Skip to main content

POD

POD,de Stephen Wallenfels

pod couverture

 

Des vaisseaux, des extraterrestres, des épreuves de survie équivalentes à celles de Koh Lanta, ça vous donne envie ? Hé bien, ça tombe bien parce qu’aujourd’hui je vais vous présenter un livre de SF pour ado, POD, ou, comme je me suis amusée à le rebaptiser : « le jour où les aliens ont envahi la terre pour uniquement  jouer à un-deux-trois-soleil pendant un mois et faire galérer les humains au passage ».

Oui, bon à ce stade, ça doit être assez limpide, je n’ai pas vraiment aimé ma lecture, et je vais vous expliquer pourquoi …

En savoir plus

Ysée – Tome 3 : Le pas de la Dame blanche

Ysée-tome 3-brisou pellen-bayard-1ere couvYsée – Tome 3 : Le pas de la Dame blanche, de Evelyne Brisou-Pellen, paru chez Bayard en 2012

 

Nous avions laissé notre héroïne dans une situation bien difficile à la fin du tome 2. Ysée était bien arrivée à Lille avec Joffrey, mais après de malheureuses aventures, Jacques de Sansay, le père du jeune homme, était mort, et son fils se retrouve déshonoré. Il doit donc regagner sa place chez les nobles et pour cela devient chevalier errant en attendant de regagner ses titres en concourrant à des tournois ou combats. Ysée sera son écuyer, valet et ménestrel pour ce nouveau départ. Mais ce qu’ignore Ysée, c’est que Joffrey a compris qu’elle était une fille. Cependant, il compte garder ce secret encore un moment.

Quant à la quête d’Ysée pour trouver son père, cela n’avait été qu’un échec tout au long du tome 2. Malgré ses tentatives pour attirer l’attention de certains nobles et observer leur réaction afin de savoir si l’un d’eux pouvait être son père, pas de réponse pour le moment. Juste un indice fourni par une conversation qu’Ysée aura surprise entre le duc et sa femme : son père serait bien quelqu’un de la noblesse, mais qui ?

Au début du tome 3, un an s’est écoulé. Un an pendant lequel Ysée et Joffrey ont sillonné les routes dans l’espoir d’enchaîner les victoires qui permettront de redonner ses titres à Joffrey. Après une année passée loin des siens, Joffrey décide d’aller se recueillir sur la tombe de son père. Il y va seul et prévoit de retrouver Ysée un peu plus tard. Mais la jeune fille va tomber sur les Coquillards, qui souhaitent toujours prendre leur revanche. Elle s’enfuit donc, en laissant des indices à Joffrey sur l’endroit où la chercher. Après quelques péripéties, les deux jeunes gens arrivent à se retrouver. La deuxième partie importante du récit portera sur l’organisation d’un pas (un grand tournoi organisé par une personne qui se verra dans l’obligation d’affronter toutes les personnes qui veulent la défier) pour permettre à Joffrey d’enchaîner les combats sans l’inconvénient d’être sur les routes et ainsi retrouver grâce aux yeux des nobles plus rapidement.

Evidemment, à la fin de l’histoire on saura si Joffrey et Ysée restent sous le charme l’un de l’autre et si la jeune fille trouve enfin son père. Mais ça, c’est à vous de le découvrir.

En savoir plus

Ysée – Tome 2 : Les diamants bleus

Ysée-tome 2-brisou pellen-bayard-1ere couvYsée – Tome 2 : Les diamants bleus, d’Evelyne Brisou-Pellen, paru chez Bayard en 2011

 

On continue notre épopée avec la jeune Ysée et on passe au second tome ! Pour le tome 1, c’est par ici. Attention aux spoils : pour mieux comprendre le résumé du tome 2, je dois obligatoirement révéler quelques détails de la fin du tome 1 ci-dessous.

