Cette année, pour l’une de nos fêtes préférées, on vous a chacune concocté un petit bestiaire de nos créatures favorites d’Halloween ! Un petit condensé de ce que l’on en retient, principalement dans la littérature de jeunesse. Alors, à vos déguisements ! Et si vous n’avez pas encore trouvé le vôtre, inspirez vous de la liste qui suit !

 

LES FANTÔMES

Qui sont-ils :

Contrairement à beaucoup de créatures fantastiques qui sont nées avec le mal, qui se sont transformées de leur vivant ou ont été créées par autrui, le fantôme est un personnage qui a eu une vie normale, mais n’a pas eu un passage conventionnel vers la mort. C’est un être qui revient après son décès, pour hanter une personne qui lui a fait du mal, parce qu’il estime ne pas avoir finit sa mission sur terre, ou parce qu’il est perdu et ne sait pas où aller. Il peut aussi aimer cet état et ne pas vouloir suivre « la lumière blanche ». Il n’est pas foncièrement méchant à la base, mais une rancœur non résolue de son vivant peut le rendre très irritable quand il revient après sa mort.

La plupart du temps, il est représenté de façon translucide dans les films. C’est une représentation de la personne qu’il était, mais floue, un peu comme du gaz. Il flotte dans l’air et se déplace soit très vite, soit hyper lentement. Le fantôme peut aussi être une simple figure pâle et blanche, pas vraiment identifiable. On peut passer au travers, expérience plutôt désagréable.

Il n’est pas toujours visible pour les vivants et seules les personnes réceptives à l’au-delà les perçoivent. C’est pourquoi il n’est pas forcément dangereux pour les personnes qui ne le voient pas.

On peut en distinguer de différentes sortes, comme les poltergeists, les esprits frappeurs ou les revenants. Ils n’ont pas tous les mêmes buts, mais il n’est pas l’heure ici de vous en parler.

Des fantômes connus :

Dame blanche
Les dames blanches :
annonciatrices de malheur, elles apparaissent à des moments et dans des lieux pour le moins étranges. Elles annoncent le plus souvent la mort ou viennent perturber une personne dans le but de la voir mourir. Comme les auto-stoppeuses que l’on croit voir sur le bord de la route (ou en plein milieu) et qui nous font tourner le volant brusquement pour finir dans le ravin.

Casper
Casper :
ce petit fantôme sort du lot. Il « vit » avec ses trois oncles qui voudraient lui faire accomplir des choses abominables envers les vivants. Mais Casper est un gentil fantôme dont le but est plutôt de se lier d’amitié avec les vivants pour avoir de la compagnie.

Pour se déguiser en fantômes en moins de deux :

Un bon vieux drap blanc avec deux trous pour les yeux. Enfin, les trous sont optionnels, vous pouvez aussi corser votre chasse aux bonbons en y allant à l’aveugle !

Lectures fantômesques pour tous les âges :

Billy Brouillard fantômes   BD : L’encyclopédie curieuse et bizarre par Billy Brouillard, volume 1 : Les fantômes, de Guillaume Bianco, aux éditions Soleil, collection Métamorphose.

Pacôme le fantômeAlbum : Pacôme le fantôme de Jacques Duquennoy chez Albin Michel jeunesse (plusieurs tomes).

Peggy SueRoman : Peggy Sue et les fantômes de Serge Brussolo chez Plon ou Pocket jeunesse (plusieurs tomes).

71vOrtYSvILRoman : Lockwood & Co de Jonathan Stroud chez Albin Michel, collection Wiz (plusieurs tomes, dont le n°1 à consulter par ici).

 

LA FAUCHEUSE

Qui est-elle :

Théoriquement, il n’y a qu’une faucheuse. Il ne peut y en avoir qu’une, puisque c’est elle qui vient prendre les âmes de tout le monde, lorsque l’heure de la fin approche. Il semblerait en effet que ce soit la même partout. Mais bon, personne n’est encore revenu avec des infos et aucun point de comparaison ne peut être fait. Peut-être un jour…

Elle est appelée la faucheuse car elle est là pour faucher votre âme et c’est d’ailleurs à l’aide d’une grande faux qu’elle vient faire son travail. Outil qui l’aide à séparer l’âme du corps, pour mieux vous emporter dans son monde. Dans certaines histoires, elle possède également un chariot qu’elle tire derrière elle, où elle entasse ses « clients ». Et c’est le bruit du grincement de ce chariot qui permet de la reconnaître à son approche.

