Skip to main content

Les Chroniques de Spiderwick

 Les Chroniques de Spiderwickde Holly Black et Tony DiTerlizzi. (5 tomes).

9782266138451

Préparez votre âme d’enfant, réveillez votre côté aventurier, je vous emmène dans le Monde Invisible.

Tout commence par un abandon. Celui du père Grace qui fuit ses responsabilités, loin de ses enfants et de sa femme. Cette dernière doit alors faire face à quelques problèmes financiers, et n’a d’autre choix que d’emménager dans une vieille bicoque familiale.
La maison, aussi âgée que délabrée, appartient à une tante éloignée, Lucinda Spiderwick, enfermée depuis peu dans un asile psychiatrique. On la dit folle, et dangereuse. Pourtant, la maman Grace est ravie de renouer avec l’héritage familial, et elle tente tant bien que mal de composer avec cette étrange maison qui menace de s’écrouler sous chacun de leur pas. Mallory, l’ainée, ainsi que Jared et Simon, les jumeaux, ne sont, en revanche, pas vraiment enchantés par leur nouvelle situation. D’autant plus qu’il semble se passer de drôles de choses dans la maison. Des disparitions d’objets, des bruits suspects, et autres bizarreries rythment désormais leur quotidien.
Qui peut donc bien leur en vouloir ? Jared tente de percer le mystère, et tombe par hasard sur un vieux grimoire poussiéreux. Ecrit par son arrière-grand oncle, Arthur Spiderwick, le grimoire renferme en fait de précieuses informations concernant un Monde Invisible. Un monde qui se cacherait tout autour de nous, et qui serait peuplé, entre autres, par des farfadets, des trolls et autres joyeuseries fantastiques.
En bon petit garçon moderne, Jared n’y croit pas une seconde, mais lorsqu’il se fait attaquer avec sa sœur par une bande de gobelins énervés, il doit bien se rendre à l’évidence : le Monde Invisible existe, et les créatures qui le peuplent ne sont pas toutes bienveillantes.

Lire plus

Jargon littéraire n°1 : Fantastique vs Fantasy

Parce que le jargon littéraire est parfois compliqué et que l’on se demande souvent pourquoi il y a tant de mots de vocabulaire différents pour définir des objets si proches, un petit récap’ s’impose pour se mettre les idées au clair et que vous compreniez parfois mieux nos articles.

 

Différence entre le fantastique et la fantasy :

 

Le merveilleux :

Le merveilleux est à la base de notre littérature fantastique et de fantasy actuelle, c’est pourquoi nous commençons par sa définition.

Une histoire merveilleuse se caractérise par son appartenance au surnaturel et à la magie. Le merveilleux existe depuis la nuit des temps à travers les premiers récits religieux par exemple (ou la mythologie). L’intervention d’un dieu ou d’un démon était de l’ordre du merveilleux et était acceptée par la société comme allant de soi.

Sa forme littéraire principale est le conte de fée qui suit cette croyance en quelque chose de surnaturel : le monde magique, peuplé d’êtres féeriques, est considéré comme un monde « normal » ou rien n’étonne le lecteur. Le surnaturel est ici accepté d’emblée.

Exemples :

  • Les contes de fées (Perrault, Grimm, Andersen…)
  • Les fables (Esope, Phèdre, Jean de la Fontaine..)
  • Les mythes
  • Les épopées (L’Iliade, L’Odyssée, épopée arthurienne…)

 

Le fantastique :

Le fantastique suit la veine du merveilleux. On y retrouve des créatures féeriques et des événements et éléments magiques. Mais cet aspect surnaturel n’est pas considéré comme normal et fait intrusion dans le cadre réaliste de l’histoire. Les personnages de l’histoire peuvent même rejeter ce surnaturel et celui-ci provoque une incompréhension et une angoisse (en tout cas dans un premier temps) chez le héros.

Le surnaturel n’est donc pas accepté d’emblée et peut n’être qu’une petite partie du récit. On peut le retrouver dans un livre policier ou romantique par exemple.

