Skip to main content

Divergente

 

 Divergente , de Veronica Roth.

 

divergent-book-veronica-roth

Il y a six mois déjà apparaissait sur grand écran le phénomène Divergente. Attirée par une bande annonce qui nous promettait du spectacle à la Hunger Games, j’ai décidé de faire la lecture du livre éponyme.

Je dois avouer que j’ai (vraiment) mis du temps à commencer la lecture des 444 pages du premier tome. Etait-ce à cause des nombreux changements d’éditions en France (le livre a été réédité trois fois, dont deux fois avec un nom différent) ? Probablement. Etait-ce à cause de ma méfiance naturelle envers les appellations du style « le nouveau xxx » (remplacez ici les xxx par Hunger Games) ? Assurément.

Mais face aux superbes ventes et aux mines conquises des jeunes filles qui venaient me commander la suite, j’ai sauté le pas et je l’ai emprunté pendant mon stage.

 Lire plus

Zombillénium

tome3 tome2tome 1Zombillénium, d’Arthur de Pins, 3 tomes, 2010 – 2013

Quel est le point commun entre un syndicaliste squelettique, des zombies en grève, une apprentie sorcière, un malheureux humain suicidaire et un patron buveur de sang ? Arthur de Pins, pardi.

Même si vous ne connaissez pas le nom de ce monsieur, vous connaissez forcément un de ses travaux. Si vous feuilletez de temps à autre, disons par exemple chez le coiffeur, des magazines populaires, vous avez pu apercevoir certaines de ses pubs ; si vous avez des enfants, vous retrouverez ses traits de crayons et d’humour dans la série Magic (diffusée sur France 3 et Canal J) ; et si vous n’êtes pas dans les deux précédents cas, ne cherchez plus vous avez déjà feuilleté ses ouvrages sur le sexe dans les rayons BD de la librairie du coin.

magic_01

« It’s a kind of magic », un générique très … « Queen »

 Mais aujourd’hui, je ne vais point vous parler de pub, de télé ou de sexe, non. Moi, je vais vous parler de Zombies (avec le Z majuscule parce que ça fait toujours plus classe). Qu’on se le dise, les zombies ça existe depuis pas mal de temps, ça existait même avant que le nom soit inventé (merci M. Romero qui a popularisé ce terme). Mais depuis peu, on en croise à toutes les sauces, que ce soit Walking dead ou encore World War Z et j’en passe, on en voit partout. Alors parler d’une énième BD de zombies est-ce vraiment intéressant ?

Oui, oui, oui et encore trois fois oui. Car, comme son nom ne l’indique pas, Zombillénium n’est pas qu’une BD de zombies. En tout et pour tout, les zombies doivent tenir la vedette sur deux planches. Mais séchez vos larmes, vous les fanas de morts-vivants, Zombillénium a bien plus à vous offrir.

Lire plus

Les Ours de Casterman

A la base pas forcément fan d’histoires d’ours, je me suis rendu compte à la lecture de plusieurs albums de chez Casterman, que certains me tenaient à cœur et que, sans le faire exprès, les personnages principaux en étaient des ours.

Alors plutôt que de faire un article pour chacun de ces albums, j’ai eu envie de les regrouper, pour vous faire aimer à vous aussi les ours de chez Casterman. En prime, je vous offre en photo, un défilé littéraire tenu avec brio par mon ours en peluche (je fais ce que je veux, c’est mon article ! ).

GrandOursTout commence avec Grand Ours de François Place.

C’est l’histoire de Kaor, né sous la bienveillance de l’esprit de l’Ours, au temps des premiers humains. Kaor va grandir doucement au sein de son peuple. Un jour, il est prêt et peut enfin aller chasser avec les hommes de la tribu. Mais il rencontre Tanda, la « grande femelle blanche tête boisée », qui lui interdit à jamais de tuer une tête boisée. Kaor se verra rejeté de sa tribu car il ne ramènera jamais de sa vie de la bonne viande. Il part donc à l’aventure et rencontre de nouveaux humains. Il va apprendre à grandir autrement avec eux. L’esprit de l’Ours sera toujours auprès de lui, le protégera et le guidera lorsque ses choix se feront difficiles.