Elle est encapuchonnée dans une grande cape noire qui traîne ou flotte (selon les versions) derrière elle (nommée aussi « manteau de la mort ») et son visage est soit non-visible, soit représenté par un crâne humain. Dès le premier abord, on se doute qu’elle n’est donc pas venue pour copiner.

Inutile d’essayer de lui échapper, si vous la voyez c’est que c’est déjà trop tard. Et si vous essayez de la berner, au final votre mort sera pire que celle qui vous était prévue : en témoignent deux des frères Peverell (cf Harry Potter).

Des faucheuses connues :

Puisqu’il n’y en a qu’une théoriquement, on ne peut réellement citer différentes faucheuses. Cependant, elle porte divers noms selon les régions. Peut-être avez-vous d’ailleurs plus l’habitude de la rencontrer sous l’un de ses pseudonymes :

  • Ankou (en Breton)
  • Anubis (en Egyptien)
  • Pluton (en Romain)
  • Thanatos (en Grec)
  • Yama (en Hindou)

Pour se déguiser en faucheuse en un tour de main :

Un grand drap noir, un bout de bois avec un morceau de carton gris au bout (ben oui, on ne va pas vous conseiller de trouver une vraie faux tout de même…) et du maquillage ou un masque pour la tête de mort. En ce qui concerne le potentiel chariot, on va peut-être s’en passer, ce n’est pas très pratique pour aller réclamer des bonbons aux portes (à moins que vous ayez l’intention d’en ramener trois tonnes).

Lectures fauchiesque pour tous les âges :

IMG_0148 BD : Bigouden, tome 1 : L’Ankou, de Stan Silas chez EP éditions (article à découvrir par ici).

La petite mortBD : La petite mort de Davy Mourier chez Delcourt (trilogie tordante sur le fils de la faucheuse, qui ne veut pas suivre les traces du paternel, mais souhaite devenir fleuriste).

 

LES MAISONS HANTEES

Que sont-elles :

Les maisons hantées sont de vieilles bâtisses abandonnées depuis de nombreuses années, dans lesquelles les maîtres de maison sont revenus sous forme de fantômes. La plupart du temps, un drame est venu frapper la famille qui habitait entre les murs, ce qui fait de ce lieu un endroit hanté. Soit un ou des membres de la famille refusent de partir et restent sous forme de fantôme. Soit une malédiction frappe la maison et tous les nouveaux habitants en feront les frais.

On reconnaît les bâtiments hantés car ils sont souvent seuls au milieu de nulle part, ils ressemblent (ou sont) de vieux châteaux, ils commencent à se délabrer et les habitants du coin vous disent de ne surtout pas y aller. Si vous vous en approchez, vous commencerez à vous sentir mal ; vous pourrez peut-être même apercevoir une silhouette à travers une fenêtre au loin…

De nos jours, puisque tout se modernise, la maison hantée aussi. Ça peut être un appartement cossu en plein milieu de Manhattan. Alors attention lors de votre prochain déménagement, ne choisissez pas votre habitation à la légère, sait-on jamais…

Des maisons hantées connues :

Maison hantée de Hem
Toutes deux issues du département du Nord, Coco et Loulou ne pouvaient pas passer à côté de leur maison hantée régionale. À Hem, près de Villeneuve d’Ascq (non loin de Lille – il faut bien qu’on situe les choses pour ceux qui ne connaissent pas), un enfant serait mort dans une grande bâtisse. Depuis, les nombreux habitants qui s’y sont succédés ont vite repliés bagages car terrorisés par des pleurs d’enfants constants la nuit…

Maison hantée Disney

C’était impossible de ne pas citer la fameuse maison hantée du parc de Disneyland Paris, en grandes fans de cet univers que nous sommes ! Bon, ok, elle ne compte pas vraiment, c’est un superbe train fantômes en réalité. Mais tout de même, elle vaut le coup d’œil.