A la fin du Tome 1, Ysée avait été emmenée au couvent après un chantage des bénédictines qui lui avaient promis de relâcher sa mère et de ne plus porter d’accusation de sorcellerie sur elle. Ysée s’est enfuie du couvent grâce à l’aide de ses frères, et se dirige maintenant vers Dijon. Elle a choisi cette direction car elle pense pouvoir y trouver des indications sur son père. En effet, elle a trouvé des informations au couvent sur sa généalogie : elle, bébé, portant une fleur de lys, le symbole de Philippe Le Bon…

Sur le chemin, elle est accompagnée de son jeune frère Odet. Mais ils sont vite pris dans les filets de vagabonds qui kidnappent Ysée et laissent Odet seul.

Pour ne pas être tuée par les vagabonds, appelés Coquillards, Ysée leur faire croire qu’elle s’appelle Ysengrin et est donc un garçon. De plus, elle leur dit vouloir rejoindre leur bande en tant que crocheteur (qui déverrouille les serrures). Pendant un temps, elle va donc faire partie de cette bande de brigands et volera avec eux de pauvres paysans ou de riches marchands. Tout cela à contrecœur, mais elle ne peut pas faire autrement pour survivre. Puis, elle arrivera à se défaire de cette situation malsaine grâce au fils du seigneur de Sansay : Joffrey, le jeune homme qui a déjà fait chavirer son cœur. Ensemble, ils parcourront les routes pour rejoindre le père de Joffrey à Lille et vivront de nombreux déboires.

Ysée n’en oublie pas son objectif personnel final : réussir à rentrer à la cour pour se faufiler dans la noblesse et découvrir qui est son père.

 

Le tome 2 commence fort, puisqu’on est en plein dans l’action avec l’enlèvement d’Ysée par les Coquillards et son intégration parmi eux. Quand on lit en continue c’est donc vraiment sympathique de commencer sur les chapeaux de roues pour ne pas faire retomber le soufflet. Mais pour une lecture en décousue c’est aussi sympa de reprendre sur un rythme enlevé, sans trop de chichis avant pour replacer la situation. De toute façon, est prévu pour les lecteurs qui lisent en décousu, un résumé du tome précédent au tout début de celui-ci, élément toujours très appréciable (et qui devrait devenir obligatoire dans tous les livres…).

On reprend donc dans le vif du sujet, ce qui permet d’accrocher de suite. D’ailleurs ce tome est beaucoup plus aventureux et soutenu que le précédent. Ysée était restée jusque-là dans sa ville d’origine, même si elle avait fait un passage par le couvent, tandis que là elle va passer un bout de sa vie à l’extérieur à vivre des évènements plus dangereux les uns que les autres ou en tout cas plus rocambolesques. On change donc de décor sans cesse, pour le plus grand plaisir du lecteur qui est tenu en haleine.

En savoir plus

Dreamology de Lucy Keating // Prenez le contrôle #1

[Cet article est le résultat de notre premier « Prenez le contrôle ». Nous tenons à vous remercier pour l’engouement que ce petit sondage a suscité, et nous espérons bien vite recommencer.]

Dreamology, de Lucy Keating

dreamology cover

 

Le cerveau humain est l’organe le plus complexe du corps humain. Il nous est indispensable et pourtant nous ne savons presque rien de lui. Il contrôle nos émotions, nos paroles, nos gestes et … notre imagination.
L’imagination est ce qui rythme la vie d’Alice depuis sa plus tendre enfance. Pour fuir une bien triste réalité, elle s’est réfugiée dans ses rêves, et ce au sens propre. Car là où vous et moi rêvons d’éléphants roses et de nouilles chinoises avaleuses d’Homme, Alice, elle, rêve d’un charmant jeune homme qui lui fait vivre mille aventures extraordinaires. Nous n’avons pas tous les mêmes valeurs …

Déso ... pas déso :)

Alice sait que le jeune homme de ses rêves, Max, n’existe pas, mais elle ne peut s’empêcher de construire sa vie autour de lui. Aussi lorsque son père obtient un nouveau travail à Boston, elle décide d’enfin vivre sa vie au-delà de ses rêves. Mais c’est sans compter sa rencontre avec Max, jeune lycéen, copie conforme du Max de ses rêves….

