Skip to main content

L’écrivain abominable

L’écrivain abominable de Anne-Gaëlle Balpe (illustré par Ronan Badel), paru en février 2017 dans la collection Pépix des éditions Sarbacane

Je vous présente aujourd’hui un de mes achats effectués au salon du livre de Sainte Odile. Je n’avais absolument pas l’intention de l’acheter, mais quand je faisais la queue à la caisse pour payer déjà le monceau de livres que je tenais, il m’a fait de l’œil. D’abord la couverture, où je reconnaissais le trait de Ronan Badel, furieusement comique (je vous ai déjà parlé de lui dans mon article sur les loups). Puis le résumé de la quatrième de couverture :

« Manolo, les livres, c’est pas son truc. Alors, quand il apprend que la maîtresse a invité un écrivain célèbre, Roland Dale, à venir dans la classe, il s’apprête à passer LA PIRE journée de toute sa vie ! Mais il est encore loin de s’imaginer ce qui l’attend… »

J’étais toute contente parce que j’adore les bouquins où on parle soit d’enfants qui n’aiment pas les livres, soit qui les adorent. En somme, tout ce qui touche au livre. En plus, ça avait l’air d’être un genre de parodie du travail de Roald Dahl, ou bien au moins de présenter son personnage de façon comique, ou que le livre serait truffé de référence. Bref, c’est le nom de « Roland Dale » qui m’a décidée.

En savoir plus

Le dernier Elfe

Le dernier Elfe de Silvana de Mari, paru en 2010 pour la version Le livre de Poche jeunesse (2005 parution française originale)

Il y a deux mois maintenant je gagnais (je crois bien pour la première fois de ma vie), un concours sur internet, et pas des moindres puisque c’’était le concours livresque de Kube ! Tous ceux qui avaient déjà commandés une Kube avaient pu y participer. A la clef, des Kubes, mais aussi des goodies. Je fus chanceuse et remportais l’un des gros lots, une Kube gratuite ! Je m’empressais d’aller chercher mon précieux et de valider ma commande.

Puisque j’ai déjà fait un article plus précis sur mon avis en ce qui concerne cette box littéraire (par ici la visite), cela ne va pas être le sujet principal du moment. Je ne vais présenter que succinctement le contenu de la box, c’est sur le livre reçu que je vais me concentrer.

Cependant, j’ai profité d’un petit tour à la campagne pour prendre des photos bucoliques de ma box, je vous en fait donc profiter ! Appréciez, parce qu’avec la rosée du matin, j’ai mouillé mes affaires…

Finalement je suis bien contente d’avoir gagné cette Kube car mon avis change un peu par rapport à ce que j’en avais dit précédemment. Je trouvais la box un peu trop répétitive, avec toujours les mêmes goodies, déclinés seulement avec des couleurs différentes. Le crayon gris et le carnet d’émotions, je n’avais pas l’intention d’en faire la collection.

Et bien ces deux items ont disparu de la box que j’ai reçue, pour être remplacés par des goodies bien sympathiques. Dans cette box de fin de printemps, était mise à l’honneur la calligraphie asiatique ! Un très sympathique petit kit de découverte était fourni, avec pinceau adéquat, explications sur les tracés, une jolie carte style estampe et un cahier aux pages blanches pour s’entraîner. Evidemment, l’éternel marque-page et l’incontournable sachet de thé étaient présents aussi, mais ça on ne s’en lasse pas.

Une Kube vraiment sympathique dont je garde précieusement les accessoires.

En savoir plus

Shades of Magic

Shades of Magic de V.E Schwab

 

Coucou à tous !

Oui, vous ne rêvez pas, c’est bien moi, Coco. Après plus d’un mois de jeûne, dû à quelques soucis personnels et la préparation du concours de l’été (par ici), je suis de retour pour vous délecter à nouveau de mes découvertes littéraires.
Dans le même temps, j’ai envie de vous dire : on ne se débarrasse pas aussi facilement de moi niark niark niark

GIF

Alors, l’attente va-t-elle en valoir la peine ? Que vais-je donc bien pouvoir vous présenter pour mon grand retour ?
Le choix fut rude les amis, je dois bien l’avouer, mais il s’est finalement arrêté sur un livre plein de magie, de rebondissements et d’aventures. Et je sais que vous raffolez de ça !

