Nos vies en mille morceaux, de Hayley Long, paru chez Gallimard jeunesse en 2018

Le monde de Griff et Dylan, 13 et 15 ans, s’écroule à la fin de l’été, quand un accident de voiture les laisse orphelins. Installés à New York depuis peu, les deux frères sont d’abord recueillis par Blessing, collègue haute en couleur de leurs parents. Puis à l’autre bout du monde, chez un oncle et une tante qu’ils ne connaissent pas, dans une petite ville du Pays de Galles, où ils trouvent bienveillance et nouvelles amitiés. Dylan n’a qu’une idée en tête : aider Griff à revivre, protéger son petit frère. Mais il a lui-même son propre chemin à faire, et une dernière vérité à affronter.

 

Cet article va être très court. Tout simplement parce que je ne peux pas passer à côté de la présentation de ce livre, mais que les mots me manquent pour le décrire.

C’est un livre bouleversant en soi, de par son thème et sa force d’écriture. On vit avec les deux adolescents, leur reconstruction au fil des jours. Des moments très difficiles, agrémentés par de petits instants joyeux qui leurs permettent de reprendre pied. On les suit sans souci jusqu’au trois quarts du roman. Puis vient la quatrième partie… Tout change. Dans la vie des deux garçons, comme dans la perception du lecteur. Pour les plus sensibles, la boite de mouchoirs que vous aviez déjà sous la main, va vite être vide.

Impossible de vous en dire plus, à vous de vous plonger dans ce récit autant lumineux que triste.

 

Bonne lecture les loulous !