Le Saviez-vous #4

16096703-colorful-query-mark-light-bulb-question

  • Le livre phénomène Cinquante nuances de Grey de E.L James est en fait une fanfiction de Twilight. Quèsaco ? Une fanfiction est, comme son nom l’indique, un récit que certains fans écrivent pour prolonger l’univers de leurs œuvres favorites. L’absence de recherche de profit permet aux auteurs de fanfiction de modifier l’œuvre originale à leur grey (z’avez vu le joli jeu de mots ? 🙂 ). A l’origine donc, 50 nuances de Grey était une fanfiction érotique de Twilight, la saga aux vampires adolescents. Jugée trop « hot » par le site hébergeur, la fiction fut retirée de ce dernier, et Mme James décida de se créer un site perso pour continuer à faire vivre son histoire. Belle initiative puisque les critiques furent si bonnes qu’elle choisit de changer les personnages et de gommer toutes traces apparentes de Twilight dans son récit. Dommage, parce qu’un Grey avec des canines aiguisées et un fouet, ça aurait rendu les choses tellement plus « mordantes ». Pour plus d’infos sur les ressemblances entre les deux récits, je vous invite à faire un petit tour par ici.
"Alors maintenant, Bella va se faire croquer son joli postérieur. Je garde le fouet pour le prochain chapitre"

« Et maintenant, Bella va se faire croquer son joli postérieur. Je garde le fouet pour le prochain chapitre »

tumblr_m33ucnc7iM1qb4gn3

C’est vampiristiquement barbare !

  • Une diffusion de La Guerre des Mondes à la radio fit naître des scènes de panique aux Etats-Unis. La scène se passe en 1938, la station radio CBS fait appel à Orson Welles (peu connu à l’époque) et à une troupe de théâtre pour adapter un bon nombre de classiques de la littérature et les diffuser sur les ondes. Parmi eux, La Guerre des Mondes, roman de science-fiction écrit par H.G Wells et relatant une attaque martienne sur Terre. Souhaitant pousser le réalisme à son paroxisme, Orson Welles et ses acolytes imaginèrent alors une succession de flash d’information, d’interviews et de reportages en direct narrant d’étranges explosions sur Mars. Aussitôt les auditeurs de la CBS se mirent à appeler la police, persuadés d’avoir vu des martiens. Autant dire que M. Welles avait fait de l’excellent boulot. Si vous voulez en savoir plus sur cette affaire, vous pouvez toujours regarder La Nuit qui terrifia l’Amérique (film de Joseph Sargent) ; ou encore l’épisode 7 de la saison 5 de la série Cold Case.

 

Les martiens !!

Les martiens !! Ah non, c’est Tatie Monique !

  • Vous avez du mal à rendre vos livres de bibliothèque à temps ? Dites-vous que vous ne pourrez jamais faire pire que M. Webster, un gentilhomme anglais, qui rendit son livre avec 61 ans de retard. Oui, vous avez bien lu, 61 ans. Lorsqu’il n’était encore qu’un étudiant, M. Ron Webster emprunta un livre de sociologie à la prestigieuse bibliothèque de l’université de Liverpool. Accaparé par sa vie de jeune diplômé, il en oublia de rendre le livre qu’il conserva néanmoins avec lui lors de son déménagement à Londres. Soixante et un ans plus tard, c’est un dépoussiérage en règle qui a permis de retrouver le « précieux » et le rapporter à bon port. Gentleman dans l’âme, et ému par l’histoire abracadabrante de Webster, le directeur actuel de la bibliothèque décida de lui faire grâce des 5 658€ d’amende de retard (20cts par jour de retard en vigueur en Angleterre). Si vous êtes tentés par battre ce record, je vous dis attention, c’est pas sûr qu’en France on vous fasse grâce de l’amende.
61 ans, Rose. Tu n'as pas entendu l'histoire ?! Rose, tu dors ? Rose ? Ah bah oui, elle dort.

61 ans, Rose. Tu n’as pas entendu l’histoire ?! Rose, tu dors ? Rose ? Ah bah oui visiblement elle dort (et elle parle pendant son sommeil).

Bonne lecture les cocos !