Skip to main content

Mon père, chasseur de monstres de Stéphane Sénégas

IMG_0104Mon père, chasseur de monstres de Stéphane Sénégas, aux éditions Danger Public, collection Les mots à l’endroit

La lecture est une évidence pour moi. Ce sera une évidence que de partager ma passion avec mon enfant, de lui construire sa petite bibliothèque, de lui lire une histoire le soir, de lui réserver un budget-livres tous les mois et de l’inscrire à la médiathèque dès qu’il tiendra sur ses gambettes.

Mais si ce n’était pas une évidence pour lui ? Bon déjà, il pourrait ne pas aimer lire, tout simplement. Mais il pourrait aussi, comme beaucoup d’enfants, avoir des problèmes avec le langage. Et s’il était dyslexique ? Est-ce qu’un enfant dyslexique est condamné à ne pas aimer lire et à souffrir à chaque mot lu ?

Depuis de nombreuses années, les pays scandinaves et les Pays-Bas se penchent beaucoup plus que nous, français, sur les problèmes de la dyslexie. Mais nous ne sommes pas non plus les derniers et commençons à avoir de l’intérêt pour les enfants souffrant de ce problème.

En 2006, la maison d’édition Danger Public, s’associe à une orthophoniste et crée la toute première collection d’albums spécialement pensée pour les enfants dyslexiques : Les mots à l’endroit.

En savoir plus

L’Amulette de Samarcande, de Jonathan Stroud

L’Amulette de Samarcande de Jonathan Stroud

51ERZ5KJJSL__SY344_BO1,204,203,200_

Aujourd’hui parlons bien, parlons magie. Enfin non, parlons plutôt magie à Londres, deux éléments qui me tiennent à cœur. Car ce n’est un secret pour personne, cette ville fait partie de mes endroits préférés sur Terre (juste après mon lit). Aussi, entamais-je avec enthousiasme le premier tome de la trilogie de Bartiméus. Seulement voilà, l’enthousiasme, c’est comme un soufflé, s’il n’y a rien pour le porter ça tombe rapidement à plat. Dommage parce que les ingrédients avaient ici l’air vachement appétissants.

En savoir plus

Le Prince des nuages, Tome 1 : Le Blueberry

Le prince des nuages – Livre 1 : Le Blueberry, de Christophe Galfard, illustré par Vincent Dutrait, paru chez Pocket Jeunesse en 2009.

Blueberry

Portée par mon exaltation face à la trilogie L’épreuve, j’ai décidé de tenter l’aventure avec un autre roman de science-fiction, qui n’est pas mon genre de prédilection habituellement. Mon choix s’est porté sur Le prince des nuages de Christophe Galfard. Dans un premier temps, j’ai choisi ce livre parce que j’étais contente de voir que c’était un auteur français. Dans un deuxième temps, c’est parce que je reste très attachée aux albums et donc aux illustrations, et ce roman m’a tapé dans l’œil à la librairie. La couverture est très belle et laisse rêveur. Mais les dessins ne s’arrêtent pas là et j’ai eu la bonne surprise de voir que le roman lui-même était agrémenté d’illustrations toutes les 3 à 5 pages. De plus, la quatrième de couverture nous indique que cette trilogie a reçu trois prix, en littérature jeunesse, mais aussi en littérature scientifique ! Intriguée je l’ai donc acheté.

En savoir plus

La Ligne Verte de Stephen King

La Ligne verte de Stephen King (édition Livre de Poche, 2008)

9782253122920-T

Je vous vois déjà, derrière votre ordinateur, les yeux révulsés et prêts à vous exclamer : « Mon Dieu, du Stephen King, elle veut traumatiser nos enfants. » Rassurez-vous, je vais vous parler du côté « gentillet » de King, non point de son côté obscur. Enfin, gentillet n’est pas véritablement le bon mot. Disons plutôt de son côté « non-traumatisant ».

En savoir plus

Les bandes dessinées éducatives pour comprendre les mythes, de Yvan Pommaux.

IMG_0100

Les mythes et les légendes ont forgé de nombreuses croyances qui sont encore d’actualité. Ces récits font partie intégrante de notre patrimoine culturel. L’occident et l’orient n’ont pas forcément les mêmes, pourtant ils se croisent souvent. Seulement, c’est parfois enseigné à l’école de façon pas très encourageante, voire déprimante. Pourtant, il existe de très beaux livres documentaires ou des romans, retraçant la vie des héros mythologiques et légendaires. Mais tous les enfants ne sont pas fans de la lecture de documentaires et beaucoup sont réticents, à un certain âge, à la lecture de romans.

