Neska du clan du Lierre – Tome 1 : Le marché des coccinelles, de Louise Joor, paru chez Delcourt en janvier 2016

Neska t1-couv

Attachez bien vos ceintures, c’est parti pour un passage dans la machine de Wayne Szalinski (mais si, l’inventeur fou de Chéri j’ai rétréci les gosses) ! 3, 2, 1… Pfiout vous faites 1 à 3 centimètres maximum ! Et je vous colle dans des pages de BD !

Plus sérieusement, allons faire un tour du côté de nos amis les insectes. Et s’il existait un peuple humain, pas plus grand que des fourmis, qui vivait sous nos pieds ? Voici une version de ce que cela pourrait donner.

Neska t1-famille

Au fin fond de la forêt, vivent les deux-pattes. Des humains de la taille d’insectes, qui ont copié la façon de vivre de ces derniers pour construire autour d’eux. Neska fait partie du clan du Lierre, de la communauté des escargots. Sa mère, Maélisse, est Appeleuse : elle seule a la recette qui permet d’attirer les gastéropodes près du clan pour qu’ils les aident à survivre. Le clan du Lierre se sert du mucus et des coquilles pour diverses affaires. Maélisse avait un apprenti, qui est mort il y a peu de temps. Elle doit donc vite former sa fille Neska pour devenir Appeleuse. Si le savoir disparaît, le clan sera en danger. Lors d’une expédition dans la zone interdite, Maélisse et sa fille croisent un Immense (un humain de la même taille que vous et moi). Neska n’en croit pas ses yeux ; elle pensait que ce n’était qu’une légende pour faire peur aux enfants ! Mais la légende se concrétise quand l’Immense se penche sur la branche sur laquelle sont cachées les deux filles. Maélisse est enlevée avant d’avoir pu révéler l’ingrédient secret de la recette à sa fille. Neska rentre au camp, apeurée. Personne ne la croit quand elle dit avoir vu un Immense. Avec son père, chef du clan, et sa sœur, Neska part pour le marché des coccinelles dans l’espoir de trouver de l’aide auprès des autres clans de la communauté des escargots. Dans le même temps, la jeune fille se découvre un pouvoir qui l’effraiera, mais sera peut-être aussi la clef pour sauver son peuple.

Neska t1-planche 2

Je dois avouer que j’étais un peu sceptique au départ face à cette bande-dessinée. Le visuel m’a attirée dans ma médiathèque, mais ensuite j’ai immédiatement pensé à Arthur et les Minimoys. Finalement, ça s’en éloigne énormément, même si on y pense forcément de temps en temps.

Neska t1-planche 1

J’ai trouvé que tous les mystères amenés peu à peu étaient très bien tenus et que l’on ne devinait pas facilement le dénouement, ce qui est un bon point. La trame est simple, mais efficace est bien agencée. C’est très drôle de voir des humains à l’échelle d’insectes et de saisir leur évolution à travers ce monde plein de dangers. On se rend compte à quel point les insectes sont vulnérables et on aurait presque tendance à bien regarder où on met les pieds ensuite !

Le personnage de Neska est attachant. Le fait que personne ne la croit dans son village et qu’elle doive se battre de son côté pour résoudre le problème, en contournant les ordres de son père, le chef, est attrayant pour les jeunes lecteurs. Ce n’est pas une héroïne qui va contre les ordres juste pour le plaisir du défi, mais parce qu’elle a des convictions et sait qu’elle est la seule à avoir raison. Cela change donc de certains héros un peu bornés pour rien.

Neska t1-planche 3

Les illustrations sont vraiment sympas. Contours nets, détails juste comme il faut, pas de traits à tout va qui rendent le tout brouillon. Juste comme j’aime et très adapté à la jeunesse. J’ai trouvé drôle les excroissances du peuple lié aux escargots : ils ont deux petites bosses sur le haut de la tête, comme des excroissances qui laissent présager l’apparition de tentacules (oui, ce sont bien des tentacules et non des cornes ou des antennes que possèdent les escargots). Les insectes sont également très bien dessinés et ce monde minuscule a un côté magique.

Neska t1-planche 4

Je ne sais pas quand sort le tome 2 (Le Rituel de la pluie), puisque ce tome 1 n’a que quelques mois, mais je le lirai avec plaisir si je le trouve.

Neska t1-dos

Le récap’ :

Points positifs :

  • Une bande-dessinée originale, qui reprend certains codes déjà employés dans des classiques, mais sait les remanier efficacement.
  • Une héroïne bien sympathique, qui permet une identification du lecteur.
  • Des illustrations foisonnantes très réussies.

Point négatif :

  • Une fin un peu trop évidente.

Bonne lecture les loulous !