Skip to main content

Biguden – Tome 2 : Bugul-Noz

Biguden – Tome 2 : Bugul-Noz, de Stan Silas, chez EP éditions, paru en mai 2015

Biguden t2-1e couv

Il y a plus d’un an, je vous faisais la chronique du tome 1 de Biguden (à zieuter par ici). En vous disant que je lirai très rapidement le tome 2 quand il sortirait. Honte à moi, il est sorti il y a un an maintenant, je ne l’avais toujours pas lu, et le tome 3 (tome final) est même paru il y a quelques semaines… Je me rattrape aujourd’hui en vous faisant la chronique du tome 2 (et ça tombe bien, ça fait près de 2 mois que nous n’avons pas parlé bubulles). Par contre, il faudra attendre un peu pour le n°3, parce que je me fournis à la médiathèque près de chez moi en ce moment et ils ne l’ont pas encore.

Biguden t2-planche 1

On reprend l’histoire de notre petite japonaise bretonne, appelée affectueusement Biguden,  après le décès de la grand-mère de Goulwen. La vieille femme n’a pas eu le temps de transmettre tout son enseignement (rappel : elle était l’une des ultimes gardiennes du folklore imaginaire breton) à la jeune asiatique avant de disparaître, mais cette dernière se débrouille plutôt bien dans le domaine de la magie. Elle s’occupe tant bien que mal de repousser les forces obscures, prend soin des créatures bienfaisantes et continue à s’instruire en décryptant le livre secret que lui a transmis la grand-mère.

En savoir plus

Biguden – Tome 1 : L’Ankou

IMG_0148Biguden – Tome 1 : L’Ankou, de Stan Silas, EP éditions, 2014

En ce moment au travail, je suis un projet sur les contes bretons. Je ne m’y étais jusque-là jamais intéressée et je ne m’y connaissais pas du tout en légende bretonne. Et bien maintenant je peux vous dire que je suis callée ! Et en plus, je trouve ça hyper intéressant ! Les figures tirées du folklore breton sont très nombreuses, toutes liées à la magie et la plupart du temps elles correspondent à d’autres figures connues de divers folklores. Néanmoins, elles sont toutes particulières, et liées à certains mots de vocabulaire typiquement breton, ce qui nous plonge d’autant plus dans le monde magique de la Bretagne.

Je me suis finalement pris d’affection pour tout cet univers fantastique et quand je suis tombée, à la médiathèque sur une bande dessinée bretonne, j’ai craqué. J’étais venue pour chercher des BD, pour me mettre un peu plus au fait de ce genre. Mais je ne savais absolument pas quoi prendre. Le titre « Biguden » (terme breton) au-dessus d’un petit garçon en marinière, accompagné d’une petite japonaise en train de pratiquer les arts martiaux m’a intrigué. J’ai trouvé ça très drôle dès le premier regard et autant vous dire tout de suite que ça le reste jusqu’au bout !

En savoir plus