Exemples :

  • Dracula de Bram Stocker
  • Twilight de Stephenie Meyer
  • Frankenstein de Mary Shelley
  • L’étrange cas du docteur Jekyll et de M. Hyde de Robert Louis Stevenson

 

La fantasy :

Dans la fantasy (ou fantasie, mais surtout pas fantaisie), le surnaturel est accepté par les personnages et le lecteur, et régit le monde imaginaire. Mais il n’est pas forcément là d’emblée, comme dans le merveilleux, et peut surgir dans un monde normal, sans forcément susciter d’angoisse. On a régulièrement affaire à deux mondes qui cohabitent, un réel, un surnaturel.

Exemples :

  • Harry Potter de J.K. Rowling
  • La Quête d’Ewilan de Pierre Bottero
  • Le seigneur des anneaux de Tolkien
  • Eragon de Christopher Paolini

 

Ces essais de définitions sont donnés à titre personnel. Les avis divergent entre les spécialistes, les amoureux et les amateurs. Chacun de ces genres peut également être encore divisé en sous-genres, mais ce n’est pas notre propos ici.

Un peu de culture ne fait pas de mal mes loulous !

Percy Jackson

Percy Jackson, de Rick Riordan. Tomes 1 à 5

(ou le garçon qui, sans faire exprès, a énervé les dieux)

Percy Jackson Fr tome 1

Avouez que les meilleurs moments des cours de latin au collège étaient ceux où l’on étudiait la mythologie. Je sais pas vous, mais moi je trouvais les amours de Zeus terriblement plus attrayantes que les rosa, rosas et autre rosarum (soit dit en passant, malgré cinq ans de pratique, je n’ai jamais pu réciter correctement mes déclinaisons. Alors bon, je suis peut être pas une référence …).
Pour ceux qui auraient eu le bon flair de ne pas cocher la maudite case latin sur la feuille de choix qu’on vous présente en 6ème, n’ayez crainte je ne parlerai pas langue morte ici. Non, mais je parlerai mythologie, ce qui est, oh combien, plus intéressant.

Nul besoin d’avoir fait latin pour connaître Zeus, dieu principal du mont Olympe. Et si vous ne le connaissez pas, hé bien il n’est jamais trop tard pour apprendre et je connais le livre idéal pour cela.

Pour être complètement honnête c’est une saga, écrite par Rick Riordan : Percy Jakson. Elle se décline en quatre univers, mais ici, je ne parlerai que de la série de départ qui compte déjà cinq tomes. Non pas que j’ai la flemme mais je préfère ne pas parler de ce que je n’ai pas lu. Lire plus

Les deux gredins

deuxGredinsLes deux gredins, Roald Dahl (illustré par Quentin Blake), 1980

Compère Gredin a une affreuse barbe dégoûtante remplie des restes de ses repas. Commère Gredin a un œil de verre et l’air le plus méchant qu’on puisse imaginer. A eux deux, ils forment le couple le plus redoutable de tous les environs. Ils passent leurs journées à se faire des blagues plus odieuses les unes que les autres. Ils adorent la tarte aux oiseaux et gardent prisonnière une famille de singes.

Lire plus

Bienvenue à tous !

Bienvenue dans l’univers de Loulou & Coco !

Nous sommes deux passionnées de littérature de jeunesse et depuis quelques temps cela nous démangeait d’activer nos petits doigts, de ressortir nos plumes et de partager nos lectures.

Voici donc notre petit monde littéraire, revu et corrigé par nos soins à travers divers articles.

Armez-vous de vos lunettes et de vos marque-pages ; prenez place dans votre fauteuil favori et laissez-vous embarquer dans le Bazar Littéraire. Surprises, coups de cœur et coups de gueule seront au rendez-vous. Passionnés de littérature ou simples curieux, notre porte vous est ouverte. Partagez avec nous notre douce folie et notre humour ravageur (comment ça on n’est pas modeste ?)

Toujours pas conquis ? On vous laisse découvrir notre monde, vous nous en direz des nouvelles.


N’hésitez pas également à nous rejoindre sur facebook (c’est par ici, ou en cliquant directement sur le bouton à la droite de votre écran actuel) pour des avant-premières, des surprises, des anecdotes et encore plus de plaisir !