C’est un récit simple, pur, avec des mots justes et délicatement choisis. Un conte d’ailleurs, qui nous emmène sur la terre de nos ancêtres. Pour apprendre à choisir le bon chemin et surtout que rien n’est jamais perdu, on peut toujours bifurquer et devenir un homme bon. Spiritualité et ouverture aux autres sont les clefs pour bien grandir.

C’est plus une histoire illustrée qu’un album, mais il est tout de même accessible à des jeunes. En lecture avec le parent, il est parfait également. Comme histoire à lire le soir, en plusieurs fois, c’est un délice.

Le récit est prenant, mais les illustrations sont également pleines d’émotion. Elles nous plongent dans le monde de Kaor, et les traits parfois brouillons rendent pourtant les scènes encore plus réalistes.

Un récit pour les lecteurs de 8 ans ou plus, mais la lecture aux plus petits n’est pas interdite !Lire plus

La Quête d’Ewilan

Couverture EwilanLa Quête d’Ewilan de Pierre Bottero, 2003, chez Rageot

« C’est un grand classique, dans la lignée du Seigneur des anneaux, la relève de J.R. Tolkien commence là », ai-je entendu à l’université à propos de La Quête d’Ewilan. ——- « Wouah, cette trilogie doit vraiment être splendide, il faut que j’aille l’acheter tout de suite pour enrichir mon petit cerveau », me suis-je dis illico. ——- Achat de l’intégrale, installation confortable dans le lit, une petite tasse de thé et c’est parti pour une nouvelle expérience-plaisir, pensais-je.

Quelques jours plus tard, dernières pages lues, laborieusement, avec beaucoup de séances d’arrachage de cheveux et une vérification à faire dans mes notes de cours : est-ce que mon professeur a réellement parlé de cette œuvre en termes si élogieux ? Malheureusement pour moi oui. Et les premiers retours des étudiants, qui se sont jetés sur ce livre comme moi, sont également très positifs.

D’accord. C’est que ça doit être moi qui cloche. Je n’ai pas compris le sens profond et le génie de cette œuvre. Ou alors, c’est parce que j’ai le droit d’avoir mon propre avis, détaché des cours que je suis, et de ne pas être en accord avec tout ce que m’enseigne la faculté ? Ah ben oui, finalement ça doit être ça. Mais quand même, je suis le seul écho négatif de tout mon entourage pour le moment.

En cherchant bien, j’en ai trouvé des réfractaires à La Quête d’Ewilan. Seulement ils étaient un peu moins kamikazes que moi : ils ont lu les premières pages, n’ont pas accroché du tout et ont abandonné. Et bien si j’avais su, j’aurais fait pareil. Mais j’avais acheté l’intégrale, alors il fallait rentabiliser. Je souhaite tout de même travailler dans l’univers du livre jeunesse, alors il faut que j’enrichisse ma culture personnelle. Et puis après tout, les professeurs ont dit que c’était bien, alors je lui laisse une chance à Monsieur Bottero et je me dis que cela ne peut aller qu’en s’améliorant.

Lire plus

Les Chroniques de Spiderwick

 Les Chroniques de Spiderwickde Holly Black et Tony DiTerlizzi. (5 tomes).

9782266138451

Préparez votre âme d’enfant, réveillez votre côté aventurier, je vous emmène dans le Monde Invisible.

