Percy Jackson, de Rick Riordan. Tomes 1 à 5

(ou le garçon qui, sans faire exprès, a énervé les dieux)

Percy Jackson Fr tome 1

Avouez que les meilleurs moments des cours de latin au collège étaient ceux où l’on étudiait la mythologie. Je sais pas vous, mais moi je trouvais les amours de Zeus terriblement plus attrayantes que les rosa, rosas et autre rosarum (soit dit en passant, malgré cinq ans de pratique, je n’ai jamais pu réciter correctement mes déclinaisons. Alors bon, je suis peut être pas une référence …).
Pour ceux qui auraient eu le bon flair de ne pas cocher la maudite case latin sur la feuille de choix qu’on vous présente en 6ème, n’ayez crainte je ne parlerai pas langue morte ici. Non, mais je parlerai mythologie, ce qui est, oh combien, plus intéressant.

Nul besoin d’avoir fait latin pour connaître Zeus, dieu principal du mont Olympe. Et si vous ne le connaissez pas, hé bien il n’est jamais trop tard pour apprendre et je connais le livre idéal pour cela.

Pour être complètement honnête c’est une saga, écrite par Rick Riordan : Percy Jakson. Elle se décline en quatre univers, mais ici, je ne parlerai que de la série de départ qui compte déjà cinq tomes. Non pas que j’ai la flemme mais je préfère ne pas parler de ce que je n’ai pas lu.
Nommé après un héros grec (le célèbre Persée), Percy a douze ans et une estime de soi au fin fond de ses chaussettes trouées. Normal lorsqu’on est collégien et qu’on souffre d’une dyslexie sévère. Lors d’une sortie scolaire au musée, il se fait attaquer par une de ses professeures qui se transforme en créature morbide à ailes et dents pointues. Cela ne va certainement pas l’aider à surmonter ses angoisses scolaires, et encore Percy n’est pas au bout de ses surprises.
Sauvé de justesse par son meilleur ami et son professeur préféré, Percy découvre alors qu’il est un demi-dieu, fils issu de l’union d’un dieu ,et d’une humaine et que sa vie est en danger. Pour survivre, il doit se rendre dans une colonie. On ne peut pas dire qu’il soit fou de joie, mais il relativise en apprenant que cette colonie est faite pour les gens comme lui.
Malheureusement, il perd un être cher sur la route, et ne commence pas son séjour sous les meilleurs auspices. En plus, Percy n’apprécie guère la vie en communauté, encore moins lorsqu’on lui annonce que les dieux le tiennent pour responsable du vol de l’éclair de Zeus. Il ne sait pas à quoi ça ressemble, ni même pourquoi on le soupçonne, mais il n’a alors plus que quelques semaines pour retrouver l’objet et ainsi prouver son innocence. Aidé par un satyre, sorte de bouc doté de la parole, et de la belle Annabeth, rencontrée à la colonie, Percy se lance dans sa première quête qui le mènera jusqu’aux confins des enfers.

L'expression ton meilleur ami en robe de mariée prend tout son sens ici

L’expression ton meilleur ami en robe de mariée prend tout son sens ici

Même en en ayant autant dit (essayez de le dire à haute voix pour voir, c’est pas facile), il reste énormément de choses à découvrir dans ces romans. Le fil conducteur de la saga sera un complot visant à détruire les dieux de l’Olympe et vous tiendra en haleine pendant les cinq tomes sans souci.
Ce qui est amusant ici, c’est que l’humour et l’action sont aussi bien dosés que la partie historique. On apprend dans ce livre, certes, mais jamais de manière barbante.
Après, il est vrai que les puristes de la mythologie grecque crieront au scandale. Je ne m’en étais pas rendu compte lors de ma première lecture (sûrement trop occupée à plonger dans les aventures de Percy), mais effectivement certaines notions mythologiques sont mélangées, voire erronées. Mais qu’importe, l’ensemble fonctionne très bien et pour une première approche de la mythologie grecque c’est un régal. Pour une personne qui, comme moi, aime beaucoup la mythologie sans forcément être calée dans ce domaine, je dis foncez !

Pour les curieux, la saga de Rick Riordan se poursuit avec les aventures de la famille Kane en pleine mythologie égyptienne, et des aventures très romaines dans les Héros de l’Olympe (pour avoir lu le premier tome uniquement, je dirais que c’est plus brouillon peut-être que Percy Jackson, même si on retrouve avec plaisir certains personnages). Dernièrement, Percy Jackson a aussi envahi l’univers comics et l’univers du cinéma. Les deux premiers tomes ont déjà été adaptés. Mais si vous n’avez pas aimé les films, je vous dirais une chose très importante (et peut-être même que je vais vous la redire à d’autres occasions) : Ne vous arrêtez pas aux films, ils ne reflètent pas et ne reflèteront jamais l’univers d’un roman !

Faut bien avouer que les anglais savent bien faire les choses - surtout les coffrets d'intégrales

Faut bien avouer que les anglais savent bien faire les choses – surtout les coffrets d’intégrales

Le Recap’ :

Points positifs :

    • une saga très cohérente qui sait tisser entre ses tomes des liens très forts qui font que l’on croit en ce monde mythique.
    • les références à la mythologie sont vraiment présentes partout et ça donne envie d’en savoir plus.
    • les dieux sont très humains, avec des problèmes tout aussi humains mais dont l’immortalité perturbe un peu l’esprit. C’est le côté attractif de la saga mais aussi la bouffée d’humour.

Points négatifs :

  • une tendance au survol ou à l’approximation de certains mythes.

 Salut les cocos !