Ne change jamais ! de Marie Desplechin, paru en octobre 2019 à L’école des loisirs

Aujourd’hui, présentation d’un coup de cœur ! Coup de cœur qui a commencé par le résumé de quatrième de couverture donc je vous le présente tel quel : « Vous entendez les informations qui arrivent de partout pour dire que la planète va mal. Vous ne pouvez pas faire comme vos aînés : regarder ailleurs, vous boucher les oreilles et hausser les épaules. Vous n’avez pas le choix. Cette Terre, c’est votre avenir. Mais vous êtes des enfants, vous possédez une grande quantité de neurones, nécessaires pour apprendre, comprendre et retenir. Vous êtes créatifs et courageux. Et votre manière de penser ne ressemble pas à celle des adultes. Vous êtes presque tout neufs, vous débutez dans les habitudes. Vous êtes adaptés à ce monde qui change. Il faut que vous conserviez quelques-unes de ces qualités en grandissant, au lieu de les laisser s’éteindre. Vous serez de meilleurs adultes, pour vous, pour les autres et pour la planète. »

Ne change jamais ! est un peu comme un ovni dans le monde éditorial actuel. Petit livre qui ne paye pas de mine sur la prise de conscience de l’état de notre écologie et de notre environnement, et sur l’apprentissage de la vie, il est néanmoins très formateur. Ni réel documentaire, ni roman, la pastille apposée en première de couverture lui correspond bien : « Manifeste à l’usage des citoyens en herbe ». En effet, c’est, de la part de Marie Desplechin, une proclamation destinée à attirer l’attention du public (en l’occurrence les plus jeunes), à l’alerter sur quelque chose, et ce d’une façon réfléchie et qui laisse une grande place à l’esprit critique et à l’envie ou non de prendre ses responsabilités.

Absolument pas moralisateur, ce livre met en avant sur 20 chapitres, divers problèmes de notre société actuelle qui pourraient pourtant être réglés sans grand effort de la part des humains. Des thèmes classiques, mais importants sont abordés, tels que la partage, l’entraide, repenser sa façon de voyager, recycler, protéger la nature et les animaux, inventer et fabriquer soi-même, protester et se bagarrer pour défendre ses idées… Seulement, comme le laisse entendre l’autrice, les vieilles (et mauvaises) habitudes, ont la vie dure. Du coup, elle se tourne vers les enfants, qui eux ne sont pas encore formatés au monde réglé comme du papier à musique des adultes, pour éveiller leur conscience, leur donner des idées pour une évolution du monde plus sereine et qu’ils aient envie d’agir.

En effet, ce petit manifeste est complétement à destination des jeunes consciences. Chaque chapitre  est divisé en quatre parties : les paroles d’un jeune face à un problème donné, un petit topo de la part de l’autrice sur l’origine et l’évolution de ce problème, un zoom sur des idées émergentes pour régler ce problème (et la plupart du temps elle donne des exemples de mise en place par des enfants/adolescents), enfin, quelques phrases de motivation pour faire comprendre au lecteur que lui aussi peut-être acteur à son niveau et qu’il ne doit pas changer sa volonté de soigner le monde.

Sans donner d’ordre, ni incriminer directement les fautifs de l’état de notre planète, sans se morfondre sur notre présent en se disant que les dégâts sont trop gros pour qu’on puisse y faire encore quelque chose, Marie Desplechin donne au jeune lecteur des pistes pour lui montrer comme son monde est encore beau et mérite d’être bichonné, et à quel point ils ont les acteurs de demain dans notre société.

J’avoue avoir trouvé les pages « paroles d’un jeune » parfois un peu trop péjoratives envers les adultes, avec la voix d’un enfant/ado qui accuse sans cesse ses parents de mal faire, alors que lui aurait la bonne solution. Un peu sur le ton du « je fais ma crise d’ado ». Mais après tout, je pense que beaucoup de jeunes s’y retrouveront et que ce n’est que ma vieille carcasse qui réagit comme ça. En revanche le topo est vraiment bien fait, en à peine deux pages l’essentiel est dit. Le zoom sur les idées déjà mise en place pour remédier à tel problème est parfait : clair, concis, il va à l’essentiel, donne de nombreuses inspirations et noms de sociétés ayant réussies dans le domaine. Cela donne envie de faire de même et nous amène (sans méchanceté) à culpabiliser sur ce que nous ne faisons pas encore, parce qu’en fait c’est si simple de commencer par de petits gestes. Et si tout le monde s’y met, on va y arriver.

Plus qu’un simple manifeste sur l’écologie, Ne change jamais ! aide à ouvrir les consciences des jeunes lecteurs, à percevoir ce que pourrait être notre monde de demain avec de simples petits gestes, donne des idées pour une vie en communauté plus sereine et rappelle à tous que l’homme n’est pas égoïste par nature, normalement…

A mettre entre toutes les mains, surtout des adultes, finalement !

Bonne lecture les loulous !