Pas de panique, je vous ai trouvé la solution ! Yvan Pommaux, grand écrivain et illustrateur pour la jeunesse, a mis son talent au service de l’éducation. Non content d’avoir déjà certains de ses livres sur les listes de références des cycles 2 et 3 de l’école primaire, il a décidé de raconter 5 mythes et légendes sous forme de bandes dessinées (sa forme de narration de prédilection) ! De quoi contenter petits et grands ! Du ludique, de la détente, mais aussi de l’apprentissage.

En savoir plus

Le saviez-vous #1 : Spécial Harry Potter – n°1

how-to-draw-the-hogwarts-crest_1_000000019594_5

Nous, la magie, elle ne nous a jamais quittées et pour cette raison Harry Potter tient une place particulière dans notre cœur. Alors pour inaugurer notre espace détente, on a fait appel à lui et il a accepté de nous livrer quelques secrets bien gardés.

  • Harry Potter est né dans l’esprit de J.K Rowling lors d’un voyage en train, alors que ce dernier avait plus de quatre heures de retard. Comme quoi les retards SNCF, ça peut avoir du bon.
  • J.K Rowling a pendant un temps souffert de dépression, ce qui lui a inspiré les détraqueurs.
Tout s'explique ...

Tout s’explique …

  • Spoiler ! A la fin du cinquième tome, c’est M. Weasley qui devait mourir et non ce cher parrain qu’était Sirius Black.
  • Dolores Ombrage, affreuse barbie obèse à tendance psychotique, a été considérée par Stephen King, le maître de l’horreur absolu, comme étant « le meilleur personnage maléfique inventé depuis Hannibal Lecteur ».
Rien que son sourire est suspect

Rien que son sourire est suspect

  • Le manuscrit d’Harry Potter a été refusé par plus d’une dizaine de maisons d’édition anglaises. Alors à tous les auteurs en herbe, ne perdez pas espoir.
man-jumps-from-window-o

Lorsqu’un éditeur qui a refusé le manuscrit d’Harry Potter découvre les derniers chiffres de la saga.

 

  • Tom Felton, interprète de Drago Malefoy, a été à l’origine d’un petit trafic de bonbons. Il a en effet vite découvert que les costumes de Pouddlard offraient à leurs porteurs de larges poches pouvant contenir pas mal de sucreries. Les costumiers ont dû coudre les poches quelques temps après cette découverte.
  • J.K Rowling est à ce jour la seule milliardaire à avoir perdu ce statut « à cause » de ses dons massifs envers les associations.
  • D’ailleurs, elle a créé sa propre association, Lumos, qui milite pour la fin du placement systématique des enfants en institutions. Pour plus d’informations, c’est dans cette vidéo que ça se passe.

Harry Potter a été plus que sympa puisque nous avons encore plein d’infos pour vous, mais ça sera pour une prochaine fois.

Bonne détente !

Les traductions de mes livres préférés sont-elles fiables ?

51OFj4Y8dLL


 

N’avez vous jamais lu un livre et vous êtes dit « mon dieu que c’est mal écrit » ? Et si l’affirmation exacte était plutôt : « mon dieu que c’est mal traduit » ? (Si c’était un livre français, là on ne peut rien faire pour vous).
Car oui, un livre mal traduit est un plaisir-lecture gâché. A travers plusieurs exemples, nous allons vous démontrer comment les traducteurs peuvent faire notre joie ou notre désarroi.

En savoir plus

Emilie Soleil, douceur et luminosité

Pour passer une bonne journée, je vous présente mon petit coup de cœur pour deux albums très poétiques, écrits par Emilie Soleil.

Petit Prince

Grand Roi, Grande Reine et Petit Prince, illustré par Christine Davenier, 2012, chez Casterman

Petit Prince vient de naître. Ses parents, Grand Roi et Grande Reine, sont les plus heureux du monde. Pour honorer la venue de Petit Prince, ils décident de faire venir du monde entier des plantes plus extraordinaires les unes que les autres, des oiseaux splendides et de construire de somptueuses fontaines, pour élaborer un magnifique jardin. Les plantes grandiront en même temps que Petit Prince et feront son bonheur, pensent-ils. Quand vient le jour de montrer son cadeau à Petit Prince, ses parents sont tout excités. Mais quand ils poussent le portail du jardin, toutes les plantes sont fanées, les oiseaux malheureux et des fontaines ne coule aucune eau ! En faisant le tour du jardin et en écoutant les plaintes des végétaux et sculptures, les souverains comprennent qu’un espace vert n’est pas fait pour être enfermé derrière des grilles et n’accueillir qu’un petit bambin. C’est décidé, le jardin de Petit Prince deviendra le « jardin de tous ». En plus de s’épanouir dans la nature, Petit Prince s’y fera des amis.