Tout commence par un abandon. Celui du père Grace qui fuit ses responsabilités, loin de ses enfants et de sa femme. Cette dernière doit alors faire face à quelques problèmes financiers, et n’a d’autre choix que d’emménager dans une vieille bicoque familiale.
La maison, aussi âgée que délabrée, appartient à une tante éloignée, Lucinda Spiderwick, enfermée depuis peu dans un asile psychiatrique. On la dit folle, et dangereuse. Pourtant, la maman Grace est ravie de renouer avec l’héritage familial, et elle tente tant bien que mal de composer avec cette étrange maison qui menace de s’écrouler sous chacun de leur pas. Mallory, l’ainée, ainsi que Jared et Simon, les jumeaux, ne sont, en revanche, pas vraiment enchantés par leur nouvelle situation. D’autant plus qu’il semble se passer de drôles de choses dans la maison. Des disparitions d’objets, des bruits suspects, et autres bizarreries rythment désormais leur quotidien.
Qui peut donc bien leur en vouloir ? Jared tente de percer le mystère, et tombe par hasard sur un vieux grimoire poussiéreux. Ecrit par son arrière-grand oncle, Arthur Spiderwick, le grimoire renferme en fait de précieuses informations concernant un Monde Invisible. Un monde qui se cacherait tout autour de nous, et qui serait peuplé, entre autres, par des farfadets, des trolls et autres joyeuseries fantastiques.
En bon petit garçon moderne, Jared n’y croit pas une seconde, mais lorsqu’il se fait attaquer avec sa sœur par une bande de gobelins énervés, il doit bien se rendre à l’évidence : le Monde Invisible existe, et les créatures qui le peuplent ne sont pas toutes bienveillantes.

Lire plus

Jargon littéraire n°1 : Fantastique vs Fantasy

Parce que le jargon littéraire est parfois compliqué et que l’on se demande souvent pourquoi il y a tant de mots de vocabulaire différents pour définir des objets si proches, un petit récap’ s’impose pour se mettre les idées au clair et que vous compreniez parfois mieux nos articles.

 

Différence entre le fantastique et la fantasy :

 

Le merveilleux :

Le merveilleux est à la base de notre littérature fantastique et de fantasy actuelle, c’est pourquoi nous commençons par sa définition.

Une histoire merveilleuse se caractérise par son appartenance au surnaturel et à la magie. Le merveilleux existe depuis la nuit des temps à travers les premiers récits religieux par exemple (ou la mythologie). L’intervention d’un dieu ou d’un démon était de l’ordre du merveilleux et était acceptée par la société comme allant de soi.

Sa forme littéraire principale est le conte de fée qui suit cette croyance en quelque chose de surnaturel : le monde magique, peuplé d’êtres féeriques, est considéré comme un monde « normal » ou rien n’étonne le lecteur. Le surnaturel est ici accepté d’emblée.

Exemples :

  • Les contes de fées (Perrault, Grimm, Andersen…)
  • Les fables (Esope, Phèdre, Jean de la Fontaine..)
  • Les mythes
  • Les épopées (L’Iliade, L’Odyssée, épopée arthurienne…)

 

Le fantastique :

Le fantastique suit la veine du merveilleux. On y retrouve des créatures féeriques et des événements et éléments magiques. Mais cet aspect surnaturel n’est pas considéré comme normal et fait intrusion dans le cadre réaliste de l’histoire. Les personnages de l’histoire peuvent même rejeter ce surnaturel et celui-ci provoque une incompréhension et une angoisse (en tout cas dans un premier temps) chez le héros.

Le surnaturel n’est donc pas accepté d’emblée et peut n’être qu’une petite partie du récit. On peut le retrouver dans un livre policier ou romantique par exemple.

Exemples :

  • Dracula de Bram Stocker
  • Twilight de Stephenie Meyer
  • Frankenstein de Mary Shelley
  • L’étrange cas du docteur Jekyll et de M. Hyde de Robert Louis Stevenson

 

La fantasy :

Dans la fantasy (ou fantasie, mais surtout pas fantaisie), le surnaturel est accepté par les personnages et le lecteur, et régit le monde imaginaire. Mais il n’est pas forcément là d’emblée, comme dans le merveilleux, et peut surgir dans un monde normal, sans forcément susciter d’angoisse. On a régulièrement affaire à deux mondes qui cohabitent, un réel, un surnaturel.