Shades of Magic est sorti depuis trois semaines seulement, mais il a déjà fait chavirer le cœur de nombreux lecteurs avides de fantastique ! Pour ma part, même si j’adore la couverture très travaillée et superbe, je ne me serais sûrement pas laissée tenter par ce livre. D’ailleurs ma première réaction en le recevant, fut un simple « mouais ». Mais après l’article de Loulou, à retrouver ici, sur la box littéraire « Mille et un livres », j’ai voulu tenter l’expérience moi aussi (cela fera l’objet d’un futur article). C’est ainsi que dans la box de juin, j’ai eu le plaisir de découvrir Shades of Magic.

On me promettait un autre monde peuplé de créatures exquises, et on peut dire que j’ai été comblée.

En savoir plus

Cauchemars

Cauchemars, de Kirsten Miller et Jason Segel

Il y a quelques semaines, les éditions Bayard Jeunesse et Babelio se sont associés pour faire gagner, via facebook, un nouveau livre au titre bien charmant : Cauchemars. Pas convaincue pour un sou par mes chances de gagner, j’ai quand même participé. Grand bien m’en a pris puisque je fus l’une des trois gagnants.

Seulement voilà, si j’étais bien ravie d’avoir gagné ce livre (pour une fois que je gagne quelque chose), je n’étais qu’à moitié convaincue par celui-ci. Non pas que le résumé ne soit pas alléchant ou que la couverture soit moche, bien au contraire, mais c’est le nom apposé en haut du livre qui me dérangeait.
Jason Segel…. Si cela vous dit quelque chose, mais que vous n’arrivez pas à vous rappeler quoi, je vous donne quelques indices : acteur, USA, Marshall, Muppets, How I Met Your Mother. Oups, je pense que je vous ai carrément donné la solution 🙂 Hé oui, Jason Segel est essentiellement connu pour son rôle de Marshall dans la sitcom HIMYM.

Peut-être pas la photo la plus vendeuse, mais définitivement la photo la plus marrante !

J’étais fan de cette série et j’adorais son personnage, mais le voir se transformer en auteur pour enfants, hum, disons que j’étais un peu sceptique. Il vaut dire à ma décharge que la mode semble être à ces livres écrits par d’autres ou l’on appose pour faire bien le nom d’une célébrité. Je m’étais déjà fait avoir une fois (voir ici), je n’avais pas envie de récidiver !

C’est donc avec des chaussures de plomb que je suis entrée dans l’univers de Cauchemars, mais je les ai bien vite laissées sur le bord de la route !

En savoir plus

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire (Netflix)

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire (netflix, 2017)

Etant trop plongée dans ma (re)lecture de la saga Harry Potter, je n’ai malheureusement rien de littérairement neuf à vous faire découvrir cette semaine. Mais séchez vite vos larmes car à la place, j’ai trouvé de quoi occuper vos prochaines soirées ou nuits, ou journées … tout dépend de comment vous regardez vos séries.  

Car oui, aujourd’hui je vous amène du côté de la petite lucarne pour vous parler d’une adaptation toute récente : celle des Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire par Netflix !

Mon paradoxe préféré : regarder en anglais un livre que j’ai lu en français 🙂

Si vous n’avez pas passé les 5 dernières années enfermé dans une cave sans moyen de communication moderne, vous avez déjà dû entendre parler de Netflix, ce service de vidéos à la demande qui vous permet de regarder n’importe quels films, séries, documentaires, n’importe où et n’importe quand. Une petite révolution qui s’accompagne d’une politique de création très bien ficelée et très bien maîtrisée. Ainsi, chaque année, Netflix nous gratifie d’une bonne petite dizaine de créations originales, tous domaines confondus. Et la quantité ne rime pas forcément avec médiocrité (enfin, techniquement si, mais pour ce propos, ça ne m’arrange pas). Bon nombre de ces programmes sont excellents à regarder, et Loulou et moi même sommes totalement conquises par certains. 