Les sorcières du beffroi

9782092551295FSLes sorcières du beffroi, de Kate Saunders, chez Nathan

Avouez que quand on dit « sorcière », il y a tout un tas de stéréotypes qui nous viennent en tête. Parfaitement madame, des clichés injustes et malheureux ! Qui a dit qu’une sorcière devait être moche, avec un nez pointu, des chaudrons à gogo, un balai volant et un chat noir ?! Kate Saunders sûrement. Ses sorcières du beffroi sont des stars outre manche, elles ont même une série télévisée, excusez du peu. De quoi faire rougir Harry Potter, je vous le dis. Mais qui sont donc ces sorcières ?

Lire plus

Harry Potter

couverture_esHarry Potter de J.K. Rowling. Tomes 1 à 7.

Pouah. Vous allez nous dire que franchement pour un nouveau blog sur la littérature jeunesse, parler de Harry Potter c’est comme rouler en scooter avec un casque de solex[1]. Oui mais voilà, parler de littérature jeunesse sans parler de Harry Potter, c’est comme des épinards sans crème, c’est moche et c’est pas bon. Allez promis après celle-là on arrête les comparaisons foireuses.

Harry Potter, kézako ?

« Je vous parle d’une époque que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaîîîître » …. Ça y est, on y est. Vous ne sentez pas ce fébrile sentiment qui vous court sur l’échine ? Celui d’être témoin d’un événement extraordinaire ? Vous devriez, car voici venir le temps de la fin.

Lire plus

Puis-je laisser mon enfant choisir sa lecture sans craindre pour sa santé mentale ?

Soyons francs, j’ai adoré mon stage. Des collègues sympas, une super ambiance, du boulot à gogo, oui mais voilà ça m’a aussi fait prendre conscience de la dure réalité du marché.

On nous dit que les jeunes ne lisent plus. Je dis FAUX. Ce sont leurs parents qui n’y croient plus. Pendant quatre mois, j’ai vu des enfants de 6 à 17 ans qui trainaient dans les rayons des livres plein les bras ou qui lisaient en attendant leurs parents. J’ai vu ces mêmes parents respecter le choix de lecture de leur progéniture et leur fierté en passant en caisse. Vous rendez vous compte : leur enfant lisait !

Mais j’ai surtout vu le côté obscur de la littérature jeunesse, celui qui vous fait relativiser votre enthousiasme face à votre (futur) métier. Laissez-moi vous conter cette immersion.

Lire plus

Les Carnets de Cerise – Tomes 1 et 2

Couv_171787Les carnets de Cerise, Joris Chamblain (scénario) et Aurélie Neyret (illustratrice), aux éditions Soleil.

Tome 1 : Le zoo pétrifié / Tome 2 : Le livre d’Hector

Cerise a dix ans et demi, et veut devenir romancière. Elle a une imagination débordante, deux copines qui ont du mal à la suivre, un œil affûté pour repérer le moindre petit détail inhabituel et le transformer en grande aventure. En vraie petite détective, elle analyse ses découvertes et parvient toujours à ses fins. Son but ultime reste le même : rendre les gens heureux.

Nous, celui qui nous a rendu heureuses, c’est Joris Chamblain. Rencontré au salon du livre jeunesse à Montreuil en décembre 2013, il nous a gâté, avec deux magnifiques dédicaces ! Drôle, bavard et à l’aise avec ses fans, il est très accessible et c’est très agréable de rencontrer un auteur comme ça.

Lire plus

Le Chevalier Noir

 Le Chevalier NoirLe Chevalier Noir de Michael Escoffier (auteur) et Stéphane Sénégas (illustrateur), 2014, chez Frimousse.

Il était une fois, un preux chevalier qui venait au secours d’une malheureuse princesse coincée en haut d’une tour…

Malheureuse ? Vraiment ? Qui a dit que la princesse avait envie de descendre de sa tour pour rejoindre le chevalier ? Pas elle en tout cas !

On se retrouve face à un chevalier bien arrogant et une princesse un peu hystérique. De quoi pimenter le conte de fée classique. Autant vous dire que cela ne finit pas par un « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

Lire plus