Exemples :

  • Harry Potter de J.K. Rowling
  • La Quête d’Ewilan de Pierre Bottero
  • Le seigneur des anneaux de Tolkien
  • Eragon de Christopher Paolini

 

Ces essais de définitions sont donnés à titre personnel. Les avis divergent entre les spécialistes, les amoureux et les amateurs. Chacun de ces genres peut également être encore divisé en sous-genres, mais ce n’est pas notre propos ici.

Un peu de culture ne fait pas de mal mes loulous !

Percy Jackson

Percy Jackson, de Rick Riordan. Tomes 1 à 5

(ou le garçon qui, sans faire exprès, a énervé les dieux)

Percy Jackson Fr tome 1

Avouez que les meilleurs moments des cours de latin au collège étaient ceux où l’on étudiait la mythologie. Je sais pas vous, mais moi je trouvais les amours de Zeus terriblement plus attrayantes que les rosa, rosas et autre rosarum (soit dit en passant, malgré cinq ans de pratique, je n’ai jamais pu réciter correctement mes déclinaisons. Alors bon, je suis peut être pas une référence …).
Pour ceux qui auraient eu le bon flair de ne pas cocher la maudite case latin sur la feuille de choix qu’on vous présente en 6ème, n’ayez crainte je ne parlerai pas langue morte ici. Non, mais je parlerai mythologie, ce qui est, oh combien, plus intéressant.

Nul besoin d’avoir fait latin pour connaître Zeus, dieu principal du mont Olympe. Et si vous ne le connaissez pas, hé bien il n’est jamais trop tard pour apprendre et je connais le livre idéal pour cela.

Pour être complètement honnête c’est une saga, écrite par Rick Riordan : Percy Jakson. Elle se décline en quatre univers, mais ici, je ne parlerai que de la série de départ qui compte déjà cinq tomes. Non pas que j’ai la flemme mais je préfère ne pas parler de ce que je n’ai pas lu. Lire plus

Les deux gredins

deuxGredinsLes deux gredins, Roald Dahl (illustré par Quentin Blake), 1980

Compère Gredin a une affreuse barbe dégoûtante remplie des restes de ses repas. Commère Gredin a un œil de verre et l’air le plus méchant qu’on puisse imaginer. A eux deux, ils forment le couple le plus redoutable de tous les environs. Ils passent leurs journées à se faire des blagues plus odieuses les unes que les autres. Ils adorent la tarte aux oiseaux et gardent prisonnière une famille de singes.

Lire plus

Bienvenue à tous !

Bienvenue dans l’univers de Loulou & Coco !

Nous sommes deux passionnées de littérature de jeunesse et depuis quelques temps cela nous démangeait d’activer nos petits doigts, de ressortir nos plumes et de partager nos lectures.

Voici donc notre petit monde littéraire, revu et corrigé par nos soins à travers divers articles.

Armez-vous de vos lunettes et de vos marque-pages ; prenez place dans votre fauteuil favori et laissez-vous embarquer dans le Bazar Littéraire. Surprises, coups de cœur et coups de gueule seront au rendez-vous. Passionnés de littérature ou simples curieux, notre porte vous est ouverte. Partagez avec nous notre douce folie et notre humour ravageur (comment ça on n’est pas modeste ?)

Toujours pas conquis ? On vous laisse découvrir notre monde, vous nous en direz des nouvelles.


N’hésitez pas également à nous rejoindre sur facebook (c’est par ici, ou en cliquant directement sur le bouton à la droite de votre écran actuel) pour des avant-premières, des surprises, des anecdotes et encore plus de plaisir !

Les sorcières du beffroi

9782092551295FSLes sorcières du beffroi, de Kate Saunders, chez Nathan

Avouez que quand on dit « sorcière », il y a tout un tas de stéréotypes qui nous viennent en tête. Parfaitement madame, des clichés injustes et malheureux ! Qui a dit qu’une sorcière devait être moche, avec un nez pointu, des chaudrons à gogo, un balai volant et un chat noir ?! Kate Saunders sûrement. Ses sorcières du beffroi sont des stars outre manche, elles ont même une série télévisée, excusez du peu. De quoi faire rougir Harry Potter, je vous le dis. Mais qui sont donc ces sorcières ?

Lire plus