Skip to main content

Timothée de Fombelle

Cela fait plusieurs années désormais que l’on entend parler de Timothée de Fombelle, et pourtant je n’avais jamais pris le temps de m’atteler à la lecture d’une de ses œuvres. Mais son passage dans l’émission La grande Librairie sur France 5 l’année dernière (un grand merci d’ailleurs à la chaîne pour ce super opus sur la littérature de jeunesse), plusieurs chroniques faites par des blogs jeunesse que je suis et une mise en évidence par ma médiathèque sur leurs rayons du Livre de Perle, ont été autant de signes pour me faire craquer. J’avoue que j’avais peur de me lancer dans l’aventure, car après tant de détails sur ses livres et de critiques positives lues, j’ai angoissé à l’idée de m’en faire une trop bonne idée et d’être finalement déçue. Un peu comme avec La Quête d’Ewilan dont on m’a tellement vanté les mérites que j’ai fini par le lire, mais qui m’a plus que déçue (ma critique à zieuter par ici), ou encore Miss Peregrine et les enfants particuliers (par ici la visite). J’ai une tendance à trop m’accrocher aux avis positifs sur les livres, à peut-être même les décupler dans ma tête et du coup à être déçue lorsque je découvre réellement l’œuvre. Un peu comme quand j’ai découvert La Joconde au Louvre dans ma jeunesse. Je ne m’étais jamais attardée sur la taille du tableau, que je n’avais donc pas retenu, mais on me l’avait tellement vantée, que je me l’imaginais automatiquement plus grande et j’ai été surprise, voire un peu déçue en la voyant pour la première fois.

Bref, tout ça pour dire que lire trop de critiques d’un livre avant de le lire réellement, c’est finalement mauvais pour moi. Eh bien, chaque règle a son exception et j’ai trouvé la mienne : Timothée de Fombelle. Je suis tombée sous le charme de ses textes, de sa poésie qui n’en a pas l’apparence, de ses aventures dans l’inconscient, de son côté fleur bleu à juste dose, bref de sa plume toute entière.

Alors, je ne vais pas vous refaire un article sur chacun de ses livres, ceux-ci inondent la toile. Mais je me dis qu’un petit article présentant brièvement chacune de ses œuvres, pour montrer la diversité dont il fait preuve, donner envie à ceux qui n’auraient pas encore goûter à ses paroles, ça ne peut pas faire de mal.

Je ne vais d’ailleurs pas présenter ses livres dans l’ordre chronologique de parution, mais dans l’ordre dans lequel je les ai découvert, pour pouvoir en faire une comparaison suivie par rapport à mon ressenti. Résumés et impressions succincts, juste ce qu’il faut pour donner envie.

Et puis, pour une veille de Saint Valentin, le thème « De Fombelle » avec toute la poésie qu’il comporte est parfait !

 

On commence même par la fin, puisque j’ai débuté mes lectures par Le Livre de Perle, l’un de ses derniers ouvrages, sorti en 2014 chez Gallimard jeunesse.

Je n’ai pas envie de changer le résumé de Gallimard, c’est lui qui m’a donné envie, voyons s’il vous convainc également :

« Il vient d’un monde lointain auquel le nôtre ne croit plus. Son grand amour l’attend là-bas, il en est sûr. Pris au piège de notre Histoire, Joshua Perle aura-t-il assez de toute une vie pour trouver le chemin du retour ? » – Un grand roman d’aventures entre réel et féérie, une éblouissante ode à l’amour et aux pouvoirs de l’imaginaire.

Lire plus

Réveil

Réveil de Hector Dexet, paru aux éditions Amaterra en février 2016

Réveil-Dexet-Amaterra-couv

Un tout petit article, pour un grand moment de poésie.

Réveil-Dexet-Amaterra-int 1

Sur la neige, les traces de pas d’un homme. Puis celles d’un ours. Enfin la rencontre avec cet ours, mais toujours pas d’homme. Au fil des pages, on découvre diverses empreintes de pattes d’animaux dans la neige. On rencontre ces animaux et on les voit fouiner dans le campement d’un humain. Mais toujours pas ce fameux bipède. En tournant les pages, on vit également la puissance du soleil qui se révèle peu à peu et fait fondre la neige doucement, découvrant l’herbe en-dessous. Pour enfin, arriver au petit humain à qui appartient le camp.

Réveil-Dexet-Amaterra-int 2

Un album tout en douceur, pour évoquer avec poésie l’arrivée du printemps et l’éveil de la faune et de la flore qui l’accompagne.

Lire plus