En savoir plus

Ysée – Tome 1 : Le reliquaire d’argent

Ysée – Tome 1 : Le reliquaire d’argent, d’Evelyne Brisou-Pellen, paru chez Bayard en 2011

Ysée-tome 1-brisou pellen-bayard-1ere couv

En août dernier, Coco vous présentait Le Manoir d’Evelyne Brisou-Pellen (à zieuter ici), série à succès en cours d’écriture. En décembre, Coco faisait la queue pour les dédicaces de cette auteure au SLPJ (excursion à découvrir par ici). Intriguée, j’ai décidé d’acheter moi aussi un tome de cette série, de me le faire dédicacer et de le lire ensuite. Mais sur les étalages de livres de Bayard, je m’aperçois que Mme Brisou-Pellen a également sorti une trilogie chez eux : Ysée. Le résumé de la quatrième de couverture est très simple, mais cela m’a tout de suite plu. Un roman historique, situé en 1453, à priori sans côté fantastique. Pas dans mes lectures habituelles, mais c’est ce qui m’a justement attirée. Et puisque tout le monde dans la file d’attente a Le Manoir en main, je vais diversifier et j’achète finalement le tome 1 d’Ysée.

Aujourd’hui, je suis très contente de mon achat !

 

Avant de commencer à lire ce tome, j’ai cherché les tomes 2 et 3 sur le site de ma médiathèque, car j’ai horreur de commencer une série si je sais que je ne pourrais pas lire la suite immédiatement au cas où il me plaît (et je savais que je ne pourrais pas les acheter rapidement). J’ai été très impressionnée par le nombre de livres disponibles à la médiathèque écrit par Evelyne Brisou-Pellen.

Je me suis donc un peu plus penchée sur ce personnage et autant dire que son palmarès est impressionnant. Evelyne Brisou-Pellen a plus de 115 titres à son actif pour plus de 4 millions de ventes en librairies  et a reçu de nombreux prix pour différents ouvrages. Elle est aujourd’hui considérée comme l’un des auteurs français jeunesse les plus lus et elle est la spécialiste française du roman historique. Dans chaque ouvrage ou série qu’elle écrit, elle explore un univers différent, une époque différente, des personnages variés… Elle a une force d’imagination et d’écriture incroyable et qui, apparemment, est loin de se tarir. Elle est tout autant capable d’écrire des romans historiques avec des détails précis sur la vie de l’époque choisie, que des romans beaucoup plus fantastiques. Elle a publié des séries de plusieurs tomes, tout comme elle aime écrire des ouvrages uniques. Tout le monde peut trouver son compte dans la bibliographie de cette auteure !

En savoir plus

La Cabane Magique

La Cabane Magique ~ Tome 1 & 2, de Mary Pope Osborne

logo la cabane magique

Lorsqu’on est libraire jeunesse, la question qu’on nous pose le plus souvent, c’est : « Que peut-on donner à lire à un enfant de 7 ans ? »

Je dois avouer que la question est autant difficile pour les parents que pour nous. Car sept ans est un âge charnière ; l’âge auquel on découvre l’école primaire ; l’âge auquel on découvre la lecture par soi-même ; mais aussi l’âge auquel on joue à être grand sans vraiment l’être. Aussi, l’enfant sera considéré par certains comme trop grand pour les albums (petite note perso : on n’est jamais trop grand pour les albums), et trop petit pour des Chair de Poule. Il faut donc trouver le bon équilibre, et dans l’énorme océan de productions pour la jeunesse, ce n’est pas toujours évident.
Mais hallelujah, depuis 2002, une série met tout le monde d’accord et a l’immense honneur d’être plébiscitée par les enfants du monde entier (rien que ça!). Entre magie, aventure, découverte historique et énigme, il faut dire que cette saga a tout pour plaire.

