Skip to main content

Le cas étrange du Dr Jekyll et de Mr Hyde

Le cas étrange du Dr Jekyll et de Mr Hyde, écrit par Robert Louis Stevenson et illustré par Simon Moreau, paru fin 2016 aux éditions Marmaille & compagnie

dr-jekyll-et-mr-hyde-stevenson-moreau-marmaille-1

En cette fin d’année, Babelio a organisé plusieurs masses critiques, comme ils savent si bien les faire. Nous nous sommes évidemment empressées d’y participer et nous sommes ravies car nous avons été tirées au sort pour un livre dans deux masses critiques ! Cette semaine, je vous présente le premier que nous avons reçu, la semaine prochaine, je vous présenterai le second.

dr-jekyll-et-mr-hyde-stevenson-moreau-marmaille-2

On commence donc par un très grand classique : Le cas étrange du Dr Jekyll et de Mr Hyde. Une nouvelle écrite en 1886 par le très célèbre Robert Louis Stevenson, connu également pour L’île au trésor, entre autres. Sans se vouloir expressément réservé à la jeunesse, Stevenson écrit pour tous, mais est considéré très vite comme un auteur de romans d’aventure et de récits fantastiques pour adolescents. Il est néanmoins reconnu par ses paires grâce à son écriture très travaillée et soignée qui fait voyager le lecteur au cœur du livre, quel que soit le récit.

Cependant, de nos jours, il n’est plus forcément connu de tous, surtout des jeunes. L’île au trésor peut encore être étudié à l’école par exemple, mais point Le cas étrange du Dr Jekyll et de Mr Hyde. Ce qui est fort dommage vu la puissance de cette histoire à faire frémir les plus aguerris. Cela a donc été un plaisir pour moi de redécouvrir ce texte que je n’avais pas lu depuis longtemps, illustré magistralement par Simon Moreau.

En savoir plus

Miss Peregrine et les enfants particuliers – Tome 1 (roman)

Miss Peregrine et les enfants particuliers – Tome 1, de Ramson Riggs, paru chez Bayard en 2011

Miss Peregrine roman-Ramson Riggs-Bayard-couv

Vous allez nous dire que nous sommes un peu (beaucoup) en retard, et que nous sortons un peu de notre bulle si nous ne commençons à lire Miss Peregrine et les enfants particuliers que maintenant alors qu’on en est déjà au troisième tome. Ben oui, mais que voulez-vous, il y a tellement de nouveautés trop bien qui sortent en permanence, qu’il faut bien faire un choix. Celui-ci nous ne l’avons pas lu en temps et en heure, mais nous nous sommes décidées il y a peu. On en fait quand même tout un pataquès, je (Loulou) viens de dénicher une adaptation en BD-Roman graphique dans ma médiathèque et le film sort sous peu. Tout autant de raison pour nous plonger dans cet univers aux critiques élogieuses sur internet.

Voici donc un petit article sur le tome 1 avec nos deux avis, suivra un article sur l’adaptation en bande dessinée, et bien sûr vous aurez droit au comparatif avec le film quand nous l’aurons zieuté.

 

Jacob Portman adore son grand-père. Ce dernier lui raconte toutes sortes d’histoires plus fantastiques les unes que les autres. Des histoires d’enfants particuliers, forts comme des bœufs, qui savent voler, sont invisibles ou encore maitrisent le feu. Mais ces enfants sont poursuivis par des monstres sanguinaires plein de tentacules. Autant d’histoires pour stimuler l’imagination du petit garçon émerveillé qu’est Jacob dans son enfance. Ce qu’il y a de plus extraordinaire dans ces histoires c’est que le grand-père de Jacob dit les avoir réellement vécues étant jeune. Jacob voit donc son grand-père comme un héros ayant combattu les monstres pour sauver ces enfants si particuliers.

Mais les récits fantasques du vieil homme exaspèrent les parents de Jacob et le jeune garçon y croit de moins en moins, même si son grand-père lui montre régulièrement des photos pour prouver ses dires.

Ce que ne sait pas Jacob au début, c’est qu’Abraham Portman a vécu la Seconde Guerre mondiale dans son adolescence. Juif polonais, il est envoyé par ses parents dans un orphelinat d’une petite île du Pays de Galles pour être protégé de la guerre. C’est cet orphelinat qui, selon lui, regorge d’enfants aux pouvoirs étranges, mais est aussi menacé par les monstres. Quand Jacob grandit, et après qu’on se soit moqué plusieurs fois de lui à l’école à cause de son imagination fertile, il perd foi en son grand-père et renie toutes les histoires qui l’ont bercé étant petit.

En savoir plus