Comme promis, je reviens aujourd'hui avec un petit aperçu du Salon du Livre jeunesse de Sainte-Odile dont je vous avais déjà parlé par ici. Je vous avais également fait un petit coucou en direct via Facebook le jour J, c'est parti pour un petit récap'.
Je ne pensais pas forcément y passer toute la journée (10h-18h), mais finalement c'était tellement bien et fourni que je suis restée jusqu'au bout ! J'ai été réellement impressionnée par tout le travail investi dans ce projet. Ayant déjà participé à de nombreux salons du livre, je sais le travail de préparation que cela demande en amont. Je m'imaginais donc qu'à l'échelle d'un institut scolaire ce serait vraiment de moindre envergure. Mais que nenni, un travail de fou a été réalisé pour la bonne tenue de cet évènement. Il y avait même plus d'auteurs, d'illustrateurs et d'animations que dans certains petits salons que j'ai pu faire dans certaines villes (comme Douai) ! Et je ne vous parle ici que de l'endroit du décor, parce que sur l'envers c'est aussi impressionnant : de nombreux auteurs et illustrateurs (ainsi qu'une maison d'édition et la librairie de Lambersart Au Temps Lire) ont participé au cours de l'année à des ateliers avec les élèves de l'établissement et de gros travaux ont été réalisés autour de ce salon du livre. Alors un grand bravo à la documentaliste Natacha Lefebvre et à sa service civique Nolwenn Sauvaud, ainsi qu'à tous les participants et petites souris qui ont aussi mis la main à la pâte !
 
La salon a donc commencé à 10h. Avec tout le service de sécurité adéquat, et même les petites pastilles à coller sur le dos des livres que l'on ramène déjà avec soi pour ne pas penser qu'on les a piqués ensuite dans le salon. L'évènement se déroulait dans la salle de sport de Sainte-Odile et j'ai trouvé l'espace très bien organisé. La librairie Au Temps Lire était placée au milieu avec un gros stand et tous les auteurs et autres intervenants étaient placés autour de la salle. Un bel espace qui permettait de circuler et de profiter pleinement. De plus, une petit salle adjacente a permis de mener, tout au long de la journée, différentes activités plus au calme du reste du salon.
 

Stand des auteurs de chez Ravet-Anceau

Stand de la librairie Au Temps Lire

Stand de la librairie Au Temps Lire

Jean Leroy en dédicace

Dès mon arrivée, j'ai été réquisitionnée pour tenir un stand un moment. Stand que j'ai finalement tenu à plusieurs moments de la journée pour donner un coup de main. Fait avec grand plaisir, car entourée de trois auteures adorables : Marie Colot, Nancy Guilbert et Sylvie Baussier. Ça permet de passer le temps très agréablement de papoter avec de si charmantes voisines.

De gauche à droite : Marie Colot, Sylvie Baussier et Nancy Guilbert.

J'ai d'ailleurs été plus que ravie de rencontrer Nancy Guilbert, car j'avais déjà travaillé avec elle, sans jamais la voir. Explications : il y a maintenant un peu plus de deux ans, j'ai travaillé quelques mois chez Circonflexe et Rue des écoles, maison d'édition parisienne. J'ai participé (très activement, voire complètement) à plusieurs projets d'albums, dont Journal de bord d'un chasseur de dinosaures, écrit par Nancy Guilbert, illustré par Séverine Duchesne. Mais la communication ne s'était faite que par mail ou téléphone, je n'avais jamais rencontré la gentille Nancy Guilbert. Ce fut donc un vrai plaisir de pouvoir lui parler à ce salon du livre, et d'échanger sur nos expériences. Et c'est le même cas de figure qui s'est présenté avec Coralie Saudo, elle aussi présente sur le salon, avec qui j'ai également travaillé quand j'étais chez Circonflexe, sur son album Araraignée, Bernaleine, Calmaléon et autres animaux peu ordinaires, illustré par Camille Tisserand. Je ne l'avais jamais rencontrée auparavant, c'est chose faite aujourd'hui.
Evidemment, j'avais ramené mes albums et j'ai eu de superbes dédicaces !

