Skip to main content

Contes remaniés

Bon, le confinement va durer un bon moment si on a bien compris. Tous les 15 jours on va nous annoncer que c’est renouvelé pour 15 jours. A un moment ça va bien se finir, mais on ne sait pas quand. Du coup, on va quand même reprendre notre petite routine tranquille, histoire de ne pas se laisser dépayser. Si on a des idées entre-deux pour vous faire des articles spéciaux confinement, on ne se gênera pas, mais sinon, on reprend sur nos lectures classiques. Histoire de vous donner de quoi lire pendant ces heures interminables, mais aussi de quoi monter une PAL colossale et aller dévaliser votre médiathèque/librairie dès la reprise du cours de vie normal.

Pour se remettre dans le bain, on commence avec un grand classique de mes articles : une sélection d’albums de tel protagoniste dans littérature de jeunesse. Mais avec une petite différence cette fois-ci.

A travers la conception de tous mes opus sur tel ou tel personnage dans les albums pour la jeunesse, j’ai mis certaines de mes trouvailles de côté au fur et à mesure pour vous concocter une édition spéciale : les contes classiques pour la jeunesse revisités par nos auteurs-illustrateurs d’aujourd’hui. Ça y est, j’ai réussi à rassembler divers ouvrages qui me plaisaient bien et je vous les présente.

 

Lilas d’Yvan Pommaux, paru en 1995 à L’école des loisirs

Une femme hautaine et à l’air acariâtre accueille le célèbre détective John Chatterton dans son salon. Elle lui explique que sa belle-fille, aux cheveux noirs comme l’ébène, aux lèvres rouges comme le sang et à la peau blanche comme le lilas, a disparu. Ni une ni deux, le détective accepte l’enquête et part à la recherche de la jeune fille. Mais il sent vite qu’il y a anguille sous roche et que la belle-mère veut retrouver Lilas pour pouvoir mieux la tuer et ainsi ne pas avoir de rivale en terme de beauté.

Un chat comme détective, un gorille en tant que chasseur, un chien pour le prince, un guépard pour la belle-mère et un puissant tigre pour le père ? Nous sommes bien évidemment dans l’univers d’Yvan Pommaux et de celui de son célèbre détective chat noir (3 enquêtes tirées de contes classiques à son actif). Cette vision de Blanche-Neige nous offre un concept totalement décalé, entre la BD et l’album, et un genre adapté en enquête policière. Un très bon remaniement pour attirer un bon nombre de lecteur.

En savoir plus

Sacrées sorcières

Sacrées sorcières, de Roald Dahl, adapté en bande-dessinée par Pénélope Bagieu, paru chez Gallimard en janvier 2020

Impossible de passer à côté de la petite merveille que je vous présente aujourd’hui ! Réalisée par une prêtresse de la BD actuelle, suivant un texte d’un monstre sacré du roman jeunesse intemporel, pas moyen de ne pas avoir au moins une fois entre les mains cette œuvre sublime ! J’en fais un peu trop ? J’ai l’air un peu fanatique ? Meuh non, meuh non… Quoi que…

En même temps, comment ne pas résister à une adaptation du conte noir Sacrées sorcières, écrit par Roald Dahl en 1984, et remis au goût du jour par Pénélope Bagieu, qui nous a déjà séduit·es avec sa splendide Joséphine ou encore ses Culottées. Forcément, quand on associe l’auteur de mon enfance avec l’une des autrices/illustratrices qui m’a fait m’intéresser à ce qu’est réellement le féminisme, mon cœur ne pouvait que fondre.

En savoir plus

Mécaniques fatales

Mécaniques fatales de Philip Reeve, paru chez Gallimard en 2003

Tome 1

Le 12 décembre prochain, le film Mortal Engins va sortir au cinéma. Un film de science-fiction et d’action, qui, peu de gens le savent, est en réalité tiré d’un roman pour adolescents paru il y a quelques années. Il est donc inspiré du premier tome de la série Tom et Esther, traduit en français par Mécaniques fatales. Ma médiathèque regorgeant de pépites d’un autre temps, j’ai pu avec joie, découvrir le roman avant d’aller voir son adaptation au cinéma (et de pouvoir en faire un comparatif ensuite, bien évidemment).

 

De nombreux siècles après notre ère, la Terre n’est plus ce qu’elle était. La grande Guerre d’Une Heure a ravagé le monde, les humains s’étant entretuées à coup d’armes chimiques. Les villes ne sont plus statiques. Montées sur roues, elles sont devenues de monstrueuses locomopoles. Pour survivre, elles doivent se pourchasser les unes les autres, pour s’avaler, se démanteler et trouver des ressources. Après une dizaine d’années au repos, Londres repart à la conquête de nouvelles proies. Mais c’est sans compter Esther Shaw, qui compte bien déjouer les plans de Thaddeus Valentine et se venger du meurtre de ses parents. Malheureusement la jeune fille verra son plan échouer et se retrouvera jeter en Terra Incognita, avec le jeune Tom, apprenti historien, qui n’avait jamais mis les pieds sur la terre ferme. Un long périple les attend, pour que Tom retrouve sa ville et qu’Esther tue enfin Thaddeus.

En savoir plus

Le dernier livre de la jungle

Le dernier livre de la jungle de Stephen Desberg (scénario) et Henri Reculé (illustrations) chez Le Lombard (collection Polyptique)

Dernier livre jungle-Lombard-Desberg-Recule

Comme j’ai lu Le livre de la jungle de Kipling il y a peu de temps, cette bande dessinée trouvée dans les rayons de la médiathèque m’a intriguée. J’ai eu envie de voir comment cette histoire avait pu être retranscrite dans ce genre. Après les énormes différences que j’avais découvertes entre la version du dessin animé de Disney et le récit original (article à voir ici), qu’en est-il pour cette autre adaptation ? En plus, ça va me permettre de faire une autre comparaison quand j’aurai vu le film sous peu !

Le dernier livre de la jungle est un cycle en 4 tomes. On y découvre Mowgli, âgé, malade, qui décide de revenir aux sources, dans sa jungle tant aimée, pour finir sa vie. Mais il découvre une jungle appauvrie, où les animaux ne sont plus complètement en harmonie avec la nature et ont décidé, pour la plupart, de migrer vers un ailleurs plus riche. En effet, la jungle s’est amoindrie ; les hommes la conquiert de jour en jour et laissent de moins en moins de terrain à ses habitants premiers. Dans la maison où il a décidé de passer ses derniers instants, Mowgli rencontre Vigay, un petit indien adorable et qui a soif d’écouter les aventures du vieil homme. Ce dernier se confie à Vigay et lui raconte son enfance dans la jungle qu’il a connue.

 

En savoir plus