Saga Rebelles (vo : The Luxe) :
            Rebelles, Rumeurs, Tricheuses, Vénéneuses, 
d’Anna Godbersen

 

rebelles

Quatre héroïnes, quatre destins à jamais bouleversés dans l’Amérique du 19ème siècle.

De belles robes, c’est d’abord ça qui m’a attirée sur les couvertures. Parce que, oui, je l’assume parfaitement, j’ai toujours voulu me draper comme dans l’ancien temps, quand vos fesses étaient cachées sous des volutes de tissus et que votre poitrine semblait empressée de dire bonjour au voisin. Hum, hum. Bon peut-être pas jusque là, mais passons. Si je suis restée, c’est surtout pour l’intrigue.

Trahison, meurtre, sentiment naissant, grossesse honteuse, argent et complot, ce n’est qu’un bref aperçu de ce que l’on peut trouver dans cette belle saga.

Quatre tomes en tout qui nous racontent l’histoire des sœurs Holland, aussi belles que différentes, de leur amie Penelope Hayes, très avide de chantage, et de leur servante Caroline, très avide de monter en société. Ces quatre jeunes femmes vont se croiser et s’affronter tout au long de leur vie et de la saga, pour le meilleur mais surtout le pire.

 

Il est difficile de raconter l’histoire sans spoiler, mais pour vous, je vais essayer :

Le premier tome débute par l’enterrement de l’ainée Holland, Elizabeth. Tout le monde se lamente sur le terrible accident qui a coûté la vie à cette perle de la bonne société newyorkaise. Tous ? Non. Penelope, sa chère amie depuis toujours, ne pleure pas, elle se réjouit. Cette soudaine disparition lui laisse enfin le champ libre pour conquérir le coeur d’Henri, le malheureux fiancé d’Elizabeth. A moins que la cadette Holland ne mette le grapin dessus avant ? En ce cas, « l’accident » n’aurait servi à rien. D’ailleurs, était-ce vraiment un accident ?

 

 Raconté comme cela, on dirait un épisode des « Feux de l’amour », je vous l’accorde. Mais un épisode tellement plus crédible. Le fait que l’intrigue se déroule sur quatre tomes lui laisse le temps de se développer et de rendre les personnages terriblement humains et complexes à la fois. Et pour les allergiques aux histoires d’amour, comme moi, pas de panique, les intrigues secondaires sont tout aussi palpitantes.

L’univers des livres est assez glamour, même si l’auteur n’a pas lésiné sur le côté historique de l’intrigue. Les descriptions de New York au temps des calèches sont hyper réalistes, et on pourrait s’y croire. Le style d’écriture est fluide, ce qui permet de lire les livres très rapidement.

 

Le récap’ :

Points positifs :

  • Une ambiance « so old » qui ravira les amateurs de belles architectures, de belles réceptions et de belles robes.
  • Chaque chapitre commence par une citation d’un journal d’époque. C’est le moment idéal pour réviser sa bienséance.
  • Quatre héroïnes qui ne se ressemblent pas et qui ont chacune des intrigues différentes. Cela vous donne l’occasion de choisir votre camp.
  • Des rebondissements surprenants.

 Points négatifs :

  • Un univers très typé féminin qui, dès la couverture, repousse les garçons.
  • Quelques clichés déjà vus mais qui n’enlèvent pas le plaisir de lecture.

 

Bonne lecture les cocos  !

 


 

Bonus : Le tome 1 vient de sortir en format poche. De quoi (re)découvrir la saga sans se ruiner.