mais le choix de l’abécédaire réduisait forcément les possibilités.
  • Des illustrations inquiétantes pour les plus jeunes.

 

Bonne lecture colérique les loulous !