Je ne compte plus le nombre de jeunes enfants ou d’adultes qui se jetaient sur les nouvelles sorties, ou le nombre de fois où nous avons, mes collègues et moi, conseillé la saga. Seulement, pour ma part, je n’avais jamais pris le temps de lire un seul volume. Alors, lorsque je suis tombée sur les premiers tomes dans ma bouquinerie favorite, je me suis dit que ce serait l’occasion d’aller enfin voir ce qui se passe de si captivant dans cette Cabane Magique.

En savoir plus

Belle, intelligente et courageuse

Belle, intelligente et courageuse, de Béatrice Masini, collection Bibliothèque rose chez Hachette.

              tome 1 BIC tome 2 BIC

Non, non, non, ce n’est pas le titre de ma biographie que je vous fais découvrir aujourd’hui, mais plutôt une collection de livres pour enfants qui vaut vraiment le détour ! Seulement voilà, je suis navrée, comme toute chose au monde est imparfaite, je vais devoir délaisser le lectorat masculin pour me consacrer au lectorat féminin car cette collection  ne s’adresse qu’aux petites filles. Enfin, ça, c’est ce que Hachette essaie de vous vendre, mais si votre petit garçon sait passer outre le rose bonbon de la couverture, et le titre très féminin, il pourra apprendre tout autant sur la vie que ces demoiselles. 
Cette collection s’adresse donc aux enfants primo-lecteurs, c’est-à-dire 6-8 ans, et a été créée dans le but de promouvoir l’héroïsme au féminin, et de dispenser de belles morales pleines de vie. Un peu comme les fables de La Fontaine en somme, la satire politique en moins.
Confiance en soi, humour et aventures magiques, sont ainsi réunis pour le bonheur de nos petites têtes blondes !

En savoir plus

Astrid Bromure – Tomes 1 et 2

Astrid Bromure, tomes 1 et 2, de Patrice Parme, édition Rue De Sèvre (2015 et 2016).

t

 

La curiosité nous pousse parfois vers de belles découvertes. C’est ce qu’Astrid et moi avons découvert à nos « dépends ». Qui est Astrid me demanderez-vous donc. Et bien, il y a quelques mois, je me promenais tranquillement dans les allées du Salon du Livre de Jeunesse de Montreuil lorsque ma curiosité m’a présentée Astrid Bromure. Petite fille espiègle et pleine de ressources, elle m’a immédiatement plu.
Et comble de la chance, ce jour-là, Fabrice Parme, le papa de la jeune demoiselle, dédicaçait le premier tome de ses aventures.

Dédicace du premier tome

Dédicace du premier tome

Comble de la chance (bis), à l’occasion de la sortie du second tome, Comment atomiser les fantômes, Fabrice Parme s’est rendu dans une de mes librairies préférées, dans ma ville natale qui plus est, pour une séance de dédicace. Ne pouvant y être présente à cause de mon travail, j’y ai envoyé mes parents. Comme deux véritables agents en mission, ils m’ont non seulement rapporté le précieux, mais ils ont aussi pu se rendre compte à quel point M.Parme était un être charmant, humble et très sympathique.

Dédicace du second tome

Dédicace du second tome

Mais assez parlé du papa, parlons maintenant de la fille ! 🙂

En savoir plus

Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire

Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket

 

QUIZ_Les-Orphelins-Baudelaire-TOME1-facile_5995

Cela fait déjà deux fois que je parle de Lemony Snicket (ici et ), et deux fois que je vous parle des Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, sans pour autant rentrer dans le détail. Alors, aujourd’hui, j’ai décidé de réparer cette injustice. Pour ce faire (et parce que j’ai la conscience professionnelle de Sherlock Holmes), j’ai sorti le premier tome de mon étagère, l’ai dépoussiéré et me suis replongée dedans. Attention lecture nostalgique droit devant !

En savoir plus