Juste avant notre période de Noël, je vous offre un nouvel opus des personnages dans la littérature de jeunesse. Profitez-bien de celui-ci et je reviens avec un tout frais en 2017.

Si je vous donne comme mots clefs « littérature de jeunesse » et « cochons », vous allez de suite penser au conte des 3 petits cochons. Mais ce serait réduire ces petits personnages roses et dodus que de penser qu’ils ne sont bons qu’à se faire dévorer par le loup. Voici donc quelques histoires un peu différentes, pour mettre en valeur leur queue en tire-bouchon.

 

Igor et les trois petits cochons de Geoffroy de Pennart, paru chez Kaléidoscope en 2007

igor-et-les-trois-petits-cochons-geoffroy-de-pennart

Ce que ne nous dit pas le conte original, c’est que les trois petits cochons sont en fait musiciens. Après une tournée chargée, chacun a amassé un petit pactole. Le premier achète une maison de brique et le second un camping-car. Mais une nuit, le loup Igor vient toquer à la porte du premier cochon. Vite, ce dernier s’enfuit par derrière, tombe sur son frère dans son camping-car qui passait par là, grimpe dans l’engin et les deux frères filent. Ils vont se réfugier dans une salle des fêtes… où attend le troisième frère qui a organisé une fête d’anniversaire pour son aîné ! Le loup quant à lui, poursuivait en réalité le cochon pour avoir un autographe… La célébrité, ça rend dingue !

Pour commencer, on ne va pas se priver de parler du plus grand classique de littérature de jeunesse avec pour thème les cochons : Les trois petits cochons. Mais revisité, évidemment, pour ne pas s’endormir dès le début. Ce que j’ai adoré dans cet album c’est que les 3 petits cochons ont des prénoms : Henri, Raphaël et Christophe. Histoire de les rendre normaux et de les sortir du conte traditionnel dont ils font partie. J’ai beaucoup aimé aussi qu’au fil de l’histoire on aperçoive de nombreux autres personnages de Geoffroy de Pennart, comme la famille Broutchou, Chapeau rond rouge ou Jean Toutou… Un régal pour les fans !

En savoir plus