Les années précédentes, pour Halloween, nous vous avons parlé de nos peurs les plus profondes, de nos sorties spéciales horreur, de nos livres coups de cœur pour frissonner, et des monstres classiques pour vous déguiser et aller demander des bonbons. Pour changer un peu du côté littéraire, cette année nous vous proposons plutôt une sélection filmique à regarder seul·e, entre ami·es ou en famille. On vous propose une sélection très hétéroclite puisque chacune y met ses goûts personnels, comme ça il y en aura pour toutes les âmes, sensibles ou non ! Et pour plus deux fois plus de bonheur, deux articles ! Loulou vous présente les siens ce matin, Coco reviendra cet après-midi.

La sélection de Loulou

Personnellement, comme je vous le disais à Halloween dernier, je ne suis pas friande de films d’horreur purs et simples. C’est un coup à ce que je ne dorme plus pendant une semaine, que je me méfie de toutes les ombres et que je crie au moindre courant d’air. Du coup, je vous ai sélectionné des films plutôt softs, souvent humoristiques, histoire de dédramatiser cette période de l’année traumatisante pour moi.

The Dead Don’t Die de Jim Jarmusch (2019)

Dans la petite ville paisible de campagne de Centerville, les habitants sont attaqués par des zombies. Trois policiers et une mystérieuse Écossaise vont faire équipe pour tenter de les vaincre.

Avec son casting de rêve (Bill Muray, Adam Driver, Tilda Swinton et Chloë Sevigny), je ne pouvais qu’aller le voir au cinéma. Je dois avouer que j’en suis sortie complétement déboussolée… J’ai attendu pendant tout le film que quelque chose se passe, qu’il y ait un peu d’action. Le synopsis, très court et ne laissant rien paraître aurait dû me mettre la puce à l’oreille (et apparemment le réalisateur est d’un naturel loufoque dans ses productions, mais je ne le connaissais pas). Et pourtant, je l’ai quand même aimé. Il n’y a pas d’action, on a l’impression que c’est une promenade tranquille et que les 4 protagonistes ne s’en font pas plus que ça pour leur vie, ça se finit très bizarrement, mais le casting a fait que j’ai bien accroché.

Bienvenue à Zombieland de Ruben Fleischer (2009) + Retour à Zombieland (2019)

A la suite d’une mutation du virus de la vache folle, la majorité des humains ont été transformés en zombies. Mais quelque uns subsistent. C’est le cas de Columbus, étudiant, Tallahassee, vieux briscard un peu dingue, et de deux jeunes filles pas si innocentes : Wichita et Little Rock. Après un début de film où Columbus énumère avec ironie les règles pour survivre en terre zombie, et des épisodes où les filles en font voir de toutes les couleurs aux garçons, les quatre personnages vont finir par devoir s’allier s’ils veulent survivre au parc d’attraction dans lequel ils se retrouvent et qui est infesté de morts-vivants.

Un casting de rêve également, avec Woody Harrelson, Jesse Eisenberg, Emma Stone et Abigail Breslin. Un film très drôle, qui vous aidera à dédramatiser complètement si jamais une invasion zombie survient. La suite, sortie seulement hier au cinéma, 10 ans après le premier volet, promet d’être tout aussi hilarante.

Warm Bodies de Jonathan Levine (2013)

R est un zombie qui semble conscient de sa condition de mort-vivant. Un jour qu’il part chasser en compagnie de ses semblables, ils attaquent un groupe d’humains. Bien qu’il ne souhaite pas leur faire de mal, R ne peut pas réprimer la faim commune aux zombies et agresse donc Perry, un jeune homme dont il dévore le cerveau. Non seulement le meilleur morceau mais également une manière de s’approprier ses souvenirs, ses pensées et ses idées pour se sentir à nouveau humain. C’est alors qu’il se concentre sur Julie, la petite amie de Perry et sans réfléchir, la protège de la voracité de ses compagnons. Au fil des jours, la jeune femme réveille chez lui des sentiments oubliés depuis longtemps quand elle-même découvre chez ce zombie différent autre chose qu’un regard vide et des gestes de momie.

Bon, je ne dis pas qu’en cas d’invasion zombie cela vous fera aimer ces créatures, mais le film est au final très drôle sous un certain angle et il change la donne parmi tous les blockbusters américains du genre. A éviter de voir en amoureux, parce qu’il ne va pas vous donner envie de faire des câlins ensuite.

Zombillénium d’Arthur de Pins et Alexis Ducord (2017)

Dans le parc d’attractions d’épouvante Zombillénium, les monstres ont le blues. Non seulement, zombies, vampires, loups garous et autres démons sont de vrais monstres dont l’âme appartient au Diable à jamais, mais en plus ils sont fatigués de leur job, fatigués de devoir divertir des humains consuméristes, voyeuristes et égoïstes, bref, fatigués de la vie de bureau en général, surtout quand celle-ci est partie pour durer une éternité…

Tiré de la série de bande-dessinées d’Arthur de Pins, ce film avait tout pour me séduire, puisque j’ai adoré les BD. Malheureusement, je n’ai pas été plus emballée que ça… Cependant, je le place volontiers dans ma sélection car il peut être pas mal pour faire une soirée Halloween avec des plus jeunes.

Je ne m’en étais pas rendu compte, mais ma sélection est très zombiesque en réalité. Du coup, je vous propose tout de même deux autres choix, et un peu plus sanglant ou cauchemardesque.

Quelques minutes après minuit de Juan Antonio Bayona et Patrick Ness (2016-2017)

Conor O’Malley est un jeune garçon qui doit affronter au quotidien la terrible maladie de sa mère. Il est également confronté à l’intimidation de ses camarades d’école et à la fermeté de sa grand-mère. Pour fuir son quotidien, il s’échappe alors chaque nuit dans un univers peuplé de créatures extraordinaires. C’est dans ce monde imaginaire qu’il va apprendre le courage et affronter la solitude.

Il n’est pas fait pour être un film d’horreur à la base. Mais sincèrement, il est très bien réalisé, les créatures sont superbes et l’ambiance très angoissante. Il peut donc largement être regardé en tant que film épouvante pour Halloween. Surtout quand on comprend le lien avec le quotidien, il y a de quoi faire froid dans le dos. Critique du livre dont il est adapté à découvrir par ici.

Mon dernier choix ne se porte pas sur un film en particulier, mais sur un artiste en général (réalisateur, scénariste, producteur et acteur américain) : M. Night Shyamalan. Si vous ne savez pas quoi regarder pour Halloween, vous pouvez piocher dans la liste de films de cet homme, le choix sera forcément bon. Pas horreur pure, mais angoisse garantie, notamment parce que tout est toujours lié au quotidien actuel et se rapproche dangereusement de vécus réels. Si, si, vous le connaissez forcément. Il a notamment fait Sixième sens (1999) ou encore la trilogie Incassable (2000), Split (2017) et Glass (2019). Personnellement, si je ne devais en choisir qu’un à vous conseiller pour Halloween, ce serait Le village (2004). Découvert à mon adolescence, il m’a bien foutu la trouille. La fin est parfaite.

Bonne séance les loulous !