Pour se déguiser en maison hantée :

Bon, le déguisement intégral en maison hantée n’est pas des plus aisés à réaliser, on y consent. Mais mettez-y un peu de bonne volonté ! Un carton, des crayons, des ciseaux, et vous pouvez réussir à faire quelque chose ! Sinon, décorez votre propre maison, c’est sympa aussi. Pas de matériel ? Vous avez forcément du papier toilette chez vous, non ? Bon, ben voilà, vous lancez les rouleaux au hasard pour accrocher des bandes en hauteur et c’est fait !

Lectures de maisons hantées pour tous les âges :

Le manoir hanté    Album : Le manoir hanté de Florent Lepeytre et Virginie Vidal aux éditions Deux Coqs d’Or.

910dFij8ohLRoman : Le Manoir d’Evelyne Brisou-Pellen chez Bayard jeunesse (critique à lire par ici).

La maison hantéeAlbum : La maison hantée de Jan Pienkowski paru chez Nathan.

 

LES MOMIES

Qui sont-elles :

Associées à l’univers de l’Egypte, les momies se sont pourtant répandues dans le monde entier. Ce sont les restes des personnes défuntes, enterrées dans les profondeurs des pyramides et, comme leur nom l’indique, qui sont momifiées. C’est-à-dire qu’on les a bien nettoyées de l’intérieur, puis on a mis plein de produits conservateurs et on a enrubanné le tout dans des bandelettes pour que ça tienne bien.

Ça part d’un bon sentiment à la base, mais le problème c’est qu’elles ont peut-être été trop bien conservées puisqu’elles sont revenues d’entre les morts ! Elles ont longtemps erré dans les tréfonds des pyramides avant de réussir à s’échapper. Certaines sont d’ailleurs rancunières et cherchent à faire du mal aux personnes qu’elles rencontrent, tandis que d’autres, seules depuis trop longtemps, cherchent à faire ami-ami. Mais avec la tête qu’elles ont (et l’odeur qu’elles dégagent) ce n’est pas chose facile.

Quand ce ne sont pas des personnages horribles, les momies sont souvent drôles. Elles enchaînent les gags car elles sont maladroites. En même temps, comment voulez-vous marcher correctement quand vous avez des bouts de bandelettes qui se glissent sous vos pieds et vous font trébucher, ou qui passent devant vos yeux et vous empêchent de voir où vous allez ?!

Quelques momies :

Difficile de reconnaître qui se cache derrière ce tas de bandelettes tout moisi. Pour essayer de vous surprendre quelque peu, nous n’allons pas parler des momies classiques. Voici deux cas particuliers de momies :

momie moine

On retrouve de par le monde des moines bouddhistes momifiés qui, selon les croyants, ne seraient pas morts. Ils seraient juste en état de méditation, dans le but d’atteindre le nirvana. Quand il sera atteint, ils reviendront parmi les vivants pour répandre leur sagesse. Bon, pour le moment, aucun n’est revenu (on se demande pourquoi…).

momie chat

Les Egyptiens ne momifiaient pas que les pharaons ou autres personnes importantes. Ils enrubannaient également certains animaux, notamment les chats qui étaient considérés comme sacrés pour eux. L’animal pouvait être momifié pour le « plaisir » de son maître, mais aussi pour l’accompagner dans l’au-delà et qu’il ne soit pas seul.

Pour se déguiser en momies en deux temps trois mouvements :

Vous reste-t-il un peu de papier toilette, après avoir décoré votre maison pour Halloween ? Parfait ! Utilisez le reste pour vous entortiller dedans et devenir une merveilleuse momie. Le plus c’est que vous ne sentirez pas mauvais et pourrez même être molletonné selon le papier toilette choisi…

Lectures momiesques pour tous les âges :

La malédiction de la momie    Roman : La malédiction de la momie chez Gallimard jeunesse (un livre dont vous êtes le héros).

La colère de la momieRoman : La colère de la momie de R.L. Stine chez Bayard, collection Chair de poule.

Tintin et les 7 boules de cristalBD : Tintin et les 7 boules de cristal de Hergé, chez Casterman.

 

Joyeux Halloween les loulous !