Les Eveilleurs de Pauline Alphen, Tome 3 : L’alliance, chez Hachette en 2012

Les éveilleurs tome 3

On continue avec les critiques sur Les Eveilleurs et on passe au tome 3. L’intrigue revient doucement à ses débuts et ma déception du tome 2 est oubliée (chronique là). J’ai eu du mal à réaccrocher comme au premier tome (chronique par ici), mais je me suis tout de même réattachée à certains personnages et la découverte de nouveaux horizons est plaisante !

Encore une fois, attention : SPOILS, SPOILS, SPOILS, SPOILS !!

 

Résumé du tome 3 : L’alliance

 

Jad est resté avec l’Ange dans les limbes. Ugh est revenu à Salicande et retrouve Chandra, sa mère. Claris est également de retour dans le monde réel, mais, après une brève pause avec Ugh, est repartie directement pour le Nomadstère où elle espère trouver des réponses et surtout pouvoir suivre une formation de Nomade de l’écriture. En chemin, chacun rencontre des embûches, de nouveaux questionnements viennent se superposer aux premiers et des difficultés supplémentaires arrivent.

A Salicande la vie a doucement repris son cours, mais des évènements chamboulent tout. Le village se fait attaquer et Ugh sauve tout le monde, mais d’une façon surnaturelle. Claris poursuit son chemin vers le Nomadstère en ne faisant pas que des bonnes rencontres. Blaise et Maya entament des discussions et des processus pour faire prendre conscience au reste de leur village que les choses vont bientôt changer. Les Elémentaux vont réapparaître et cela promet de grands changements dans la vie de tous. La nature reprend le dessus et on en apprend plus sur les temps d’Avant.

 

Avis personnel :

 

De nouveaux personnages arrivent, notamment l’Engrillagée, qui va bouleverser la vie de diverses personnes du roman, surtout celle de Claris.

Certains individus continuent leur chemin en solitaire, d’autres se retrouvent et vivent des aventures ensemble. Le côté très dispatché du tome 2, qui m’avait refroidie, disparaît peu à peu. Les remises en question personnelles sont moins pesantes, elles sont plus collectives et on a donc le choix entre plusieurs modes de pensées. On se sent moins oppressé par l’omniprésence de la question religieuse qu’il y avait dans le tome 2. Le fait que les personnages se soient retrouvés, est agréable. Plutôt que d’avoir une impression de solitude, car on suivait les personnages chacun dans leur coin, on retrouve l’unité et l’esprit de famille du tome 1.

J’ai personnellement eu un peu de mal avec le caractère changeant de certains acteurs, mais paradoxalement, je trouve ces changements logiques. C’est juste que je n’ai plus le caractère d’une ado, donc suivre les sautes d’humeur de Claris ou l’arrogance de Ugh est un peu compliqué.

Deux personnages sont très intéressants dans ce tome et j’attends d’avoir de leurs nouvelles et de voir leur évolution dans le tome 4 : l’Engrillagée et Merlin le bébé. On sent qu’ils vont avoir un rôle important, mais on ne voit pas encore lequel et c’est très prenant.

La force d’écriture de Pauline Alphen est encore présente et c’est toujours aussi agréable à lire.

Cependant, j’ai eu du mal avec les deux derniers chapitres. De grands bouleversements, des révélations, mais sans beaucoup d’explications. Quand on a lu le tome 3 de façon décousue, pas complètement d’affilée (comme moi), c’est dur de se souvenir de tous les personnages, de tous les évènements, et certains détails des deux derniers chapitres sont donc durs à saisir si on ne se remémore pas parfaitement de minuscules points donnés précédemment. Parfois il faut se souvenir d’éléments qui remontent à assez loin dans l’histoire et c’est gênant.

Un nouveau personnage se révèle à la fin de ce tome 3 et personnellement je n’ai toujours pas bien saisi qui est-ce. Et je n’ai pas envie d’aller farfouiller dans les chapitres précédents pour mieux comprendre l’intrigue. J’attends le tome 4, en espérant mieux comprendre.

Cela ne m’a pas trop plu également que l’on n’ait aucune nouvelle de Jad. On va le retrouver dans le tome 4 (enfin j’espère), mais laisser tomber un personnage complètement pendant un tome, c’est un peu trop brutal à mon sens.

Heureusement que l’on a à la fin du livre certains rappels. Dans tous les tomes il y a une fiche sur les personnages, un rappel sur ce que l’on sait des temps d’Avant, un lexique sur le vocabulaire… C’est très appréciable pour certains côtés. Et en même temps, je ne trouve pas ces fiches forcément bien faites. Je suis allée voir celle du tome 4 pour essayer d’enfin comprendre qui est le nouveau personnage que je n’ai pas bien cerné dans le tome 3 et bien il n’est même pas intégré dans ce lexique de personnage. C’est troublant et cela n’aide pas du tout.

Bref, un tome encore bien différent des deux précédents ! Je suis impatiente et en même temps inquiète pour la suite… En tout cas, je me laisse un temps avant de lire le quatrième. Décidément Pauline Alphen est très surprenante.

Petite dédicace de Pauline Alphen

Petite dédicace de Pauline Alphen

Le récap’ :

Points positifs :

  • Un retour à l’ambiance du premier tome qui est beaucoup plus agréable.
  • La réunification des personnages entre eux, ce qui évite de se perdre dans les différents points de vue.
  • La découverte de nouveaux personnages très intrigants et prometteurs.

Points négatifs :

  • Jad, personnage complètement occulté dans ce tome.
  • Parfois un peu trop de détails, ce qui fait que l’on est perdu quand on lit de manière décousue.

 

Bonne lecture les loulous !