Les 10 ragondins et le ragondor, de Laurence Erwin et Mandar.

ragondins_couv

Avant de commencer cette critique, une fois n’est pas coutume, je tenais à remercier Au Loup Editions (et en particulier Aurore) pour le superbe envoi de cet album. Enveloppé dans du papier cadeau, c’était un peu comme recevoir les cadeaux de Noël en avance. Et j’adore ça Noël !

Je dois avouer que je n’aurais jamais posé les yeux sur cet album en rayon. Le style de dessin ne correspond pas vraiment à mes goûts en la matière, mais cela ne m’a pas empêchée d’apprécier le contenu.


Les 10 ragondins et le ragondor est un conte de la collection « Les Contes de Tulapalu » (joli nom au passage). Ces contes vous ne les trouverez sûrement pas dans les anthologies de Noël, car ils sont tous 100% originaux. Et moi, je dis qu’écrire encore des contes pour les enfants en 2014, c’est beau et ça redonne presque foi en l’humanité (j’ai dit presque, faut pas pousser Maurice hors du bocal).
Comme tous les contes, Les 10 ragondins et le ragondor a une portée éducative. Car le conte se doit d’apprendre quelque chose à l’enfant, que ce soit au détour d’une morale ou d’aventures particulières.

La mascotte des Contes de Tulapalu

La mascotte des Contes de Tulapalu

Ici, Justin le Ragondin s’ennuie beaucoup sans ami. Mais au fil des pages, il trouve d’autres ragondins toujours prêts à s’amuser. Seulement, à chaque nouvelle rencontre, une question revient sans cesse dans la bouche de nos jeunes ragondins : « Es-tu le ragondor ? »
Qu’est-ce que le ragondor ? Qu’a-t-il de si merveilleux ? Vous le découvrirez à la fin de cette belle aventure.

L’enfant va pouvoir apprendre pleins de choses dans cet album : les jours de la semaine ; les différentes activités que l’on peut faire en plein air ; mais surtout il va apprendre les additions, sans même s’en rendre compte.
Les 10 ragondins et le ragondor, c’est le type de livre éducatif qui donne envie d’apprendre, et je pense qu’effectivement utiliser ce genre de support en classe serait bien plus efficace qu’une banale leçon sur un tableau tout noir (ou tout blanc, y a pas vraiment de demi-mesure dans l’Education Nationale).

image

Recap’ :

Points positifs :

  • Des petits personnages mignons que l’enfant va prendre plaisir à suivre
  • Un conte avec des rimes comme on en faisait avant (non, je ne suis pas si vieille que ça)
  • Une dimension pédagogique qui fonctionne sans lourdeur

Points négatifs :

  • En tant qu’adulte, j’aurais aimé plus de mystère autour du ragondor, mais rien ne dit qu’un enfant ne s’en satisfera pas.

 

Bonne lecture les cocos !