L’homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme, chez Dargaud en avril 2016

L'homme qui tua Lucky Luke-Matthieu Bonhomme-couv

« Quoi ? Mais qu’est-ce que c’est que ça ??? » dixit moi au détour des rayons d’une librairie. « Lucky Luke meurt ?? Mais ils n’ont pas le droit ? Est-ce que Tintin est mort ? Est-ce qu’Astérix et Obélix sont morts ? Non ! On ne touche pas aux monuments de la BD ! »

Moyennement ravie, j’achète tout de même fissa. Bon, pas pour moi, mais pour l’anniversaire de ma maman, fan de Lucky Luke. Vous allez me dire : « Moyen comme cadeau, une BD sur la mort de Lucky Luke… » Quand on est fan, on doit pouvoir tout supporter. Bien évidemment, avant de lui offrir, zieutage intensif de cette histoire de Lucky Luke.

L'homme qui tua Lucky Luke-Matthieu Bonhomme-planche 1

Lucky Luke arrive dans une nouvelle ville, Froggy Town. Point de grands bandits, pas de Dalton. Mais un shérif simplet qui dirige la ville sous la férule de son frère un peu sadique et une histoire de trafic de pépites d’or. Lucky Luke est accueilli à bras ouverts par certains habitants, car sa réputation le précède. Mais d’autres ne sont pas de cet avis. Comme d’habitude, il se fait donc vite des ennemis, en même temps que d’essayer de résoudre cette affaire de pépites d’or et de diligences qui se font attaquer. Mais le shérif ne l’entend pas de cette oreille. Il ne laissera pas quelqu’un d’autre diriger sa ville. Après quelques péripéties, Lucky Luke est provoqué en duel. Il accepte évidemment, étant le plus grand tireur de l’Ouest. Sous le soleil, le duel commence. Les deux hommes se regardent en chiens de faïence. Tout à coup, un coup de feu. Lucky Luke est touché dans le dos, s’écroule par terre et ne bouge plus… Lucky Luke est mort.

L'homme qui tua Lucky Luke-Matthieu Bonhomme-planche 2

Je ne vous ai rien spoilé, tout ça nous l’apprenons dès les premières pages. Mais pour savoir la suite, si Lucky Luke s’en sort ou comment est son enterrement, pas la peine de me soudoyer, vous ne saurez rien !

Cette bande dessinée est scénarisée et dessinée par Matthieu Bonhomme, qui précise que c’est un hommage à Morris. Piqure de rappel : Morris est le dessinateur de tous les Lucky Luke de 1947 à 2001 (année de son décès) ; le scénario a longtemps été fait par René Goscinny (Astérix et Obélix). A la mort de Morris, c’est Achdé qui reprend pour quelques bande-dessinées les dessins, tandis que les scénarios sont depuis longtemps donnés à réaliser à différents écrivains sans être fixes. Cet hommage de Matthieu Bonhomme ne s’inscrit donc pas dans la lignée pure des Lucky Luke et est plutôt une sorte de hors-série. Il a d’ailleurs déjà rendu un autre hommage à un grand écrivain français, en participant à la série de BD de chez Glénat adaptant Le Petit Prince.

Matthieu Bonhomme s’attaque donc à un très grand et on peut le féliciter car c’est franchement une réussite. Malgré le fait qu’il tue Lucky Luke (et d’une balle dans le dos qui plus est), il le fait dans les règles de l’art. Il reprend très bien les codes des Lucky Luke, tant au niveau du scénario que du dessin. Evidemment, on perçoit sa patte dans le tout, mais il s’est accroché à des détails infimes qui sont propres à Lucky Luke, qui sont obligatoires dans son univers et qui rendent donc le tout cohérent. Saloon, paysages, petites villes, diligences, indiens, le personnage lui-même de Lucky Luke… Tous ces éléments bien repris font oublier le trait de crayon qui est si différent de celui de Morris et nous font voyager au cœur de cet univers. Le scénario aussi est bien ficelé, dans la même veine que les premiers Lucky Luke, quand il devait se faire accepter dans les villes qu’il traversait. Le titre laisse évidemment un énorme suspens et on est tenu en haleine tout du long pour savoir ce qui va se passer.

L'homme qui tua Lucky Luke-Matthieu Bonhomme-planche 3

En bref, un tout bien rôdé et complet que tout bon fan de Lucky Luke se fera un plaisir de découvrir ! En plus, je parie qu’il y a des petits détails dans cette BD qui rappellent d’autres histoires de Lucky Luke, que je ne suis pas une assez grande connaisseuse pour avoir détecté. Mais un grand fan pourra sûrement s’amuser !

Bonne lecture les loulous !