Ce texte très poétique est une magnifique ode à la nature. Un texte doux et des paroles justes pour un monde idyllique. Les illustrations sont splendides. Les couleurs pâles correspondent tout à fait à l’univers de cette histoire et renforcent sa poésie. Le trait de crayon, parfois brouillon, mais toujours fin, enchante chaque page. Texte et dessins forment une harmonie parfaite.

A lire sans modération, presque comme une chanson.

En savoir plus

Les Lutins urbains

Les Lutins urbains de Renaud Marhic (éditions du Ptit Louis)

Les-lutins-urbains

Il y a quelques semaines, nous avons reçu un drôle de message sur facebook. Des lutins, tout droit sortis d’on ne sait où, nous proposaient un deal en or. Ne vous inquiétez pas, il n’était pas question de trafic de lait de licorne (quoi que ça doit avoir bon goût), mais de livres voyageurs. Le concept ? Ces charmants lutins nous proposaient de recevoir les deux premiers tomes de leurs aventures et de les renvoyer à l’expéditeur sitôt la lecture terminée pour qu’ils aillent rejoindre d’autres blogueurs. Le concept est sympathique, mais qu’en est-il des livres en eux-mêmes ?

En savoir plus

Des loups, des p’tits loups et des loulous

Nous sommes en deuil, mais la vie doit continuer. Nous posterons donc nos articles normalement. Un peu de gaieté dans ce monde sans pitié ne pourra faire que du bien. Une petite parenthèse de douceur, dans les bras d’une grosse brute.
Nous sommes Charlie.



Finalement, il était bien sympathique cet article sur les Ours de Casterman. Et si on recommençait ? Cette fois, je vous fais découvrir des albums dont l’un des personnages principaux est un loup. Stupides, malins, méchants, gentils, les loups ont adopté toutes les facettes en littérature de jeunesse. Aujourd’hui je vous présente mes préférés, mes petits coups de cœur, ceux qui me font rire. Ils ne sont pas tous tirés du même éditeur, pour encore plus de plaisir dans le choix !

 

WP_20141023_004Le loup qui voulait changer de couleur et Le loup qui ne voulait plus marcher d’Orianne Lallemand (texte) et Eléonore Thuillier (dessins), chez Auzou.

Je vous présente ici deux tomes tirés d’une série parue chez Auzou. Cette série nous présente un petit loup noir qui veut ou ne veut pas faire un tas de choses. Il veut, par exemple, se trouver une amoureuse ou faire le tour du monde, mais il a toujours du mal à arriver à ses fins. Il trouve tout de même toujours une solution, qui souvent le ramène à son problème de départ. A la base c’est une petite série pour les 4-6 ans au format carré et à la couverture « moelleuse ». Mais devant le succès rencontré, cette série se décline aujourd’hui et Auzou a sorti une collection parallèle, pour les plus petits (0 à 3 ans), où un p’tit loup apprend à bien se comporter et découvre la vie avec beaucoup de finesse. On peut également retrouver les tomes originaux en plus grand format, mais aussi souvent en coffret, par thèmes et agrémentés de gadgets (peluches, figurines…). Des cahiers de coloriages et d’activités commencent à se faire.

J’ai craqué et acheté un coffret avec une mignonne-adorable-toute-douce peluche du loup. Dans le premier tome, Loup veut changer de couleur parce qu’il ne s’aime pas en noir. Il va donc tout tenter pour se métamorphoser. Mais ce n’est pas si simple et il finit par se rendre compte qu’être un loup noir ce n’est pas si mal. Dans le second, Loup en a marre de marcher et il va s’essayer à divers transports. Mais quand on est maladroit, ce n’est pas évident de s’adapter. Finalement, les pieds ce n’est pas si mal pour se déplacer.

Avec humour et douceur, ces albums abordent des thèmes sur la différence mais aussi sur les caprices des enfants et montrent la bonne attitude à adopter. Les dessins, avec quelques collages rigolos, sont simples et mignons.

Ces deux tomes en particulier sont vraiment sympas, mais toute la série et ses dérivés sont bien. Cela rend le personnage accessible à tous.En savoir plus