L'album de Nancy Guilbert sur lequel j'ai travaillé

Petite dédicace de Nancy Guilbert

Petite dédicace de Coralie Saudo

L'album de Coralie Saudo sur lequel j'ai travaillé

L'album sur lequel Nancy Guilbert et Coralie Saudo ont travaillé en commun

Petite dédicace commune

Rien que ces belles rencontres auraient pu combler ma journée, mais il y en a eu également d'autres très heureuses. Je me suis évidemment fait dédicacer Qui décide, tous les soirs, d'allumer les étoiles ? de Carine Bausière, qui avait été mon coup de coeur de la sélection des Liseurs Intrépides (d'ailleurs les prix gagnants sont ceux que j'avais sélectionnés dans mon article précédent :p ).
Juste à côté, toujours sur le stand de Ravet-Anceau, mon regard a été attiré par un polar pour jeunes dont le titre est Louise et le vieil homme, enquête au coeur du Vieux-Lille, de Marc Le Piouff. Impossible de passer à côté d'un tel livre, dont l'héroïne porte mon prénom et vit dans un quartier que j'affectionne tout particulièrement. Achat immédiat et dédicace.

Dédicace de Marc Le Piouff

J'ai également pu discuter quelques instants avec Vincent Villeminot. Oui oui, l'auteur d'un des quatre tomes de U4 était présent. Un moment fort agréable car il est très ouvert et discute facilement. Quelques phrases échangées sur ses ouvrages, sa façon de travailler... J'ai réussi à faire craquer Coco et lui faire acheter le tome Stéphane de U4 (mais c'est normal, avec une dédicace ça ne se refuse pas). Et pour moi j'ai acheté et fait dédicacer Le copain de la fille du tueur. J'ai hâte de le lire car c'est apparemment celui que l'auteur a le plus de mal à vendre, pour une raison inconnue, mais je suis sûre qu'il vaut largement le détour. Avant ça, il va falloir que je me dépêche de lire U4, avant de devoir donner son précieux à Coco (j'ai déjà commencé en fait et je suis déjà emballée).

Vincent Villeminot !

Le tome de Vincent Villeminot de la série U4

Dédicace pour Coco de Vincent Villeminot

Dédicace pour Loulou de Vincent Villeminot

Les achats de Loulou au salon

Les belles rencontres, ce n'est pas tout. Il y a aussi eu de superbes activités et animations.
A l'entrée du salon, des tables pour les enfants étaient installées, avec des jeux de sociétés, notamment ceux de l'Ecole des Loisirs, à disposition. Un coin bien sympa, où se sont aussi réalisés des défis plus farfelus les uns que les autres durant la journée (comme deux personnes qui s'affrontent en trempant un biscuit dans du thé chaud et c'est ensuite à celui qui aura le biscuit qui tiendra le plus longtemps sans se transformer en purée... Oui oui, les adultes ont des lubies étranges).
De l'autre côté du stand d'Au Temps Lire, une autre table avec un jeu de société, mais bien particulier celui-ci. Absolument pas dans le commerce, c'est un jeu inspiré des jeux de plateau, inventé en totalité par des élèves de l'institut Sainte-Odile : La quête de Fâark. Très habilement réalisé dans ses règles du jeu, les enfants (et même les plus grands) se sont succédés tout au long de la journée pour le tester.
Le Steam Punk était également à l'honneur cette année : une expo photo (de professionnels) et une expo d'inventions loufoques (des élèves) étaient installées dans la salle. Un défilé de costumes fabriqués par les élèves a également eu lieu, mais je n'en ai malheureusement pas de photos.

Conteur Corbeau a également tenu a faire partager sa passion pour les indiens, notamment les apaches, en invitant petits et grands à écouter des légendes indiennes. Muni de son tambour, d'une voix profonde et calme, deux histoires ont été contées sur les origines du monde selon les apaches. Un moment plaisant de sérénité.

Ce salon du livre fut donc une journée pleine et riche, en émotions, en rencontres, en évènements... Un instant que je n'hésiterai pas à revivre l'année prochaine et auquel je vous invite vivement à participer !
Joyeuses activités littéraires les loulous !