Sachant tout cela, je ne pouvais que me réjouir de l’annonce de l’adaptation par Netflix d’une de mes sagas littéraires préférées. Je vous en avais d’ailleurs déjà parlé ici. Mais je suppose qu’une petite piqûre de rappel ne fera de mal à personne :

Les enfants Baudelaire avait tout pour être heureux : une maison chaleureuse, des parents aimants et une bibliothèque à faire pâlir d’envie n’importe quel lecteur. Mais à cause d’un terrible incendie, ils perdent tout. Désormais seuls, Klaus, Violette et Prunille devront apprendre très vite à utiliser leurs savoirs respectifs pour échapper au Comte Olaf, un homme malfaisant qui ne recule devant rien pour mettre la main sur leur colossal héritage. 
Les aventures des orphelins s’étendent sur pas moins de 13 romans et j’attendais chacun avec avidité. Car si les premiers étaient répétitifs (un nouveau tuteur, le comte Olaf qui se déguise, les enfants qui sont obligés de prouver que c’est bien lui, et la mort tragique du tuteur), les derniers offrent des aventures plus passionnantes avec l’apparition d’une société secrète très mystérieuse. 

Bien, maintenant que le contexte est posé, je vous laisse allumer vos télés. 

En savoir plus

Qui est là ? / Who’s there ?

Qui est là ? Who’s there ? de Dominique Curtiss et Muriel Gestin

Cette semaine, je vous emmène au Canada, où notre partenaire Chouette éditions vient de sortir tout un tas de nouveautés, très, très cool. Et comme nous sommes des filles très chouettes aussi, nous avons eu le droit d’y jeter un coup d’œil en exclusivité. On a sélectionné deux albums pour vous, mais pour faire durer le plaisir jusqu’au bout, ils vous seront présentés dans deux articles différents 🙂

Aujourd’hui donc, je vais me concentrer sur mon coup de cœur : un album bilingue pour familiariser les enfants avec l’anglais.

En savoir plus

Armstrong, L’extraordinaire voyage d’une souris sur la Lune

Armstrong, L’extraordinaire voyage d’une souris sur la Lune,
De Torben Kuhlmann


Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas présenté de coup de cœur en album. Mais aujourd’hui, j’ai enfin trouvé la perle rare qui a fait chavirer mon cœur. Des illustrations au scénario, en passant par la mise en page générale du livre, cet album est une pépite qui mérite toute votre attention.

J’ai découvert le travail de Torben Kuhlmann au détour d’un rayon, comme cela arrive bien souvent, et j’avais été très impressionnée par le travail graphique du livre. Dès la couverture, on a la sensation de découvrir un livre ancien, un carnet de voyage qui va nous raconter une histoire extraordinaire.

Et c’est exactement, ce qui ressortira de ma lecture.

En savoir plus

L’Epouvanteur

L’épouvanteur de Joseph Delaney

epouvanteur-tome1

Une fois n’est pas coutume : aujourd’hui je ne vais pas me concentrer sur un, deux ou trois livres, non, je vais vous parler de toute une saga fantastique plus que géniale : L’épouvanteur.
Cela faisait longtemps que je devais vous en parler : depuis 2014 en fait et cette sélection de noël ci. Mais je dois avouer que, au plus j’aime quelque chose, au plus il m’est difficile d’en parler en des termes concis et clairs : en bref, je pars dans tous les sens et j’ai horreur de ça. Alors oui, cet article a mis du temps à se construire, mais le voilà ! Il vaut mieux tard que jamais, n’est-ce pas ?

Vous l’aurez donc déjà compris à ce stade de l’article, j’aime L’épouvanteur. Ça fait peur, c’est fantastique, c’est bourré de sorcières et de créatures mythiques et, cerise sur le gâteau, les livres français sont très beaux à collectionner.

epouvanteur-tome-5

Avec un effet vieilli des plus réussi

Vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien, j’en ai encore plus dans mon chapeau (de sorcière) !

En savoir plus

Tek, l’Accro-Magnon des tablettes

Tek, l’Accro-Magnon des tablettes, de Patrick McDonnell

couverture

Nous sommes cernés ! Par quoi ? me répondez-vous, très pragmatiques. Par les écrans ! vous hurlais-je dessus avec 0 self-contrôle. 
Hum, c’est sur cette belle discussion imaginaire que j’ouvre le dernier article sur les Services de Presse (SP) des éditions Milan. Rappelez-vous : il y a quelques semaines, nous avions eu l’honneur de recevoir quatre livres de ce charmant éditeur, choisis par nos soins dans leurs nouveautés de la rentrée. Loulou vous a déjà chroniqué les autres livres (ici, ici et ici), c’est donc à moi que revient l’honneur de conclure avec Tek. Et ça tombe super bien, parce que c’est moi qui l’avait repéré dans le catalogue de l’éditeur, et il se trouve que j’ai eu très, mais alors, très très bon goût (j’ai toujours adoré le lancé de fleurs 🙂 ).  

En savoir plus