Saga Les Spellman *


lisa-lutz-spellman-associes

A l’origine, il n’était pas question que je vous parle des Spellman aujourd’hui. Je devais vous faire la critique (assez mitigée) d’un roman pour ados, mais lorsque j’ai vu le grand beau soleil dehors et le nombre de lecteurs qui se faisaient dorer la pilule sur les bancs de ma ville, je me suis dit que c’était l’occasion rêvée de vous présenter les Spellman. La saga (5 tomes à son actif) est l’exemple parfait de ce que j’appelle  « les lectures de plage », comprenez les lectures faciles sans prise de tête mais oh combien réjouissantes. Faites de la place dans votre sac de plage, les Spellman débarquent !

Mon histoire d’amour avec les Spellman a commencé de manière fortuite et totalement surprenante. A la fin de mon stage, l’année dernière, j’ai eu la chance d’emporter avec moi quelques « primes » (les livres offerts par les éditeurs pour l’achat simultané de plusieurs livres de leur catalogue). Parmi eux se cachait le deuxième tome des aventures des Spellman : Les Spellman se déchaînent. Je n’y ai guère fait attention, jusqu’à ce jour de décembre où, fatiguée par ma pile de lecture SF, je décidais de partir en quête d’un livre reposant à lire dans le train. C’est là que mes yeux ont été attirés par une couverture vert anis assez énigmatique. Résultat : au bout d’une heure de trajet, j’avais déjà lu dévoré la moitié du livre et prévu d’acheter la suite dans la journée. Ce n’était pas un coup de cœur, c’était un coup de foudre !

Ahh le grand amour ... littéraire

Ahh le grand amour … littéraire

Il y a plusieurs raisons à cet emballement :

  1. L’écriture fluide et légère de Lisa Lutz, qui ne s’embarrasse pas de descriptions interminables ou de dialogues niais.
  2. Les dialogues justement, qui sont de vrais bijoux d’humour. Qu’est-ce que j’aimerais avoir une répartie pareille.
  3. Les personnages incroyablement drôles.
Là où tout a commencé pour moi

Là où tout a commencé pour moi !

Si vous avez donc bien suivi, j’ai commencé la saga à partir du tome 2 et je dois avouer que cela ne m’a pas gênée dans ma lecture. La narration pourtant est assez différente de ce que la « littérature de plage » nous offre habituellement. Chaque chapitre (plus ou moins) est entrecoupé d’entretiens qui rythment le récit. Dans le deuxième tome par exemple, ces entretiens ont lieu avec l’avocat de l’héroïne. Dans le tome 3, ce sont les entretiens (forcés) avec sa thérapeute qui font avancer l’intrigue.

Allez, je vous ai fait assez languir, je vais vous résumer un peu la saga :
Pour les Spellman, la curiosité n’est pas un défaut mais un gêne héréditaire qui se cultive dès le plus jeune âge. A la tête d’une agence de détectives privés, les parents, Olivia et Albert, n’hésitent jamais à utiliser leur talent peu conventionnel pour s’immiscer de force dans la vie privée de leurs chers enfants. Si l’ainé David, médecin de vocation, semble insensible à cette invasion parentale, il n’en va pas de même pour les deux filles de la tribu, Izzy, la trentenaire, et Rae, la petite dernière. Seulement, en bonnes Spellman, elles ont plus d’un tour dans leur sac pour contrer leurs parents, et le chantage pourrait bien en faire parti.
Chaque tome nous est conté à travers les yeux d’Izzie. Cette dernière, légèrement alcoolique et légèrement célibataire, a oublié de grandir et se sert de l’agence familiale pour satisfaire sa curiosité naturelle. Ajoutez à cela une langue bien pendue et une tendance à perdre sa voiture et vous aurez le portrait complet de cette héroïne très attachante. On peut tous se retrouver en elle, et c’est aussi cela qui fait le charme de ces romans.
Côté intrigues, elles sont aussi diversifiées que surprenantes. Chaque tome contient au moins une enquête sérieuse (et pas toujours officielle) et plusieurs petites intrigues subalternes qui donnent du rythme à l’ensemble. Cette multitude d’intrigues permet de distiller du suspense tout au long du roman et nous offre des rebondissements en série.

la-revanche-des-spellman

Je vous laisse avec, une fois n’est pas coutume, deux petits extraits piochés au hasard des trois tomes que j’ai eu la chance de lire.

« _ Et je me disais que nous pourrions peut-être…
_ Prendre un café?
_ Oui. Un café.
_ Eh bien non. Je ne prends plus de cafés avec des avocats. Mais puis-je vous poser une question avant de raccrocher?
_ Mais vous n’avez fait que ça: me poser des questions!
_ Bonne remarque. Qu’est-ce que ma mère vous a dit à mon sujet?
_ Pas grand-chose.
_ Alors pourquoi avez-vous accepté de me téléphoner?
_ Elle m’a proposé une réduction de 20% sur ses services d’enquête. »

 …

« _ Vous habitez où ? 
_ A vous, je ne veux pas mentir, Dr Rush.
_ Très flattée.
_ Je ne veux pas non plus vous dire la vérité.
_ Vous êtes sérieuse, là, Isabel ?
_ Je sens comme un jugement dans votre ton, docteur.
_ Pour l’instant c’est de la perplexité. Le jugement viendra plus tard. »

Voilà, si vous cherchez une lecture plaisir, pensez donc à la saga des Spellman qui, je vous l’assure, vaut le détour. De plus, elle peut se lire dès 14 ans sans soucis. Et qui sait, peut-être vous aidera-t-elle à relativiser sur votre propre famille ?

Le Récap’ :

Points positifs :

  • Des personnages hauts en couleurs, au charisme éblouissant.
  • De l’humour concentré 100% bonne humeur.
  • Des intrigues à rebondissements.

Points négatifs :

  • J’ai tellement aimé que je n’en vois pas vraiment.

Et si vous vous laissez séduire, passez nous dire ce que vous en avez pensé ! De mon côté, j’attends avec impatience le passage en poche du tome 5.

 

Bonne lecture les cocos !

  * Cet article ne traitera que des tomes 2 à 4.